« Les Enseignements de Joseph » (41) – L’Absolu

483

Pour saisir la notion d’Absolu, il faut comprendre que la Source a besoin de se projeter à l’extérieur d’elle-même pour se reconnaître. Elle a besoin d’un miroir pour se voir. Avant ce mouvement d’extériorisation, la Source Est, tout simplement Elle Est. Elle ne peut s’identifier à quoi que ce soit. Elle ne peut faire l’expérience d’elle-même qu’en se projetant à l’extérieur. Elle se reconnaît donc à travers nous. Nous sommes son miroir et nous lui permettons d’approfondir sa propre connaissance d’elle-même à travers nos expériences, car nous sommes Elle. Elle s’anime à partir de nous, de sa Création, elle se modifie, se perfectionne dans la maîtrise de ce jeu d’images, de projection-réflexion.

Ce n’est qu’en créant le Fils que le Père peut se voir. C’est l’origine de la Création. Avant la naissance du Fils, la Source ne peut pas se reconnaître puisqu’il n’y a personne pour l’observer. Tout dépend toujours de l’observateur. Si l’observateur disparaît, le monde disparaît. Le don de la vie pour les hommes et les femmes est à cette image. Quand vous avez un enfant, vous pouvez enfin vous reconnaître en lui, car il devient votre miroir, comme nous devenons tous le miroir de la Source pour Elle et les multiples extensions de sa propre réalité.

C’est cela l’Absolu, le retour à ce point d’origine. Avant ma projection extérieure, « Je Suis ce que Je Suis » et je ne suis que cela. Je ne suis rien et à la fois le Tout, mais je n’ai pas de perception de moi-même puisque je ne peux pas me voir. Tout Est, il n’y a rien d’autre que le « Je Suis ce que je Suis ». Tout n’est qu’à l’état de probabilité. La Source porte en elle tout le manifesté et le non manifesté à l’état latent, elle est un champ du Possible et rien d’autre et ce champ du Possible ne se manifestera que quand la Source se divisera pour se voir, elle activera alors ces possibilités pour jouer avec elle-même.

Une fois ce point là reconnu, de retour à l’extérieur, je vois tous les jeux de l’illusion, ceux de la personnalité comme ceux du Soi.

L’Absolu se vit quand je dors. « Je Suis ce que Je Suis » et pourtant je n’existe pas. Il n’y a qu’à mon réveil que je me ressens, je passe devant le miroir, me contemple et peux dire que j’existe, car je viens en cet instant de me projeter à l’extérieur de moi-même et peux à nouveau me regarder. J’ai du retourner ma conscience pour observer, comme je retourne une vielle chaussette. Quand, j’effectue ce mouvement de conscience en sens inverse, je retourne à mes origines, le mouvement s’arrête et l’immobilité apparaît. Je ne peux plus m’identifier à l’extérieur de moi puisque le miroir a disparu. Ainsi s’arrête toute impression d’exister et tout questionnement puisqu’il n’y a plus personne. Il n’y a plus rien à part le Silence, le « Je Suis ce que Je Suis », comme lorsque je dors. Je redeviens ce champ des Possibles. Je ne suis plus rien et Tout à la fois, mais je ne peux l’exprimer, car il n’y a personne pour le faire. Est-ce que la nuit vous vous regardez ? Non, vous Êtes, c’est tout. Alors c’est pareil de retour dans la réalité, au réveil, vous pouvez toujours maintenir ce contact à l’Absolu à l’état éveillé puisque c’est ce que nous sommes tous et là, en vous reconnaissant, vous jouez à réactiver un aspect de ce Champ des Possibles.

Ce n’est rien d’extraordinaire, car l’Absolu est notre nature, c’est juste un jeu de regard pour le saisir.

Après cette reconnaissance, tout tombe en lambeau, car on comprend définitivement tous les mécanismes de projection à l’extérieur, les jeux du « Je » et du « Soi », les jeux de la Source cherchant à se regarder, à se connaître et se reconnaître.

L’unique question à se poser est « qui-suis-je » ? Qui est ce « je » qui a l’impression d’exister, qui juge, qui pense, qui veut ressentir la Paix, l’Amour, l’énergie, qui veut faire la guerre, qui a besoin d’aider, besoin d’ami, de parler de la Source, de spiritualité, de dormir, manger etc…Qui est ce « je » ? Voilà l’unique question et après y avoir répondu on se rendra bien compte qu’il n’existait pas, que c’était une Création par projection dans cet hologramme géant où nous nous mouvons.

Cela n’empêche pas de prendre du plaisir à participer à ce grand théâtre qu’est la Vie avec beaucoup d’Humour.

Extrait du livre « Les Enseignements de Joseph ».

Vous êtes autorisés à reproduire ce texte en mentionnant sa source.

Bonne soirée.

Jean-Emmanuel

Source : https://letoiledejoseph.wordpress.com/

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.