john smallman

Saul, tranamis par John Smallman

L’humanité a choisi de se réveiller, c’est aussi simple que ça! Cependant, bien qu’en vérité, l’éveil ait déjà eu lieu, il faut du temps pour qu’il se concrétise pour vous, parce que l’illusion est en grande partie liée au temps et à son passage, et jusqu’à ce que votre éveil se produise, vous êtes encore pris dans le temps de votre rêve collectif, l’illusion. C’est irréel, mais, parce que vous vouliez que cela semble très réel, cela vous paraît totalement réel. Bien sûr, c’est très déroutant pour vous et parce que la grande majorité de la population humaine croit que l’illusion est absolument réelle, c’est bien de cette manière qu’elle vous apparaît.

Ce qui se produit actuellement, c’est le détricotage de la croyance collective dans l’illusion, et c’est pour cette raison que vous voyez le chaos, la confusion et les conflits apparents dans de nombreux endroits du monde, comme dans les croyances qui le tienne en place. Rappelez-vous, les croyances sont restrictives et elles limitent les opinions auxquelles vous tenez en en tant qu’êtres humains et dans lesquelles vous avez confiance, mais elles sont pourtant en grande partie invalides.

Les êtres humains aiment les croyances parce qu’elles semblent offrir une certaine sécurité et la sécurité permet de se joindre à d’autres personnes qui ont des croyances identiques, ce qui aide à se sentir accepté ; et pourtant les êtres humains sont aussi sceptiques et très prompts à juger et à dénigrer les croyances qui sont différentes des leurs. Ce qui donne ce syndrome intensément répété : «j’ai raison et vous avez tort» qui entraîne constamment des désaccords et des conflits. Et, bien sûr, ils sont motivés par la peur et le besoin désespéré d’être accepté, et c’est pourquoi ces croyances ont exercé un pouvoir aussi puissant, tout en étant rarement interrogées – de peur que, si elles étaient interrogées, examinées, elles pourraient se révéler fausses.

Au cours des dernières décennies, de nombreuses croyances collectives enracinées ont été écartées alors même que l’humanité, se déplaçant constamment vers son moment d’éveil, prenait conscience de leur invalidité. De nombreux jugements négatifs communément acceptés portant sur les manières de vivre d’autrui ont également été écartés. Beaucoup tentent d’honorer la règle d’or «ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’ils vous fassent». Bien que les conflits et les jugements d’une nature très peu aimable soient encore endémiques dans de nombreux domaines, l’humanité se dirige vers l’acceptation et la compassion pour chacun et elle s’éloigne du jugement.

S’éveiller signifie éliminer toutes les attitudes et les comportements qui ne sont pas en parfaite harmonie avec l’amour: c’est-à-dire le jugement, le blâme, la condamnation, la désapprobation, le besoin de se faire justice, et c’est ce qui se produit à mesure que de plus en plus de personnes choisissent de rejeter les contraintes sévères, les opinions et les formes de dénigrement. Comme l’acceptation générale des uns et des autres augmente, le besoin de défendre les croyances et les positions arrogantes et inébranlables s’affaiblit, la prise de conscience grandit selon laquelle tous sont humains, tous cherchent seulement l’amour, en dépit de toutes les différences apparentes entre eux – nationalité, origine ethnique, couleur , sexe, les parti pris politique ou religieux, les intérêts et les qualifications professionnelles.

Vous êtes tous les enfants adorés de Dieu qui ont momentanément oublié cette Vérité divine que vous rêviez le rêve de la séparation et de l’irréalité. Notez bien ce mot « momentanément », car dans la Réalité il n’y a que l’éternel Maintenant, et tout éloignement apparent de ce moment ne peut être que très bref, si court qu’il est presque incompréhensible. Vous éveiller est votre destin inévitable et incontournable, et pour cela, vous devriez tous les jours avoir de la gratitude.

La réalité, votre maison, est pleine de joie, l’illusion est elle remplie de peur. Presque toutes les activités dans lesquelles vous vous engagez en tant qu’être humain, au niveau du mental ou sur le plan physique, sont marquées par la nécessité de faire face ou d’échapper à la peur – peur d’être indigne, incompétent, non aimé, abandonné, pas assez bon, attaqué, détruit, jugé, blâmé, puni, etc. Et bien sûr, cette peur est, comme l’illusion que vous avez construite, elle est là pour avoir ces expériences très troublantes, mais elle est elle-même irréelle !

Vous éveiller est votre seul désir réel, car dans les profondeurs de vous-mêmes, vous savez que ce que vous éprouvez est irréel, que ce n’est qu’un rêve, ou le plus souvent un cauchemar. Et vous voulez seulement être une fois de plus en permanence dans la Présence de Dieu, votre Père infiniment aimable et la Source de Tout ce qui existe. Sans Dieu, il n’y aurait rien, pas de Conscience, qui est le champ de l’amour dans lequel toutes choses ont leur existence éternelle. Et il n’y a absolument aucune possibilité d’un état « sans Dieu ».

Dieu est . . . Il n’y a rien en dehors de Dieu, Dieu est le seul esprit dans lequel tout se passe. C’est le champ d’un potentiel illimité créatif illimité dont vous êtes tous des éléments ou des aspects essentiels et qui, en l’absence d’un seul d’entre vous, serait incomplet, ce qui est encore une autre impossibilité, et cela même si les «impossibilités» sont également impossibles!

Il n’y a que Dieu, et en Dieu, vous avez votre existence éternelle et sans fin, alors réjouissez-vous ! Vous devez vous éveiller de l’aberration momentanée que vous avez construite, de l’illusion, et votre joie sera une fois de plus complète, car tous les souvenirs d’irréalité vont tout d’un coup disparaître à travers le minuscule point, la tache qui a dissimulé la Réalité, si brièvement, que cela n’a même jamais existé.

Le champ expérientiel dans lequel l’humanité se trouve est l’illusion ; vous l’avez construite pour faire l’expérience d’un sentiment d’abandon et dans la croyance momentanée insensée que vous n’aviez pas besoin de Dieu, qui vous avait pourtant créé et qui vous avait donné tout ce qu’il avait et tout ce qu’il est. Dans ce bref moment, vous avez oublié qu’il n’y avait que Dieu et que vous étiez une partie inséparable de Lui, et dans cet instant, par votre propre intention, l’illusion est apparue et vous vous êtes installé en elle, en apparence complètement séparé de votre Source divine. Aussitôt la peur s’est présentée, elle semblait énorme et menaçante parce que c’est vous vous étiez rétréci dans un corps humain minuscule et insignifiant qui n’était rien face l’univers apparemment illimité dans lequel vous vous êtes retrouvé.

Mais vous n’êtes pas du tout négligeable ! Vous êtes un élément inséparable et infiniment puissant, vous êtes une partie de Dieu, de la Source, et c’est l’illusion qui est insignifiante. En fait, elle est si petite et si insignifiante qu’il n’en restera même pas une trace une fois que vous vous réveillerez. Ce que vous ferez très certainement.

Vous avez été créé pour la joie éternelle, et dans votre expérience de la joie éternelle, Dieu est accompli. Et, bien sûr, Dieu est toujours pleinement accompli. Par conséquent, vous êtes toujours dans la joie éternelle, et lorsque vous vous réveillerez, vous le saurez une fois de plus, car tout ce qui relève du doute, de la peur, de la douleur et de la souffrance se dissoudra pour disparaître à jamais de vos souvenirs. Alors réjouissez-vous dans la certitude de la Vérité que vous êtes éternellement et inséparablement Un avec Dieu.

Avec tant d’amour, Saul.

04 Avril 2017

Source : http://johnsmallman.wordpress.com

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR


Print Friendly, PDF & Email