Voir : La Vie est Exempte de Lois ( 1ère partie )

Maître: Deux personnes sont entrées dans ma vie récemment et j’aimerais savoir d’une part pourquoi, d’autre part si nous avons déjà été réunis en des vies antérieures.

Ramtha: S’ils sont dans votre vie, entité, c’est parce que vous le voulez et eux aussi. Pourrait-il y avoir raison plus importante?

Maître: Mais je ne suis pas certaine de vouloir qu’ils soient dans ma vie. Je supposais que leur présence signifiait peut-être quelque lien karmique entre nous et que nous devions apprendre les uns des autres.

Ramtha: Voyez-vous, maître, lorsque des rapports ne sont pas satisfaisants, l’idée romantique nous faisant supposer que peut-être nous avons déjà été réunis en des vies antérieures leur donnent le côté fascinant qui leur manque. Ce qu’on appelle « lien karmique » se justifie par une réalité excessivement simple: le besoin. Vous avez besoin de vous trouver avec une multitude de gens tout au long de vos vies, vos incessantes vies, vous appréciez toute cette compagnie et voulez sa présence. Mais si vous deviez vivre avec le mêmes amis, vie après vie, au bout d’un certain temps vous trouveriez cela monotone et ennuyeux. Si aujourd’hui vous les retrouvez, la seule leçon que vous ayez à tirer peut-être est que votre nouvelle réunion n’a d’autre sens que de vous apprendre à vous séparer d’eux.

Maître: Bon, je crois comprendre ce que vous dites. Mais j’aimerais vous poser une deuxième question sur le karma. L’on m’a appris que des événements comme les meurtres, les vols ou les accidents sont à attribuer au karma, qu’ils rétablissent l’équilibre avec des événements d’une vie passée. J’aimerais que vous me disiez ce que vous pensez du karma.

Ramtha: À vous de savoir ceci et à tous de le comprendre: Ce que vous dénommez « karma » n’est pas la loi de Dieu mais celle de ceux qui y croient. Malheureusement, ces derniers sont légion, qui luttent avec ardeur pour atteindre à une compréhension illusoire du nom de perfection. Ils croient qu’il leur faudra se réincarner et payer dans la vie à venir pour des actions de cette vie-ci. Ils attribuent les événements de leur vie, quels qu’ils soient, au karma! Quelle piètre explication de la vie, maître; la vie mérite bien mieux.

Les lois du karma sont à vrai dire une réalité, mais uniquement pour ceux qui y croient. Les seules lois existantes sont celles dont chacun permet l’action dans son royaume. Le véritable législateur est l’entité souveraine. Chaque entité est dotée d’un ego qui accepte des vérités; et pour cet ego la vie sera selon ce qu’il appellera vérité, selon les lois qu’il établira. Aussi est-ce par la croyance et une compréhension altérée que nombre d’hommes ont établi pour eux-mêmes les lois d’équilibrage et l’idéal du nom de perfection.

Si vous décidez de croire au karma vous serez assurément à la merci de votre propre création, puisque vous aurez donné de l’autorité à cette croyance. Dans ce cas, le karma sera opérant dans votre vie. Dans ce cas vous pouvez être assurée de renaître ici encore et encore en sorte d’annuler ou d’exalter les effets de vos actes dans une vie antérieure.

Je ne reconnais ni le karma ni la perfection, qui sont à mes yeux des limitations, non pas des réalisations. Ceux qui luttent pour la perfection à travers les restrictions du karma ne réaliseront jamais ce pour quoi ils luttent. Un karma étant réalisé, ils en créeront un autre; jamais ils n’atteindront l’être, l’état de Dieu, car ils seront continuellement en situation d’endettement plutôt que dans une situation de receveur. La perfection n’existe pas; il n’y a que l’être. dans l’être, la vie change et évolue à chaque instant, si bien qu’il est impossible à l’état de perfection de s’établir.

Je ne reconnais que l’être, entièrement exempt de lois et d’idéaux, car les lois et les idéaux empêchent de devenir Soi, Dieu. Dans l’optique de l’être, il n’y a rien à faire dans la vie hormis ce que vous voulez faire. Si vous décidez d’accepter les enseignements du karma, le karma créé par ce choix pour les besoins de votre expérience. Mais comprenez que vous créerez en même temps les illusions de la puissance limitée et de la rétribution. Tel sera votre lot; vous serez prisonnière de votre pensée limitée.

Vous êtes libre. Vous êtes libre de créer dans l’instant la vérité, la réalité, l’illusion de votre choix. En tout instant aussi vous pouvez revenir sur votre décision précédente puisque vous êtes douée de puissance illimitée.

Le karma n’a pas d’existence, seul le besoin en a. or le besoin est extrêmement inconstant, si inconstant qu’il peut disparaître à l’instant même où il est ressenti.

Les meurtres, les accidents et les vols ne sont pas à considérer comme des punitions, comme de la monnaie en retour d’actes commis il y a un certain temps. Ils sont votre création, le résultat de pensées et d’expériences envisagées. Ce ne sont pas non plus des états ou des circonstances censés durer à jamais. Selon un entendement élargi on ne peut les considérer comme des phénomènes épouvantables. D’un point de vue rétrospectif, ils sont en fait d’excellents instructeurs.

Supposons que vous assistiez au massacre de dix mille innocents. Vous vous dites alors « Quel malheur! Et pensez que les anges du ciel ne pleurent pas devant pareille atrocité! Qu’ils continuent de chanter la gloire de Dieu! » Eh bien oui, ils ne pleurent pas! La raison en est qu’ils ne sont pas soumis à la croyance limitée qui leur ferait penser que la vie puisse un jour avoir une fin. Ils savent que ceux qui sont tués sont immédiatement enlevés au ciel, comme vous dites, en vue d’entreprendre un apprentissage supérieur, de faire d’autres expériences – et pour ce que j’appelle, moi, d’autres aventures. Et bien que l’on mette en terre dix mille corps et qu’on pleure sur eux, Dieu, lui, ne pleure pas. C’est pour cette raison que vos lendemains sont assurés.

Qui, d’après vous, a créé votre destinée? Bien des gens croient en un souverain qui manipulerait tout le monde et serait cause de toutes choses, se déchargeant ainsi de la responsabilité de leur propre vie. Mais moi je vous dis que vous seule êtes maître de votre destinée. Vous êtes le créateur de tous les instants de votre vie par les pensées et les émotions entretenues. Il n’y a qu’une chose que vous ayez à apprendre, à savoir que cet instant, ce présent dure assurément à jamais, qu’il se perpétue. Et dans la continuité de ce présent chaque instant est entièrement neuf. Entièrement neuf, maître! Il n’est pas le captif d’hier; il est le présent que vous avez créé en sorte de pouvoir donner réalité à votre futur. Par conséquent, vous êtes libre de faire ce que vous souhaitez faire en cet instant. Le Père vous a accordé la liberté et le pouvoir de créer à neuf chaque instant. Tel est son amour pour vous.

Personne n’est régi par son passé. Quoi que vous ayez pu faire, il y a seulement un instant ou il y a mille ans, vous n’avez aucune dette à payer. À l’instant de votre acte vous avez acquis une certaine compréhension et ainsi pu découvrir qu’il était bon et sensé de l’entreprendre.

Le passé n’est qu’un instant présent dont on a fait l’expérience et qui n’est plus. Vous avez appris de lui tout ce qu’il convenait d’apprendre – cette connaissance est la seule incidence sur votre présent. Par cette connaissance vous avez acquis la sagesse de créer cet instant-ci au mieux de vos aptitudes.

Le passé est terminé, il n’est plus. Le passé ne vit en vous en ce présent-ci que sous forme de sagesse. Par lui vous avez gagné en sagesse. Aussi en ce présent-ci êtes-vous plus grande que jamais. En lui votre connaissance est supérieure à celle du présent d’hier. vous êtes en cet instant la somme totale de vos connaissances. Et en chaque instant de votre expression vous créez à neuf – une nouvelle aventure dans l’émotion en sorte de croître encore en sagesse.

La seule chose qui soit est le présent. Ce qui importe est le présent. Vous êtes le produit du présent. Votre vie tout entière se vit dans le présent. Votre futur est créé dans le présent. Vivre véritablement en cet instant, être dans cet instant cela signifie vivre en marge des lois et des règles. Dans l’être, il importe de vivre dans le présent, non point dans le passé ou dans le futur, car c’est dans le présent que vit Dieu – Dieu qui est être.

Lorsqu’on découvre que le présent est tout ce qui est, on décide de mener sa vie de telle manière qu’en tout instant l’on vive l’aventure dictée à soi par les sentiments, que l’on fasse les expériences inédites qui résulteront en une sagesse accrue.

Si vous êtes revenue sur ce plan ce n’est pas pour vous acquitter de dettes, dont vous n’avez même plus le souvenir, ni pour accomplir des choses que vous seriez censée accomplir, mais dont personne ne peut vous révéler la nature. Et pourtant l’on vous dit « tâchez d’atteindre à la perfection! » Comment pourriez-vous atteindre quoi que ce soit au milieu de la confusion? Vous êtes revenue en ce monde uniquement en vertu d’in choix, grâce à un corps de votre choix. À l’aide d’un ovule et d’un spermatozoïde votre corps s’est créé en sorte que vous puissiez vous exprimer à nouveau sur ce plan de l’illusion créative. Vous n’êtes pas revenue en ce monde pour liquider un karma mais bien plutôt pour accomplir des émotions.

Vous êtes en ce monde pour apprendre que, où que vous soyez, vous vous y trouvez uniquement parce que vous l’avez voulu, que telle a été votre volonté. Vous êtes ici pour glaner de la sagesse et la mettre en œuvre sur la scène de la Vie. Vous êtes ici pour cette vie – et pour autant de vies que vous le souhaiterez – afin de jouer à fond cette illusion et de faire l’expérience de toutes choses dont votre âme a besoin pour s’accomplir dans la sagesse. Le jour où vous connaîtrez toute la richesse et les subtilités de l’émotion, vous n’aurez plus ni le besoin ni l’envie de faire retour ici. Mais c’est vous seule qui déciderez du moment.

Maître, vous êtes en ce monde pour devenir Dieu. Or pour devenir Dieu il est nécessaire de déraciner en soi toute loi, toute croyance dogmatique, toute pratique rituelle et d’être illimité en pensée. Si vous désirez posséder la liberté d’expression illimitée, un corps immortel, la paix et la joie, comprenez que votre vie est absolument sans frontières. Le comprenant, elle le deviendra, car tout ce que vous désirez voir devenir vérité en votre être, que vous reconnaissez comme vérité dans votre être le deviendra effectivement. Telle est la seule loi à accepter dans votre royaume.

Comprenez que vous n’avez contracté de dette en vertu de quelque acte ou pensée, que ce soit dans cette vie-ci ou dans une vie antérieure, dans la mesure où vous vous êtes pardonnée pour cet acte ou cette pensée. Le pardon de soi est l’acte effaçant de votre âme toute trace de culpabilité ou de condamnation (la culpabilité et la condamnation vous empêchant de pleinement exprimer le Dieu que vous êtes). Vous ayant accordé le pardon, reconnaissez que cette vie-ci et toutes celles à venir sont part du présent, qui est le futur de tout ce qui est.

Comprenez que vous vivrez pour toujours, que vous n’avez jamais failli et que votre unique tort a été de croire avoir mal agi.

Aimez-vous, maître. Et écoutez ce que votre âme dit, ce qu’elle a besoin de connaître, de ressentir; accordez-le lui, de bon cœur, jusqu’à ce que vous en ayez assez. L’ennui est le signal par lequel votre âme vous informe qu’une expérience vous a appris tout ce qu’il y avait à apprendre d’elle et que le temps est venu d’aller vers une nouvelle aventure. En n’écoutant que vos sentiments vous acquerrez la liberté de devenir dans l’instant ce que vous décidez de devenir. Et sachez que vous n’avez de comptes à rendre à aucune loi, ni aucun enseignement ni aucune entité. Le présent et les sentiments qu’il vous accorde est tout ce qui importe.

Soyez sans lois. Être sans lois n’est pas synonyme d’imprudence ou d’insouciance, cela signifie dénouer la corde autour de votre cou et vous autoriser à respirer. En prenant vos distances par rapport aux lois, aux dogmes et aux croyances limitées vous vous accordez d’être comme Dieu: libre et illimitée. Alors vous pouvez être la puissance que vous êtes et créer et régénérer, aussi bien vous-même que la vie. Alors votre présence en ce monde n’a plus pour mobile l’envie de corriger votre comportement à l’égard de telle personne ou telle autre mais votre seul désir de vivre. C’est une aventure qui se déploie d’instant en instant.

Vivez et soyez heureux. C’est là tout ce que le Père ait jamais exigé de vous.

Ramtha

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.
N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes. Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.

Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR


Print Friendly