Crimson Circle: « Série des Ailes » Shoud 7

580

Les Enseignements du Crimson Circle
Série des Ailes

SHOUD 7 – ADAMUS SAINT-GERMAIN,
canalisé par Geoffrey Hoppe

Présenté au Crimson Circle, le 3 Mars 2018

 

Je suis ce que je suis, Adamus de Saint-Germain (applaudissements de l’assistance). Je vous remercie.

Prenons une bonne et profonde respiration alors que nous commençons ce Shoud. Ce sera un Shoud différent des autres en plusieurs endroits, mais il prendra peut-être tout son sens pour vous, au fil du temps.

Ce Shoud est vraiment un hommage rendu à cette connexion profonde et vraie entre l’humain et le Maître. Nous avons des humains qui sont ici – ceux en train de regarder en ligne, ceux ici au Colorado − des humains qui ont traversé tant de choses; des humains dont j’ai parlé la dernière fois − je vous ai dit que le Crimson Circle en était est arrivé à ce point extraordinaire, tellement extraordinaire que même le Crimson Council avait changé − des humains qui ont enduré tellement pendant leur voyage et qui sont pourtant demeurés fidèles à leur connaissance intérieure, leur petite voix intérieure. Ce que nous avons ici à présent, en ce Shoud, ce mois-ci, est cette vraie connexion consciente et authentique à présent entre l’humain et le Maître.

Le Maître est un concept. Je vous ai parlé du Maître en vous disant que c’était la sagesse de toutes vos vies. Mais le Maître est un concept pour beaucoup d’entre vous. Vous avez beaucoup pensé à propos du Maître. Vous avez essayé d’humaniser le Maître, mais vous en arrivez à présent à un point où, pour vous tous, le Maître n’est plus seulement là, mais vous commencez à entendre le Maître. Le Maître que vous avez invité il y a peu encore dans la maison de l’humain, dans votre vie quotidienne, et alors vous vous êtes demandés, « Le Maître a-t-il enfin émergé? Que va-t-il se passer maintenant? Quelle est cette chose qu’on appelle sagesse?  » Mais aujourd’hui, il ne fait plus aucun doute que cette connexion est établie entre vous et le Maître, et que vous commencez à entendre le Maître, et peut-être pas avec des mots comme vous en avez l’habitude, mais vous l’entendez dans votre cœur et dans votre âme sans que vous ne vous demandiez plus: «Où est ce Maître dont Adamus nous parle? Est-ce juste quelque chose qui concerne les autres?  » Mais à présent, vous êtes très conscients de cette présence.

Prenons une profonde respiration en ce jour de l’humain et du Maître, le Maître n’étant plus un concept mais étant amené, amené ici même dans votre vie. Et ce n’est pas quelque chose auquel l’humain s’attendait ou dont il aurait même pu imaginer à quoi cela ressemblerait. C’est différent. Et c’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles cela vous a semblé prendre du temps ou pour lesquelles vous n’en étiez pas conscients. C’était juste un concept intellectuel ou philosophique, mais maintenant cela devient réel.

Je dis cela à cause du niveau où vous en êtes de vos énergies et je sais que c’est encore difficile parfois. Je dis cela à cause de la réorganisation du Crimson Council. Je vous ai dit récemment que le Crimson Council  − alors même qu’environ treize cents membres du Crimson Council en sont partis pour aller travailler avec des humains et dans d’autres dimensions − continuait vraiment à se concentrer sur les enseignements que le Crimson Council avait toujours délivrés. Mais à présent, ce qui reste du Crimson Council, c’est à dire toutes les entités et les anges et ceux qui le soutiennent, ne sont là que pour vous. Que pour vous. Ils ne sont pas là pour les autres qui sont en train de faire des choses différentes, qui sont en train de vivre leur éveil ou qui enseignent dans d’autres dimensions, mais ici et maintenant, juste pour vous. Leurs ressources vous sont entièrement dédiées. Et vous vous demandez: « Mais que vont-ils faire? Quand vont-ils venir? » Nous y reviendrons dans un autre Shoud.

Prenons une profonde respiration en ce Shoud. Quand le Maître est là et que vous entendez le Maître. Prenez une bonne respiration profonde et permettez simplement cela.

J’ai hâte de revenir à ce Shoud − peut-être dans un an, nous pourrions faire cela − regarder en arrière en se disant: «Peut-être que c’était là le point du changement. Peut-être que le Maître avait toujours été là, mais que je ne l’avais jamais vraiment entendu, que je n’avais jamais vraiment ressenti sa présence. Mais finalement, un jour, j’ai franchi ce seuil et j’ai permis que cela se produise.  »

Une très bonne et profonde respiration.

Commençons la partie habituelle du Shoud. Maintenant, nous allons le faire de façon un peu différente aujourd’hui. Hmm. J’ai demandé à Cauldre de préparer − mon dieu – des slides (diapositives) (rires). Cela ne se reproduira probablement jamais, oh non jamais, dans toutes nos réunions, mais il y a beaucoup de choses que je veux couvrir aujourd’hui. Ça aurait été trop pour la chère Linda d’Eesa de tout écrire au tableau, tous ces mots, et je voulais aussi avoir un document, quelque chose que vous puissiez imprimer, ou mettre sur votre bureau (d’ordinateur) ou quoi que ce soit d’autre que vous pouvez faire avec ces choses de nos jours, mais au moins en avoir une impression.

Maintenant, une grande partie de ce dont nous allons parler aujourd’hui n’est qu’un résumé. Il n’y a rien de nouveau. Pas de grandes idées brillantes ou quoi que ce soit de ce genre. C’est un résumé d’où nous en sommes. Mais je vous demande à vous tous qui participez au Shoud aujourd’hui, ou si vous le regardez en différé, d’y ajouter votre énergie, de construire  une fois encore un pont entre les royaumes du Ciel et de la Terre, d’ajouter votre énergie à ce dont je vais vous parler, afin qu’il devienne nôtre.

Donc en effet, nous avons beaucoup de slides. Je ne suis pas un grand fan de slides, parce qu’on y perd du sens par rapport à l’écrit. Mais par souci de rapidité aujourd’hui, nous … oh, et votre écriture est si belle, si belle (à Linda). Oui.

 

La sagesse des Shaumbra – Partie 1

Donc, pour commencer, avant d’aller là où nous en sommes, faisons un peu de Sagesse des Shaumbra.

LINDA: Eh bien !

ADAMUS: Oui. Alors Linda, au micro s’il vous plait. Vous savez de quoi il est temps.

LINDA: Oh, eh bien. Oui, oui.

ADAMUS: Il est temps pour moi de vous poser une question et pour vous d’y répondre, et commençons aujourd’hui avec la question posée le mois dernier. Quelle est cette relation intéressante qui existe entre Nikola Tesla et Elon Musk? Quelle relation y a-t-il entre les deux ?

Allez-y Linda, passez le micro à quelqu’un et voyons qui a bien deviné. On continue à se passer le micro (rires). Ce n’est pas une patate chaude, c’est un micro. Quelle relation y a-t-il entre Tesla et Musk?

HORACE: Je pense que Elon Musk est − il vient du même Je Suis que Nikola.

ADAMUS: Le même Je Suis. Le même être? La même âme?

HORACE: Oui, la même âme.

ADAMUS: D’accord. D’accord.

HORACE: C’est ce que je ressens.

ADAMUS: Oui. Pourquoi ressentez-vous cela?

HORACE: Ils ont en quelque sorte la même énergie.

ADAMUS: Oui. Bien. Jetons un coup d’oeil (leurs images sont montrées côte à côte).

LINDA: Nan.

ADAMUS: L’un est très élégant et l’autre porte un T-shirt. Beurk! L’un a vécu il y a une centaine d’années, l’autre est très contemporain.

HORACE: Oui.

ADAMUS: Mais vous pensez qu’ils proviennent de la même âme?

HORACE: Oui.

ADAMUS: Oui. D’accord.

HORACE: C’est ce que je ressens

ADAMUS: D’accord. C’est bien. Il n’y a pas de mauvaises réponses de la part des Shaumbra, mais il y a une bonne réponse (quelques rires). Oui. Pourriez-vous vous lever?

KERRI: Euh …

ADAMUS: (il sirote son café et commence à tousser) Qu’est-ce que c’est? (rire)

KERRI: Apparemment, c’est un café de mauvaise qualité.

ADAMUS: Oh, mon dieu. Je m’attendais à un cappuccino frais, fait main, un café filtre bien chaud et …

KERRI: La machine est cassée.

ADAMUS: La machine est cassée. Qu’est-ce qui ne va pas avec la technologie (quelques rires). Et personne n’a pris la peine de sortir pour m’en faire faire un autre ailleurs? (Le public dit « Ohhh! ») Je dis ça, je dis rien. Non! Non non Non Non Non.

KERRI: Sandra …

ADAMUS: D’accord, je sais …

KERRI: … tu as clairement failli à ta mission.

ADAMUS: Je sais où vous en êtes. D’accord.

LINDA: Il est juste en train de créer une distraction.

ADAMUS: Oui, ouais.

LINDA: Il essaie de te donner du temps pour ta réponse.

KERRI: Je sais! Je sais! D’accord. Ils ont tous les deux mis leur doigt en l’air, l’ont retiré et l’ont manifesté ici.

ADAMUS: Ils ont manifesté quoi?

KERRI: Des choses cool.

ADAMUS: Des choses cool (rires).

KERRI: Oui.

ADAMUS: Donnez-moi un exemple cool.

KERRI: Une voiture cool!

ADAMUS: Une voiture cool.

KERRI: Et ensuite, ils l’ont mis dans l’espace.

ADAMUS: Oui.

KERRI: Oui.

ADAMUS: Et Tesla …

KERRI: Imaginez un peu les extraterrestres qui voient ça voler.

ADAMUS: Oui, ouais. Imaginez un peu.

KERRI: C’est cool.

ADAMUS: Donc Tesla a fait une voiture?

KERRI: Non, Elon Musk a fait une voiture.

ADAMUS: Qu’est-ce que cela a à voir avec Tesla?

KERRI: Ils ont tous les deux fait ça (elle met un doigt dans sa bouche puis le retire, comme si elle voulait tâter l’air), puis ils ont dit: « Ah! Tout est là.  »

ADAMUS: « Tout est là. »

KERRI: « Et je peux l’amener ici. »

ADAMUS: Ahh! D’accord.

KERRI: Mais oui, le gars sur la droite (Tesla), il a juste été en disgrâce, condamné (censuré) et moqué par ses pairs. En revanche, le gars à gauche (Musk), ça va bien pour lui.

ADAMUS: Oh, il n’a jamais eu …

KERRI: Il a des copines super sexy.

ADAMUS: … n’a jamais été condamné par qui que ce soit.

KERRI: En fait, il a été victime d’intimidation et n’a pas été bien traité, ce qui a allumé ce feu en lui!

ADAMUS: Ouais!

KERRI: Alors si on vous harcèle …

ADAMUS: Oh, quand vous − j’espère que la camera a pris cela, parce que quand vous dites cela − dites-le encore une fois, le truc sur le feu.

KERRI: (théâtralement) Ça a allumé le feu en lui! (Rires) Vraiment.

ADAMUS: C’est drôle comment votre énergie s’illumine avec …

KERRI: J’ai, n’est-ce pas… Je rayonne.

ADAMUS: Oui, tout à fait.

KERRI: Pouvez-vous le voir?

ADAMUS: Oui.

KERRI: Ouais !

ADAMUS: Oui, c’est extraordinaire.

KERRI: Je me demande si les gens le voient parce que, vous savez, je travaille dessus.

ADAMUS: Exact (plus de rires), mais nous ne devons pas ledire en public que vous y travaillez. Vous êtes juste en train de …

KERRI: (très théâtralement) Je rayonne désormais et à présent !! Avec tout ce qui vient de moi.

ADAMUS: Oui. Baissez le volume (applaudissements du public). Bien.

KERRI: C’est comme ça que…

ADAMUS: C’était bien.

KERRI: Ils m’ont coupé le micro!

ADAMUS: Non, j’aime ça. Ouais.

KERRI: Ils m’ont coupé – d’accord, oui.

ADAMUS: C’est la technologie.

KERRI: D’accord, oui.

ADAMUS: D’accord. Alors, ils ont tous les deux … (Adamus imite Kerri et sort son index de sa bouche) … fait ça.

KERRI: Oui, totalement.

ADAMUS: D’accord.

KERRI: Pourquoi ne l’ai-je pas fait moi non plus?

KERRI: Oui.

ADAMUS: C’est la question suivante que j’allais vous poser.

KERRI: Oh, je ne vais pas aller aux toilettes.

ADAMUS: Non. Pourquoi ne l’avez-vous pas fait pour vous-même?

KERRI: Je l’ai fait. Je l’ai fait.

ADAMUS: Non, pourquoi ne l’avez-vous pas réellement fait pour vous-même. Je veux dire …

KERRI: Comme construire cette voiture?

ADAMUS: Non …

KERRI: Je ne …

ADAMUS: Non, faire ça… (il sort le doigt de sa bouche) … comme ça en attirant…

KERRI: Oh. À ma manière, je le fais.

ADAMUS: Ok.

KERRI: A ma manière, je …

ADAMUS: D’accord.

KERRI: Mais pas à leur niveau. Non.

ADAMUS: D’accord, et pourquoi non ?

KERRI: Je ne comprends pas la physique.

ADAMUS: Vous n’avez pas besoin.

KERRI: Ni les math.

ADAMUS: Non, vous n’avez pas besoin.

KERRI: Ptui! Ptui! (elle fait semblant de cracher)

ADAMUS: Non, non. C’est vraiment, vraiment l’une des choses qui maintiennent tant de gens en arrière: «Eh bien, je n’ai pas de diplômes/compétences là-dedans.» Cela ne fait aucune différence. Une fois que vous comprenez …

KERRI: (l’interrompant) J’ai essayé de le cacher pendant un temps.

ADAMUS: Excusez-moi.

KERRI: Oh, désolée.

ADAMUS: Une fois que vous comprenez comment l’éner- (rires) Ba-doom! Boom! Une fois que vous avez compris les bases de la compréhension de l’énergie, vous n’avez plus besoin de connaitre ni ne devriez même connaitre quoi que ce soit de la physique, parce que vous transcendez cela avec la compréhension de base de l’énergie et de la conscience.

KERRI: Oui, l’énergie. Oui.

ADAMUS: Oui. Bien. Je vous remercie.

KERRI: C’était la bonne réponse, non?

ADAMUS: Ok (il sort un doigt de sa bouche). Ça sera le nouveau signe de reconnaissance des Shaumbra (quelques rires). Et assurez-vous d’utiliser ce doigt (en levant son index, plus de rires).

LINDA: Je suis désolée d’avoir choisi une personne aussi timide.

ADAMUS: Quelques-uns de plus.

SHAUMBRA 1 (homme): C’est intéressant. Je savais que vous me choisiriez.

ADAMUS: Oui.

SHAUMBRA 1: En fait, j’ai été nominé pour un prix aux côtés d’Elon Musk.

ADAMUS: Oh, ah bon ? Pour quel genre de prix?

SHAUMBRA 1: Pour le travail que j’ai réalisé dans de nouveaux types de technologies IOT (Internet des Objets) et d’autres choses du genre.

ADAMUS: Oh, ouais. Cela semble fascinant. Yeah Yeah. Que diriez-vous de l’applaudir bien fort ? (applaudissements du public).

SHAUMBRA 1: Non, (applaudissez) mon Je Suis. Pas moi. C’est pour mon Je Suis, pas pour moi. Je le sers simplement. Donc, je pense que ces deux-là viennent du système stellaire de Sirius et coexistent au même moment.

ADAMUS: D’accord.

SHAUMBRA 1: Et je crois qu’ils sont en quelque sorte la même personne.

ADAMUS: La même personne, d’accord. Bien.

SHAUMBRA 1: C’est mon point de vue.

ADAMUS: J’aime ça. Ouais.

SHAUMBRA 1: D’accord. Voilà.

ADAMUS: Non, j’aime ça. Ouais. Quelques-uns de plus. Quelques-uns de plus.

LINDA: D’accord. Laissez-moi parcourir la pièce.

ADAMUS: Oh.

TAD: Je vais devoir aller aux toilettes (beaucoup de rires). En fait, j’ai vraiment fait mes devoirs à ce propos. Et je suis…- je ne savais vraiment pas grand-chose à leur sujet, sauf leurs noms, mais j’irai droit au but et c’est ce que Horace a dit. Je pense qu’ils viennent de la même … peut-être qu’ils se sont réincarnés l’un dans l’autre, ils sont la même vie, la même énergie, les mêmes personnes.

ADAMUS: Mm hmm. Ce sont tous les deux des hommes.

TAD: Salut les gars.

ADAMUS: Oui. Ouais.

TAD: Il me regarde droit dans les yeux. Wow.

ADAMUS: Oui. Oh, vous fixe. Oh oui.

TAD: Voilà.

ADAMUS: D’accord.

TAD: Alors c’est ce que – c’était mon ressenti.

ADAMUS: D’accord, super. Deux de plus.

LINDA: D’accord.

ADAMUS: Deux de plus. Ressentez vraiment les photos ou l’énergie de ces deux messieurs.

LARRY: Ils ont tous les deux fait en quelque sorte scandale par rapport à ce qui se passait sur le plan sociétal à l’époque.

ADAMUS: Oui, oui. Ouais. Bien. Et ont-ils un lien ou une relation, présente ou passée, l’un avec l’autre?

LARRY: En termes d’énergie, oui, en termes d’être la même entité, je ne pense pas.

ADAMUS: D’accord. Bien.

LARRY: Parce qu’ils étaient assez différents. Tesla était, selon les critères de son époque, un peu naze.

ADAMUS: Oui, ouais.

LARRY: Et Musk pas tellement.

ADAMUS: Il y a une raison cachée à cela – et c’est tout à fait authentique, même si ça va vous faire rire un peu – Musk a de bons attachés de presse (Linda rit).

LARRY: Et Tesla n’en avait pas.

ADAMUS: Et Tesla n’en avait pas. Et Tesla a admis à la fin de sa vie qu’il aurait dû se reposer sur des gens pour porter son message. Il n’était pas très bon (dans les relations publiques) … il était bon jusqu’à un certain point dans ses relations sociales avec les autres, mais il n’était pas très bon pour les relations publiques. Quand il l’a fait – il a essayé de le faire surtout par ses propres moyens – il est apparu arrogant. Ce n’est pas qu’il y ait quelque chose de mal à ça (quelques rires). Mais c’est une grande différence entre les deux.

LARRY: Oui.

ADAMUS: Absolument. Ouais. Bien. D’accord. Un de plus. Un de plus.

LINDA: Juste en face de vous.

ADAMUS: Oh, ce regard. J’espère que les caméras enregistrent.

DENISE: Magnifique micro.

ADAMUS: Oui. Que voyez-vous comme lien entre ces deux-là?

DENISE: Musk vous regarde droit dans les yeux et se connecte directement à votre âme. C’est l’effet que ça mefait en tout cas.

ADAMUS: Nikola fait la même chose. Ouais.

DENISE: Vous trouvez que c’est la même chose ?

ADAMUS: C’est n’importe lequel des deux (qui vous fixe) où que vous marchiez. Oh! Peu importe où vous alliez …

DENISE: C’est vrai, il vous regarde dans les yeux.

ADAMUS: … ils vous regardent toujours. D’accord. Alors, mais énergétiquement, en quoi ces deux-là sont-ils liés?

(Elle fait une pause)

Inventez simplement quelque chose.

DENISE: Ils sont entrés dans leur soi unique et ont fait ressortir ce qui était dans leur âme.

ADAMUS: Exact.

DENISE: De nouvelles technologies, peu importe, quelque chose de nouveau dont nous n’avons aucune expérience.

ADAMUS: Bien. D’accord. Ouais.

Et, au passage, vous savez, parfois quand nous passons le micro et que vous décrochez ce micro et que, vous savez, juste avant de l’avoir, vous pensez: « Oh, mon dieu, j’espère que Linda ne me choisira pas » – c’est comme une lumière rouge qui clignotte (rire), et elle vous donne le micro. Point numéro deux, vous devenez mentaux immédiatement. C’est un peu comme un réflexe, une réaction, une sorte de réaction de survie: «Ooh!» Vous devenez mentaux, mais du coup l’énergie se bloque alors qu’ici nous parlons d’énergie libre. Donc, ce que vous faites, c’est simplement d’inventer quelque chose. Et votre mental peut bien penser: « Oh, c’est un tas de conneries. » Mais vous réaliserez qu’en fait c’est …

LINDA: Un tas de quoi? (Quelques rires)

ADAMUS: Ce n’est pas correct (plus de rires). Mais en fait, ce n’est vraiment pas le cas parce que ce que vous faites en vous disant, « Ok, je vais juste inventer. », c’est sauter par-dessus votre mental. Eh bien, quand vous faites cela, vous allez vraiment dans une plus haute conscience, dans votre gnost, et vous pouvez ne pas être en mesure de l’exprimer tout de suite comme vous le souhaiteriez, mais au moins vous entrez dans la fluidité de l’énergie. C’est pourquoi je vous dis toujours d’inventer, parce que vous contournez le mental et vous vous permettez d’aller dans le gnost. Et le problème, c’est que vous avez eu le micro et que vous aviez de très bonnes choses à dire, et ensuite vous les avez bloquées. Vous êtes devenue très mentale. C’est – scwhiffft! – juste là.

DENISE: Bloquées, comme un lapin dans les phares d’une voiture.

ADAMUS: Oui, comme un lapin dans les phares d’une voiture. Mais vous allez rencontrer de plus en plus de situations comme celle-ci, vous tous. Ce ne sera pas nécessairement Linda qui vous tendra le micro, mais tout à coup quelque chose sera là et vous devrez prendre une décision ou dire quelque chose ou faire quelque chose et ensuite vous vous bloquerez. L’énergie est vraiment aussi drôle que ça − ou c’est la façon dont les humains l’ont utilisée jusqu’à maintenant qui l’est − et elle se bloque tout simplement, et c’est là que vous vous dites: «Je vais juste inventer.» Et alors votre petit mental vous dira: “Eh bien, tu es juste en train de tout inventer. Ce n’est pas vrai.  » En réalité, c’est bien plus vrai que ce que vous alliez dire depuis votre mental. C’est bien plus vrai parce que maintenant vous êtes dans le gnost. Et votre mental qui est toujours en train de lutter contre cela essaiera de trouver les bonnes paroles, mais au moins vous serez allée au-delà. Je pourrais même dire que vous étiez sur le point de dire quelque chose de très beau. Vous n’aviez pas les mots, mais vous étiez dans l’énergie et puis ce micro est arrivé et tout ça s’est éteint.

Nous sommes tellement, à présent, dans… Ce que nous faisons tous ensemble, c’est que nous apprenons  − oh, non, ce n’est pas que nous apprenons − nous nous permettons de travailler avec l’énergie. Et comme je vous l’ai déjà dit, vous n’avez pas besoin de connaitre quoi que ce soit en matière de physique et j’espère que c’est le cas, parce que sinon, ça risque de vous gêner (de mettre la pagaille). Vous n’avez pas besoin d’être intellectuelle. Cela risque de vous déboussoler (perturber). La compréhension de base des energies à elle seule vous élèvera. Alors simplement, vous en étiez là. Vous y étiez. Faites-vous confiance, ma chère. Ooh. Ooh. D’accord.

LINDA: Un de plus?

ADAMUS: Oui, un de plus s’il vous plaît.

LINDA: Oui.

ADAMUS: Oui. Crash! C’est à vous.

CRASH (Dave, le photographe): En effet! C’est à mon tour.

ADAMUS: Vous avez toujours quelque chose devant votre visage. Je n’arrive jamais à vous voir. Oh, c’est un appareil photo.

CRASH: Je l’ai ôté!

ADAMUS: Oui. Vous l’avez ôté! (Ils rient)

CRASH: Oui. Exactement.

ADAMUS: Vous avez bien tout compris?

CRASH: Non, non, non (quelques rires). Il y a des marqueurs énergétiques qui demeurent. Je voulais vous demander, c’est un peu personnel, concernant vos vies comme Mark Twain, Samuel Langhorne Clemens, dans le laboratoire avec Nikola. J’ai regardé des photos et je voulais savoir si vous pouviez développer cela, parce que cela avait l’air fascinant. Même avec la bobine Tesla, vous en avez fait l’expérience, et cetera, donc… (si vous pouviez nous en parler).

ADAMUS: Mais, en réponse à votre question d’abord, avant de répondre à votre question, quelle est la relation entre ces deux-là − Tesla et Musk?

CRASH: Il y a une connexion d’âme entre eux. Je ne jurerais pas à cent pour cent que, n’est-ce pas, Nikola est revenu en tant qu’Elon.

ADAMUS: Exact.

CRASH: Mais …

ADAMUS: Comme sa réincarnation?

CRASH: Oui. Il y a une quantité significative de cette âme …

ADAMUS: Exact.

CRASH: … Je crois qu’Elon provient de Nikola.

ADAMUS: D’accord. Bien. Ce sont toutes de bonnes réponses, en réalité, et pourtant aucune d’entre elles n’est tout à fait juste (quelques rires). La réponse est très, très évidente, pour moi en tout cas.

Alors, ce qui est arrivé, c’est que Tesla et Musk sont tous les deux des rêveurs et des visionnaires, tous les deux, et c’est cela qui les rend différent des autres; et qui fait que Tesla était différent d’Edison. Edison était un inventeur. Il était pragmatique. Il n’était vraiment pas au niveau du rêveur, de l’innovateur et de la personne inspirante qu’était Tesla.

Tesla, ainsi que nous l’avons évoqué le mois dernier, avait 100 ans d’avance sur son temps, il était très en avance sur son temps et c’était très, très frustrant pour lui d’en passer par là. Il avait compris la transmission du courant sans fil, de l’énergie sans fil. À l’heure actuelle, vous avez tous ces cables déroulés partout sur la planète pour transmettre l’énergie. Il connaissait ça à l’époque (le sans fil), et c’est en fait une technique assez simple. C’est incroyable que personne ne s’en soit inspiré (ou emparé). Pourquoi? Parce que la planète n’était pas prête. La conscience n’était pas prête. Il était tellement en avance sur son temps. Et comme je vous l’ai dit, il a fait un très mauvais job en matière de relations publiques. Et il avait un autre gros problème. Quel était-il? Un autre gros problème (quelqu’un dit « l’argent »). L’argent, absolument. L’argent.

Maintenant, il passait tellement de temps à chercher de l’argent. Edison a affiché complet (a eu beaucoup de succès) très tôt, et il avait par conséquent de gros, gros bailleurs de fonds qui soutenaient son travail, et à partir d’un certain moment, Edison n’a vraiment plus eu de problème d’argent. Tesla voulait réussir seul et de plus, il ne s’y connaissait vraiment pas aussi bien en affaires (il n’avait pas le sens des affaires). Et il pensait juste − c’était une sorte d’idéaliste un peu fleur bleue − il partait juste du principe que l’argent viendrait, et ça n’a jamais été le cas. Et il faisait des choses qui, du point de vue de la pratique des affaires, n’étaient pas très intelligentes. Ainsi, il n’a jamais déposé beaucoup de brevets pour protéger son travail, parce qu’il considérait que c’était une charge administrative de second plan et aussi que c’était trop coûteux.

Il a développé d’étonnants concepts d’avions, de robots vers 1892 ou 93. Bien avant que quiconque n’y ait pensé − et pas des avions à hélices, mais à turbines. Il avait vraiment compris la force des turbines.

Il avait un problème d’argent qui l’empêchait vraiment de faire les expériences qu’il aurait vraiment aimé faire. Il aurait pu développer une charge de travail cent fois plus importante que celle qu’il a développée. Et c’est vraiment… − nous lui devons notamment d’ avoir amené le courant électrique alternatif chez chacun d’entre vous, et on ne lui en a pas donné suffisament crédit. Mais il avait un problème d’argent et ce problème d’argent l’a vraiment empêché de faire le travail qu’il voulait faire.

(Adamus fait une pause, jetant un regard entendu au public, quelques rires)

Cela ne vous semble-t-il pas un peu familier?

SART: Que voulez-vous dire?

ADAMUS: « Que voulez-vous dire? » Ouais, ouais (plus de rires). Il était en avance sur son temps comme vous l’êtes aussi vous tous. Comme je vous l’ai dit le mois dernier, vous êtes les Teslas de la conscience. Il avait un problème d’argent qui l’empêchait de vraiment faire son travail.

Maintenant, et on en discute dans les autres dimensions, s’il avait eu de l’argent, est-ce que cela aurait changé la face de la planète? La planète était-elle prête à ça, tout d’abord, la transmission d’énergie sans fil? Ce qui signifie : sans aucun de vos câbles et cordons électriques etc.. Tout sans fil. La planète était-elle prête à ce moment-là pour voyager, pas avec des voitures, mais avec de vraies machines électromagnétiques? Il avait compris cela aussi. Et ça arrivera tôt ou tard sur cette planète, le transport grâce à des machines électromagnétiques non polluantes et non-énergivores. Il l’avait compris, au moins dans ses visions. Il avait compris comment le faire. Il n’a juste pas eu l’argent nécessaire pour mettre en place ses expériences.

Il avait également compris une chose très simple, et pour laquelle nous nous demandons si la planète était prête ou pas? Il avait compris que l’énergie est gratuite et disponible partout. Partout et pour tout le monde. C’est une sorte d’évidence, mais pourtant personne n’a encore été capable de le réaliser encore. La planète est-elle prête pour cela? La planète est-elle prête pour la transmission sans fil d’énergie, d’une énergie gratuite, abondante et non polluante? La planète est-elle prête pour des véhicules électromagnétiques qui vont très vite tout en étant non polluants, et n’utilisant aucun carburant – des véhicules qui n’utilisent aucune énergie du tout. La planète est-elle prête pour ça? Cela vous fait réfléchir. Y a-t-il quelqu’un parmi vous qui pense que la planète est prête pour cela? (certains disent « oui », quelqu’un dit « ça serait marrant aussi ») Ouais, ouais. Ouais.

Et je ne veux pas dire par là qu’il y a une bonne ou une mauvaise réponse à cela. Cela fait l’objet de nombreuses discussions et de multiples débats. Certaines personnes sur la planète sont prêtes, comme vous et comme de nombreux autres − eh bien, tous les autres en fait. Vous êtes prêts pour cela, mais étant donné que cette énergie est gratuite, que c’est une énergie sans fil, il suffit d’une personne qui prend des anti-dépresseurs, juste une personne qui devient un peu folle − c’est la même chose avec les armes à feu et tout le reste; eh bien, théoriquement, n’est-ce pas, tout le monde peut avoir une arme à feu pour pratiquer le tir, mais il suffit d’une personne…− et c’est le dilemme auquel nous sommes confrontés sur cette planète en ce moment. C’est là. Tesla le savait. Il avait cent ans d’avance sur son temps.

 

La réponse d’Adamus sur Tesla et Musk

Alors, que se passe-t-il à présent entre Tesla et Musk? Ils proviennent de différents Je Suis, de différentes âmes. Ils ne sont pas la réincarnation l’un de l’autre. Tesla ne s’est pas réincarné depuis son départ en 1943 à l’âge de 86 ans. Il est mort pauvre et seul. Et je dis cela parce que je vois tellement d’analogies, de relations entre Tesla et vous, jusqu’à un certain point. Je vois que c’était un brillant visionnaire. Il savait. Il avait une connaissance intérieure. Il avait ces visions tout le temps. Ce n’était pas son mental qui fonctionnait la plupart du temps. C’était ce … Il était branché sur un flux de conscience en permanence. Il avait appris très tôt à ne pas l’étouffer.

(pause pendant qu’Adamus lance à nouveau un regard entendu au public)

Il avait appris à le permettre. Maintenant, ça le rendait un peu fou par moments, parce que le flux de conscience s’écoulait en permanence. Il avait un problème pour passer d’un projet à un autre, parce qu’il y avait des centaines de projets qui lui arrivaient à travers sa source créative.

Il est mort à l’âge de 86 ans et son soi humain s’est rendu compte qu’il n’avait pas fait un bon boulot. Il était en fait assez amer. Il avait énormément de respect pour Thomas Edison. Ils avaient travaillé ensemble pendant un temps. Mais Edison avait aussi profité de lui et il ressentait qu’Edison n’était pas, une fois encore, un vrai visionnaire, mais plutôt juste un inventeur, un peu comme un simple ingénieur. Edison faisait des choses incroyables, mais il n’avait pas la vision de ce cher Tesla.

Donc, Tesla, quand il est mort en plein milieu de la Seconde Guerre mondiale, savait qu’il aurait pu développer certaines armes qui auraient permis une fin beaucoup plus rapide de la guerre. Il n’était pas écouté par le Ministère de la Guerre. Il avait inventé des choses qui auraient vraiment simplement… – une technologie si simple, utilisant de l’énergie − il comprenait vraiment l’énergie − qui auraient pu foutre une frousse d’enfer à tout ennemi sur Terre. Eh bien, il est mort au beau milieu de la guerre et il savait à ce moment-là qu’il était très en avance sur son temps et que vraiment… − cela semble un peu étrange − mais ce n’était pas destiné à marcher. Je veux dire, ça aurait pu, mais il disait qu’il était juste trop en avance sur son temps. La planète n’était vraiment pas prête. Mais il disait: «Quand la planète sera prête pour cela, je trouverai la bonne personne pour me canaliser, se connecter à moi.» Vous avez bien compris (Adamus rit, se référant à l’une des personnes qui a donné une réponse ). Pour le canaliser.

Alors maintenant, passons à Elon Musk. Il est né en Afrique. Il a eu beaucoup de difficultés quand il était enfant, je veux dire, rien d’extraordinaire, mais il n’a pas eu une vie facile. Il a commencé à parler à des entités vers l’âge de trois ans, je veux dire à parler consciemment à des entités.

(pause et nouveau regard entendu vers l’auditoire, rires)

Mais il n’a pas bloqué ce phénomène. Il l’appréciait même plutôt. Vous savez, c’était un peu comme d’avoir un ami pour lui. Il le permettait. Et quand il en parlait aux autres et qu’ils lui disaient qu’il était fou, il le faisait quand même, parce qu’il appréciait vraiment ces discussions avec des entités.

Il avait un mental très bon et très rapide, mais encore une fois, Elon Musk n’est pas hyper intelligent. Je veux dire, il a ce que vous appelez un QI élevé, mais il était surtout ouvert et lui aussi, comme Tesla, était un visionnaire. Il est arrivé dans cette vie en se disant: « Je veux faire quelque chose. Je veux faire la différence sur cette planète.  »

À l’âge de six ou sept ans, il parlait déjà de fabriquer une machine qui le conduirait, lui et les autres, vers Mars. Il a suivi ces rêves. Il ne les a pas étouffés (autre regard entendu au public), et quand d’autres lui disaient qu’il était fou, il ne le voyait pas de cette façon. En quelque sorte, il savait qu’il était en avance sur son temps, d’une certaine manière.

Il n’a pas laissé les problèmes d’abondance l’arrêter. Il n’a pas laissé ce vieux problème central de mésestime de soi l’arrêter. Il savait qu’il lui faudrait beaucoup d’argent pour se rendre sur Mars − je veux dire que ça ne coûte pas seulement 1,75 $ pour y arriver − alors il a permis l’abondance dans sa vie afin de pouvoir réaliser ses rêves (autre regard entendu et quelques rires). Il a pris d’énormes risques en cours de route, parce qu’il préférait essayer et échouer plutôt que de n’avoir jamais essayé du tout (encore un regard entendu au public et plus de rires).

Alors, au fil du temps, il a maintenu ces discussions (qu’il avait avec les entités). Il ne savait pas à qui il parlait. Il ne pensait pas que c’était une entité angélique. Il pensait juste que cela faisait partie de son processus mental − parler à ces êtres. Mais alors qu’il était encore assez jeune, ce cher Tesla le ressentit en lui et se dit: «C’est la bonne personne. C’est le bon. Il est ouvert. Il écoute. Il a une vision. Il n’est pas juste pragmatique. Il a vraiment une vision et il ne laissera jamais le doute lui barrer la route » (nouveau regard entendu et quelques fous rires). Alors, Tesla s’est connecté à Elon Musk et il est resté connecté à lui depuis lors, lui parlant régulièrement.

Maintenant, Elon Musk ne dira jamais … au fait, bonjour, Elon, (quelques rires). Je pensais que vous nous écouteriez peut-être. Mais Elon ne dira jamais: «Eh bien, oui, je canalise quelqu’un», ce à quoi je lui répondrai: «Eh bien, Elon, tu sais qu’il y a quelque chose qui s’appelle l’inspiration. Tu sais que quand tu atteinds ces moments (d’inspiration), tout s’assemble en quelque sorte et quand tu es dans ce flux (d’inspiration), tu peux voir là où les autres ne peuvent pas. Et alors tu vas au-delà de tes doutes, tu vas au-delà de ta simple humanité, et tu te permets simplement d’aller dans cet endroit plus grand. Et tu peux le ressentir dans ton corps et tu peux le ressentir simplement à travers la façon dont ton mental résonne, mais tu sais aussi qu’il y a quelque chose de plus. Et tu vis ces moments, tu as de nombreux moments de cette sorte. Et peut-être qu’aucun mot n’est prononcé, peut-être qu’on ne vient pas te dire: «Je suis Nikola Tesla», mais Tesla travaille avec toi. Pourquoi penses-tu que tu as appelé certaines de tes sociétés Tesla, alors qu’en fait tu as officiellement dit que tu avais plus de respect pour Thomas Edison et les inventions d’Edison, mais voilà, tu as appelé tes sociétés Tesla.”

Donc, Tesla travaille avec toi et il se peut que ce ne soit pas actuellement autour de l’énergie gratuite, mais ça le sera peut-être à la fin. Mais il est quoi qu’il en soit question d’une vision plus grande pour cette planète, d’une façon plus grande de faire les choses, et dieu sait que Elon Musk a relevé d’énormes défis, qu’il a tout mis sur la table (nouveau regard entendu vers les Shaumbra), ne retenant rien, prêt à prendre le risque sans trop l’analyser. C’est une chose que j’aime dans l’énergie d’Elon, il n’analyse pas trop les choses. Il arrive un certain point où il se connecte à ce que nous appelons sa connaissance intérieure, mais il la ressent, il la voit pour ainsi dire, il en prend connaissance, et ensuite il la suit.

Et à plusieurs reprises, il s’est trouvé à deux doigts du succès ou de l’échec commercial, mais c’est aussi ce qu’il trouve assez exaltant (nouveau regard entendu au public et quelques rires). Et là, il est connecté à Tesla et je vois cette relation durer encore un moment. Pour moi c’est excitant, parce que ma connexion avec Tesla, notamment, se fait à travers Mark Twain. Tesla et Twain étaient de grands amis, de très chers amis et cela a profondément, très profondément attristé Tesla quand Mark Twain est mort, parce que c’était l’un des derniers vrais amis de Tesla. Ils ont passé beaucoup de temps ensemble dans le laboratoire de Tesla, mais encore une fois, cette énergie qui les reliait c’est qu’ils étaient tous les deux des visionnaires. Ils étaient tous les deux très ouverts. Ils étaient tous les deux un peu en avance sur leur temps, Tesla beaucoup plus que Mark Twain. Mais ils avaient tous les deux la capacité de voir et de ressentir et de s’ouvrir à des espaces plus grands. Ils sont sortis de leur état de petit humain façon Chicken Little, cette petite merde de poulet. Ils se sont évadés de leur petite boîte pour vivre vraiment. Ils ont suivi leur passion.

Ils avaient des doutes, comme vous, beaucoup de doutes. Le pauvre Tesla a finalement été tellement ridiculisé par la presse et par le milieu universitaire, et Musk a été attaqué par beaucoup, mais ils sont allés au-delà de ces doutes parce que les doutes sont si petits, si mesquins. Les doutes sont mesquins. Vos doutes sont très insignifiants, mais pourtant ils peuvent devenir très grands, ils se répandent en quelque sorte comme des champignons et ils couvrent tout le reste. Tesla et Musk avaient des doutes. Musk a encore des doutes, mais il prend une respiration et va au-delà de cela pour suivre ses visions et ses passions.

Donc, c’est le lien qui existe entre eux, qui existe entre nous et Tesla et Musk. Et je vois que cela (ce lien) va se poursuivre un bon moment et que des choses grandioses vont sortir d’Elon Musk et de ceux qui travaillent avec lui et de ceux qui soutiennent énergiquement ce que font Tesla et Musk. Donc, c’est le lien, mes chers amis, oui. Et cela devrait constituer pour vous autant de rappels quant à vos propres vies.

Vous n’êtes pas venus ici juste pour vivre une vie de plus. Vous n’êtes pas venus ici pour être couverts de doutes. Vous n’êtes pas venus ici pour pleurnicher. Vous avez appris à le faire, mais vous n’êtes pas venus ici pour ça (quelques rires). Vous n’êtes pas venus ici pour être des victimes. Vous êtes venus ici avec une vision, quelque chose de grand – à dire vrai, quelque chose de probablement trop grand. Je veux dire, la vision de ce que nous faisons est peut-être un peu trop grandiose, mais crachons dessus et allons-y tout simplement (quelqu’un dit «oui»). Ouais. Ouais. Et je vais … j’en parlerai dans un instant. C’était donc la première partie de la Sagesse des Shaumbra.

 

La Sagesse des Shaumbra – Partie 2

Deuxième partie, Linda au micro, comment les énergies vous ont-elles servi au cours du dernier mois? Et c’est une question à choix multiples.

LINDA: Ooh!

ADAMUS: « De manière délicieuse ».

LINDA: Hey, pourrions-nous juste …

ADAMUS: « Bien, mais de façon cahotique parfois. »

LINDA: Sommes-nous prêts?

ADAMUS: « De manière perturbante ou déroutante », « De manière atroce (insoutenable, horrible) » ou « Autre ». Ok, Linda qu’est-ce qu’il y a ?

LINDA: Eh bien, pourrions-nous expliquer cette dernière chose que vous avez abordée : « Ne plus être un Chicken Little, une petite merde de poulet »? Est-ce que c’était ça? (Quelques rires)

ADAMUS: Oui.

LINDA: D’accord.

ADAMUS: Il n’y a plus de place pour ça.

LINDA: Oh.

ADAMUS: Il n’y a absolument aucune place pour cela, être un Chicken Little et ce qui va avec, en étant petit et couvert de doutes. Ça n’en vaut tout simplement pas la peine. Et vous le savez. Vous êtes amis du doute depuis longtemps. C’est un mauvais, mauvais, très mauvais ami.

Alors, s’il vous plait, le mois dernier dans votre vie, comment ça s’est passé, Vince?

VINCE: De manière perturbante et … (il tape sur le micro) … perturbante et (le micro vient) … le voilà.

ADAMUS: (gloussant) Oui.

VINCE: Je ne peux pas l’entendre, mais c’est …

ADAMUS: Quoi?

VINCE: Quoi ?! (Ils rient)

ADAMUS: Ne vous inquiétez pas à ce sujet. Je vous entends.

VINCE: Très bien. De manière perturbante et déroutante.

ADAMUS: Confuse, d’accord. Pourquoi?

VINCE: Les choses ne marchent pas comme d’habitude.

ADAMUS: Oh, bien.

VINCE: Rien. Et pas seulement l’électronique.

ADAMUS: Je veux que vous ressentiez cela − « Les choses ne marchent pas comme d’habitude » − c’est une bénédiction.

VINCE: Eh bien, je ne le savais pas quand j’ai oublié mes aides auditives et mes lunettes (ils rient).

ADAMUS: Pour les humains, c’est affreux, mais c’est en fait une bénédiction. Nous y arriverons avant la fin de …

VINCE: D’accord, je vais garder ça en tête.

ADAMUS: D’accord, bien. C’est tout ce que je vous demande.

VINCE: Je vais le permettre.

ADAMUS: C’est tout ce que je vous demande. Bien. Je vous remercie.

LINDA: Merci.

ADAMUS: Comment ça s’est passé le mois dernier? Ooh.

ALAIN: J’ai dû merder quelque part (Adamus rit). Ce qui me vient c’est : de façon délicieuse et perturbante.

ADAMUS: Oh, intéressant.

ALAIN: Mais pas en même temps.

ADAMUS: Pas en même temps. Et c’était plus délicieux ou plus perturbant?

ALAIN: Ca bouge (change) assez vite, dans les deux sens, donc je ne suis pas sûr.

ADAMUS: Trouvez-vous pénible d’aller d’un côté à l’autre?

ALAIN: En fait, c’est en quelque sorte une bonne expérience, parce qu’ensuite, vous pouvez faire l’expérience du délicieux.

ADAMUS: Euh hein.

ALAIN: Mais c’est dommage de ne pas pouvoir y demeurer (dans le délicieux), et c’est là que commence la part un peu perturbante.

ADAMUS: Pourquoi pensez-vous que cela se produit, ce va et vient? Pourquoi pensez-vous que cela se passe?

ALAIN: Il me reste trop de doutes.

ADAMUS: Eh, un peu, oui. Il y a un peu de ça.

ALAIN: Je suis trop branché sur la conscience de masse.

ADAMUS: Un peu de cela. Ces deux raisons sont valables, dans une certaine mesure, mais il y a quelque chose d’encore plus important dans tout cela.

ALAIN: Ce sont les principales (raisons).

ADAMUS: Ce sont les principales. Qu’en est-il de toute cette chose – je vous ai dit que ce jour était dédié au Maître et à l’humain − qu’en est-il de ce Maître qui arrive avec sa sagesse? L’humain essaie de l’humaniser et cela vous promet des jours horribles. Quand l’humain arrête d’essayer de comprendre cela, quand l’humain réalise que rien n’est plus comme avant et que tout semble être sens dessus dessous; quand l’humain réalise la grande vision de ce qui est sacrément en train de se passer, que vous êtes en train de tout changer, alors tout à coup vous réalisez, « Ah! D’accord. Ça fait juste partie de tout cela.  » Alors, les jours délicieux arrivent quand vous laissez juste ce phénomène se produire. Les jours horribles sont ceux où il y a de la résistance, où vous essayez d’humaniser (le Maître).

ALAIN: Oui, pour ce qui me concerne, je ressens certains jours délicieux ou des heures, des minutes, et il n’y a pas de mots pour en parler.

ADAMUS: Il n’y a pas de mots.

ALAIN: Parce qu’il n’y a aucune explication.

ADAMUS: Oui. Oui.

ALAIN: C’est juste être. Et puis ensuite, le confus, le perturbant, c’est quand rien ne fonctionne.

ADAMUS: Oui.

ALAIN: Les nouvelles sont horribles et vous essayez de permettre au milieu de ce qui vous assaille.

ADAMUS: Mm hmm. C’est vraiment dur.

ALAIN: C’est très dur.

ADAMUS: Oui.

ALAIN: Et les mots se bousculent dans votre mental et c’est très pénible.

ADAMUS: Et si je vous disais que vous en avez encore pour deux ans comme ça.

ALAIN: Super!

ADAMUS: Oui.

ALAIN: La question est: est-ce que ce sera fini après deux ans?

ADAMUS: Exact. Eh bien, ce que je suis en train de vous dire, c’est que vous êtes au milieu de tout ce… vous savez, vous avez l’humain et le Maître, et la résonance (entre les deux) n’est pas vraiment là. C’est comme si les diapasons ne fonctionnaient pas très bien ensemble. Pas nécessairement à cause du Maître, mais l’humain s’écarte simplement de la résonance et ne peut pas gérer cela. Et autant vous dites, « Oh, je veux du changement », à la minute où du changement arrive comme c’est le cas actuellement, vous commencez à sortir de la résonance avec tout et vous vous  dites, « Oh, c’est un jour terrible et tous mes appareils tombent en panne et rien ne va », mais ensuite le lendemain, c’est paradisiaque (papillons et licornes). Ouais. Et c’est un fait de la vie en ce moment. Une fois que vous l’avez compris, vous vous dites: «D’accord, c’est ça. Nous faisons tout ce changement là, et oui, il y a les parts mécaniques, la biologie, le mental qui vont vraiment en prendre un petit coup », mais ensuite ça sera beaucoup plus facile à gérer. Ouais.

ALAIN: Faut arrêter de penser.

ADAMUS: Arrêtez de penser, et c’est difficile à faire. Et l’humain va vous dire: « Ok, je dois penser à m’arrêter de penser » (quelques rires). Vous ne pouvez pas le faire, alors sortez faire une longue promenade. Chantez. Cuisinez. Faites quelque chose.

ALAIN: Oh non. Pas ça (rires).

ADAMUS: Le chant ou la cuisine?

ALAIN: L’un ou l’autre. L’un ou l’autre (ils rient).

ADAMUS: L’un ou l’autre!

ALAIN: J’irai marcher! (Adamus rit)

ADAMUS: Je vous ai entendu chanter quelques fois.

ALAIN: Ohh.

ADAMUS: Vous avez raison (plus de rires).

ALAIN: Merci.

ADAMUS: Trouvez un autre métier. Je vous remercie. Vous avez plusieurs choix ici, parmi cinq possibilités à choisir. Que nous dites-vous?

LULU: Tous à la fois.

ADAMUS: Tous à la fois.

LULU: Cela dépend de qui est en face de moi (elle rit).

ADAMUS: Oui. Ouais. Tous en même temps, et pouvez-vous accepter cela maintenant, parce que c’est ce qui est en train de se passer.

LULU: Je respire.

ADAMUS: Vous savez, et je sais, l’humain… Vous voulez que tout soit beau et délicieux, mais vous traversez un changement énorme, et vous allez trouver toutes ces possibilités en même temps. Absolument.

LULU: Oui.

ADAMUS: Oui. Bien. Un de plus, parce que je pense que nous arrivons au coeur du sujet. Je pense que vous comprenez vraiment tout ce qui est en train de se passer ici. Oui.

SHAUMBRA 2 (femme): Salut.

ADAMUS: Bonjour. Voulez-vous qu’on prenne une photo ensemble?

SHAUMBRA 2: Bien sûr (elle rit et le public dit, « Awww! »).

ADAMUS: D’accord, bien. Venez (ils posent pour la photo). Bien (ils rient). Je vous remercie.

SHAUMBRA 2: De rien.

ADAMUS: Alors maintenant que nous en avons fini avec ça…

SHAUMBRA 2: Oui (elle rit).

ADAMUS: Alors, oui, lequel (vous choisissez parmi les 5 choix proposés) ?

SHAUMBRA 2: Eh bien, je dirais, « Autre. » J’ai en quelque sorte pris cette décision récemment de simplement permettre à tout ce qui ne me sert plus de juste partir. Et donc j’ai sauté dans le …

ADAMUS: N’est-ce pas amusant?

SHAUMBRA 2: Ouais! C’est terrifiant et en même temps c’est excitant et exaltant, et je sens que l’univers me propulse vers quelque chose de très excitant! Et j’ai juste pris cette décision de simplement avancer en suivant les intentions les plus élevées de mon âme et d’être complètement active à faire la chose pour laquelle je suis ici !

ADAMUS: Exact.

SHAUMBRA 2: (très animée) Et c’est vraiment effrayant! (rires) Et, bien sûr, il y a toutes ces voix, ma famille et tout le monde. J’ai donné mon préavis à mon boulot. Je vais déménager, voyager. Je suis juste en train de faire cette chose, et c’est excitant !!

ADAMUS: C’est excitant!

SHAUMBRA 2: C’est génial! Il y a des changements qui se produisent!

ADAMUS: Et demain, vous allez ressentir, « Je suis complètement folle. Que suis-je en train de faire? »

SHAUMBRA 2: Ouais (quelques rires).

ADAMUS: « Oh, fichtre. Je dois… « , vous savez. Ouais. « Je devrais simplement m’enterrer », vous savez.

SHAUMBRA 2: Lors de la pleine lune, j’ai pleuré. J’ai bien pleuré. Ça m’a fait du bien.

ADAMUS: Oui, pleurez un peu (elle rit). Yeah Yeah. Ouais.

SHAUMBRA 2: Oui. Donc, je continue simplement de me prélasser dans le divin (de savourer le divin) et de chanter et de faire toutes ces choses juste pour me maintenir en quelque sorte dans le courant de la vie. Alors…

ADAMUS: Bien. Excellent. Et pouvez-vous imaginer à quoi ça ressemblait pour Nikola Tesla, par exemple, d’avoir ces grandes visions et ensuite de voir tout le monde lui dire qu’il était fou, qu’il était juste un rêveur, qu’il ne savait pas de quoi il parlait ? Il a fallu plus de 100 ans − ou un peu moins, 75 ans − pour qu’il soit un peu réhabilité. Mais pouvez-vous imaginer ce qu’il a traversé? Il le voyait, il le savait, mais tout le monde lui disait qu’il était fou et il a commencé à le croire. Mais malgré tout, il avait encore cette passion à l’intérieur.

Et j’aime utiliser l’exemple de Tesla et même de Musk, parce qu’ils traversent ou ont traversé ce que vous traversez, mais c’étaient des inventeurs, et ils le faisaient d’une autre manière – à travers la mécanique – vous, vous le faites avec l’énergie et la conscience, donc c’est un peu différent, mais c’est le même scénario. Vous êtes venus dans cette vie pour quelque chose de très spécifique. Vous avez dit: «Rien ne va m’arrêter», mais ensuite vous vous êtes engagés dans des voies comme la conscience de masse et le doute, le mental et tout le reste et, eh bien, cela vous a créé beaucoup de difficultés.

Alors, ce que je veux faire aujourd’hui et qui est un peu différent de ce que nous faisons habituellement: j’ai des diapositives, ce que je n’aime pas normalement − je voudrais faire une sorte de résumé d’où nous en sommes. Oui, si je pouvais avoir le podium s’il vous plaît. Où nous en sommes.

Vous savez tout cela. Nous en avons déjà parlé, il n’y a rien de vraiment nouveau ici. Mais restez avec moi sur cette question, pour vraiment ancrer ces énergies afin qu’elles ne se dissipent pas à l’extérieur, afin qu’elles s’installent dans votre vie et qu’elles vous aident à équilibrer toute cette chose de réunification du Maître et de l’humain.

Alors, commençons.

 

Où en sommes-nous?

Prenez une profonde respiration. Vous pouvez allumer les − oh, les lumières du public sont éteintes. Ah! Je vais essayer d’utiliser cet appareil branché de Cauldre (la télécommande pour faire avancer les diapos).

Où en sommes-nous? C’est une bonne question.

De temps en temps, nous avons besoin de faire une pause comme celle-ci − Tobias en faisait aussi de temps en temps avec vous, il appelait ça le Pic de l’Ange ou faire un Arrêt Repos  ou quoi que ce soit d’autre − parce que, comme vous avez pu le ressentir avec cette dernière question, les énergies sont partout. Et ce que j’ai vraiment ressenti au cours du dernier mois ou des deux derniers mois avec vous, c’est le rebond (des énergies) dans toutes les directions, allant du «Délicieux» à «Je ne peux plus le supporter», à se réveiller parfois le matin en ne sachant pluss si vous allez pouvoir continuer à le faire et ensuite de vivre certains jours où vous êtes juste dans le Permettre, parce que vous n’avez rien d’autre. Voilà. Des jours merveilleux, et alors vous permettez, vous passez une bonne journée à Permettre, mais que faites-vous le lendemain? Vous vous levez, vous sortez de votre lit et vous essayez d’humaniser à nouveau tout cela, et …

SART: Dans la merde (rires).

ADAMUS: (gloussant) Oui, ainsi que Sart le dit si élégamment, « Dans merde. » Ouais, vous êtes dans la merde.

Pourriez-vous arrêter et prendre un moment pour comprendre que tout cela est assez naturel. Tout cela est parfaitement naturel. Quand vous examinez tout ce que vous êtes en train de traverser, le fait que vous travaillez sur de multiples niveaux en même temps; vous êtes humain, vous êtes Maître, vous êtes multidimensionnel; vous faites tous ces rêves bizarres actuellement, tout concerne là où vous devriez être. Vraiment. En fait, vous en êtes arrivés là un peu en avance. Eh bien, tout à fait, un peu en avance. Mais tout ça, ce sont des indications de la Réalisation. Tout simplement des indications. Ce sont en fait de bonnes nouvelles.

Si vous m’aviez tous dit: «La vie est vraiment belle, tout va bien, j’aime mon travail, je suis heureux dans ma famille, je rentre à la maison tous les soirs à 17h30, je dîne et regarde la télévision et la vie est belle, je serais parti immédiatement (rires). Je serais parti. Non, parce que cela signifierait que vous êtes toujours insipides (sans intérêt). Sans conscience. Vous seriez tellement dans la conscience de masse, que je ne pourrais pas vous en extirper. Mais en me disant: «Un jour ça va, le lendemain tout merde et ensuite il y a des jours où c’est tout en même temps et je n’y comprends plus rien. Je ne sais même plus ce qui se passe”, ça c’est vraiment bien. Pouvez-vous accepter ça? D’accord, bien.

Alors, où en sommes-nous? Ceci est un petit groupe d’humains, très petit! Vous savez, à bien y regarder, il y a beaucoup de gens qui lisent ou écoutent nos enseignements de temps en temps, juste de temps en temps, mais il n’y  en a vraiment qu’un petit nombre qui constitue le magnifique coeur de ce groupe − hein, devrais-je dire combien ? Qui constitue vraiment le noyau, le coeur de ce groupe vraiment engagé dans sa Réalisation − pas des personnes engagées envers le Crimson Circle ou quelque chose comme ça, mais dévouées à leur Réalisation – ce groupe avec lequel nous travaillons compte peut-être environ douze, quinze mille personnes. C’est vraiment petit, je veux dire, au regard du nombre de personnes sur la planète. Donc, c’est un très petit groupe d’humains apportant un nouveau niveau de conscience sur la planète. C’est une grosse tâche. C’est une grosse tâche.

 

~ Permettre

Tesla a essayé d’amener l’électricité, le courant alternatif, et ensuite il a essayé d’amener l’énergie libre, et Musk est en train d’amener des transports et une consommation de l’énergie très avancés. Vous amenez la conscience. Il n’y aura jamais aucun livre écrit sur vous. Vous ne ferez jamais la couverture de − les magazines existent encore? – vous ne ferez jamais la couverture de Rolling Stone (rires). Mais ce que vous êtes en train de faire est tout simplement extraordinaire. Je me demande parfois si ce n’est pas trop submergeant pour vous quand je vous dis cela. Du genre, « Qui moi? Ce vieux petit moi apporte tout cela à la planète?  » Mais la réponse est oui. Quelqu’un doit bien le faire (quelques rires).

Vous permettez dans votre corps d’énergie libre, d’aller au-delà de l’ADN ancestral. Cette histoire d’ADN ancestral dure depuis des millions d’années. Vous essayez de le changer en une vie et c’est ici et maintenant. Vous êtes en train d’essayer − au passage, on l’appelle aussi le corps de lumière. Mais je n’aime pas tellement ce terme, parce que tout le monde a cette vision doucereuse que le corps de lumière est un truc qui brille et tout le reste. Vous aurez toujours votre corps phyique, mais ce sera le vôtre, et il sera plus efficace en énergie, mais vous n’allez pas nécessairement briller, on est bien d’accord, tel un corps de lumière.

Je préfère l’appeler le corps d’énergie libre. Il n’a besoin d’aucune autre énergie. Il n’est à personne d’autre. Il n’est pas lié à l’ADN ou à rien de tout cela. C’est le vôtre. Donc, vous êtes en train de faire cela, et alors de temps en temps vous pleurez en disant: « Oh, je passe une journée vraiment difficile. Mon corps me fait mal.  » Ouais! (Quelques rires) Ouais! Okay, Tesla, fais avec. Vous avez pris sur vous de réaliser une grosse tâche. Je ne veux pas dire de paraitre indifferent à tout cela, mais parfois oui.

Vous permettez également votre connaissance intérieure. Quand parfois vous allez droit dans votre cerveau, vous y restez bloqués. L’énergie est bloquée dans le cerveau; le cerveau l’enfonce dans votre corps. C’est vraiment simple. Quand vous allez au-delà, comme Tesla l’a fait et comme Elon Musk le fait, ils vont dans leur vision, et je ne parle pas de leur vision avec leurs yeux; ils plongent dans le grand tableau, ils vont dans leur gnost, leur connaissance intérieure. Vous aviez un gnost bien, bien longtemps avant d’avoir d’avoir un cerveau humain. J’en parle comme de l’ancien cerveau. Vous aviez un gnost, et puis le cerveau est arrivé et a en quelque sorte pris le dessus. Nous sommes en train de revenir au gnost, mais il sera beaucoup plus complet et adapté à cette planète qu’avant, lors même que vous l’utilisiez régulièrement.

Alors, vous vous demandez pourquoi vous avez ces jours perturbés. Votre corps et votre mental sont en train de changer, et en même temps vous êtes en train d’inviter un hôte à entrer et à vivre avec vous − votre Maître. Maintenant, le Maître n’utilise pas d’énergie ou ne prend pas de place ou quelque chose comme ça, il vous vole oui un peu du vin et de bourbon mais sans plus (c’est à peu près tout)  (des rires). Mais vous êtes en train d’inviter le Maître dans votre vie humaine. C’est en soi une tâche monumentale qui devrait vous prendre des vies. Vous amenez une énergie pure et cette chose appelée sagesse dans votre vie. Ça va complètement foutre en l’air l’humain. Ça va bousculer cet humain très fort (mettre tout en lui sens dessus dessous), parce que l’humain est encore en train d’essayer de se sentir mieux, d’être un peu plus sexy, un peu plus riche. C’est en pure perte. Tout ça n’a plus lieu d’être. Ce n’est plus pertinent. Ça ne fait même pas partie du jeu que nous jouons. Vous êtes en train de faire tout cela et alors vous vous demandez, « Pourquoi, oh, parfois j’ai mal au dos et, vous savez, j’ai passé une journée complètement à plat. » Eh bien, évidemment ! Vous devriez être morts à présent (beaucoup de rires et quelques applaudissements). C’est vraiment ce que je veux dire, en fait. Je veux vraiment dire ça.

N’y a-t-il pas de bon café dans cette maison? Je viens vous rendre visite une fois par mois et je ne peux même pas avoir un café décent. Pourrais-je au moins avoir ce truc bien chaud ou quelque chose? C’est comme, oh.

LINDA: Qu’est-ce que vous vouliez avoir avec ça?

ADAMUS: Oh, egh, un café bien chaud ou quelque chose. C’est …

 

~ Changement de relation à l’énergie

Alors point suivant. Ça c’est vraiment un truc important. Ce que nous sommes en train de faire actuellement, c’est que nous changeons notre relation à l’énergie. C’est de la physique, mais vous n’avez pas besoin d’être ingénieur ou physicien (pour le comprendre). Vous devez juste comprendre qu’il y a la conscience, il y a l’énergie. La conscience amène (attire) l’énergie pour la servir de différentes façons. C’est tout. C’est la physique d’Adamus pour les nuls et pour les experts.

Nous sommes en train de changer notre relation à l’énergie, à savoir comment elle vient à vous. Vous avez servi l’énergie pendant longtemps. Vous avez été un serviteur pendant vraiment très longtemps – le serviteur de votre corps et de votre mental. Vous vous en sortiez tout juste (vous arriviez à peine à le gérer et à y survivre). Nous avons vécu un si grand moment à la récente retraite d’Ahmyo. Il s’est passé un grand changement là-bas, pas seulement pour les gens qui étaient là, mais pour tous les Shaumbra. Nous en sommes à ce point maintenant où nous sommes en train de changer la relation, la dynamique que nous entretenons avec l’énergie, et l’énergie est la chose qui met la création en expression.

Donc, ce que nous faisons actuellement, c’est: « Attendez une seconde. Je ne traverse pas le temps et l’espace, c’est le temps et l’espace qui me traversent. Je ne sors pas pour avoir de l’énergie, elle s’écoule dans ma vie. » C’est un énorme changement qui va susciter de grands doutes et vous allez vouloir tricher. Vous allez dire, « Bon, d’accord, je vais suivre le programme d’Adamus là − tout vient à moi, ça vient à moi − mais je vais encore résister et travailler dur pour avoir de l’énergie et je vais encore me battre avec ça, juste au cas où.  » Tesla ne ferait pas ça! Musk ne ferait pas ça! Je ne pense pas. Elon, le feriez-vous? (regardant à la caméra, quelques rires) Merci de rester éveillé tard pour regarder ça … dans environ une semaine ou plus. Donc (Adamus rit). Je le sais.

Alors, mes chers Shaumbra, maintenant que je me suis distrait (plus de rires). Ah! Nous sommes en train de complètement changer la façon dont vous permettez à l’énergie de travailler pour vous. C’est un grand changement et vous allez en être vraiment perturbés (déroutés), Vince, ça va vous mettre dans la plus grande confusion par rapport à ce qui se passe dans votre vie, vous serez mentalement déroutés et tout le reste. C’est alors que vous prendrez une profonde respiration, et vous comprendrez ce qui se passe et vous laisserez l’énergie vous servir (Linda lui tend sa tasse). Je vous remercie.

LINDA: Vouliez-vous un petit biscuit ?

ADAMUS: Non merci, mais je voudrais bien un thé.

LINDA: Eew.

ADAMUS: (Il sirote son café et fait la grimace) Y a-t-il du thé dans la maison?

LINDA: Quel genre de thé voudriez-vous?

ADAMUS: Quelque chose à base de plantes, ce qu’il y a de disponible (rires). Je ne sais pas. N’importe quoi à part ce café. Pouah! Un thé chaud. Au citron. Un thé au citron. Où en étais-je? Ok.

Vous êtes en train de changer votre relation à l’énergie. C’est énorme. Et imaginez-le de cette façon. Ok, vous êtes là, avec la vieille énergie, à ramper au sol, ramper pour escalader cette colline, cette colline sans fin. Vous rampez. Il fait chaud et sec et vous mourez de faim et tout le monde vous donne des coups de pied. C’était comme ça avant. Maintenant, vous prenez une grande respiration et vous êtes dans un paradis tropical – la Villa Ahmyo – et toute l’énergie vient à vous. Elle est juste là. C’est juste là. Pas avant ou après, c’est juste là au bon moment et c’est juste la bonne quantité. C’est conçu par vous, pour vous, et c’est juste là. C’est ce que vous faites dans cette vie et c’est vraiment le cœur de ce sur quoi nous travaillons en ce moment, en changeant notre relation avec l’énergie.

 

~ Libérer la conscience de masse

En même temps, vous libérez la gravité de la conscience de masse. C’est, oserais-je dire, une vraie salope. La conscience de masse est comme du goudron, de la colle. C’est un fardeau et un poids lourd et ça vous retient en arrière. Nous avons fait notre première belle libération de conscience de masse lors de la Retraite Ahmyo, c’était une sorte de test, et ça s’est très bien passé.

Maintenant, vous allez encore en ressentir certains effets. Elle reviendra vers vous et essaiera de vous attraper, mais nous lui ferons essentiellement ça … (Adamus fait un double doigt d’honneuu) … à la conscience de masse (le public crie « Woo! » Et acclame). Ehh, vous lui ferez juste (doigt d’honneur) cela! Ouais, un truc du genre (il met puis sort un doigt de sa bouche) et ensuite (doigt d’honneur) (rires). J’essaie de garder les choses simples et de ne pas être trop verbeux mais vous savez, il est temps. Il est temps de simplement lui dire: « Conscience de masse, tu es magnifique, mais tu es au-delà de ce qui se passe ici. Je ne suis plus ton esclave. (Quelqu’un dit » Oui! « ) Je ne suis plus ton esclave” (elle dit encore » Oui! « ) Ça suffit, ça suffit (le public applaudit et siffle et quelques cris de  » ça suffit »). J’ai l’impression d’être un curé dans une église le dimanche (plus de rires). Où est le chœur, le choeur quand on en a besoin ?! (quelqu’un crie: « Donne-moi un Amen! ») Amen! Amen! (Le public crie « Woo » et beaucoup de rires et elle crie à nouveau « Amen! ») L.C.A. − Louez cet Adamus (plus de rires).

Donc, c’est un point important et il est très difficile et il vous promet des jours où vous serez juste épuisés à cause de la conscience de masse. C’est une gravité.

Maintenant, ok, restez un instant ici avec moi. J’aimerais avoir mon thé. Donc, nous avons Tesla qui travaille avec Musk. Nous avons Mark Twain, qui est un ami de Tesla, et ils communiquent toujours l’un avec l’autre, de différentes façons.

Nous avons Tesla à présent, qui s’intéresse au Crimson Circle, pas seulement parce que je parle de lui, mais parce qu’il est fasciné – c’est un innovateur en matière d’énergie, et il est fasciné par cette toute nouvelle vague d’innovation énergétique actuellement en cours. Il ne lui était jamais venu à l’esprit que vous pouviez réellement changer votre relation personnelle à l’énergie. Ça ne lui était jamais arrivé. Il est … (Linda lui apporte du thé) Ohhh, ça y est. Je vous remercie. Je déteste vraiment être si pointilleux.

LINDA: Oui, c’est vrai (vous êtes pointilleux).

ADAMUS: Mais laissez-moi y goûter avant de partir (quelques rires quand il le sirote). Eh, c’est bon. C’est bon (le public crie « Yay! » Et quelques applaudissements, elle lui offre de nouveau des biscuits). Eh, non. Faites-les passer au public. S’il vous plaît. S’il vous plaît.

Donc, nous avons Tesla qui s’intéresse à nous maintenant. Lui et moi avons eu de bonnes discussions. Il s’intéresse au Crimson Circle non pas à cause de vos trucs spirituels farfelus, auxquels il n’adhère toujours pas. Mais il s’est dit: «D’accord, en voici quelques-uns qui entrent vraiment dans la physique profonde, la vraie physique de l’énergie», un sujet qui l’a toujours fasciné. Donc, il s’intéresse de plus en plus à vous et travaille actuellement avec une autre entité à vous aider dans le développement de ce que vous pourriez appeler un logiciel de communication − ce n’est pas vraiment un logiciel logiciel, c’est juste un modèle de communication − qui va vraiment vous aider à libérer cette conscience de masse. C’est une fréquence.

Maintenant, celui avec qui il travaille − cela ne devrait pas vous surprendre − mais c’est notre cher John Kuderka, absolument (l’audience acclame et applaudit). Absolument. Alors ils sont … vous devriez les voir ces deux-là. Oh (quelques rires). Ils travaillent sur comment vous développez − je vais devoir l’appeler une fréquence, mais ils n’aiment pas vraiment ce mot – mais en tout cas, comment vous développez cette communication. Et je vous ai dit déjà que l’énergie était juste de la communication (de l’information). C’est tout ce que c’est. Comment développer une communication raffinée qui puisse vraiment aider quelqu’un à lâcher la conscience de masse? Et à partir de ce travail initial de libération de la conscience de masse, on peut éventuellement l’étendre à d’autres choses comme la vieille programmation hypnotique et des choses comme ça. Mais c’est ce sur quoi travaillent Nikola et John. Et ils ont une sorte de, ce que je qualifierais de laboratoire. Je veux dire, il n’a pas − eh bien, en fait, si, il a des instruments physiques, physiques en quelque sorte. C’est là qu’ils passent tous leurs jours et leurs nuits. Je ne sais pas quand ils seront prêts à en discuter, mais je vous tiendrai au courant (quelqu’un dit « Wow »). Oui, oui (quelqu’un crie « Woo! » Et plus d’applaudissements). Donc, oui, je crois que vous aimez les slides.

 

~ Ça Suffit

C’est pourquoi là où nous allons, ce que nous faisons en ce moment, c’est de dire ça suffit.Vous devez juste aller au-delà de vos vieilles batailles, vos anciennes causes. Elles sont insignifiantes, dénuées de sens. Vraiment. Que vous luttiez pour Isis ou que vous vous battiez pour défendre la forêt ou autre chose, ce n’est plus votre combat. Ça ne l’est plus. Vous êtes allés trop loin au-delà de ça. Vous avez évolué. Il y en a d’autres qui le font. Tout le travail que vous avez fait dans le passé n’est pas perdu. Il y en a d’autres (pour reprendre votre flambeau). Vous aviez en quelque sorte besoin de dégager du chemin pour leur faire de la place, afin qu’ils puissent vivre leur propre évolution, leur pandélution. Vous êtes dans un endroit différent à présent. Vous êtes les Teslas de la conscience. C’est pourquoi je vous dis «ça suffit !». Nous devons aller au-delà de tous ces trucs pour pouvoir progresser.

Vous faites tout cela pendant que l’humanité se lance dans sa nouvelle évolution. Vous allez en apprendre beaucoup plus à ce sujet, pas nécessairement à travers moi, mais via d’autres aussi, à propos de tous les changements qui se produisent en ce moment avec la biologie humaine et le mental. Ils existent depuis des millions d’années. Ils n’ont pas beaucoup changé. Mais ça change tellement vite maintenant, tellement vite avec l’avènement des choses dont je vous parle − la technologie artificielle et la nanotechnologie.

Donc, tout cela a trait à ce que j’anticipais dans le livre qui sera écrit très bientôt − Le Temps des Machines − comment l’humanité va dans un sens, ainsi que la conscience de masse, en essayant de vous aspirer en elle, et comment nous nous permettons d’aller dans une autre direction. Pas étonnant que vous ayez de bons et de mauvais jours. Pas étonnant que votre corps, votre mental, tout, vos rêves, tout semble sens dessus dessous, et c’est exactement là où vous devriez être actuellement.

 

~ Origines anciennes et simplicité

Ce que nous faisons ensemble ici n’est pas nouveau. Ce travail trouve ses origines il y a longtemps, et c’est une bonne chose parce que vous revenez à ce dont nous avons déjà parlé, ce que nous avons accepté, à savoir le rêve issu des temples de Tien en Atlantide, le rêve fait à l’époque de Yeshua, quand nous avons vraiment semé les graines du Maître à venir, les graines de la divinité, et ensuite le travail que nous avons fait dans les Écoles du Mystère. Donc ce n’est pas très nouveau. C’est suivre une connaissance intérieure, mais vous vous dites tout le temps: «Est-ce que je fais la bonne chose? Suis-je sur la cible?  » Ressentez-le un instant. Le plus gros problème, c’est que vous avez tous ces doutes.

Comment cela se fait-il? Eh bien, c’est très simple. Tout d’abord, comprenez ce que nous faisons et c’est pourquoi nous en parlons aujourd’hui. Quand vous avez une compréhension, une compréhension mentale de ce qui se passe, c’est beaucoup plus facile. Quand votre mental est confus et que vous n’avez pas une image claire, c’est là que vous avez vraiment des ennuis. Et donc, permettez ce qui de toute façon est naturel, ce qui va arriver de toute façon.

Et, bien sûr, tout ça n’est pas fait pour les cœurs fragiles (les âmes sensibles), pas du tout. J’étais presque sérieux quand je vous ai dit que vous devriez être morts maintenant. Ce n’est pas pour ceux qui s’essayent à la métaphysique. Ce n’est pas pour ceux qui essaient de sauver le monde avec leur activisme New Age. Ce n’est pas pour ceux qui ont juste besoin de réparer les trous dans leur vaisseau, pour ainsi dire. C’est pour ceux qui sont complètement engagés (dans cette chose), pour qui c’est la chose la plus importante pour eux, et qui ne vont pas laisser passer cette vie sans le faire. Ce n’est pas pour ceux qui pensent: «Eh bien, peut-être dans la prochaine vie, peut-être dans l’autre.» Ce n’est tout simplement pas le cas. C’est trop submergeant. Vous savez, je sais que certains jours vous vous plaignez de traverser une de ces journées difficiles, en particulier du fait de cette désorientation mentale, mais réfléchissez à ce que vous êtes vraiment en train de traverser. C’est assez mineur, tout compte fait (les difficultés que vous éprouvez). Tout bien considéré.

Mais ce n’est pas pour les touche à tout. Ce n’est pas un endroit pour les amateurs, et dès le début, j’ai essayé de les en dissuader. J’ai tout fait. J’ai été odieux. Eh, je l’aurais été de toute façon (quelques rires), mais j’ai fait tout ce que je pouvais pour leur dire, « Ce n’est pas un endroit pour les amateurs, parce que je veux que l’énergie soit claire pour ceux qui sont vraiment prêts à changer leur relation à l’énergie et à la conscience.  »

 

~Les Effets

Donc, vous avez tous ces changements intenses dans votre corps, la désorientation de votre pensée, vous pensez que vous devenez fous. Oh, celles-là sont les pires. Ces longues nuits tardives où vous ne pouvez même plus penser. Je veux dire, vous ne pouvez pas arrêter votre pensée, mais vous ne pouvez pas penser clairement. Celles-là sont les pires. Vous vivez toute cette dissociation avec vos amis, votre famille, vos vieilles relations karmiques et alors vous êtes accusés d’être dans une secte, parce que vous êtes en train d’abandonner une famille qui vous emm… tout le temps et qui vous vole votre énergie et, vous savez, après ils disent qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez vous parce que vous dites: « Ça suffit. Ça suffit de ce vieux karma.  »

Ce ne sont pas de bonnes relations, pour nombre d’entre elles. Elles ne le sont vraiment pas et vous le savez, mais vous êtes un peu englués dedans, englués dans le passé. Tant d’entre vous ont libéré ces choses, elles n’étaient vraiment pas bonnes pour vous. En fin de compte, vous changez toute la dynamique des modèles familiaux, ceux des vieilles amitiés et ceux encore des conjoints et des choses comme ça, pour non seulement vous libérer, mais libérer aussi l’autre personne, de façon à pouvoir ensuite developper des relations d’âme à âme, plutôt que des relations entre un vieux karma humain et un autre vieux karma humain. Vous êtes en train de vous libérer.

 

~ Les Epreuves

Donc, rien de cela n’est facile. Vous faites face à tant de défis, tant d’épreuves mais à moins que vous ne soyez englués en eux, d’une certaine façon, si peu. Je sais que les épreuves certains jours sont insurmontables, mais pourtant, elles ne le sont vraiment pas. Jetons un coup d’oeil à cela.

La plus grande épreuve, je dirais, en ce moment pour vous, ce sont les doutes causés par tous les vieux programmes et l’hypnose et la conscience de masse. Et c’est pourquoi Nikola et John travaillent tous les deux 24h/24, même s’ils n’ont pas d’horloge, mais ils travaillent parce qu’ils comprennent que cette vieille hypnose et que cette conscience de masse créent des doutes et que les doutes vous éreinteront totalement. Ils vous éreinteront. Vous perdez votre passion quand vous avez trop de doutes.

Mais comme je vous l’ai dit, Tesla et Musk ont (eu) beaucoup de doutes, mais ils les reconnaissent. Ils se disent: «C’est du doute.» Ils reconnaissent le bavardage du mental: «C’est du doute et je n’en veux pas. Ça suffit.  » Ouais, le doute vous hurlera :  » Ouais, mais vous êtes …  » peu importe. Vous répondrez du genre: « Ça suffit. J’irai dans ma vision, ma connaissance intérieure et j’irai au-delà de mes doutes.  » Les doutes sont vraiment la plus grande épreuve que vous ayez à vivre en ce moment.

Et ensuite, l’impatience. C’est probablement ce que j’entends le plus dans vos communications nocturnes avec moi: « Quand cela arrivera-t-il? Comment ça se fait que ce n’est pas encore là? « Et vous connaissez ma réponse à cela (quelqu’un dit » Permettez simplement « ) Permettez simplement. Et je vous l’ai déjà dit: En fait, c’est déjà arrivé. “De quoi parlez-vous? Ehhh, mais ça n’est pas arr… « (dit d’une voix geignarde et le public rit) C’est déjà arrivé. « Ouais, mais, tu sais, pas à moi, à quelqu’un d’autre » et, vous savez, un de ces jours vous réaliserez soudain que vous allez vous réaliser et vous direz, « Boudiou, c’est si facile. C’est déjà arrivé. Tout ce que je devais faire c’est de le rencontrer. C’est tout ce que j’avais à faire. Pourquoi ne me l’as-tu pas dit avant Adamus? « (Adamus regarde à nouveau le public d’un air entendu, rire) Merci pour le thé, Linda.

L’impatience, «Pourquoi cela prend-il autant de temps?» Il y a beaucoup d’ajustements énergétiques qui se font, comme vous le savez − le corps, le mental, tout le reste. Si cela arrivait tout d’un coup, vous ne seriez plus ici. Votre corps disparaîtrait simplement − comment appelez-vous ça¸? −  une combustion spontanée − booff! Vous seriez sortis d’ici. Ce n’est pas que vous iriez dans un mauvais endroit, mais vous avez fait le choix de rester. Donc, il y a de nombreuses, nombreuses, nombreuses strates de changements qui se produisent à plusieurs niveaux, et je sais que vos journées deviennent vraiment difficiles. Prenez un bon bain chaud, vraiment. Avec du sel de mer. Buvez un très bon vin. Pas ce truc bon marché que vous vous offrez habituellement, mais faites-vous plaisir. C’est le moment de se faire plaisir et de vous dire: «Je suis en train de le faire. Je le permets.  » Mais l’impatience est là.

Quand je vous ai dit, vous savez, que la date de votre ascension ou de votre Réalisation était déjà fixée, vous avez voulu connaître cette date, évidemment. C’est comme… Non. Laissez-vous faire l’expérience de ce que vous vivez en ce moment. Ne vous préoccupez pas de cette date. Ce sera là.

Alors, prenez une profonde respiration avec ça. Tout est en train d’être géré. En ce moment, le Crimson Council est totalement concentré sur le fait de travailler avec vous pour vous assurer de ne pas exploser en vol (quelqu’un dit « Merci les gars » et quelques rires) Merci, ouais. Comme c’est gentil.

Un autre gros défi. Un autre gros défi − la baisse d’énergie. Au passage, le fait d’ajouter votre énergie à ce document que nous sommes en train de créer, sera très utile à ceux qui viendront après vous. Ça fera un petit livre qu’ils trouveront sur leur chemin et qui leur dira simplement: «D’accord, voici où vous en êtes dans votre réalisation”.

Prenons donc une profonde respiration et ajoutons simplement notre énergie à cela. D’accord, bien.

La baisse d’énergie. Il y a beaucoup de plaintes à ce sujet et vous pensez souvent que c’est parce que vous vieillissez. Ce n’est vraiment pas la raison. En fait, le corps est intéressant et ceux d’entre vous qui sont médecins et scientifiques vont certainement me contrer à ce sujet. Le corps devient plus efficace en vieillissant. Le corps est conçu pour être de plus en plus efficace en énergie. Votre point de vue contemporain, c’est que le corps vieillit, puis il tombe malade et ensuite il se fatigue et ensuite il meurt. Il n’est pas conçu de cette façon, en fait.

Le modèle original du corps, créé en partie par vous, veut qu’au fur et à mesure que le corps atteint sa maturité et qu’il acquiert de l’expérience, il apprend à s’adapter. Il apprend à se soigner plus vite. Il apprend à être plus efficace avec l’énergie. Il apprend à ralentir ce que vous appelez le processus de la mort. Il apprend à être beaucoup plus à l’aise avec lui-même. Vous voyez bien, vous savez, que quand vous êtes jeune, vous avez beaucoup d’énergie, et que quand vous vieillissez, tout tombe en lambeaux. Ce n’est en réalité pas la conception originale du corps, alors revenons-y. Retournez à la sagesse dans votre biologie. En fait, le corps devrait devenir plus sage et encore plus sage, comprendre comment utiliser l’énergie pour le servir, ne pas utiliser la mort pour le servir. C’est l’une des réorientations que nous allons faire avec l’énergie. Nous allons éliminer certains de ces vieux concepts qui n’ont jamais été mis en place à l’origine et qui ne vous servent vraiment pas, n’est-ce pas.

Prenons donc une profonde respiration avec ça.

Votre corps, indépendamment de l’arrivée du corps de lumière, votre corps physique ordinaire a en fait en lui la sagesse d’être beaucoup plus efficace en énergie. Ne croyez pas ce qu’on dit sur le vieillissement, pas du tout. Ne le croyez pas. Ce sont des discours publicitaires et des discours marketing, et il y a toute la conscience de masse des médias. Ce n’est pas vrai. Le corps devient plus sage en vieillissant (applaudissements du public). Je vous remercie. Ce sont les vieilles personnes qui applaudissent (il rit).

 

~ Abondance et énergie

Point suivant sur la liste, et celui-ci m’enquiquine vraiment. C’est mon problème à propos de vos problèmes. Ceux d’entre vous qui ont encore des problèmes d’abondance. Pourquoi? Pourquoi? Oh, ne me parlez pas de votre vie misérable. Non, c’est ce que vous me dites tout le temps quand je vous le demande. Quand je leur demande, « Pourquoi avez-vous encore des problèmes d’abondance? » (les personnes concernées) entrent dans une programmation répétitive (presque apprise par cœur): « Parce qu’on profite de moi et je suis une victime et personne ne m’aime et les humains, les communistes et le gouvernement les extraterrestres, ce sont tous… − c’est une conspiration.  » C’est comme si wow, vous devez bien vous amuser avec ça (quelques rires), je veux dire, parce que vous jouez très bien votre partition. Vous devez vous éclater.

N’importe qui ici, n’importe qui qui regarde, vous pouvez être abondants à tout moment. Vous n’avez pas besoin de vous y connaître dans les affaires. Vous n’avez pas besoin d’être super intelligent. Vous pouvez même être stupide. C’est en fait même assez utile. L’abondance est juste un flux d’énergie et il s’agit juste de le laisser vous servir. C’est tout. Ça n’a rien à voir avec les banques ou les cartes de crédit ou – c’est quoi déjàvotre nouvelle monnaie ?− les Bitcoins, ouais − une monnaie virtuelle ou quoi que ce soit. Ça n’a rien à voir avec ça. Ça a à voir avec vos foutus problèmes de dignité, de dévalorisation de vous-mêmes. Allez-vous laisser l’énergie vous servir oui ou non? C’est tout. C’est tout. Vous me dites, « Oh, ouais, mais je … » Passez outre ces problèmes de dévalorisation. Soit vous embarquez sur le bateau et vous naviguez avec nous, soit vous dégagez. Nous ne voulons pas de poids mort ici. Je déteste être ainsi – non, pas du tout. En réalité, j’adore être comme ça (rire).

Il n’y a pas de place là où nous allons pour vos problèmes de manque d’abondance. Si vous avez un problème de manque d’abondance, si vous vous plaignez encore et que vous râlez encore à propos de l’argent et de ce que vous n’avez pas, et de quand est-ce que les lingots d’or vont vous tomber du ciel et de quand est-ce que la manne passera par là, dégagez d’ici immédiatement. C’est tout. Terminé. Terminé. Il n’y a pas de place pour cela là où nous allons, parce que notre objectif là où nous allons c’est de réorienter, de changer votre relation à l’énergie. Mais si vous n’avez toujours pas de valeur (de dignité, d’estime de vous-même), si vous êtes encore victime, si vous aimez toujours être pauvre − c’est ce que je vais détecter chez chacun d’entre vous, si vous avez des problèmes d’abondance, que vous aimez toujours être pauvre − et il n’y a pas de place pour ça. Quand nous suivons un enseignement sur la conscience et l’énergie et que nous l’appliquons dans nos vies, il n’y a plus de place pour cela.

Maintenant, les doutes vont vous sauter dessus en vous faisant dire, « Ouais, mais, mais … » D’accord, faisons-le à la Tesla. Allons au-delà des doutes. Expansons-nous au-delà de ceux-ci. Il y a un monde d’énergie qui vous attend. Êtes-vous prêts à le laisser vous servir? C’est tout. Non, vous ne deviendrez pas riches et vous ne serez pas pauvres non plus, parce que ça n’aura tout simplement aucune importance. Ces mots vont sortir de votre vocabulaire. Vous êtes juste dans l’abondance, à permettre à l’énergie de vous servir.

Ce n’est pas un programme pour devenir riche en 2 minutes. Il ne s’agit pas d’avoir tout l’argent du monde pour vous acheter un jet et tout et tout. Tout cela est totalement insignifiant à un certain moment, mais c’est à ce moment-là que ces choses peuvent venir à vous. C’est, je crois, l’étrange coïncidence ou l’ironie de la chose. Quand cela n’a plus d’importance, quand vous savez que l’énergie est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et que vous ne vous en souciez plus vraiment, vous n’éprouvez plus le besoin d’avoir un gros compte en banque, un gros quoi que ce soit, c’est à ce moment-là que vous pouvez l’obtenir. Et c’est juste là. Mais si vous le faites pour cela, si vous êtes dans ce processus parce que vous voulez juste avoir beaucoup d’argent et tout cela, vous êtes venus au mauvais endroit et ça vous tuera. Et je ne dis pas ça simplement au sens figuré, je le dis au sens propre.  Ça vous tuera, parce que les énergies vont être trop intenses. Vous serez au mauvais endroit pour vraiment permettre notre nouvelle relation à l’énergie.

Donc, si vous êtes encore dans toute cette histoire de pauvreté, juste à… ce n’est pas l’endroit pour vous. Je vous invite, je vous en prie cordialement, s’il vous plaît, s’il vous plaît, s’il vous plaît, s’il vous plaît partez, pour le bien des autres. Si vous êtes encore en train de vous battre contre la pauvreté, si c’est toujours votre M.O. (modus operandi), votre mode de vie, si c’est toujours le vêtement que vous enfilez tous les matins, ce n’est pas l’endroit pour vous. Et tous ces gens sont tous vraiment gentils. Ils ne vous diront pas de dégager, mais moi je le ferai. C’est juste, vous savez … non, ce n’est pas dur. C’est un « Assez de conneries, ça suffit. » J’en ai marre de cela. C’est la seule chose qui dégrade vraiment le travail des Shaumbra, ceux qui insistent pour être pauvres, parce qu’ils ne sont pas innovateurs en matière d’énergie. Ce ne sont pas des Teslas de l’énergie.

Dans ce que nous faisons, il ne s’agit pas d’essayer de faire de l’argent ou quoi que ce soit. Nous changeons la dynamique afin de permettre à l’énergie de travailler pour vous. Nous la renversons (cette dynamique). Au lieu d’être les serviteurs de quoi que ce soit, nous renversons cette donne en allant dans le Je Suis − «Je permets, je suis abondant» − et il n’y a tout simplement pas de place pour jouer au jeu de la pauvreté. Dépassez cela maintenant. Lâchez prise. Faites ce choix en vous-mêmes et ensuite, observez comment l’abondance s’écoule dans votre vie. Et je sais que certains d’entre vous sont en train de vraiment m’insulter à présent, mais je pense que la plupart d’entre vous comprennent pourquoi je dois le dire. Et je connais certains d’entre vous, et ça craint si vous avez encore des problèmes d’abondance et que vous me dites que ce n’est pas votre faute. C’est de votre faute, dans la perspective où vous aimez toujours cela. Vous l’appréciez toujours. Passez à autre chose. Nous avons d’autres endroits où aller.

Bien. Ah! J’aime être votre poil à gratter. Bon, avançons (rire).

LINDA: Vous le faites bien!

ADAMUS: Merci.

Donc, notre centre d’intérêt actuel, là où en nous sommes en ce moment − un peu comme si nous devions nous situer dans l’Espace Temps − notre centre d’intérêt actuel, c’est bien simple, j’en ai beaucoup parlé: nous changeons notre relation individuelle à l’énergie. C’est tout. Nous changeons notre relation individuelle. Nous n’essayons pas de changer le reste du monde et la façon dont il utilise l’énergie, mais vous la changez (votre relation personnelle à l’énergie) dans votre vie, en la laissant s’écouler dans votre vie. L’énergie, ce n’est pas seulement l’argent. L’énergie, c’est tout. C’est l’énergie de votre corps. C’est l’énergie de produire vos créations. C’est l’énergie que vous avez pour développer votre créativité. C’est tout. Nous sommes en train de changer cette relation. Nous sommes – comment dites-vous déjà ? − vous êtes en train de changer de paradigme ou quelque chose comme ça, mais c’est la chose la plus importante que nous sommes en train de faire actuellement. Et c’est pourquoi je vous dis qu’il n’y a pas de place ici pour jouer le jeu de la pauvreté. Ça marcherait en fait contre vous. Si vous jouiez le jeu de la pauvreté et qu’en même temps, vous essayiez de laisser l’énergie travailler pour vous, ça vous reviendrait dessus comme un gros boomerang qui vous frapperait direct à la nuque, et vous savez ce qui se passerait alors (le coup du lapin).

Si vous faites l’imbécile (si vous vous amusez, faites des expériences) avec l’énergie au niveau auquel nous allons et que votre problème sous-jacent, c’est que vous êtes pauvre et que vous avez tous ces problèmes d’abondance, que vous les trimballez encore avec vous, cette énergie va vous revenir dessus et vous servir au point où vous deviendrez plus pauvre encore que ce que vous auriez jamais pu imaginer, parce qu’alors vous ne feriez qu’énergiser votre pauvreté. Vous donneriez de l’énergie au manque d’abondance. Si vous êtes vraiment prêts à vous ouvrir et à avoir ce que vous appelez l’abondance positive, observez comment elle arrive dans votre vie et change les choses. Voilà où nous en sommes. C’est le problème numéro un.

 

De l’attraction à la création

Nous avançons depuis ce que les humains nomment la loi d’attraction, et qui est une bonne chose, mais qui est très axée sur le mental, c’est très humanisé. Nous progressons de cela à ce que j’appelle le Centre de la Création, et c’est vous. Vous êtes le centre, vous êtes le créateur et nous émanons depuis cet endroit. Nous n’essayons pas de faire ce truc mental qui dit: «Je suis une bonne personne, faites que de bonnes choses m’arrivent. Je suis une bonne personne, j’attire de bonnes choses.  » C’est des conneries. C’est du makyo. Vous  n’y croyez pas. Vous dites les mots mais vous n’y croyez pas. Chaque fois que vous les dites, c’est du genre: « Je suis un crétin (rires). Je ne vaux rien. Personne ne m’aime. Je suis une bonne personne. J’apporte une bonne énergie. »Vous allez apporter de l’énergie, mais elle va vous rendre encore plus crétin que jamais. C’est tout. Donc, nous dépassons cela pour devenir le Centre de la Création. Maintenant, c’est énorme, parce que normalement vous réservez la création à Dieu (Adamus lance à nouveau un regard entendu à l’auditoire) et vous êtes Dieu aussi. C’est vraiment simple.

Vous permettez la sagesse du Maître dans votre vie humaine. Cela nécessite une grande période d’ajustement. Ce n’est pas que le Maître soit une nuisance ou quoi que ce soit, mais vous avez passé des millions d’années dans ce corps et ce mental, et soudain il y a cette autre présence, et un jour vous pouvez la percevoir comme agaçante et le jour suivant comme une bénédiction. C’est ça la sagesse. C’est ça la sagesse, et parfois la sagesse peut être vraiment agaçante, comme quand je vous dis quelque chose de vraiment sage dont je sais que parfois cela vous agace. D’accord, mauvais exemple (quelques rires).

 

De la pensée à la conscience

Nous sommes aussi… Là où nous en sommes actuellement et ce qui constitue notre principal centre d’intérêt, c’est ce que j’appelle la Nouvelle Pensée. Tobias en a parlé il y a plusieurs années et en a, en quelque sorte, semé la graine. A présent, nous allons laisser cette graine s’épanouir. La Nouvelle Pensée. Plutôt que d’utiliser simplement le cerveau pour penser, nous allons entrer dans la conscience. Nous y allons. C’était exactement ce dont je vous parlais auparavant en vous disant, vous savez, “Ne créez pas de blocage de cette énergie dans votre cerveau”. Le cerveau c’est bien, mais il est très limité. Nous allons plus loin. Nous allons dans la conscience, dans le gnost, et c’est un peu effrayant. Mais soudain, vous réalisez que c’est une super nouvelle façon de penser. C’est une super nouvelle façon de vivre (de faire des expériences). Donc, c’est l’une des choses que nous sommes en train de vivre. Pas étonnant que vous ayez des jours où vous vous sentez un peu perturbés, déroutés.

 

Est-ce que c’est réel?

Donc, une question émerge à présent: que pouvez-vous, que devez-vous faire? Parce que je vous entends me le demander tout le temps. Eh bien, il y a quelques fondamentaux. Comprenez que la Réalisation ou l’Illumination est réelle pour vous, et que c’est un phénomène naturel. Je veux dire, vous vous demandez parfois, « Est-ce réel? (Est-ce que c’est bien vrai ?) » Et alors vous jouez avec ça. Vous avez des doutes à ce propos et vous y mettez vos espoirs et vos aspirations, et ensuite vous y ramenez votre obscurité (votre part d’ombre), et ensuite vous ramenez … vous jouez tout ce jeu avec.

Est-ce que c’est réel? Absolument. Absolument, et c’est un phénomène naturel. Ce n’est rien sur lequel l’humain puisse vraiment travailler. Pour l’humain, c’est à lui de le permettre, et comme je l’ai dit lors de la Retraite Ahmyo, en réalité, je crois qu’il y a plus de passion pour l’illumination de la part du Maître que de la part de l’humain. Vous pensez que c’est l’humain (qui en a le plus envie), « Oh, s’il te plait, s’il te plait, sauve-moi de cet endroit. » En fait, ressentez-le un instant. Il y a une passion dans la sagesse du Maître dont je crois réellement que c’est une plus grande passion et un plus grand désir pour cette chose que ceux que l’humain peut éprouver. Si vous le ressentez et que vous réalisez à quel point tout cela est significatif, passionnant pour le Maître, cela vous fera en quelque sorte comprendre combien c’est bien et ensuite, cela vous incitera à intensifier un peu votre passion.

La Réalisation est très réelle pour vous mais cette chose de conscience de masse, et cette chose sur laquelle Tesla et John travaillent en ce moment: elle vous retient et vous vous demandez: « Est-ce bien réel? Est-ce que ça va m’arriver? Est-ce que tout ceci n’est pas qu’un énorme grand jeu?  » C’est très réel.

Et alors vous êtes tirés en arrière, et ce sont des jours difficiles à observer. C’est très réel et votre connaissance intérieure le sait et puis le lendemain, la conscience de masse vous reprend par les chevilles, ensuite elle remonte à votre taille et ensuite elle remonte jusque là (son nez). Ce sont des jours difficiles.

Que faire? Eh bien, comprenez ce qui est en train de se passer. Revenez à ce que nous sommes en train de créer ici − ce document. Comprenez ce qui est en train de se passer, et tout à coup, la panique et la confusion disparaissent. Du genre: «Mon dieu, que va-t-il se passer dans ma vie?» Alors, comprenez ce qui est en train de se passer et revenez à cela (à ce que nous distillons dans ce document). Pas seulement les mots, mais l’énergie que vous y mettez, vous y mettez tous un peu de la vôtre en ce moment. Revenez à cela.

Et puis, bien sûr, je vous l’ai répété à vous en donner la nausée, permettez, plutôt que de résister ou de chercher à contrôler. Que permettez-vous? Votre Réalisation, votre Maître, qu’importe comment vous souhaitez l’appeler. Votre accomplissement Et puis, l’inquiétude surgit: « Eh bien, si je permets, je vais m’ouvrir aux énergies négatives. » Il n’y a pas d’énergies négatives. Il n’y en a vraiment pas. C’est une des vieilles partitions de la conscience de masse.

D’ailleurs, quand on parle de Permettre, ce que vous permettez, c’est seulement vous. Je ne fais pas référence au monde extérieur quand je parle de Permettre. Je parle de vous permettant votre Soi, votre Je Suis. Permettez Vous. C’est tout. Laissez votre Soi venir à vous. C’est tout. Il ne s’agit pas du monde extérieur. Il ne s’agit pas de permettre Gary (le petit ami de Tad). Eh bien, en fait vous pouvez. Vous l’avez  permis ! (Quelques rires) Il ne s’agit pas de permettre une autre personne. Il s’agit de cette relation avec vous-même. C’est tout. C’est très simple, mais je continuerai à vous le répéter jusqu’à ce que ce soit tenu pour acquis.

Toute cette chose de la Réalisation… Point numéro un à retenir du point de vue de l’humain: ce n’est pas ce que vous pensez que c’est. C’est un peu ce qui fait que c’est une farce. Et le dindon de la farce, c’est vous. Vous avez une idée ou une représentation mentale de ce que ça (la Réalisation) doit être. Cette idée est fausse, alors lâchez-là. Mais cette Réalisation est très réelle pour ceux qui la choisissent et qui ensuite la permettent. Ne travaillez pas dessus. Ne la forcez pas. N’essayez pas de la contrôler, parce qu’elle sera de toute façon totalement différente de ce que l’humain s’imagine.

Elle n’est pas pour ceux qui recherchent le pouvoir ou la perfection de la condition humaine. Elle va littéralement travailler contre eux. Là où nous allons, et c’est pourquoi j’ai été si clair pour inviter ceux qui insistent avec leurs problèmes d’abondance et qui insistent avec le pouvoir, pour leur dire qu’il est temps de partir. Vous voyez, toute cette histoire de Crimson Circle qui devient plus petit,  c’est en train de se passer en ce moment même, parce que je demande à tout le monde de partir (Adamus rit). Nous devons nettoyer la maison de temps en temps. Ahem.

Vous savez … (commentaire inaudible, rires) Prenez un robot pour vous le faire.

LINDA: Oui!

ADAMUS: Vous savez, certains vont et viennent au Crimson Circle et il n’y a rien de bien ou de mal à cela. Certains d’entre vous sont partis depuis quelques années et puis reviennent, et ne reviennent pas en tant que groupies, mais vous revenez pour ajouter votre énergie à toute cette histoire de Réalisation. Ce ne sont pas des enseignements. Ce n’est pas une méthode. Nous nous réunissons une fois par mois pour respirer profondément dans un espace sûr et nous rappeler en quelque sorte pourquoi vous êtes ici.

Mais certains vont et viennent. Vous le savez, d’autres viennent aussi ici de temps en temps juste pour se distraire de leur vie quotidienne. Ils nous soutirent un peu pour continuer leur vie, et c’est bien. Mais il y a vraiment un petit groupe très dévoué, quelques personnes qui la permettent vraiment (leur Réalisation) en se permettant d’en être dignes. Et la dignité (l’estime de soi) est une chose importante en ce moment. Allez-vous vous permettre d’être dignes du changement complet que nous opérons face à l’énergie? Je veux dire, nous sommes en train de changer le … Il y a un modèle humain, une structure pour la relation de l’humain à la physique, la science, l’énergie, tout le reste. Il y a un modèle très spécifique pour définir la façon dont l’humain peut acquérir de l’énergie pour sa vie quotidienne. C’est une structure, et elle est scientifiquement analysée et tout le monde croit alors qu’elle est vraie.

Nous sommes en train de changer cela parce que ce n’est pas vrai. La vieille relation entre l’humain et l’énergie, et maintenant le Maître, l’humain et l’énergie, nous sommes en train de changer tout cela. C’est énorme. C’est vraiment énorme.

Donc, le Crimson Council est vraiment là pour servir les besoins des Shaumbra. Beaucoup (parmi les membres du Crimson Council) sont partis récemment pour continuer à servir ceux qui enseignent au sujet de la création, mais le Crimson  Council s’est fondamentalement recentré sur l’objectif de travailler avec vous. Et vous pouvez vous demander: «Mais alors comment se fait-il qu’ils ne le font pas pour moi?»(qu’ils ne m’aident pas davantage dans ma Réalisation) (Parce que) C’est à vous de le faire, mais il apportent un soutien énergétique, conçu pour vous empêcher d’exploser en vol. N’est-ce pas une bonne nouvelle? Oui (quelques rires).

Et à présent le Crimson Council est dédié uniquement aux Shaumbra. Ils ne font pas autre chose. Le Crimson Council est uniquement dédié aux Shaumbra, et nous faisons des choses comme celles dont j’ai parlé, avec John et Nikola pour vraiment entrer, maintenant, dans l’énergie … La meilleure façon de le dire, c’est que c’est une nouvelle forme de communication énergétique ou d’orientation de l’énergie. L’énergie est juste de la communication. Maintenant, comment pouvons-nous l’orienter? Comment pouvons-nous l’assembler pour vraiment vous servir d’une manière que vous n’auriez jamais pu imaginer auparavant?

 

En venir aux rêves

Alors, à quels rêves en arrivons-nous? Ah! A quels rêves en arrivons-nous? Notre rêve ici, c’était le rêve Atlantéen de revenir sur Terre pour votre Réalisation. Ce n’est pas une sorte de Réalisation à la Yeshua où vous seriez en quelque sorte suspendus dans l’air à flotter en étant revêtus de robes blanches. C’est très, très différent. Il s’agit plutôt de la relation entre l’énergie et la conscience. L’énergie et la conscience C’est vraiment ce à quoi la Réalisation va ressembler pour vous. Il ne s’agira pas d’un gourou assis au sommet d’une montagne. Rien de cela. Il ne s’agira pas de spectacles de magie présentés à un public pour lui montrer comment transformer des pierres en or ou quelque chose comme ça. C’est tellement différent, et c’est là que je demande à votre humain de prendre une profonde respiration − nous ferons un merabh dans un instant mais − à quels rêves en arrivons-nous, et j’ai un peu remanié la citation d’Hamlett:

S’éveiller, peut-être rêver – oui, là est le problème, parce que dans cet éveil, quels rêves peuvent advenir quand nous nous sommes débarrassés de cette envelope charnelle; nous devons faire une pause.

Fondamentalement, ça signifie que vous êtes en train de vous éveiller mais qu’il y a un processus de mort en cela. Il y a un processus de mort relatif à tout ce concept d’éveil, mais à présent nous en arrivons aux rêves, à la Réalisation. A présent, nous en venons à cette libération de l’enveloppe charnelle, à la libération de l’ancienne structure de l’humain. A quels rêves en venons-nous avec tout cela? C’est assez extraordinaire.

C’était donc notre petite discussion du jour. Prenons une bonne respiration profonde avec ça (applaudissements du public). Je vous remercie.

 

Merabh

Synthétisons tout cela dans un merabh, mais nous ne le ferons pas… − nous allons le faire sans tout ça pour le moment (à l’équipe de production).

La journée a été longue et nous sommes à un très bon endroit ici, énergétiquement sage, alors mettons-le juste en musique. Et, oui, vous pouvez déplacer cela, s’il vous plaît (le podium).

Prenons une bonne respiration profonde.

(la musique commence)

Synthétisons tout cela. J’avais prévu quelque chose d’autre, mais j’ai décidé d’attendre, ce sera pour plus tard.

Prenons une bonne respiration profonde.

Donc, nous avons vraiment conçus ensemble un document vivant aujourd’hui. Nous avons parlé d’où nous en sommes. Je ne pense pas qu’il y ait eu quelque chose de vraiment nouveau dont nous ayons discuté aujourd’hui; cela vous a juste aidé à mettre les choses en perspective.

Prenons une bonne et profonde respiration avec cela et rendons hommage à votre côté humain, à vos parts humaines qui traversent vraiment beaucoup de choses.

De toutes vos épreuves et tribulations, je pense que le doute est certainement le pire. Je pense que vous êtes plutôt doués pour gérer la douleur physique, mais quand ce doute arrive, ça vous déchire.

C’est ce sur quoi le Crimson Council est vraiment venu travailler avec vous. Quand je dis travailler avec vous, ce n’est pas qu’ils vont soudainement arriver et vous dire de ne plus douter. En réalité, ils vont travailler à l’orientation des énergies en relation avec le doute. (Ils vont vous montrer) Comment le doute est une forme d’énergie, c’est une communication, et comment nous pouvons littéralement commencer à travailler et à changer ces énergies.

Nous pouvons le faire à présent parce que, vous voyez, beaucoup d’entre vous permettent vraiment la sagesse dans leur vie. Nous n’aurions pas pu le faire avant. Sans la sagesse, quand vous commencez à jouer (à faire n’importe quoi) avec la vraie énergie, cela peut vous revenir de manière assez forte. L’exemple que j’utilise couramment, c’est quelqu’un qui joue au jeu de la pauvreté et qui en arrive ensuite à comprendre (comment fonctionne) l’énergie. Cela peut vraiment lui faire mal et l’enfoncer encore plus profondément dans ce jeu de la pauvreté.

Mais comme vous avez commencé à apporter de la sagesse dans votre vie, maintenant nous pouvons vraiment commencer à regarder certaines de ces choses. Nous pouvons commencer à réorienter la façon dont l’énergie sert le nouvel humain. Les vieux humains continueront sur les voies de la Vieille Energie et ce n’est pas mauvais en soi. Je veux dire, c’est ce qu’ils ont choisi − travailler dur pour avoir peu.

Nous sommes en train de changer toute cette dynamique, en permettant à l’énergie de servir l’humain à présent. Quel concept. Quel concept. L’énergie qui transcende les choses comme l’argent ou le pouvoir ou quoi que ce soit du genre. Je parle d’énergies pures. Mais revenons à l’humain.

Il y a beaucoup d’empathie et de compréhension pour ce que vous vivez. Beaucoup d’admiration pour ce que vous endurez.

(pause)

Rappelle-toi, cher humain, que ce n’est pas à toi de travailler à cela. Pas du tout. Tu ne pourrais pas. C’est littéralement impossible. Mais tu peux le permettre.

(pause)

Combien de fois, combien de fois suis-je venu à vous, après avoir entendu votre appel au milieu de la nuit, je viens vous voir et je vous parle depuis longtemps, sachant à quel point c’est dur.

(pause)

Je ne vais désormais plus revenir autant la nuit, parce que vous allez constater qu’au lieu que ce soit moi, c’est le Maître qui va venir. Ce sera un peu plus facile au début pour vous de … ce sera plus facile que si je venais à vous. Vous vous êtes probablement habitués à ma présence et parce que ma présence ne sera plus aussi proche que la vôtre, ce sera en fait plus facile à ressentir.

Mais ce que vous allez commencer à expérimenter à deux heures du matin, c’est le Maître, c’est la sagesse du Je Suis. Et quand vous serez à moitié éveillés, à moitié endormis – vous savez comme vous êtes parfois, vous tombez de sommeil dans ce grand fauteuil bien confortable de votre salon – et vous vous interrogez à propos de tout cela, de votre vie, de savoir si vous avez assez accompli, est-ce que vous en faites assez, en vous demandant pourquoi vos appareils électroniques tombent en panne et pourquoi vous avez soudain reçu une énorme facture et vous vous demandez, « Est-ce que je suis en train de merder quelque part? Est-ce que je fais quelque chose d’incorrect?  » Alors ce n’est plus tellement moi que vous ressentirez, mais la présence du Maître.

La présence du Maître venant simplement à vous … ressentant dans votre cœur, dans cette bonté de votre cœur.

Le Maître voulant essuyer les larmes de vos yeux.

Oh, et ce ne sera plus moi ni aucun des autres anges. Ils ont en quelque sorte déménagé, déménagé pour faire de la place au Maître, qu’il vienne à vos côtés.

J’utilise cet exemple des deux heures du matin, parce que, eh bien, tout d’abord, c’est alors que vous traversez certains de vos pires moments, comme vous le savez. C’est aussi l’un des moments où vous êtes le plus ouverts. Le bruit del’énergie est plutôt calme. C’est le moment où, si vous le permettez, vous pouvez sortir de votre mental un moment, vous pourriez même ressentir le Maître mettre sa main sur vos épaules, sa main sur vos épaules … à simplement vous tenir un instant … en vous chuchotant à quels rêves vous en arrivez.

« A quels rêves en arrivez-vous ?

« Nous avons rêvé de cette époque où l’expérience humaine et la sagesse, se réunissaient.

« Nous avons rêvé de cette époque où nous changerions un très ancien système de biologie et de mental.

« Nous avons rêvé d’une époque sur la planète où l’énergie pourrait être en pur service, une époque qui irait même au-delà des temples de Tien, une époque à laquelle nous sommes en train de rêver, l’époque qui remonte même jusqu’aux familles angéliques lorsque nous les avons quittées il y a très longtemps.

« Nous sommes partis il y a très longtemps quand il y a eu cette inquiétude que tout dans l’univers ne s’immobilise, jusqu’à l’arrêt, et quand nous – l’humain et le Maître − quand nous avons quitté nos familles angéliques, nous sommes partis pour aller chercher cette compréhension plus profonde de l’énergie, ce que c’est, pourquoi c’est là et comment cela nous sert.

« Regarde-nous maintenant, cher humain. Moi, le Maître, toi, l’humain, nous tous ensemble réunis pour être vraiment un, mais regarde-nous maintenant. A quels rêves en venons-nous?

« Nous sommes en train de faire ce que nous avions dit que nous ferions. Nous arrivons à la Réalisation de l’énergie. Il  y a très longtemps, dans les familles angéliques − il y a très longtemps, au point que c’est presque sorti de notre mémoire − à l’époque, nous étions comme des enfants nageant dans un bassin d’énergie, mais ne sachant pas ce que c’est, que faire avec.

« Nous ne savions pas à l’époque que cette réserve d’énergie était la passion de notre conscience.

« En nageant dans cette grande piscine, nous avons dit, » Maintenant, allons trouver ce que c’est.  » Et nous voilà, à quels rêves nous en venons.

« Toi et moi, humain, le Maître et l’humain. Je sais qu’il est deux heures du matin. Je sais que tu es fatigué. Je sais que tu es frustré et je sais que tu pleures beaucoup, mais à quels rêves en arrivons-nous? puisque maintenant nous faisons exactement ce que nous avions prévu de faire il y a très longtemps. A présent, il s’agit de comprendre et de permettre l’énergie. C’est ce que nous faisons, cher humain.

« Et je sais que ta plus grande préoccupation, mon cher ami humain, ta plus grande préoccupation, c’est de savoir si tu auras assez d’énergie pour arriver à la Réalisation? Est-ce que tu auras assez de carburant dans ta voiture pour arriver là où tu vas?

« C’est pourquoi je suis ici − la sagesse − parce que soudain toute la dynamique de l’énergie change. Et, cher humain, je sais que ce ne sont que des mots émanant de moi, le Maître, mais cher humain, tu es déjà là. Tu es déjà là, et je sais que ce ne sont que des mots et que pour l’humain, ça ne produit rien de tangible, de l’argent dans la poche ou de l’essence dans ton réservoir. Mais nous y sommes déjà.

« Si je pouvais juste te demander de faire ce grand pas, audacieux et énorme pour réaliser que, oui, il y aura plus, beaucoup plus que juste assez d’énergie pour arriver à la Réalisation.

« Tu te demandes si tu vas mourir avant d’y arriver. Tu te demandes si tu vas pouvoir payer ton loyer et manger avant d’y arriver. Tu te demandes si la solitude te submergera avant d’y arriver. Je sais que tu as tous ces doutes, mais c’est pourquoi je suis ici − le Maître, la sagesse de toute éternité.

« Alors, mon cher humain, laisse-moi venir à toi à présent à deux heures du matin. Laisse-moi venir à toi à deux heures de l’après-midi. Laisse-moi venir à toi chaque fois que tu le choisiras, mais ce que je te demande de faire à présent, une chose, mon cher humain, c’est moi le Maître qui te le demande, une chose: Quand tu te réveilleras demain matin, souviens-toi de moi. Souviens-toi que tu m’as entendu. Souviens-toi que nous avons parlé ensemble. Souviens-toi de mes mains sur tes épaules.

« Tu as presque tout oublié, mais ça suffit. Laisse-toi m’entendre et souviens-toi de moi, et puis viens avec moi, alors que je serai avec toi dans ton état de veille.

« Alors, cher humain, prends un moment pour ressentir ma présence et souviens-toi simplement de moi quand tu te réveilleras au matin. »

Prenons une profonde respiration ensemble …

(pause)

… car à partir de maintenant, le Maître se tient à côté de vous, avec vous, et ensemble nous explorerons la beauté de la création et comment les énergies travaillent pour vous.

Avec ça, prenons une respiration très douce avec Linda, pendant que je vous quitte en ce jour, sans oublier un rappel que, bien sûr, tout est bien dans toute la création.

Je suis Adamus en humble service. Je vous remercie.

Source : https://www.crimsoncircle.com

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.