Jeshua, transmis par Judith Coates

Bien-aimé, je vais vous parler maintenant de questions, de questions qui sont à la base de votre réalité, des questions qui émergent.

Souvent vous vous poserez ces questions à votre propos, et de nombreuses fois on me pose ces questions à moi, des questions telles que : « Qui suis-je ? Je m’éveille le matin et je crois reconnaître la personne que j’étais la veille. Je me lève et je fais ce que je fais d’habitude durant cette journée. »

Et pourtant en même temps vous sentez que cette personne n’est pas vous tout entier. Vous sentez que c’est une partie de vous. C’est en vérité un rôle, car vous êtes l’acteur/actrice jouant un certain rôle dans ce que vous percevez comme la réalité – avec un « r » minuscule – et vous le faites très bien.

Vous vous rappelez la personnalité de la veille et du jour d’avant et du jour d’avant, et peut-être ferez-vous quelques remodelages et changements pendant la journée car il se peut que de nouveaux amis viennent avec de nouvelles idées. Et il se peut que vous changiez ce qui semble être votre personnalité à mesure que vous traversez les différentes étapes de la vie.

« Qui suis-je ? » Comme je vous l’ai dit maintes et maintes fois, vous êtes l’extension de l’unique Source divine. Vous êtes l’extension de l’Esprit unique, l’unique … Je ne le qualifierai même pas d’Etre, parce que cela lui conférerai des limites, mais d’unique Energie universelle, et pourtant il n’est pas limité à cet univers. Vous êtes même davantage que ce que cet univers suggère.

« Qui suis-je ? » Je suis divin. Je suis l’Un créateur avec un « U » majuscule. Je suis l’Un créateur qui crée ma réalité – « r » minuscule – à chaque instant à mesure que j’avance dans la journée et la nuit. Je suis créateur, parce que l’Esprit unique est créateur. » C’est Sa nature. Et vous, parce que vous êtes une extension – je ne dirai pas Enfant, car cela signifierait qu’il y a une séparation entre la Source et l’Enfant – vous êtes une extension de l’unique Esprit créateur qui progresse dans son expérience de Soi.

Certains de vos sages ont écrit à propos de l’Esprit de Dieu et comment il est perpétuellement en train de se recréer Lui-même et de s’étendre, de s’étendre par rapport à ce qui semblait être l’expérience du jour précédent, de l’année précédente, du temps précédent. Et c’est vrai, parce que vous voulez savoir, « Qu’est-ce qu’il y a d’autre ? » Et au-delà de l’accomplissement de la destinée des temps il y aura toujours de l’expansion.

Vous êtes, même quand vous vous voyez contenu dans la peau de votre corps, beaucoup plus que ce que voyez. Il y a ce que vos scientifiques vous ont montré : l’aura d’énergie qui vous entoure. Ils ont pris des photos des différentes couleurs de l’aura alors que vous étiez dans des états émotionnels différents, et vous avez pu voir comment elle pouvait se transformer et changer.

Cela fait partie de ce que vous êtes, et pourtant vous êtes plus que cela. Vos scientifiques ne sont pas encore arrivés au point où ils sont capables d’enregistrer plus que ce qui est dynamique autour de vous. Votre énergie s’étend plus loin que vous ne pouvez l’imaginer, et le temps viendra où vous connaîtrez cette énergie. Vous saurez que vous êtes de l’énergie illimitée, illimitée … Je l’appellerai Amour.

« Qui suis-je ? Suis-je juste un grain de poussière balloté dans un immense univers ? Vais-je me perdre ? » Non, vous ne pourrez jamais vous perdre. Un ego séparé peut vous dire qu’il existe une possibilité que vous vous perdiez sans espoir d’être retrouvé, mais l’ego séparé n’est que cela. Il est séparé de sa Source, et il ne peut vous parler que de ce qu’il sait en étant dans la séparation. L’Unité de vous, lorsque vous touchez cet espace, sait qu’Il est Tout et en expansion et qu’Il est pour toujours en train de se mouvoir et de créer.

Alors vient la question suivante. « Pourquoi suis-je ? » « Quel est mon but ? » Cette question revient si souvent. « Quel est mon but ? Je vis une vie, j’en fais le mieux que je peux, avec tous ses défis. Parfois des amis et des collègues de travail me posent un défi, mais je n’ai pas à relever ce qu’ils me proposent. Ils sont libres de donner, mais je ne suis pas obligé d’accepter. Pourquoi est-ce que je mène cette vie ? Quel est mon but ? »

Votre but est d’être vivant, d’être heureux, d’être joyeux, d’être la Lumière que vous êtes, d’être créatif, et de savoir que vous êtes celui qui crée sa réalité moment après moment après moment. Et si vous n’aimez pas ce que vous créez, alors arrêtez et écrivez un nouveau script, parce que vous êtes celui qui l’écrit en premier lieu. Si vous ne l’aimez pas, arrêtez.

Il n’y a rien ni personne qui est plus puissant que vous. Le monde n’est pas plus puissant que vous ne l’êtes, bien que la voix du monde puisse crier qu’il est plus puissant et que le corps puisse crier qu’il est plus puissant, mais vous êtes le créateur du monde et du corps. Vous êtes celui qui a donné son accord pour s’exprimer pour un temps donné sous une forme physique, avec le corps, les molécules de poussière de notre sainte Mère la Terre, et pour animer ce corps afin de pouvoir vous retrouver au milieu de vos frères et sœurs, les étreindre, leur parler, nouer des relations avec eux, d’être joyeux, vraiment joyeux ensemble, parce que vous êtes l’Un tout-puissant.

Maintenant, je sais que ce n’est pas ce que le monde vous dit. Le monde dit que tout est un défi, et que vous devez en faire le mieux que vous pouvez, et c’est ce que vous faites. Mais le monde est ce que vous en faites. Vous faites votre monde à mesure que vous avancez. Dès votre réveil le matin, avant que vous sautiez du lit, ou avant que vous tombiez du lit parfois, visualisez comment vous voulez que votre journée se passe. Cela ne prend qu’un instant. Vous n’avez pas à passer les quinze minutes ou la demi-heure dans votre lit. Vous n’avez même pas à vous relever et vous asseoir dans une certaine position et respirer par une narine en vous tournant vers l’est ou l’ouest ou que sais-je. Vous n’avez pas besoin de rituel pour le faire.

Observez juste une pause après votre réveil et visualisez comment vous voulez que se déroule votre journée. Si vous connaissez les personnes avec lesquelles vous allez interagir durant cette journée, visualisez comment vous les rencontrez et leur parlez de cœur à cœur, d’esprit à esprit, avant même que vous mettiez un pied sur le sol. Et vous découvrirez que vraiment cette journée sera différente parce que vous avez décrété qu’elle allait être différente.

S’il y a un défi que vous devez relever, permettez-vous de le considérer comme un cadeau, parce que tout ce que vous faites pour vous-même est un cadeau. Il contient une bénédiction, et la bénédiction est de surmonter ce défi et de savoir que c’est vous qui l’avez suscité. Et si vous l’avez suscité – et je vous assure que vous l’avez fait – alors vous pouvez le recréer et le changer.

Alors qui suis-je ? L’extension de l’unique Source créatrice, l’unique Esprit. Pourquoi suis-je ? Dans le but de vivre dans la joie.

Qui êtes-vous ? Pourquoi êtes-vous dans mon monde ? Vous êtes dans mon monde afin que nous puissions interagir ; que nous puissions nous étreindre, que nous puissions prêter main forte si quelqu’un en a besoin, ou l’oreille pour écouter l’histoire de quelqu’un. Vous êtes dans ma vie parce que j’ai créé la situation pour que vous soyez dans ma vie.

Maintenant, vous avez votre propre individualité comme vous comprenez la réalité – avec un « r » minuscule – si bien que vous n’êtes pas contrôlé par ma pensée que vous êtes dans mon monde. Vous êtes dans mon monde, mais vous avez aussi le pouvoir de ne pas être dans mon monde. En l’espace d’un instant vous pouvez en sortir, vous êtes libre de vous lever et de sortir si vous le voulez. Ou vous pouvez être absent en esprit ; votre corps est toujours dans mon monde, mais vous ne l’êtes pas.

Donc pourquoi êtes-vous ? Vous êtes dans le but d’apporter la joie. Maintenant, il y a eu des vies au cours desquelles vous avez vécu une existence solitaire et vous avez dit : « Je ne veux personne d’autre dans ma vie. Je vais vivre dans cette caverne par moi-même. J’ai tout ce dont j’ai besoin. J’en témoigne pour moi-même. » Et c’était valable durant une vie ou deux ou trois ou vingt. Mais ensuite vous êtes arrivé à un point où vous avez dit : « Je me demande ce qu’il y a comme autre expérience à faire. Je me demande s’il y a quelqu’un d’autre comme moi. Je me demande s’il y a quelqu’un de différent de moi. Je me demande … » Et dès que cette petite idée émerge – « Je me demande » – immédiatement tout change, et tout change en bien.

Maintenant, l’ego séparé, encore une fois, va dire : « Regardez, les choses ne sont peut-être pas parfaites, mais ne changez rien, parce que le fait que ces choses ne soient pas parfaites me convient. Alors n’allez pas secouer le bateau. »

Mais je vous le dis, avancez et secouez le bateau. Qu’arrive-t-il si le bateau chavire ? Vous marchez sur l’eau. Bon, vous êtes celui qui crée l’eau. Qu’est-ce-qui vous retient de marcher dessus si vous le voulez ? Vous le faites déjà quand vous avez ce qu’on appelle une journée pluvieuse et que vous avez quelques flaques d’eau qui se forment. Vous marchez sur l’eau. Ce n’est pas difficile. C’est juste parce que vous pensez que l’eau est peut être un peu plus profonde, que cela peut être plus difficile, mais pas vraiment. Le principe est toujours le même.

Vous pouvez marcher sur l’eau. Je l’ai fait, et vous aussi. Mais vous êtes venus dans cette vie en disant : « Bon, maintenant je veux oublier la plupart des choses que j’ai faites dans d’autres vies afin que je puisse en faire l’expérience à nouveau. » Vous commencez en étant le petit enfant que certains ont qualifié « faire table rase » ; en d’autres termes, une ardoise vide.

Mais véritablement, aucun enfant ne vient au monde sans ses propres traits de personnalité. Vous voyez dans une même famille où il y a celui qui est là à vous regarder dans les yeux et un autre qui est un peu plus timide et demande : « Est-ce que je peux … ? » Ils font partie de la même famille biologique, mais ils ont des souvenirs et des empreintes de ce que vous appelleriez des vies précédentes.

Qui suis-je ? Pourquoi suis-je ? Qui êtes-vous ? Parce que cela doit jouer ensemble, être joyeux ensemble, comprendre que vous êtes Un s’exprimant comme des multiples. Véritablement il n’y a qu’Un d’entre nous. Il est l’unique extension de la divinité. Mais nous avons créé la multitude afin que nous puissions jouer les uns avec les autres.

Nous avons essayé d’être solitaires. C’était bien d’être un Dieu solitaire, mais au bout d’un moment nous voulions en savoir davantage. Constamment le Soi divin veut S’exprimer et faire Son expérience de nombreuses autres manières. C’est pourquoi je vous ai tous créé pour m’accompagner dans cette aventure.

A présent, cela m’amène à un très bon sujet. Qu’en est-il des bien-aimés qui ont trépassé ? Sont-ils partis ? Evidemment, ils ne sont pas partis. Il n’y a pas d’endroit où aller en-dehors de l’Un – « U » majuscule – que nous sommes. Donc ils sont toujours là avec vous, vous aimant, vous comprenant d’une manière dont ils ne semblaient pas faire preuve lors de vos interactions humaines.

Si vous vous surprenez à chanter une chanson qui vous rappelle vos bien-aimés – « C’était leur chanson préférée ; ils adoraient vraiment cette chanson. » Eh bien, c’est qu’ils sont là à chanter à votre oreille, vous rappelant, « Je suis là ».

Les animaux de compagnie que vous créez pour vous accompagner et pour votre joie voient d’autres dimensions. Parfois vous allez voir votre animal bien-aimé regarder autour de lui et vous demandez : « Eh bien, qu’est-ce que tu vois ? Qui est-ce que tu vois ? » Il ne vous répondra pas, mais votre intuition peut vous dire qui et ce qui se passe.

Vos bien-aimés ne vous quittent jamais. Lorsque vous décidez que vous voulez libérer votre corps et abandonner cette interaction, vous serez toujours avec moi. « Regarde, je suis avec toi, toujours, même jusqu’à la fin du monde. » En d’autres termes, jusqu’à la fin de la croyance qu’il pourrait y avoir une séparation.

« Regarde, je suis avec toi, toujours, même jusqu’à la fin du monde », et particulièrement après la fin du monde. Alors il y aura la connaissance de l’Unité, de la joie, de ne plus avoir à surmonter quoi que ce soit.
Le monde adore juger, et le monde aime dire que le mariage, l’engagement, la relation signifie « jusqu’à ce que la mort nous sépare ». Eh bien, c’est vrai – jusqu’à la mort de cette relation. Puis vous poursuivez votre chemin. Vous entrez alors dans une nouvelle réalité – avec un « r » minuscule.

Y-a-t-il un Dieu ? Oui. Dans cette réalité vous croyez qu’il y a un Dieu, et vous avez de nombreuses définitions de Dieu. C’est pourquoi vous avez tellement de rassemblements religieux différents au cours desquels celui qui détient l’autorité se lève pour vous dire ce que vous devez croire à propos de Dieu. Vous assistez maintenant à des affrontements, inutiles mais qui ont cependant été suscités pour que vous puissiez examiner qui et quoi est Dieu.

Y-a-t-il un Dieu, en premier lieu, et la réponse est Oui. Qui est Dieu ? Tout ce que vous voyez. Qu’est Dieu ? C’est l’Esprit divin unique qui ne cesse de s’exprimer et de faire Son expérience, et il le fait dans de multiples variétés de façons ; selon de nombreuses variétés. Et tout cela est Dieu.

Nous avons parlé récemment de l’hologramme que vous constituez pour vous-même ; en d’autres termes, la réalité – avec un « r » minuscule – que vous constituez pour vous-même. Et c’est comme un hologramme qui se déroule devant vous si vous vous autorisez à prendre assez de recul pour le voir de cette façon. C’est une réalité dans laquelle vous fonctionnez, et c’est en même temps une illusion.

Un livre que j’ai dicté, A Course in Miracles (Un cours sur les miracles, NdT), parle de l’illusion. J’en parle maintenant, parce que je veux choisir un autre mot à la place, cet hologramme que vous constituez pour vous-même et comment vous pouvez voir cet hologramme en face de vous dans un moment d’Unité, où vous prenez du recul par rapport à lui et vous dites : « Hé, je peux voir ce qui se passe … »

Et avec cette sensation, cette connaissance, vous y retournez souvent directement. Mais avec le temps – de nouveau, une construction mentale que vous avez introduit dans cette réalité – qui passe, vous arrivez à un point où vous restez de plus en plus longtemps à la place de l’Observateur, où vous savez que tout sert vraiment à se remémorer la réparation ; non la réparation parce que vous avez fait quelque chose de mal et que d’une certaine manière vous devez l’expier et tomber à genoux et exécuter de nombreux rituels, etc., non pas cette sorte de réparation.

La Réparation dont je parle est la remémoration de cette ré-Un-ion lorsque vous savez que vous-même êtes l’Une, et seule, extension du seul et Unique Principe créateur. Maintenant, le mental adore jouer avec les mots, les concepts et les constructions mentales que vous créez. L’esprit vous dit que vous êtes limité. Vous êtes limité par le corps et ce que vous en ressentez. Vous êtes limité par la personnalité que vous avez défini. Vous êtes limité par le temps ; c’est une des grandes limitations que vous avez intégrée dans cette réalité. Et pourquoi l’avez-vous intégrée ? Afin que vous puissiez la quitter, afin que vous puissiez dire tout temps est Maintenant.

Beaucoup pensent qu’ils sont limités par les kilométrages géographiques à partir d’un endroit. Mais avec le temps, et au-delà du temps, vous en viendrez à réaliser que vous êtes celui qui crée chaque et toutes les limitations. Voilà le point que j’aimerai que vous reteniez de ce message : que vous créez votre réalité, et vos questions vous aident à saisir votre Réalité.

Imaginez que vous ayez un million de marbres de toutes les couleurs et qu’ils soient dans un énorme bol de verre. C’est juste un symbole de ce que sont vos réalités. Vous plongez la main dans le bol et vous prenez un marbre. Mettons que c’est un marbre pourpre, et vous dites : « Ouah ! Il est vraiment, vraiment joli, mais j’aime aussi le rouge, » et vous prenez le marbre rouge. Et puis : «Oh, j’aime le clair », donc vous prenez un marbre clair.

Vous pouvez choisir parmi les millions de marbres dans le bol de verre, et vous pouvez en retirer n’importe lequel ou tous. Il n’y a pas de limite.

Tout est là à votre disposition. Visualisez-le ; sachez que c’est dans cet énorme bol de verre et que cela va être à votre tour. Et quand c’est votre tour, sautez sur place comme un petit enfant et dites : « Ouah ! C’est arrivé. C’est vraiment arrivé ! » Et la joie en vous sera complète.

Tout ce que vous avez toujours pu vouloir est déjà là pour vous. Tout ce que vous avez à faire est de le recevoir. Et je vous dis, permettez-vous de ressentir cette énergie. « Ouah ! je ne savais pas que cela pouvait arriver. C’est réellement venu à moi. C’est venu à moi ! Cela n’est pas arrivé à quelqu’un d’autre qui en aurait été plus digne. Cela m’est arrivé ! Hé, c’est vraiment arrivé ! »

Ressentez l’énergie. Vivez dans cette énergie, parce que c’est vraiment l’énergie du Christ revivifiée. C’est vraiment Qui vous êtes. Vous êtes l’énergie du Christ venue dans une réalité que vous constituez moment après moment après moment, et votre réalité ne cessera pas avant que vous disiez qu’elle doit cesser.

Même si vous décédez au corps, votre réalité est destinée à continuer. Vous allez toujours continuer à Etre. Et vous allez arriver à un point où votre joie sera complète, parce que vous saurez que vous êtes l’Un s’exprimant, dans cette réalité, comme la multitude.

Qu’il en soit ainsi.

Jeshua ben Joseph (Jésus)
S’exprimant à travers Judith

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.
N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes. Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.

Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR


Print Friendly