Traité de Melchisedech – Au-delà du désir, la sagesse

1 192

Traité de Melchisedech
Découvrir et réaliser sa raison d’être
(Chapitre 5)

« Au-delà du désir, la sagesse »

 

Melchisédech
Melchisédech

Il se peut que tu aies atteint la vision que tu nourrissais depuis ton enfance, après avoir surmonté bien des épreuves et que, pourtant, tu ressentes un grand vide en toi. Il te manque encore quelque chose et tu ne sais pas quoi. Le sens que tu t’étais donné n’est pas aussi fort que tu croyais et tu te demandes s’il y a un Sens au-delà du sens.

Quand on croit en un Dieu ou mieux encore, quand on connaît Dieu, on a une réponse à la question du sens ultime de la vie.

Mais la divinité est peut-être pour toi un grand mystère que tu n’es pas prêt à approcher.

Rassure-toi. Il existe aussi un chemin pour ceux qui n’attendent rien d’une Vérité Révélée. Dès la plus haute antiquité, à l’époque où régnaient sur la terre des dieux depuis longtemps déchus, l’homme a su trouver des réponses sans en référer à une autorité externe.

Cette Sagesse est plus que jamais actuelle.

Mais qu’est-ce que la Sagesse ? Est Sage celui qui a une vraie compréhension de soi, des autres et du Monde. Mais l’étude des livres ne sera jamais suffisante pour obtenir cette compréhension. Elle est le résultat de l’expérience de vie, à condition que l’on sache apprendre de la vie. C’est pourquoi on représente souvent les Sages comme des vieillards à la longue barbe blanche.

Mais il y a une Sagesse propre à chaque âge de la vie : la Sagesse du jeune homme est dans la hardiesse et la prise de risque; celle de l’homme mûr dans la responsabilité et le pouvoir créateur; celle de l’homme plus âgé dans la sérénité et la capacité d’enseigner.

Ainsi on ne peut dire qui est le plus sage. Mais, pour parvenir à la Sagesse de chaque âge, certains principes doivent être respectés.
Tu me demandes s’il faut un Maître de Sagesse.

Maintes fois je t’ai répété que la Vie est notre véritable Maître. Mais peut-être penses-tu que tu as déjà appris les leçons que la vie avait à t’offrir ?

Pour certains, ce sont des leçons de survie face à la violence, la cruauté, l’injustice et la pauvreté. Ils ont appris ces leçons et sont restés vivants, mais ils n’ont pas trouvé le bonheur.

Rappelle-toi que le même signe peut être interprété de multiples manières selon ton but et ton intention. Un homme battu à mort sous tes yeux peut te décider à devenir un guerrier impitoyable, à te mettre au service des déshérités, ou bien à partir vivre ailleurs parce que ta place n’est pas là.

Pour savoir quel est le bon choix, demande-toi quel est celui qui est le plus favorable à la Vie.

Ne commets pas l’erreur de croire que l’accoucheur de rêves qui t’a aidé à sortir de la confusion et à clarifier ta vision est aussi un Guide de Sagesse. Il ne l’est ni plus ni moins que l’arracheur de dents qui te soulage d’une douleur ou que le charpentier qui répare ton toit.

Trouver un Guide de Sagesse est un cadeau rare qui est donné à celui qui est prêt. Car peut être l’as-tu côtoyé sans le voir.

Ton Guide de Sagesse est un homme ou une femme qui a parcouru le chemin avant toi. Il ne peut te guider que jusqu’au point qu’il a atteint lui même. Peut-être es-tu appelé à aller bien au-delà.

N’attends pas de lui qu’il t’enseigne ce qu’il a appris de la vie car il sait que cela ne te serait d’aucune utilité.

A quoi te servirait d’avoir lu trente-trois traités sur la compassion, si la souffrance de ton ennemi n’éveille aucune pitié dans ton coeur ?

La seule façon pour toi de trouver un Guide est d’être attentif aux signes et d’écouter ton coeur.

Ton guide doit réunir au moins deux conditions : il y a en lui quelque chose que tu aimerais avoir et tu te sens absolument sûr en sa compagnie. C’est-à-dire que tu es convaincu de sa bienveillance envers toi et de sa capacité à te mettre sur la voie.

Cette confiance est essentielle car avoir un Guide de Sagesse n’est pas de tout repos. Si tu te décides à suivre ses instructions, il te plongera dans un tourbillon qui te remuera jusqu’aux tripes. Il te poussera sans cesse hors de tes limites et te proposera des actions de services que tu n’aurais jamais faites par toi-même.

Mais, à tout moment, tu seras libre de t’arrêter pour te reposer ou faire le point, libre de changer de guide ou de ne plus en avoir.

C’est là ce qui permet de reconnaître un vrai Guide de Sagesse : jamais il n’attache et n’asservit son disciple. Au contraire, il se réjouit quand celui-ci gagne en autonomie, et son amour l’accompagne quand il le voit s’éloigner en volant de ses propres ailes.

Mais quand son disciple s’attarde trop à ses côtés ou cherche à se protéger sous sa robe, il le jette dehors sans ménagement.

Il n’y a pas d’apprentissage de la sagesse sans action, parce que l’Univers physique est un immense terrain d’action.

Regarde autour de toi : les astres sont-ils immobiles ? Les plantes cessent-elle de pousser ? Les roches ne se transforment-elles pas sous l’action du vent, de l’eau, de l’air et du feu ?

En prenant conscience de ta raison d’être et en agissant en accord avec elle pour atteindre des buts, tu as pris résolument un chemin de sagesse. Car la nature de l’homme est de manifester ses rêves dans le monde physique, naturellement et sans effort, comme celle de l’oranger est de donner des oranges et celle de l’aigle est de chasser du haut des airs.

Fou serait l’aigle qui voudrait devenir tortue, l’oranger qui essaierait de donner des abricots et l’homme qui ferait le métier de son père, sans amour, parce qu’il s’y croit obligé.

Une étape importante dans le chemin vers la Sagesse, est de comprendre que ce qui compte n’est pas l’objet de la quête.

Dans les temps anciens, les belles dames demandaient à leur Chevalier d’aller affronter des dragons. Mais ce qu’ils y gagnaient n’était pas de la gloire et je n’ai pas souvenir qu’il y ait eu un dragon plus glorieux qu’un autre.

En fait, on peut le dire maintenant, les dragons n’existaient pas. Ce que les Chevaliers allaient affronter, c’était leur peur de l’inconnu ; ce qu’ils mettaient à l’épreuve, c’était leur capacité à dépasser leurs limites. Ils en revenaient plus sages, ayant appris qu’il n’y a pas un enjeu plus important qu’un autre quand l’enjeu est soi-même.

Cela ne sert donc à rien de te demander si la quête que tu t’es choisie est la bonne, ou si elle est pour toute la vie, ou ce qui se passera après. Ce qui compte, c’est que tu aies une quête qui ait du coeur et du sens pour toi et non une quête qui te fasse régresser en gonflant ton ego.

Il n’y a pas de quête plus “noble” ou plus grandiose qu’une autre. Etre la première femme à marcher sur la lune ou parvenir à parler sans bégayer, sont des quêtes d’égale valeur pour l’Ame du Monde, si toutes deux aident leurs auteurs à devenir meilleurs.

Tout au long de ton cheminement, tu apprendras à reconnaître les lois qui régissent l’Univers et à agir en accord avec elles.

Aucune personne sensée ne prétendrait s’opposer au mouvement des marées ou au flux de la respiration, qui expulse l’air vicié afin de pouvoir inspirer de l’air pur.

Pourtant combien de tes contemporains prétendent recevoir sans donner, se guérir sans se purifier et être heureux sans aimer ?

Tout chemin de sagesse conduit à l’Amour et c’est dans l’amour que se trouve la plénitude.

Tu penses peut-être que l’amour passion provoque quelquefois les pires excès et la plus grande des folies. C’est parce que cet amour est chargé d’une énergie qui déborde comme un fleuve en crue, arrachant tout sur son passage.

Pourtant l’amour, comme l’eau, est toujours chargé d’un potentiel de vie bienfaisante. Il existe en tout être humain, comme une braise qui ne s’éteindra que quand la vie s’en ira de son corps.

Chez certains, ces braises deviennent une flamme claire qui réchauffe et illumine alentour. Chez d’autres, ces braises sont cachées loin au centre d’un bloc de charbon froid qui remplace leur coeur.

Le bonheur n’existe pas sans l’amour. L’Amour est le commencement et la fin de toute vie. Sans lui, l’humanité ne sera pas sauvée d’une disparition prématurée.

Grâce à lui, tu pourras contribuer à la fraternité entre les hommes, respectueuse des différences et gage d’évolution vers une plus haute civilisation.

Personne ne peut prétendre avoir réponse à tout. Plus tu avanceras en Sagesse, plus tu t’approcheras de l’insondable mystère de l’Univers.

Tu apprendras à dialoguer avec le doute et à considérer l’incertitude et l’ambiguïté comme des ressources.

Tu apprendras à penser en dehors des règles, à utiliser des informations contradictoires, à être ouvert à toutes les sources et à chercher plus d’une réponse à tes questions.

———————————–

Sommaire

• Chapitre 1 – Découvrir sa raison d’être
• Chapitre 2 – Construire sa vision
• Chapitre 3 – Connaître les danger du chemin
• Chapitre 4 – Apprendre à surmonter les obstacles
• Chapitre 5 – Au-delà du désir, la sagesse

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.