Le porte-parole du Vatican et le gouverneur de la Californie exigent un dépeuplement massif … parlent d’un « Tribunal Planétaire » et de la suppression de 6 milliards de personnes sous une nouvelle « Constitution de la Terre » et sous un  « gouvernement mondial »

Par Mike Adams – Le 15 juin 2015

Les dépopulationistes sont à nouveau en mouvement, poussant fortement pour l’élimination de six milliards de personnes sur la planète Terre afin de ramener la planète vers ce qui est présenté comme sa « capacité maximale durable d’un milliard de personnes ».

Mais, cette fois, l’agenda du dépeuplement pourrait être cautionné par le Vatican. Le Professeur John Schellnhuber a été choisi comme un haut-parleur du Vatican concernant un document papal sur les changements climatiques.  C’est le même professeur qui avait dit précédemment que la planète était surpeuplée par au moins six milliards de personnes.  Maintenant, le Vatican lui donne une plate-forme dont beaucoup attendent que çà se traduira par une déclaration officielle de l’Église à l’appui d’une dépopulation radicale au nom de la « science climatique ».

« Le document pédagogique, appelé une encyclique, est prévue pour le 18 juin à la Cité du Vatican », rapporte Breitbart.com  « Peut-être à l’exception de l’encyclique de 1968 sur la contraception, aucun document du Vatican n’a été attendu avec une telle anticipation. »

Un nouveau Tribunal Planétaire détenant le pouvoir sur toutes les nations … un anneau pour les gouverner tous.

John Schellnhuber rêvasse au sujet d’un « Tribunal Planétaire » guidé par une nouvelle « Constitution de la Terre » qui détiendrait le pouvoir sur toutes les nations et gouvernements sur la planète.  Comme il l’explique lui-même dans ce document sur Humans And Nature.org, il est le promoteur d’un gouvernement mondial tout-puissant axé sur le climat qui régnera sur toute la planète … une « dictature scientifique » littérale basée sur ce que les promoteurs de la « science » des changements climatiques peuvent truquer ensemble chaque année.

Comme John Schellnhuber le dit :

« Permettez-moi de conclure cette courte contribution avec un rêve à propos de ces institutions clés qui pourraient déboucher sur une version sophistiquée, et donc plus appropriée, d’une notion conventionnelle d’un « gouvernement mondial ».  La démocratie mondiale pourrait être organisée autour de trois activités de base, à savoir ; (i) une Constitution de la Terre ; (ii) un Conseil Mondial ; et (iii) un Tribunal Planétaire.  Je ne peux pas discuter de ces institutions en détails ici, mais, je voudrais indiquer au moins que : »

« La Constitution de la Terre transcenderait la Charte de l’Organisation des Nations Unies et identifierait les premiers principes directeurs pour guider l’humanité dans sa quête pour la liberté, la dignité, la sécurité et la durabilité ; »

« Le Conseil Mondial serait un ensemble d’individus élus directement par tous les peuples de la Terre, où l’admissibilité ne devrait pas être limitée par des quotas géographiques, religieux ou culturels ; et »

« Le Tribunal Planétaire serait un organe juridique transnational ouvert aux appels de tout le monde, en particulier en ce qui concerne les violations de la Constitution de la Terre. »

John Schellnhunber, en d’autres termes, estime qu’un nouveau gouvernement mondial peut créer la « liberté » pour l’humanité en la dictant avec un nouveau Tribunal Planétaire guidé par une Constitution de la Terre qui va sans doute commencer par déclarer que la planète ne peut soutenir plus d’un milliard de personnes.  Les six autres milliards, ou plus, doivent tout simplement quitter.  Ainsi, au lieu d’une Charte des Droits, cette nouvelle Constitution de la Terre sera fondée sur une Charte des Morts et un gouvernement mondial qui pourrait ordonner l’extermination des milliards d’êtres humains afin de « sauver le climat ».

« Dans une encyclique inédite sur le thème de l’environnement, le pontife devrait faire valoir que l’exploitation de l’humanité des ressources de la planète a franchi les frontières naturelles de la Terre, » rapporte The Guardian.  «… Le monde est confronté à la ruine sans une révolution dans les cœurs et les esprits. »

The Guardian poursuit avec son rapport :

« Le pape « vise un changement dans les cœurs ».  « Ce qui va nous sauver n’est pas la technologie ou la science.  Ce qui va nous sauver, c’est la transformation éthique de notre société », a déclaré le Père Carmélite Eduardo Agosta Scarel, un scientifique du climat qui enseigne à l’Université Pontificale Catholique de l’Argentine à Buenos Aires.

Le gouverneur de la Californie craint que trop de gens existent

Fait intéressant, le gouverneur de Californie, Jerry Brown, pourrait accueillir favorablement un tel agenda de dépopulation organisée en vertu d’un nouveau gouvernement mondial.  Il a récemment publié à propos de la Californie ayant trop de gens, en disant : « À un certain point, combien de personnes pouvons-nous accueillir ? »  Le gouverneur Jerry Brown continue en disant que les changements climatiques sont la raison pour laquelle la sécheresse actuelle est tellement pire que tout ce qui a été vu dans le passé.

Apparemment, la Californie a trop de personnes, a dit le gouverneur Jerry Brown, et cela signifie que la Californie doit être délibérément dépeuplée.

Avec cela, le Vatican et Jerry Brown joignent leurs efforts avec d’autres défenseurs de la dépopulation, comme Bill Gates, qui a déjà dit que les vaccins pouvaient aider à réduire la population mondiale de 10 à 15 pour cent.

Fidèle à cette demande, il a été découvert que les vaccins donnés aux jeunes femmes contenaient intentionnellement des produits chimiques de la stérilisation, selon l’Association des Médecins Catholiques du Kenya, une organisation en faveur des vaccins financée en partie par l’UNICEF.

De même, d’une manière choquante, 75% des vaccins donnés à des enfants dans une petite ville du Mexique se sont soldés par des hospitalisations ou des morts après une récente série de doses de vaccins que beaucoup ont spéculé comme faisant partie d’un essai de dépeuplement.

Dépopulation rapide ou dépopulation lente

Puisque vous êtes une des cibles de la dépopulation mondiale, vous pourriez vouloir augmenter votre conscience de la façon dont ceci pourrait être accompli.  Quand ils parlent de dépopulation, il y a deux approches envisagées par les mondialistes :

DÉPEUPLEMENT LENT : Cette méthode met l’accent sur la stérilisation clandestine par les vaccins, des pilules contraceptives gratuites et des efforts d’éducation des « services sociaux » qui tentent de convaincre les femmes d’avoir moins d’enfants.  L’idée est de laisser baisser lentement la population actuelle de 7 milliards de personnes, tandis que les taux de natalités dégringolent, provoquant la diminution de la population totale au fil du temps.  On pourrait appeler cela la manière « non-violente » pour réduire progressivement la population au fil du temps.  En d’autres termes, personne ne doit mourir prématurément.

DÉPEUPLEMENT RAPIDE : Cette méthode implique des stratégies de massacres rapides afin de tuer essentiellement des milliards de personnes tout en rejetant la faute sur quelque chose d’autre.  Les candidats les plus probables comprennent la libération d’une arme biologique sous forme d’aérosol (Ebola 2.0 ?) l’insertion de virus agressifs cancérigènes dans les vaccins (voir la confession de l’ancien scientifique des vaccins de Merck  Maurice Hilleman), une guerre nucléaire mondiale, la libération intentionnelle des armes à Pulsions Électromagnétiques qui détruisent les réseaux électriques, et ainsi de suite.  Ce sont évidemment les activités les plus infâmes et les plus ignobles d’un dépeuplement rapide, et ils consisteraient évidemment en des assassinats mondiaux sur une échelle massive.

Les méthodes « de dépopulations lentes » ont été tentées depuis les années 1970.  Elles n’ont pas fonctionné.  Comme la population mondiale continue d’augmenter, les courtiers des pouvoirs mondiaux semblent maintenant expérimenter les approches « du dépeuplement rapide » pour atteindre leur objectif d’éliminer six milliards de personnes de la surface de la planète.

Dépopulation volontaire contre dépopulation involontaire

Une autre dimension à cette discussion émerge dans la distinction entre ce qui est un dépeuplement « volontaire » et « involontaire ».

La dépopulation volontaire est, bien sûr, la poursuite des actions et des politiques qui visent à réduire directement et quantitativement le nombre d’êtres humains vivant sur la planète.

La dépopulation involontaire est ce qui arrive quand survient une catastrophe et que les systèmes qui maintiennent le bourdonnement de la civilisation moderne s’effondrent soudainement : Une panne des réseaux électriques, par exemple, ou une pollution génétique généralisée des cultures qui mène à une famine mondiale. Les scientifiques des changements climatiques insistent sur le fait que la libération du dioxyde de carbone dans l’atmosphère provoquera en quelque sorte l’effondrement catastrophique de la société, conduisant à la mort de millions ou de milliards de personnes.

En conséquence, les mondialistes se considèrent comme ayant de la compassion pour l’humanité en invoquant la dépopulation délibérée, en empêchant ainsi une dépopulation intentionnelle catastrophique, (par exemple, une importante mortalité mondiale suite à l’effondrement catastrophique de l’écosystème mondial). Voilà comment ils justifient leurs programmes de stérilisations secrètes par les  vaccins, ou leurs programmes d’éliminations de six milliards de personnes sur la planète.  En d’autres termes, quand ils vous assassineront, avec six milliards de vos frères et sœurs, rappelez-vous seulement que, dans leur esprit, ils aiment la vie et protègent l’écosystème !

Mais, comment, exactement, vous sentez-vous en éliminant six milliards de personnes, si vous êtes un mondialiste poussant à des assassinats massifs au nom de la science du climat ?

Comment peuvent-ils tuer six milliards de personnes ? Douze singes !

Tuer une personne est appelé un assassinat.  Tuer six milliards de personnes est appelé « la science du climat ».  Mais, comment pensez-vous pouvoir y arriver, exactement ?

C’est plus facile que vous pourriez le penser.  Comme illustré dans le film Douze Singes, tout ce qu’il faut c’est la libération d’un virus génétiquement modifié dans un aéroport majeur, partout dans le monde.  ( Je ne dis pas que cela est vrai, parce que c’était dans un film.  Ce serait absurde.  Au contraire, dans ce cas, le film dépeint correctement la réalité de la façon dont une arme biologique pourrait être facilement propagée par quelqu’un avec l’intention de détruire la civilisation humaine comme nous le connaissons.)

À partir des aéroports, le virus se réplique et se propage dans le monde, en semant partout la mort et le dépeuplement tout en augmentant simultanément les pouvoirs des gouvernements mondiaux afin de contrôler leurs populations avec des pouvoirs médicaux des forces policières, comme les quarantaines forcées, les restrictions sur les voyages, les vaccinations forcées, des points de contrôles médicaux sur les routes et ainsi de suite.  ( C’est en quelque sorte le modèle parfait de l’état policier si vous y pensez bien, et ceci donne aux gouvernements la justification pour injecter les puces de suivi médical RFID dans les organismes de tout le monde au bout du fusil. Pour les adeptes du contrôle, vous savez comment vous devenez excités lorsque vous pensez à micropucer la population !  C’est amusant  ! )

L’armée américaine possède déjà des armes biologiques qui pourraient tuer un milliard de personnes ou plus.

C’est un fait indiscutable que l’armée américaine a longtemps conçu et testé ces armes biologiques virales avec le potentiel de les utiliser comme armes de guerre. (J’ai déjà écrit sur l’Ebola aéroporté qui s’était répandu dans un centre de recherches médicales de l’armée américaine en 1990, en tuant un bâtiment plein de singes avant « d’atomiser » le bâtiment avec des produits chimiques de stérilisation.)

Alors que les traités internationaux affirment que ces recherches ont été abandonnées, seul un fou peut penser que ces promesses creuses aient été tenues. En réalité, les recherches sont tout simplement devenues secrètes, et continuent comme d’habitude avec des « budgets noirs ».  Aujourd’hui, le gouvernement des États-Unis possède des souches virales qui pourraient décimer l’humanité en moins d’une année … et elles pourraient être « accidentellement ou délibérément » diffusées partout sur la planète sans préavis.

Bien sûr, si vous deviez libérer un virus mortel pour décimer l’humanité en passant, le mot « décimer » signifie tuer 1 personne sur 10, et cela ne signifie pas « éradiquer », vous devez d’abord vous assurer que tous vos copains mondialistes de l’élite ont reçu les injections de vaccins contre le virus.  Naturellement, ces doses de vaccins seraient fabriquées sans aucun mercure, aluminium, formaldéhyde et MSG qui sont trouvés dans les vaccins donnés au grand public, ce qui les rend beaucoup plus sûrs.  Bien sûr, les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies resteraient complètement silencieux sur cette pandémie, tout comme ils ont maintenu un silence absolu sur la confession de leur scientifique, le Dr William Thompson, qui a admis publiquement avoir pris part à une fraude scientifique aux Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies pour cacher les liens entre les vaccins et l’autisme chez les Afro-Américains.

Le public serait laissé à lui-même.  Et, dans ce scénario, devinez qui serait le plus susceptible de survivre ?  Les personnes qui utilisent les herbes médicinales et les super-aliments stimulant le système immunitaire.  Ceux qui sont anéantis par le virus utilisé comme arme de contrôle de la population seraient en grande partie composés de personnes âgées, de personnes souffrant d’immunodéficience et de personnes souffrant de malnutrition.

Ceux-ci pourraient être précisément ceux que le nouveau « Tribunal Planétaire » du gouvernement mondial veut éliminer en premier lieu, en épargnant les travailleurs capables qui paient des impôts confiscatoires aux gouvernements et qui produisent économiquement et qui peuvent être exploités par les sociétés mondialistes.

Donc, je retourne maintenant la question au Pape, au professeur John Schellnhuber, à Bill Gates, à Ted Turner et aux autres fanatiques de dépopulation : Comment envisagez-vous exactement d’éliminer six milliards de personnes de cette planète ?

La partie vraiment hilarante dans tout cela est que les masses mondiales sont déjà si totalement endoctrinées par la propagande climatique que si vous leur ordonniez de se rapporter volontairement à des « chambres d’euthanasies écologiques » pour sauver la planète en se tuant, ils s’aligneraient massivement pour se conformer !  Ils pourraient même s’acheter des billets !

Fait intéressant, ceci pourrait ne pas être une si mauvaise idée de seulement créer un prix mondial Darwin et d’inviter les personnes les plus idiotes et les plus obéissantes dans le monde à s’éliminer volontairement de la piscine génétique humaine dans une sorte de sacrifice massif des temps modernes à Gaia.  Les Aztèques l’ont fait, et ceci a fonctionné tout simplement parfaitement !  (Il suffit de demander a n’importe quel Aztèque qui est toujours dans les parages.)  Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

Source : http://www.naturalnews.com/050075_Vatican_climate_science_world_depopulation.html#

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Partagé par : Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR


Print Friendly, PDF & Email