Entretiens d’Avril 2018 – BIDI – Partie 2

569

Entretiens d’Avril 2018

BIDI

Partie 2

 

Et bien Bidi est avec vous, et nous allons poursuivre.

Avez-vous quelque chose à exprimer ? À témoigner ou à demander ? Que cela concerne ce que j’ai dit précédemment ou toute autre chose, peu importe.

… Silence…

Ce n’est pas une question. Namaskar [Note : Salutation indienne à connotation spirituelle]

 C’est un clin d’œil d’Amour, juste pour rigoler en une expansion. Apportés par un pilote de ligne indien jusqu’à Paris, envoyés en Bretagne par un ami mauricien, puis jusqu’ici par votre serviteur, comme promis en juillet, les bidis sont arrivés ! (rires) À tout hasard, j’y joins un briquet, vous m’aviez dit en juillet que vous ne saviez pas si le corps que vous empruntiez allait les supporter. Je vous rappelle qu’il fume et que le Commandeur l’avait surnommé « l’incassable ». (rires)

Je te signale que l’incassable est au niveau spirituel pas dans la matière (rires) et que vous êtes tous cassables, (rires) jusqu’à preuve du contraire. Alors je te remercie pour les bidis mais là où je suis y a plus rien à fumer. (rires)

Justement il faut en profiter !

D’ailleurs, il n’y a aucun orifice pour rentrer quoi que ce soit. (rires) La notion d’orifice, et ce n’est pas une blague, est spécifique de la 3D. Ne vous attendez pas à avoir des orifices dans d’autres dimensions. Je vous rappelle d’ailleurs dans ce que vous nommez la 3ème dimension unifiée, les orifices n’ont plus grand-chose à faire avec leurs fonctions. Tout se passe par ondes, par fréquences et qu’il n’y a pas de contact physique en aucune manière tel que vous le concevez, vous.

… Y a plus de tuyaux.

Exactement ! (rires) Il avait été insisté tout au long de ces années sur l’acclimatation en quelque sorte à la forme d’Éternité dont le fonctionnement bien sûr et vous le savez n’a rien à voir avec le fonctionnement des organes tels que nous les avons tous quand nous sommes incarnés sur ce monde. L’orifice, qu’est-ce que c’est ? C’est une communication entre l’intérieur et l’extérieur. C’est une porte d’entrée. Que cela soit pour les animaux ou pour autre chose, ou de sortie ; cela tout le monde le sait. Dans les dimensions unifiées tout est présent y a donc rien à rentrer et rien à sortir. Il y a juste la perception pure. Tout y est transparent. Il n’y a rien à garder, il n’y a rien à éliminer, et dans tous les sens du terme. Ce n’est que dans les dimensions que vous nommez les plus denses que ce processus existe. Dès l’instant où les sens spirituels, et vous devinez ici même aujourd’hui sur cette Terre, sont actifs, ils prennent en quelque sorte le relais sur les sens physiques.

Ce que vous avez nommé les Étoiles, les douze Étoiles de Marie, ne sont que des potentiels spirituels liés à l’Éternité, à votre corps d’Éternité et à l’Amour. Toutes les perceptions passent par résonance et non pas pénétration au niveau de ce que vous nommez ici même les Étoiles. Certains noms vous ont été donnés à l’époque, que ce soit dans le langage original et originel ou que ce soit dans votre langue. C’est dans ce sens que l’acclimatation, surtout pour ceux qui ont pris des incarnations extensives depuis fort longtemps en ce monde, nécessite je dirais une forme de ré-acclimatation.

Vous ne passez pas d’un « Tata » à une voiture de sport – oui vous ne savez pas ce que c’est que « Tata » c’est une marque, peu importe, de voiture sommaire.

Oui, oui, on connait.

Vous ne passez pas de l’un à l’autre. Les règles de fonctionnement, les réflexes, la fluidité ne sont pas les mêmes ; les fonctions ne sont pas les mêmes non plus. La seule acclimatation possible. C’est pour ça que la dernière fois je vous ai dit que je pouvais parfaitement passer des heures à vous décrire le corps d’Éternité mais que cela ne servait à rien. De la même façon qu’en ce monde, dans l’Occident ou dans le monde moderne, nous allons dire, nous avons perdu la Reliance, c’est-à-dire que nous avons été obligés d’ouvrir, d’aller de plus en plus loin dans l’analyse en espérant comprendre mais ça reste à un niveau sommaire, au même niveau. Sur les autres plans, vous n’avez rien à réguler, rien à contrôler, rien à prévoir. Et là, ça fait une différence majeure où le fonctionne­ment de ce corps carboné nécessite effectivement un certain nombre d’entrées et un certain nombre de sorties.

Dans les dimensions dites au-delà des mondes carbonés, quand la conscience joue, d’abord elle ne perd pas ce qu’elle est. Le souvenir et la vibrance de l’Éternité et de l’Absolu sont conscientisés et présents et les échanges ne se font pas par pénétration ou excrétion. Elles se font uniquement par résonance et transparence. Il est bien évident que quand vous avez l’habitude d’être dans une forme, que celle-ci soit physique ou astrale ne change rien, car vous saviez que quand vous mourriez dans les temps antérieurs, vous étiez arrêtés au niveau de l’astral, donc dans un corps astral, et vous récupériez les bagages à chaque fois que vous vous incarniez sans même parler de karma.

Cela ne peut pas exister dans les jeux de la conscience libre puisque vous êtes toutes les formes sans aucune exception. Et même en jouant le jeu de la dimension où vous êtes, qui est libre, vous n’êtes pas affecté, ni transformé. Vous jouez comme un enfant joue et c’est tout. Or, qui peut me dire ici sur ce monde qu’il joue, vu les besoins, les nécessités du sac de viande. Les besoins d’air, d’aliments, d’affects, de relation. Rien de tout cela ne peut exister ailleurs, au-delà du carbone. Et rappelez-vous qu’à l’heure actuelle, et je l’ai redit encore dans ces nouveaux entretiens, l’habitude est terrible. Et d’ailleurs nous vous avons parlé les uns et les autres des habitudes comportementales. Ces habitudes comportementales sont directement issues de l’enfermement et des mécanismes d’action/réaction de ce monde. L’action/réaction ne veut strictement rien dire ailleurs qu’ici. Tout se fait naturellement. De la même façon qu’aujourd’hui, par la grâce du cube Métatronique et de la résurrection, vous commencez à percevoir et à vivre la disparition, si ce n’est la disparition complète ­ des habitudes antérieures, des comportements antérieurs. Vous vous habituez si je peux dire à l’Éternité, à la conscience Nue et à votre corps d’Éternité, qui lui n’est jamais mort, ne mourra jamais, et qui je vous le rappelle était prisonnier dans le Soleil.

Qui veut continuer ?

Vous pouvez aussi bien sûr, comme la dernière fois, témoigner de ce que vous vivez, non pas pour moi, mais pour ceux qui vous entendront.

Question : il était question à un moment donné du corps d’Êtreté enfermé dans le Soleil et à un autre moment de reconstitution du corps d’Êtreté.

C’est la même chose. De votre point de vue vous pouvez pas comprendre qu’il y a un corps, que ce corps est libéré et qu’il se resynthétise ici. Mais je vous rappelle indépendamment des spécificités de la dimension dans laquelle vous jouez, excepté dans ce monde bien sûr, votre forme est mobile. Elle est démultipliable aussi à l’infini. Le fait d’avoir libéré les corps d’Éternité par la libération du Soleil voilà fort longtemps, c’est-à-dire en 2009, n’a pas permis comme le Commandeur vous l’avait dit de récupérer la totalité des corps d’Éternité mais la matrice Christique a été libérée aussi, d’où la resynthèse à l’identique ou la descente du corps d’Éternité. Le résultat est exactement le même.

Mais tu ne peux pas raisonner de manière linéaire comme tu le fais en ce monde en disant je ne comprends pas pourquoi le corps d’Éternité qui est là, qui est libéré, descend, et dans d’autres cas il est pas là, il se resynthétise. Mais parce que c’est une matrice, le corps d’Éternité est inscrit dans la nouvelle matrice Christique. Et que de la même façon qu’il n’y a qu’une conscience, il y a en définitive un seul corps d’Éternité, une seule Source. Et que tout ce que vous voyez dans les autres mondes ne sont que des jeux de la conscience. Mais il n’y a pas d’individus au sens où vous l’entendez, enfermés dans un corps puisque je vous parle sans arrêt aujourd’hui de la conscience Nue. Et que c’est l’ouverture de Cœur, l’ouverture du Canal Marial, des Couronnes qui a permis cette resynthèse. Mais y a pas besoin d’avoir le même, le vôtre qu’on vous a pris ou que vous avez laissé dans le Soleil.

Que cela soit une resynthèse ou une descente du corps d’Éternité ne fait aucune différence parce que vous n’êtes pas localisé dans les autres dimensions. Vous avez un cadre de jeu et c’est tout. Et vous ne pouvez pas, en ayant l’habitude de l’incarnation, comprendre ou même imaginer le sens même de mes mots tant que vous ne l’avez pas vécu. Et ça c’est l’apanage de la conscience Nue parce qu’à ce moment-là, tout en demeurant dans ta forme tu peux accueillir n’importe quelle forme dans ta forme et vivre cette forme à travers les ressentis, à travers la conscience, à travers la perception du corps de l’autre. Mais ce n’est ni l’âme ni l’Esprit, c’est le corps d’Éternité que tu accueilles en toi qui révèle l’autre.

Donc, le corps d’Éternité de votre point de vue, y en a un nombre infini, au moins au minimum pour ce monde correspondant au nombre d’humains-âmes présentes sur Terre ; ça fait des milliards. Mais tous sont issus du même moule, ils sont tous identiques. Et vous pouvez avoir l’impression dans la dimension où vous êtes de voir une multitude mais derrière cette apparence il y en a qu’un, de même qu’il n’y a qu’une conscience. Croire que vous avez une conscience individuelle propre n’existe pas. Ça c’est une conception qui est liée à un vécu au sein de l’enfermement. Mais quand vous êtes libre et que l’illusion sera totalement achevée, vous n’êtes limité par rien, que vous soyez Absolu ou que vous soyez dans un véhicule d’Éternité, votre véhicule d’Éternité ne vous appartient pas. Il est vôtre pour vous véhiculer de même que ce sac de viande n’est pas vous. Votre corps d’Éternité est un véhicule au sein des Mondes Libres quand vous voulez jouer avec votre conscience. Mais ne cherchez pas à réfléchir là-dessus parce qu’il n’existe, quelle que soit la tradition, aucun mot, aucune expression qui peut expliquer cela parce que vous êtes rentré du fait des circonstances de la Terre dans un processus où les deux réalités d’une part se chevauchent et où d’autre part l’Éternité prend tout l’espace et tous les temps. La Reconnaissance, elle ne se fait pas en reconnaissant votre corps d’Éternité mais en vous reconnaissant ici au milieu de la poitrine, antérieurement à toute forme et à tout jeu de la conscience. Vous êtes, je le répète, à la source de la conscience de la Vie et de l’Amour.

Ici, en ce monde, vous pourriez parler d’un cauchemar d’individualité mais dans les autres mondes, la notion d’individus isolés, coupés et séparés ne peut pas exister. Vous communiez d’amblée, en dehors de tout temps, donc dans le même instant, quel que soit le lieu de l’espace avec toutes les dimensions, avec votre Absolu que vous êtes, avec la matrice Christique originelle. Mais pour nous en ce monde, quand nous sommes incarnés, il est évident que l’Autre et moi c’est pas la même chose puisqu’on n’a aucun moyen de voir le Cœur de l’Autre.

Par contre, dans l’état actuel de la résurrection, je l’ai expliqué précédemment et je l’ai redit encore y a deux minutes, celui qui vit la conscience Nue est capable d’être n’importe qui par ailleurs, mais ici même, sur ce monde, et il l’est d’ailleurs réellement et concrètement. Ce n’est pas une vue de l’esprit ou un concept ou une idée, c’est un vécu direct de la conscience. Bien évidemment la conscience de la personne ne peut même pas envisager cela, ne peut même pas en rêver. En s’appuyant sur quoi tant que ce n’est pas vécu ? Vous voyez déjà le nombre de projections que vous faites et que nous faisons tous quand nous sommes incarnés.

Là on ne peut rien projeter. Vous ne pouvez rien imaginer. Vous ne pouvez que l’éprouver en le vivant et après comme je l’ai dit, quand la conscience Nue est installée, réellement et définitivement, il y a cette Respiration du Cœur, y a l’Évidence, la Joie, la Légèreté, l’Amour.

Mais vous savez pertinemment même en conservant ce corps ici même, dans les circonstances précises actuelles, que vous êtes réellement l’Autre. C’est pas un concept philosophique ou une religion, c’est un vécu et ce vécu là vous affranchit de toute identification à quel que corps ou quelle que forme que ce soit, même votre corps d’Éternité.

Mais encore une fois, vous n’avez aucun moyen de le comprendre ni de l’imaginer. Par contre, si vous le vivez alors ça devient évident, parce que vous le vivez, même si vous ne savez pas comment cela se produit. Dans les autres dimensions cela se voit tout de suite parce que tout est vu, Ça a été répété en de multiples occasions par moi, par d’autres, tant que vous croyez être ce corps, cette histoire, vous n’êtes pas libre. Si vous vous placez de vous-même sous l’influence de ce monde qui est je vous le rappelle action/réaction.

Alors que dans la résurrection bien évidemment l’action/réaction n’a plus aucun poids. C’est remplacé par l’Évidence de la Joie, du silence, de l’immobilité. Et vivant cette conscience Nue, ayant alors spontanément ou de façon active en fonction de tes occupations la capacité de le vivre. En vivant cela, non seulement vous ne pouvez plus douter de la Vérité absolue en aucune manière parce que vous l’avez vécue. Et c’est in-dé-lé-bile même si ce n’est pas installé en permanence. Parfois il y a des va-et-vient, des flottements, des irrégularités mais de plus en plus, l’Éternité prend toute la place.

La conscience ici même, en ce monde, est liée vous le savez formellement au corps à tel point que pour la plupart de l’humanité, des humains-âmes, quel que soit le milieu, quelle que soit la religion, quelle que soit la démarche dite spirituelle vous êtes toujours affecté par ces mêmes limites et par le non vécu de la Vérité.

Aujourd’hui la Vérité n’a pas à être cherchée, elle est venue jusqu’à vous. Elle est là. Et quand nous vous avons dit les uns et les autres et le Commandeur a beaucoup insisté sur cela, dès l’instant où vous vous tournez sur le Cœur toutes ces illusions de ce monde disparaissent. Alors, pas par un coup de baguette magique mais rapidement parce que ce sont les circonstances collectives qui permettent cela au sein des cycles cosmiques.

Donc, cette question ne te sert à rien parce que dès l’instant où tu vis, non pas en médiumnité ou en intuition, mais réellement que l’Autre en toi ou que toi es en l’Autre, en totalité, alors quelle conception ou quelle idée peut rendre compte de cela en ce monde ? Mais quand c’est vécu, c’est in-dé-lé-bile, et ça dépasse toute explication. C’est la seule Vérité.

Alors bien sûr il y a d’innombrables mouvements spirituels ou même des religions, des mouvements qui vont vous parler sans arrêt d’Unité, d’Amour, mais dont les mots, les comportements, les gestes traduisent exactement l’inverse. Ce sont des gens qui vivent dans leur tête, ils ne vivent pas dans leur Cœur. Même s’ils revendiquent le Cœur. Le Cœur n’a pas à être revendiqué, c’est un état naturel. Donc tant que vous le revendiquez c’est que vous n’y êtes pas. Sans ça vous n’avez pas à le revendiquer, c’est naturel. Comme votre radiance d’Éternité qui apparaît en ce monde et qui est détectable, que vous le vouliez ou pas.

Autant il a été plus ou moins aisé, relativement aisé durant toutes ces années, je dirais les 4, 5 dernières années écoulées de voir les blessures, de constater l’effet de la vibration de l’Amour ou de thérapies sur ses mémoires, autant aujourd’hui ce qu’il vous reste, pour ceux qui ne sont pas dans cette dernière trame temporelle ultime, c’est uniquement les habitudes, de fonctionnements, de pensées, d’expériences qui vous font croire que. Mais dans le vécu, il ne peut y avoir de croyances d’aucune sorte, le vécu de la conscience Nue ou Une, le vécu de l’Amour inconditionné, ne laisse planer aucun doute et ne laisse se poser aucune question par rapport à ce que tu es bien sûr.

Tu peux te poser toutes les questions sur ce monde mais n’y mêle pas ce que tu es, sans ça tu mets d’amblée une distance. N’oubliez pas aussi que nous vous avons longuement parlé les uns et les autres de la co-création consciente et nous avons dit que sur cette étape de seul à seul et de face à face ou de superposition de l’éphémère et de l’Éternité, la conscience suivait la pensée. Donc si ta pensée est conditionnée trop par ce monde, tu ne peux pas sortir de ton champ de cohérence de la pensée de la personne. Et tu vas essayer de faire coller mes mots ou certaines expériences avec tes concepts. C’est inéluctable et ça marche comme ça dans tous les domaines de ce monde mais pas pour l’Esprit.

Sans compter qu’en ce monde vous le savez, entre l’Esprit et le corps il y a l’âme, qui était par l’enfermement, attractée vers la matière. Il y a eu ensuite retournement de l’âme, transmutation de l’âme et libération de l’âme au niveau du corps causal et apparition ou réapparition plutôt de ce que vous êtes, par l’intermédiaire de la matrice Christique, par l’intermédiaire de votre propre Cœur où là intimement et non pas de manière visible extérieure – encore une fois ça sert à rien d’aller s’enfermer – mais c’est un renoncement intérieur à l’illusion de ce monde. Tant qu’il existe un attrait en ce monde, tant qu’il existe une croyance en une évolution à travers l’incarnation, vous n’auriez jamais été libre s’il n’y avait pas eu l’Événement collectif. Et l’Ensemencement de la Terre depuis plus d’une génération par l’intermédiaire du rayonnement de Sirius et de la Source et du Soleil après, excepté pour une poignée d’êtres humains.

Aujourd’hui le phénomène, même s’il n’a pas touché pour l’instant la totalité de l’humanité, vous voyez bien autour de vous ce qu’il se déroule, comme en vous. Il faudrait vraiment être dans le déni pour refuser de voir l’Évidence. Et je dirais en quelque sorte, dans la logique de ce monde que les structures collectives sur lesquelles s’appuie l’humanité c’est-à-dire là je ne parle plus de ce que le Commandeur avait appelé le système de contrôle du mental humain mais les habitudes collectives sont un facteur d’enfermement qui ne dépend pas de vous, individuel­lement, mais qui est l’habitude collective de la Terre.

De la même façon qu’il y avait des systèmes de prédation à travers des lignes de prédation qui ont été dissoutes, de différentes façons, de la même façon en vous se produit la même chose, les mêmes événements. Vous le voyez par exemple à travers des manifestations de l’humeur, du corps qui surviennent brutalement et qui disparaissent tout aussi brutalement. Il y a réellement dans le processus qui se vit sur Terre depuis plus de 30 ans, une approche progressive, régulière avec des pics de la Lumière car il fallait si vous voulez, impérativement qu’un nombre suffisant d’âmes soient déconditionnées des habitudes de la matière. C’est chose faite depuis longtemps. À ce moment-là l’effusion de l’Esprit Saint, l’Impersonnel, le Chœur de Anges, la matrice Christique, tout ça a pu s’incarner de plus en plus profondément dans la Terre comme en chacun de vous mais la réponse vous appartenait.

Alors dans la phase de vibration, de découverte de tous ces processus vous les avez vécus mais maintenant il reste si vous voulez à laisser se dissoudre en quelque sorte et disparaître les habitudes collectives à ce monde. Les habitudes commencent à être vues au niveau individuel mais aussi au niveau collectif. Si vous regardez ce qui se passe dans tous les pays de la planète, il existe des pans entiers de la société qui se réveillent sans même connaître l’issue mais simple­ment ils voient un peu plus clair. L’espèce de somnambulisme ou d’hypnotisme de la personne est en train de disparaître.

Il n’y a rien de pire qu’une conscience enfermée dans une forme. Rappelez-vous au delà des mondes carbonés il n’y a pas d’âmes. L’Esprit est conscient et permanent quelle que soit la forme dans laquelle vous jouez. Ça fait toute la différence. Vous ne pouvez pas prendre d’habitudes, vous ne pouvez pas limiter quoi que ce soit ni être enfermé dans quoi que ce soit.

Rendez-vous compte que la plupart des frères et des sœurs humains conditionnent leur vie bien sûr en fonction de leur potentiel mais aussi, bien évidemment à travers le milieu dans lequel ils naissent et grandissent. Et que l’éducation consiste à faire rentrer tout un chacun dans le même moule de fonctionnement. À avoir des joies, à avoir des peines, à gagner sa vie, à faire des enfants, à avoir des responsabilités ou pas, de quelque nature que ce soit au sein du groupe social.

Quand vous êtes en Joie et quand vous vivez la Vérité, en totalité, ça vous apparaît réellement complètement stupide et stérile.

Tous les désirs, que ce soit les désirs d’argent, les désirs d’enfants, de mari ou de femme ou de toit, découlent en définitive de l’habitude et de l’évolution au sein de l’enfermement mais pas de la Liberté puisque justement quand la Liberté se vit au travers de la résurrection, de l’Évidence, du Silence, de l’immobilité, alors qu’est-ce qu’il se produit ? Vous transmutez. Ce n’est plus seulement une vibration, ce n’est plus seulement des expériences vibrales ou de contacts de conscience, c’est complètement autre et ça débouche sur toute autre chose, c’est-à-dire la fin de l’histoire, la fin de la souffrance, la fin de toutes les illusions, de vous croire devoir être soumis à un Dieu, à une autorité, à une hiérarchie. Comment voulez-vous être autonome et libre si vous pensez qu’il y a une autorité de quelque nature qu’elle soit, extérieure à vous. Et pourtant dans ce monde incarné nous passons notre temps à être confrontés aux autorités, de l’ancêtre, en tant que parents, de la société. Tout n’est que domination sans même parler de prédation, d’ascendance, sans même parler de manipulation parce que l’être humain ne peut connaître dans l’incarnation et privé de ce qu’il est que la peur, entrecoupée de moments de joie qui dépendent des circonstances et pas de la Vérité.

La souplesse qui est la vôtre dorénavant quels que soient vos douleurs et votre âge est une souplesse de la conscience. Elle vous permet justement de voir les conditionnements, les habitudes, les règles de la dualité et de voir que, réellement et concrètement, vous n’avez rien à voir avec cela dans ce que vous êtes en Vérité.

Comment voulez-vous ne pas étouffer, comment voulez-vous laisser persister et être la Joie et l’Amour que vous êtes, si d’une façon ou d’une autre, vous êtes affecté par ce monde ? Ça ne veut pas dire être indifférent ou se détourner de ce monde mais voir au travers ce monde, au travers des formes, au travers des apparences.  Non pas ce qui est éclairé par le Soleil, je ne vais revenir sur les fondements de l’Advaïta Védanta. L’exemple le plus caractéristique qui a été repris par tous les enseignants de l’Advaïta Védanta, et le plus parlant est celui-là : Il fait nuit, vous rentrez dans une pièce inconnue, vous voyez quelque chose qui s’enroule, vous pensez instantanément à un serpent. Vous allumez la lumière et vous voyez que c’est une corde. C’est le même objet, c’est simplement la perception qui faisait défaut. Je parle pas du ressenti, hein, je parle de la perception. Comment voulez-vous percevoir, vivre la Vérité, tant que vous croyez en quoi que ce soit de ce monde ? Croyez en l’amour de votre femme, croyez en l’amour de votre mari, croyez-en tout ce qui concerne ce monde mais ne mêlez pas l’Esprit ou l’âme à cette illusion.

Et aujourd’hui, quelle que soit votre trame temporelle, quelle que soit la strate de votre résurrection ou pas, nécessairement tout cela se voit, se vit, chacun à son rythme afin que le poids des habitudes individuelles mais aussi collectives ne soient aucunement un frein. Et plus les jours s’écoulent moins cela deviendra un frein malgré les apparences, et contrairement aux apparences, qui comme vous le savez seront de plus en plus terribles pour la personne mais pas pour le Cœur.

Soyez prêt, ça a été dit, pour l’inconnu, pour l’inattendu, afin d’accueillir cet inattendu et de ne pas essayer de le comparer à quelque chose de connu. Cela je l’ai exprimé très longuement. Le grand avantage que vous avez aujourd’hui c’est qu’il y a cette conscience Nue, cette Évidence de l’Amour absolu qui est là présent sur Terre, à disposition. Mais comme le disait le Commandeur, vous devez lâcher le bocal avec les cacahuètes pour vivre ce qu’il y a à vivre. Vous ne pouvez plus dorénavant transiger ou composer. Plus les jours vont passer plus ça va être l’un ou l’autre, définitivement. Ce qui veut dire que le face à face et seul à seul s’est réalisé et que dorénavant l’alchimie où l’éphémère disparaît, ou s’éloigne si vous préférez, devient de plus en plus évident.

Pour un nombre de sœurs et de frères toujours plus important, c’est la rupture des habitudes, de la société elle-même, du collectif humain. Ce n’est plus le système de contrôle du mental humain, les lignes de prédations vous le savez, pour la plupart ont été nettoyées depuis de nombreuses années.

Vous ne trouverez jamais de conditions plus optimales qu’aujourd’hui. Quand je dis aujourd’hui c’est l’Instant présent parce que la Lumière est là, votre corps d’Éternité est là et comme la conscience suit la pensée, là où vous mettez vos pensées se réalise là où vous êtes. Si vous pensez uniquement à l’argent, ne venez pas parler de Liberté. Si vous ne pensez qu’aux problèmes, si vous ne pensez qu’à l’ombre, vous ne serez jamais Libre. Vous serez libéré, vous le savez, tous, mais vous serez encore conditionné par la matière.

Sinon ç’aurait été très simple il n’y aurait pas eu à attendre comme vous l’ont dit je crois les Anciens un certain nombre de cycles pour arriver à rompre cet enfermement. Il suffirait de donner le maximum de Lumière. Or, donner de la Lumière à quelqu’un qui ne sait pas ce que ou faire vivre l’Absolu à quelqu’un qui le veut pas, même si c’est ce qu’il est, le rétracte encore plus et le fait descendre encore plus je dirais en vibrations dans la matière.

D’où toute cette pédagogie et cette stratégie, tous ces jeux qui se sont produits sur Terre depuis fort longtemps pour mener à bien la Vraie Liberté. La Vraie Liberté c’est avant tout la Liberté de la conscience. Or, comment cette conscience qui ne s’est pas reconnue au travers de la Lumière peut-elle accepter de disparaître ? Peut-elle accepter que ce qu’elle vit dans cette forme et ce corps, n’est pas vrai ?

Les circonstances aujourd’hui sont beaucoup plus paisibles pour nombre d’entre vous quelle que soit votre vie pour vous découvrir, malgré l’apparence encore une fois de chaos qui, nous vous l’avons toujours dit les uns et les autres et surtout les Anciens, allait croître en quelque sorte quels que soient les apports de la Lumière, quelles que soient les vagues de Lumière qui se sont effusées et diffusées sur la Terre depuis plus de 30 ans.

Nous vous avons toujours dit que le dernier pas ne pouvait être fait que par vous c’est-à-dire vous tournez vers la Cœur. Mais aujourd’hui y a une balance aussi à ce niveau-là. Si votre conscience passe la majorité de son temps tournée vers l’extérieur, les obligations de ce monde au détriment de l’Éternité qui vous appelle, et bien ça fait mal, dans la tête, dans l’humeur, dans les émotions, dans la vie, dans le corps. La seule façon de ne plus avoir mal – je parle du mal en général – c’est de vous reconnaître. Et dès que vous vivre cette reconnaissance tout le reste se fait tout seul parce que les habitudes sont vues, parce que le témoin est magnifié.

Vous ne pouvez plus vous identifier à votre mental mais vous êtes encore identifié à vos habitudes, à la conscience corporelle puisque même le ressenti énergétique et vibratoire se fait bien sur le corps, non ? Vous pouvez pas dire qu’il se fait dans la conscience parce que si l’impact de la Lumière touchait directement la conscience mais vous seriez libre tout de suite. Or, la Liberté ne s’impose pas, ne se décrète pas pour la conscience. C’est d’elle-même qu’elle doit accepter.

Par contre, vu l’intensité de la Lumière, l’intensité de frères et de sœurs en résurrection, cela devient de plus en plus aisé ne serait-ce qu’en tournant votre conscience, votre pensée sur  l’Inconnu, sur le Cœur, sur l’Amour. Mais n’allez pas y mettre des concepts de votre vécu, de l’Amour dite inconnu, introuvable et à ce moment-là vous dérivez votre conscience des préoccupations corporelles de la personne ou de la société parce que votre pensée est centrée sur l’Ineffable, sur l’Inconnu, sur la Béatitude. Or, comme la pensée entraîne votre conscience, votre conscience éphémère va être drainée, canalisée vers le Cœur, toute seule.

Si vous comprenez ce problème de simple tuyauterie et d’équilibre, vous n’avez pas besoin de mots spirituels ou de concepts même si j’en emploie encore quelques-uns. Si vous saisissez réellement et vivez réellement ce que veut dire aller dans le Cœur, – en portant votre pensée ou votre poing, peu importe sur la poitrine –, la conscience va suivre et là aussi y a un équilibre. Plus vous passerez de temps dans le silence et dans l’immobilité, dans l’Accueil ou avec des pensées tournées vers le Cœur que vous ne connaissez pas, plus vous avez de chance de le vivre.

Mais même si vous vivez la vibration du Cœur avec la Couronne ascensionnelle et que vous passez votre temps à essayer de construire quelque chose au sein de ce monde, vous vous mentez à vous-même, surtout maintenant et ça va être de plus en plus flagrant chaque jour ou chaque semaine si vous en avez le temps.

C’est vous qui décidez, mais comme je l’ai dit vous ne pourrez plus composer avec les deux. Ça a été les deux par la fusion et le mécanisme du face à face, aujourd’hui c’est fini ou ça va se finir pour ceux qui sont sur les autres trames temporelles.

Le temps maintenant est, comme je l’ai dit, à laisser l’Éternité prendre toute la place et vous ne pouvez pas dire « oui mais j’ai quelque chose à faire ». Jusqu’à présent les injonctions de la Lumière vous ont montré depuis trois mois qu’elles pouvaient littéralement vous empêcher de faire ce que vous aviez à faire selon les lois de la personne ou sociales. Vous arriviez à les faire. Et de plus en plus vous allez constatez que rien dans vos activités ou dans vos faire au sein de ce monde à quelque niveau que ce soit, si c’est contraire à l’Éternité, ne pourront se mener à bien. Cela voudra dire simplement que réellement là aussi vous avez accepté la Lumière en totalité sans condition, donc vous avez accepté le Sacrifice de votre personne et la résurrection même si vous ne la vivez pas encore.

C’est juste une histoire de délai, de trame temporelle comme je l’ai expliqué. Mais vous ne pouvez plus prétendre, et vous le pouvez de moins en moins, être ce que vous êtes en Vérité ET être en même temps ce que vous apparaissez en ce monde. C’est fini.

À vous de choisir. Là ce n’est pas la peur ou l’Amour, c’est la Joie et la Légèreté Éternelle ou la souffrance de ce monde. Rien de plus et rien de moins. Quelle que soit la Joie que vous éprouvez dans la nature, avec les peuples de la nature, ou ici entre vous, ou dans votre famille. Encore une fois, il est pas question d’abandonner mais il est question de tourner la conscience et la pensée vers ce que vous êtes, même si vous le ne connaissez pas, plutôt que de nourrir maintenant avec la Lumière puisque les corps d’Éternité sont tous là.

Dès l’instant où vous œuvrez dans ce monde et que vous êtes porteur de la Lumière et que vous êtes plus ou moins ressuscité, vous allez constater que ça ne marche plus. Parce que cela signifie aussi que la Lumière ne fonctionne pas de la même façon que fonctionne ce monde, vous le savez. Ce monde est action/réaction, la Lumière est Grâce, action de Grâce et état de Grâce. Et celui qui a immergé dans la béatitude de son Cœur, comme vous l’ont expliqué certaines Étoiles, n’a que faire de ce monde. Ça ne veut pas dire qu’elles refusent la Vie ou qu’elles refusent ce monde mais elles en voient l’illusion, elles en voient les enfermements, elles en voient les limitations et que bien évidemment quand vous vivez la Liberté c’est très facile de choisir, surtout dans les circonstances collectives actuelles. Donc, il n’existera très bientôt aucun alibi pour aucun d’entre vous concernant quelque tâche ou action à mener en ce monde en priorité par rapport à la Lumière.

Est-ce que la Lumière et ce que vous êtes est votre priorité ? Et cette priorité doit devenir une exclusivité, non pas en vous forçant, non pas en montant en vibration, non pas en résolvant quelque problème ou quelque habitude que ce soit, l’éclairage suffit. Montez de plus en plus dans cet éclairage, dans la Vérité de l’Amour, dans la conscience Nue et vous constaterez que chaque jour deviendra un miracle.

Et à ce moment-là, malgré la présence du corps vous serez libre intérieurement mais aussi libre de ce monde, en totalité, même si quelque part la personne par réflexe peut se dire « mais si je n’ai pas de toit je suis pas à l’abri ; si je n’ai pas d’argent je peux pas manger ». Mais je vous rappelle ce qu’a dit le Christ : « Est-ce que l’oiseau se soucie de ce qu’il va manger demain ? » alors  que dans cette société, – pas uniquement en Occident mais de manière globale sauf pour certains peuples –, vous êtes obligé de prévoir, vous êtes obligé de gagner votre Vie. Rendez-vous compte de l’expression : Gagner cette vie ! Alors que vous êtes la Vie. Tout est faux sans aucune exception.

La seule Vérité que vous ayez pu voir en ce monde de manière individuelle, c’est ce que vous avez vécu dans la nature, avec les peuples de la nature, entre vous, mais qui peut dire qu’il va sentir cet Amour indicible en rentrant en relation avec un chef de gouvernement ou d’état.

… Silence…

Vous allez le voir de plus en plus avec acuité afin que chacun ne puisse jamais dire entre l’Appel de Marie ou l’Événement si c’est l’Événement qui arrive avant, qu’il ne savait pas. Même ceux qui aujourd’hui se sont détournés de la Lumière, soit parce qu’ils sont des incroyants ou qui ne vivent rien ou qu’ils ne croient qu’à la matière, vivront aussi, vous le savez, au moment de l’Appel ou de l’Événement ce qu’est la Liberté du Serment et de la Promesse que vous vivez. À ce moment-là nul ne pourra dire qu’il ne savait pas.

Votre Autonomie et votre Liberté sera bien évidemment profondément différente selon si je peux dire l’emplacement de la conscience où vous trouvera la Lumière, au moment de l’Evénement. Et qu’il est encore temps de lâcher pour vous-même, hein, je ne parle pas de l’Autre. Vous ne pouvez aider personne par rapport à l’Absolu, par rapport à la Vérité absolue, par rapport à la résurrection.

Mais une fois que les portes de la résurrection sont ouvertes vous pouvez par vous-même accélérer le processus si je peux dire. C’est une balance. Combien de temps passez-vous dans la Légèreté, dans la Liberté et combien de temps passez-vous dans la personne ? Au-delà bien sûr des us et coutumes de la personne, se laver, manger… Est-ce que dans vos pensées, il y a encore des pensées autres que la Lumière ? C’est normal ! Mais prennent-elles tout l’espace, gênent-elles le déploiement de la Lumière, de la Vérité ou pas ? Cela fait toute la différence.

Bien évidemment il ne vous est pas demandé à aucun de vous de faire comme certaines Étoiles. Mais néanmoins la balance de la conscience éphémère et de la conscience Éternelle est toujours valable. Ça penche d’un côté ou de l’autre. Et plus ça penchera vers l’Éternité moins vous serez affecté parce que là aussi, encore une fois, la Joie sans objet et sans sujet prendra réellement tout l’espace de votre conscience.

… Silence…

Qui veut continuer ?

Question : cet hiver et ce printemps j’ai fait du ski mais je devais faire un effort pour avoir ma conscience dans mes chaussures, ce qui est le plus souhaitable. Donc qu’est-ce qui avait du mal à habiter mes chaussures ? C’est mon corps d’Êtreté, ma conscience…

Parce que tu penses faire du ski avec ton corps d’Éternité, toi ? (rires)

Tu es dans le faire, dans le sport, dans le loisir. Il y a aucune Éternité à ce moment-là et au contraire le fait de ne pas habiter tes pieds comme tu dis te prouve pas que tu vieillis ou que tu es handicapé mais simplement que tu t’es éloigné de ton Éternité. Ça ne veut pas dire que tu n‘as pas le droit d’aller au ski mais fais du ski en étant aligné, en ayant d’abord vécu ce qui se passe là. C’est-à-dire que tu peux faire du ski  mais ce n’est pas pour la personne et sa satisfaction mais c’est pour permettre même dans cette activité sportive ou de loisir, rappelle-toi l’Éternité, sa persistance, son côté indélébile qui s’installe, et tu le vois d’ailleurs.

Dès l’instant où tu es posé, immobile, en silence, sans désir, la Lumière peut arriver. Mais tu peux aussi voir la Lumière arriver en faisant du ski mais qu’est-ce que tu mets devant ? La satisfaction personnelle ou la satisfaction de ton Éternité ? Ça veut dire que tu peux très bien aller au ski, il n’y a pas de raisons objectives tant que l’injonction de la Lumière ne te le demande pas, d’arrêter quoi que ce soit. Je parlais bien de vos pensées. Quoi que vous fassiez. Vous le savez très bien que les pensées ne peuvent pas être arrêtées. Vous les voyez passer. Mais est-ce que votre pensée dans la journée, elle consacre combien de temps à l’Éternité ?

C’est un balance donc tu peux skier dix heures par jour à condition que dans ces dix heures, pour être dans tes chaussures comme tu dis, il faut que tu sois aligné surtout dans cette phase de résurrection. C’est pas comme les années précédentes et c’est valable pour tout, pour le travail, pour la relation dans le couple, avec les enfants, tout se transforme. Vous le voyez autour de vous. Cette transformation ne va pas dans l’apparence toujours dans le bon sens mais vous ne pouvez que la constater de façon de plus en plus abrupte chez les enfants, dans les groupes sociaux, dans les familles, entre les pays.

… Oui mais j’étais en fusion avec la nature mais en faisant du ski j’ai vécu des moments transcendants mais malgré tout il fallait que justement je fasse attention à être dans mes chaussures…

Alors à toi d’en tirer les conclusions, peut-être que c’est exactement l’inverse de ce que je viens de te dire à savoir que l’injonction de la Lumière ne te permet plus de faire cela. Mais il n’y a que toi qui peux tirer cette conclusion. Rappelle-toi quand même que la notion d’immobilité du corps et de silence, je dis pas 24 heures sur 24 mais régulièrement, est extrêmement importante parce que quand le corps est au repos réellement (même s’il y a des pensées c’est pas grave), ce n’est pas une méditation, c’est mettre au repos la conscience corporelle qui permet à la conscience éphémère de laisser la place à la conscience d’Éternité. Donc si tu es toujours en mouvement comment veux-tu faire le silence et l’immobilité du corps au moins ?

Il me semble que dans le ski, y a pas vraiment d’Immobilité. Tu as besoin de ta conscience corporelle et ce que tu dis est peut-être l’illustration de cela. Tu ne peux pas être en même temps dans tes chaussures, c’est-à-dire en train de faire cette activité et vivre l’Éternité et ça crée effectivement aujourd’hui un malaise ce qui n’était pas le cas les années précédentes.

Est-ce que je me trompe ?

… non c’était plus difficile cette année…

Et pas les années précédentes…

… moins…

Vous allez le constater pour de plus en plus d’activités.

… dans la nature il faut rester coucher alors…  (rires)

La nature c’est fait pour s’y promener, pour percevoir, pour échanger. Ton lit, couché c’est pour être immobile. Je t’ai pas demandé d’être immobile dans la nature !

…non mais sur les skis, si…  (rires)

La nature participe du rapprochement de votre Éternité. Vous avez vécu ici et ailleurs d’innombrables rencontres dans la nature, avec les peuples de la nature, c’était pour affiner la relation à l’Amour, à l’Éternité, la vôtre.

Pourquoi d’après toi il y a une stase qui était prévue durant trois jours ? Parce que s’il n’y a pas d’Immobilité totale du corps la conscience corporelle bien sûr est présente. Or ce n’est plus la conscience de l’éphémère, à part les habitudes, qui gêne. C’est la conscience corporelle, c’est-à-dire en quelque sorte l’habitude à un corps qui fait que vous êtes chevillé à ce corps, que vous êtes identifié à ce corps. Je l’avais dit quand j’étais incarné. Y a pas de pire obstacle à la Liberté que de s’identifier à ce sac de viande. Néanmoins c’est ton véhicule mais parfois le véhicule, il va à la casse, parfois il a besoin d’une révision. Ton véhicule aujourd’hui, soumis à l’Intelligence et à la liberté de la Lumière, et ce n’est pas une question d’âge, ne peut plus fonctionner comme avant.

C’est aussi simple que cela. Ça rejoint ta question ou ton interrogation, exactement ce que j’ai dit avant. Vous ne pouvez plus dorénavant – les deux se séparent –, vous ne pouvez pas privilégier ce qui est de l’ordre de l’éphémère et je ne parle pas ici de rencontres dans la nature parce que je pense pas qu’en haut des montagnes, là où tu skies, il y ait beaucoup de gnomes, d’elfes ou autres.

Donc, quand tu dis « je suis dans la nature », c’est un alibi. En fait tu te fais plaisir. La nature, nous vous l’avons dit, c’est les arbres, c’est la campagne, c’est les sommets mais pas pour faire du ski, pour la hauteur. Mais dès l’instant où ton corps est occupé dans un loisir de ce genre, la conscience d’Éternité, elle peut pas être présente et c’est cette balance-là que vous allez constater dans votre vie, vous ne pouvez pas l’éviter. Ça va le faire aussi bien dans des relations de couple qu’avec des enfants, qu’avec le travail, qu’avec la famille.

C’est pour ça que ces derniers temps les Anciens vous ont toujours dit de garder ce que vous viviez pour vous. Parce que cette transformation et cette résurrection se voient de l’extérieur même si les gens ne sont pas capables de les voir avec les yeux. Ils ressentent. Mais quand vous êtes inscrit dans la personne et que vous voyez en plus un proche, un enfant, un parent, un supérieur hiérarchique, un ami qui est dans cet état de Liberté, vous le voyez, vous le ressentez même si vous ne sentez pas les énergies et c’est très déstabilisant. Et je parle pas ici d’appa­rence, de tenue vestimentaire ou de discours, c’est une émanation de l’aura d’Éternité qui se fait spontanément.

Alors bien sûr que la Vie vous demande des réajustements. Elle ne vous demande pas le plus souvent de quitter qui que ce soit ou quoi que ce soit mais d’être bien lucide sur ce que vous faites. Parce qu’il y a un processus dynamique qui est en cours et tu ne peux pas comparer par exemple avec les années précédentes où tu vas pouvoir à ce moment-là t’interroger et te dire « mais… j’ai vieilli, j’ai perdu mon équilibre, ça m’intéresse plus ». Non, c’est rien de tout ça. C’est la conjoncture actuelle collective et individuelle.

Si vous avez l’opportunité de pouvoir demeurer immobile, et en plus silencieux, vous verrez les progrès. Mais encore une fois au-delà des injonctions de la Lumière, c’est de vous-même dorénavant que vous gérez si je peux dire votre emploi du temps en fonction de ce que la Vie vous permet. Si vous êtes à la retraite, c’est pour vous idéal. Si vous êtes en pleine activité, c’est aussi idéal. Si vous vous plaignez d’avoir à vous occuper d’enfants ou à gagner votre vie, c’est aussi idéal… Pour vous trouver simplement des temps d’immobilité et de silence. Je ne parle même pas de méditation ou de prière mais d’im-mo-bi-li-té réelle et concrète du corps. En l’espace d’une demi-heure si vous ne vous endormez pas, n’importe qui, à quel qu’âge que ce soit, est capable sans le vouloir par l’immobilité et par le silence de voir disparaître la conscience corporelle.

Ça veut dire quoi ? Ça veut pas dire que vous êtes parti ailleurs. Ça veut dire que vous ne savez plus par exemple où sont vos extrémités, qu’elles soient engourdies ou qu’il n’y ait plus de signal lié à ce qui est nommé la proprioception, c’est-à-dire la perception de soi-même, c’est-à-dire la perception et donc l’identification à ce corps. L’immobilité, le silence vont entraîner bien évidemment une modification de la physiologie, des ondes cérébrales et surtout du fonctionnement de votre cœur organe. Or j’ai bien dit que c’était en arrière ce cœur organe, que le relais était pris par l’Esprit et que ça déclenchait la Respiration du Cœur mais si vous n’êtes pas immobile quelques minutes ou quelques heures selon les cas par jour, surtout si vous ne vivez rien. Si vous ne vivez pas la résurrection, si vous ne vivez pas l’Évidence de la Joie, de la Paix.

Par contre, si vous vivez cela, je pense qu’il n’y a aucune difficulté à faire du ski, sauf si bien sûr les injonctions de la Lumière vous démontrent que ce n’est pas possible. Et comme je l’ai dit ce sentiment d’impossibilité face à certaines situations, à certains êtres, à certaines relations vont devenir de plus en plus fort. Et ça va être des injonctions de la Lumière se traduisant par des injonctions comportementales de la Lumière elle-même passant par votre cerveau et vous obligeant quelque part à faire des choix, à prendre des décisions, à couper ce qui doit être coupé et à installer ce qui doit être installé.

Si vous êtes la Vie, vous ne pouvez plus être votre vie. De moins en moins.

Mais là aussi ce sont des choix que vous posez.

Les circonstances qui vont depuis la mi-décembre jusqu’à aujourd’hui et qui bien sûr vont s’amplifier ne laissent aucun doute. Tu le vois très bien. Ce qui est impossible de faire ne doit pas être fait. C’est en cela aussi que tu montres à la Lumière, à l’Amour que tu es, si tu as accepté ou pas de te rejoindre. Mais tu ne peux rien emmener d’éphémère, ni corps, ni histoire, ni karma, ni ski, ni rien. Juste la Joie pure qui vaut toutes les satisfactions de ce monde, qui les surpasse sans aucune difficulté.

Mais tant que tu ne l’as pas vécu, lucidement, comment peux-tu le savoir ?

Tu ne fais que là aussi recoller des habitudes passées dans l’instant présent. Mais ça ne peut plus fonctionner comme ça, à tous-les-ni-veaux. Vous êtes obligé de vous adapter à la Lumière et à l’Éternité, de vous adapter aux injonctions de la Lumière.

… Silence…

C’est bien plus qu’une rencontre maintenant. C’est plus le face à face et le seul à seul même si certains n’ont pas encore commencé à le vivre. Mais pour ceux qui sont le plus à la pointe de la trame temporelle la plus Libre, c’est évident. Vous ne pouvez plus mentir. Vous ne pouvez plus tricher. Vous ne pouvez plus trouver d’alibi sinon ça va faire très mal, surtout pour ceux qui ont vécu les vibrations, les énergies. Ça se résume en une phrase : La conscience et l’énergie suit la pensée.

À quoi sont occupées tes pensées dans une journée ? Tu peux très bien prendre une feuille de papier et te passer ta journée en revue et voir en définitive combien de temps as-tu passé en Éternité ? En définitive qu’elle est la balance du temps passé en éphémère et en Éternité dans une journée ?

Ma Ananda c’était 24 heures sur 24 pendant des années. Vous, il vous suffit d’une demi-heure à une heure par jour. Pour intégrer ce que vous êtes le laisser émerger et laisser l’éphémère s’éloigner tout seul afin de revêtir en totalité le corps d’Éternité et en totalité la conscience de l’Éternité, c’est-à-dire aussi bien l’infinie Présence que le témoin magnifié, que l’Absolu, que l’Amour. Et vous voyez bien en faisant cette balance si vous vous mentez à vous-même.

Là il n’est pas question d’une spiritualité du bien-être ou de spiritualité d’amélioration ou de mode. Oubliez tout ça, ce n’est plus possible.

… nous avons atteint le temps imparti…

Déjà !

(rires)

Et bien Bidi va vous saluer et Bidi revient ce soir. Pour certains ce sera une Fusion en l’Éternité et pour certains autres commenceront les mécanismes liés à la conscience Nue et à la Fusion en conscience Nue.

Alors je vous dis : à tout à l’heure.

********************************

LECTURE AUDIO (MP3)

Canalisation par : Jean-Luc Ayoun

********************************

Téléchargement (Download) : Texte PDF Audio MP3

********************************

Blog (español) : Link Blog (português) : Link

****************

Autres messages : Entretiens d’Avril – Voir le SOMMAIRE

Source : https://lestransformations.wordpress.com/

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.