********************************************************

ATTENTION !

Vous êtes sur le site Archives de Messages Célestes.
Les Messages sont maintenant publié sur le nouveau site
à cette adresse.
https://messagescelestes.ca

********************************************************

Entretiens de Février 2018

BIDI

Partie 8 – Questions/Réponses

 

Eh bien Bidi est de retour, pour la huitième session, et elle est libre. Nous allons échanger ensemble sur ce que vous voulez, toujours avec l’objectif de l’Évidence, de la Conscience Nue, de tout ce qui se vit en ce moment.

Nous n’avons pas d’autres témoignages ? Pas d’autres questions ?

… Non, pas pour l’instant.

… Silence…

Question : notre frère, tout à l’heure, en se levant à la fin de la séance, ça l’a fait rire, il s’est senti très très grand et très léger.

Alors n’oublie pas qu’au-delà de la Conscience Nue, la résultante finale est que la conscience est transférée dans le corps d’Éternité, que le corps physique soit là ou pas. Et bien évidement, ton corps d’Éternité, même s’il double si je peux dire, ton corps physique, il n’a pas la même taille. Or, la conscience de ce corps d’Éternité te donne des modifications de perception de ton propre schéma corporel ou, si tu préfères, de ta conscience corporelle. La conscience corporelle de chair est en train, là-aussi, de passer dans la conscience du corps d’Éternité, bien au-delà des Portes et des Étoiles, comme je l’ai expliqué, au sein de l’ensemble des structures de votre corps d’Éternité qui rentre en manifestation. Cela correspond aussi aux variations de densité, parfois c’est très lourd, parfois c’est très léger, parfois c’est plus grand, parfois c’est plus petit, parfois c’est chaud, parfois c’est froid. Tout ça correspond aux mécanismes qui se vivent, liés à la Résurrection.

Donc il est tout à fait normal d’avoir des disparitions de la conscience corporelle de chair, mais aussi l’apparition de la conscience, – pas seulement au niveau de l’interface entre le corps de chair et le corps du Soi, mais directement sur le corps d’Éternité, sur le corps du Soi –, vous donnant parfois des perceptions différentes, parce qu’il y a effectivement cet autre corps de Lumière qui est là. Et ça peut concerner, je dirais, toutes les perceptions de votre corps, vous renforçant effectivement dans la vision et le vécu que vous n’êtes pas ce corps et que vous commencez à être un autre corps, même si votre destination est l’Absolu. Votre corps d’Éternité vous appartient, et donc il se manifeste au-delà de la Résurrection, de la Joie, de l’Évidence, par des perceptions nouvelles. Vous le voyez bien d’ailleurs : votre cerveau habituel ne fonctionne plus tout à fait avec la même efficacité, quel que soit votre âge. Regardez les oublis, regardez votre façon de fonctionner, même dans la linéarité de ce monde. Vous êtes obligé de constater qu’il y a des différences.

Pour l’instant vous fonctionnez, si je peux dire, pas entièrement dans le corps d’Éternité, plus du tout complètement dans le corps de chair, mais tout ceci se résout dans le Cœur du Cœur, dans l’Évidence. Et vous allez percevoir de différentes façons cette conscience du corps d’Éternité que vous commencez à habiter, parce qu’il est là. Comme cela a déjà été le cas – et comme cela vous avait été expliqué par le Commandeur, rappelez-vous –, il a des moments où vous sentez un autre bras qui bouge, une autre jambe, alors que vos jambes physiques ou vos bras physiques n’ont pas bougé. Sauf que là c’est pas des segments de membres qui bougent, c’est votre conscience qui s’habitue à ses retrouvailles. Au-delà de la Joie et de l’Évidence, il y a une forme d’investissement de la Conscience Nue, de la Conscience d’Éternité, mais aussi ce qu’il reste de votre conscience corporelle et éphémère, directement dans le corps d’Éternité ; et c’est ça qui crée et qui renforce la Joie, l’Évidence de votre résurrection.

Ce qui se réalise en ce moment, parce que je crois que certains d’entre vous aiment bien les références aux écritures, même si les livres ont été jetés, c’est le moment de laver vos robes dans le sang de l’agneau, tout simplement. Certains d’entre vous sont déjà revêtus de ce que vous nommez en Occident le Manteau Bleu de Marie et que nous, nous nommons le Bleu de Krishna ; c’est la même chose.

Donc tout se modifie, oui, se transforme. Y’a pas que les habitudes qui ressortent, y’a surtout cet emplacement de la Conscience Nue au Cœur du Cœur qui vous donne la Conscience de l’Éternité et la conscience du corps d’Éternité, et de la A-conscience en même temps, bien sûr. Je vous rappelle que tout ceci sera entièrement achevé après l’Évènement. Je peux dire aussi que tous ceux qui ont vécu, ne serait-ce qu’une seconde, de cette résurrection, sont assurés, sans aucun doute possible, de vivre leur résurrection et l’Appel ou l’Évènement avec une Grâce totale, avec une facilité déconcertante. Il n’y aura rien qui s’interposera de l’histoire, de votre personne, d’un quelconque attachement, d’une quelconque réticence, pour vivre ce qui est à vivre, c’est-à-dire l’installation définitive de cette Conscience Éternelle dans le corps d’Éternité, même si le corps physique persiste.

Donc il est tout à fait normal d’avoir des perceptions, je dirais, un peu anormales par rapport à la perception de votre corps. Le processus, non plus d’équilibre – je dirais même de basculement –depuis la conscience éphémère à la Conscience de cette Éternité, même si cela se passe ici et maintenant sur Terre, comme j’ai dit, vous donne le moyen et l’occasion d’éprouver ce corps d’Éternité. Aussi, pendant les injonctions de la Lumière, cela est de plus en plus, pas subtil mais concret, évident là aussi.
Quoi d’autre à nous dire ? Ce n’est pas nécessairement des questions, des témoignages, tout ce qui peut vous passer dans le Cœur maintenant. Nous échangeons. Nous communions.

Question : lorsque notre sœur a eu sa lecture de conscience, elle a eu deux états. Un premier état où elle a pleuré, et le soir elle est sortie un petit peu au-dessus de son corps.

Au-dessus par la tête ou au-dessus en avant puisque tu étais allongée ?

… Au-dessus en avant.

D’accord. Et alors ?

… Est-ce que cela a une signification, de pleurer une première fois, puis après d’avoir cette sortie du corps ?

Alors souvent dans les lectures de conscience – comme dans les Fusions en l’Éternité, personnelles ou collectives –, comme je l’ai dit, la Résurrection se fait parce que c’est là. Ce que je fais là, je n’aurais pas pu le faire il y a encore trois mois, c’est très facile maintenant. Et d’ailleurs ceux d’entre vous qui sont déjà dans cette Évidence, vous pouvez faire exactement la même chose. Mais n’imposez rien. Mais si cela vous est demandé, vous n’avez pas besoin d’explication ou de dire ce qui va se passer, puisque ce qui va être retrouvé qui est inconnu devient l’Évidence. Et vous constaterez que vous aurez la même qualité de fusion qu’avec moi. Il n’y a pas de différence, je vous l’ai dit. Je ne suis pas ailleurs qu’en vous, comme de partout. Essayez, vous verrez.

Maintenant, est-ce que c’est normal ? Oui, les pleurs, les frissonnements : c’est l’Évidence de votre Résurrection. Et ensuite il t’a été donné de constater un mécanisme de sortie du corps qui n’est pas une sortie astrale. C’est la conscience qui est dans le corps d’Éternité et qui a eu la permission de te montrer cela. Et là maintenant, tu as vécu le fait que tu es immortelle et que tu n’es pas ce corps, et que tu es le vrai corps. Tout ça est logique. Et d’ailleurs, les Fusions en l’Éternité, même si elles se réalisent à un moment donné, elles vont se poursuivre d’elles-mêmes, parce que les injonctions de la Lumière, comme nous l’avons vu dans la session précédente, peuvent s’y mêler, et à ce moment-là ré-amplifier, non pas une mémoire, mais remettre dans l’Instant Présent la Fusion en Éternité que vous avez réalisée la toute première fois, que j’ai réalisé en vous, avec vous. Cela n’a plus rien à voir avec des Communions, des fusions de conscience, ou des Théophanies, parce que là il n’y a plus qu’UN. Et quand vous prenez, entre guillemets, un frère ou une sœur dans votre Cœur parce qu’il vous a demandé, eh bien vous constaterez que le résultat est exactement le même.

Mais encore une fois, n’imposez rien ! Ne proposez pas ! Attendez que cela vienne de la Lumière, ou de l’autre comme vous le nommez. Parce que effectivement, vous allez constater, les uns et les autres, qu’à l’issue de cette Fusion en l’Éternité où l’Évidence se réveille à votre façon, eh bien vous n’êtes plus le même, vous n’êtes plus une personne, que vous le vouliez ou pas, et vous allez vous en apercevoir dans ce que vous avez à vivre. Et je ne vous ai pas caché que cela peut être extrêmement déstabilisant, pas pour vous, mais pour ceux de vos proches qui vous connaissait juste avant. Vous n’avez rien à justifier, vous n’avez rien à expliquer. Mais si on vous demande comment c’est possible et comment vous êtes aussi différent, à ce moment-là expliquez, mais n’entrez pas en réaction pour expliquer, simplement si vous sentez un appel réel de votre Éternité à aller en l’Éternité de l’autre, qui est là de toute façon.

Mais ne précédez pas ou n’induisez pas de demande. D’autant plus que vous allez constater aussi que cela se fait tout seul, dans certaines circonstances, en particulier si vous avez l’opportunité d’être avec un membre de votre famille qui n’est pas ouvert et qu’une injonction de Lumière se produit en votre Présence, – et si vous avez vécu ne serait-ce qu’une bribe de cette résurrection –, eh bien celui qui est autour de vous, même si vous n’échangez pas à ce moment-là sur cela, vous allez voir ce qu’il va vivre. Parce que je l’ai dit : c’est extrêmement contagieux, sans effort, naturellement, par l’injonction de Lumière elle-même qui se rapprochera de plus en plus de cette Fusion en l’Éternité. Mais si vous, vous l’avez vécue, n’importe qui en face de vous, – s’il y a injonction de la Lumière à ce moment-là qui ne dépend pas de vous –, alors cela a toutes les chances de se vivre aussi dans l’autre, même s’il ne sait pas ce que c’est.

De la même façon que vous vivez ce qu’il se passe là dans la poitrine, l’autre va le vivre. Alors ne vous noyez pas dans des explications parce que c’est l’explication ce qui se vit, même si la personne dans son corps mental se pose des milliers de questions. Dites-lui simplement que la réponse est dans ce qui se vit, et c’est la Vérité. Comme je vous l’ai dit, la Conscience Nue, l’Évidence, met fin à tous les questionnements. Ne nourrissez pas les questionnements. Ici les circonstances sont différentes, vous êtes tous attentifs, vous êtes tous en résurrection. Mais quant à ceux qui ne l’ont pas vécu, – je ne parle pas de ceux qui le recherchent parce qu’ils ne le trouveront pas, mais je parle de ceux qui sont dans la simplicité de leur vie, qui ne croient en rien, qui n’ont rien vécu –, eh bien vous verrez, c’est pas du tout une illusion, c’est parfaitement concret, véridique, et authentique.

On continue si vous le voulez bien. J’apprécie beaucoup de vous entendre vous exprimer.

Question : n’y-a-t-il pas là une fusion de Lumière en ce moment ?

Oui. Et je n’y suis pour rien. Mais vous constatez d’ailleurs, et ça illustre ce que je viens de dire, que cette Évidence nait aussi. C’est-à-dire que l’injonction de la Lumière plus notre Présence UNE, créent les conditions les plus adaptées à le vivre, à vivre cette Fusion en l’Éternité, et à vivre cette Évidence. Alors je conçois tout à fait que ça puisse être, dans les premières phases, un peu gênant, parce que ça vous prend de partout, que ça vous semble gigantesque, et ça l’est. C’est inconnu en ce monde, et pourtant c’est évident parce que vous le vivez. Ça devient palpable au-delà de tout ressenti énergétique ou vibratoire, parce que c’est la Conscience Nue qui est touchée, c’est la Conscience d’Éternité qui émerge et s’alchimise avec les différents fragments, composantes, de la Conscience UNE. Il n’y a plus de séparation.

Mais de toute façon, vous vous en rendez compte, les injonctions de la Lumière deviennent de plus en plus itératives, qu’elles passent par les pieds, par la tête, par le latéral, par votre cœur directement. Et quel que soit, parfois, pas la gêne mais le sentiment peut-être d’inconfort, ce n’est qu’un ajustement. Vous n’avez pas, quand ça se produit naturellement chez vous, avec un frère, à vous poser de questions, à vouloir diriger quoi que ce soit, je le répète : c’est na-tu-rel. Et d’ailleurs, vous constaterez aussi que vous pouvez très bien le vivre face à un arbre, avec un arbre, avec le Soleil, sans rien demander, sans rien projeter, parce que c’est une des particularités naturelles du corps d’Éternité.

Question : notre sœur dit qu’elle voudrait témoigner au sujet des arbres, parce qu’elle a été étonnée à ce sujet. En fait, c’est les arbres eux-mêmes qui l’appellent.

Mais tu peux être appelée, du fait que le corps d’Éternité est présent, par une planète, par une Étoile. Tu peux être appelée par un arbre, par un grain de sable, par le vent, par l’air.

… Par tout.

Par tout.

… Mais c’est un peu étonnant au début.

C’est étonnant au début, mais tu vas t’y habituer avec grande Grâce, parce que c’est quelque chose qui là aussi est magnifique.

Alors comme les Anciens ne sont plus là pour vous expliquer tout ça, oui, vous allez vivre tout ça. Vous le vivez déjà, certains, et chaque jour ça va très vite, de plus en plus vite. Rappelez-vous ce qui vous avait été dit, c’est très important : plus vous laisserez l’Évidence être là, – quel que soit le tohu-bohu du monde, de votre corps, de votre vie –, cela n’aura plus aucune espèce d’importance, pas parce que vous l’avez décidé, mais parce que l’Évidence est telle qu’elle va prendre tout l’espace, tous les corps et toute l’illusion de ce monde.

Et c’est en ce sens que cette chose qui se produit naturellement va hâter, si je peux dire, l’Évènement. Il est déjà là, en vous. Il reste juste à ce que ceux qui ne le vivent pas rejoignent, par leurs trames temporelles et leurs vécus, au moment de l’Évènement, le Collectif de l’humanité.

… Silence…

Vous êtes entrés en pleine conscience, si je peux dire, dans le processus de la libération de l’Ascension en sa phase ultime, depuis le 14 décembre.

Question : on a la sensation de seulement commencer à en prendre conscience.

Vous en prenez conscience maintenant parce que l’Évidence est née, et parce que le fonctionnement de cet ensemble de corps et de conscience devient, lui aussi, plus unitaire. Et vous vous rendez compte que y’a pas besoin de se raconter d’histoire, mais simplement de le percevoir, de le vivre.

Vous n’avez pas besoin d’orner, de décorer cela, même si dans votre expression – et on l’a vu tout à l’heure avec les témoignages –, y’a des expressions qui renvoient à des images, parce que ces cerveaux-là fonctionnent comme ça, c’est tout, mais y’a pas de projection astrale ou d’imagination de je ne sais quoi, c’est la stricte vérité.

… Silence…

Cela a été dit : y’aura plus jamais aucun répit – et c’est tant mieux –, afin qu’au plus vite la Joie, – celle de tous les Libérés de l’histoire, de la personne –, soit le baume à disposition de tous ceux qui souffrent, de tous ceux qui ont peur, de tous ceux qui n’y croient pas ou qui ne veulent pas le vivre. Dès que vous avez vécu ça, vous êtes obligé de laisser tomber tous les oripeaux, tous les décors, toutes les histoires. Sans ça, vous vous racontez des histoires. Vous voyez bien, vous vivez bien, ne serait-ce que depuis quelques jours pour les fusions en Éternité, ce qu’il se déroule, en plus des injonctions de la Lumière.

Ce ne sont plus des expériences par petites touches, c’est une installation ferme et définitive, même si vous n’avez que l’impression de vivre ça par bribes, par épisodes. Quel que soit l’endroit d’où vous partez aujourd’hui, ça ne peut que grandir, ça ne s’éteindra jamais. Même s’il peut y avoir effectivement des fluctuations qui dépendent à la fois des injonctions de la Lumière et de vos situations de vie. Mais le processus est bel et bien initié et finalisé.

… Silence…

Question : hier soir, au moment de la fusion en Éternité, notre sœur dit qu’elle a eu comme un trou dans le cœur où tous les membres de la famille sont rentrés, même le chien.

C’est ça l’Accueil inconditionnel. C’est ça la vérité de la Conscience Nue. Quand nous vous disons, les uns et les autres, depuis des années, que le monde est en vous et que vous êtes le monde, ce n’était pas une vue de l’Esprit ou une vague promesse, c’est la réalité que vous commencez à vivre. Il n’y en a pas d’autre. Bien sûr, la conscience de la personne va appeler ça la famille, mais bientôt vous constaterez que vous avez l’humanité entière dans votre Cœur, et tous les mondes, et toutes les consciences, toutes les dimensions. Vous êtes la Voie, la Vérité, et la Vie. Vous êtes l’Unique, l’unique Vérité. Et les oripeaux du travestissement de la personne ou de l’histoire ne peuvent plus être valables quand vous vivez ça. Vous saisissez bien que c’est la seule Vérité, parce qu’elle vous comble, parce qu’elle est aussi évidente cette Vérité. C’est plus des concepts, c’est plus des projections, c’est plus des histoires à se raconter.

Et c’est l’ensemble de ces états au sein de la Résurrection qui met fin à l’illusion complète d’être de ce monde et d’être une personne. Il n’y a plus aucun alibi, aucune croyance en quoi que ce soit, qui peut subsister. Quand vous vivez cela, c’est impossible. Alors bien sûr, ça se passe pas toujours dès la première fois, mais ça s’éloigne plus ou moins vite de vous, et plus ça s’éloigne, plus vous êtes en Joie. Rappelez-vous de l’image du plateau, des deux plateaux de la balance.

… Silence…

Les injonctions de la Lumière me font concurrence.

… Silence…

Et vous voyez, même dans le silence, l’Évidence est là.
Vous êtes en train de vérifier ce que j’ai dit y’a quelques minutes. Si une fusion en l’Éternité se fait et que l’injonction de la Lumière est là, et bien le résultat c’est vous.

… Silence…

Qui veut exprimer quelque chose liée à cet Instant qui se vit ?

Question : est-ce que c’est nous qui créons ces vagues de Lumière tous ensemble ?

Non, ça se produit de partout. Mais du fait que vous êtes en écoute de l’Éternité, la vôtre, et bien tout ça se conjugue. Simplement,  vous êtes plus conscient parce que votre conscience est tournée vers la Conscience Nue, vers la Conscience d’Éternité, en ce moment. Mais tout le monde le vit en même temps. Y’a pas un endroit plus privilégié qu’un autre. Mais c’est la conjonction de votre écoute, de notre Présence, avec l’injonction de Lumière qui est en train de faire ce que vous vivez. Qui veut le dire ce qu’il vit ?

Question : notre sœur se posait la question : nous, humain, nous avons un cœur à un emplacement bien précis, et l’Absolu n’a pas de cœur ?

Ni cœur, ni corps.

… quand elle ouvre son cœur comme là, pendant cette effusion, elle communie avec tout, tout est Amour, tout devient Amour.

Vous ne pouvez plus voir que ça. Et ça c’est lié à la Conscience Nue qui est en ce moment même la conjonction de tous les fragments de la conscience, mais aussi, je l’ai dit, de la A-conscience. Mais comme le corps d’Éternité est là, il faut bien que ça s’exprime quelque part. Alors dans l’Absolu ça s’exprime pas, mais c’est Présent. Et c’est tant mieux que vous ayez l’opportunité de vivre cela.

… et c’est en vivant cela que la communication avec tous les éléments de la Nature s’établit de lui-même ?

Et tous les mondes aussi. Même si tu n’en as pas les détails, c’est cet Amour qui est là, il prend toute la place, y’a plus que ça. C’est ça l’Évidence. Quand nous vous disions que l’Amour allait prendre toute la place, c’est ce qui se produit là, maintenant.

Et ce qui se produit là est plus important que mes mots. Mais vous voyez, on peut continuer à échanger, ça ne change pas un iota de cet Amour qui est là.

Qui d’autre ?

Question : au début, notre sœur a eu un sentiment qu’il fallait sauter dans le vide.

C’est exactement ça. Mais ça c’est le versant tourné vers l’Absolu. Rappelez-vous l’Absolu est la source, le fondement même de l’Amour.

… après c’était comme un poisson dans l’eau.

Oui, vous êtes chez vous, malgré que ce corps de chair soit là, et malgré même que le corps d’Éternité soit là. Vous êtes à la source de l’Amour, à la source de la Joie, vous êtes chez vous, dans l’Évidence.

… Silence…

D’un autre côté, peut-être pas immédiatement mais rapidement, vous allez aussi constater que quand vous portez réellement et concrètement votre conscience sur le Cœur du Cœur et en y demeurant, effectivement y’a le vide mental, y’a l’Évidence, mais vous allez aussi voir les injonctions de Lumière se faire en tout endroit de votre corps. Pour l’instant, il y a conjonction de l’injonction de la Lumière planétaire et de notre réunion. Mais bientôt, vous allez constater que si vous translatez réellement et concrètement la conscience dans le Cœur, l’Évidence est là, quelle que soit la forme vibratoire, et qu’ensuite l’injonction de Lumière se fait d’elle-même. Elle part de vous, même si elle arrive au niveau des pieds ou de la tête.

Je peux aussi prendre une image. Le robinet il est là, au milieu de la poitrine. Quand vous ouvrez le robinet, l’eau coule d’en haut et d’en bas. Vous ouvrez les vannes à la prééminence du corps d’Éternité de la Conscience Nue.

Question : est-ce qu’on peut parler d’avoir le sentiment d’être large et en même temps vide ?

Oui. La particularité de la Conscience Nue, c’est qu’elle peut se réduire à une tête d’épingle qui confine au vide, comme être extrêmement vaste. Ce genre de chose était vivable seulement, y’a encore quelques temps, uniquement dans le repos, dans le silence, dans un état d’alignement parfait où cela vous était donné de vivre en conscience. Mais là vous pouvez parler, vous pouvez penser, nous pouvons échanger, et effectivement, vous pouvez vous retrouvez comme une tête d’épingle et en même temps immense. C’est la Vérité.

Rappelez-vous : dans le corps d’Éternité, dans les dimensions (que vous avez appelées je crois libres), des mondes libres, vous n’êtes limité ni par une forme, ni par un temps, ni par un espace. C’est ce que vous vivez, pour certains, dès maintenant, malgré la présence du corps physique.

… Silence…

Qui veut s’exprimer ?

… Silence…

Vous voyez, quand l’injonction est là, même si on peut parler, le silence est bien plus rempli, bien plus vaste que tous les mots que l’on peut prononcer, vous comme moi.

… Silence…

Vous voyez la capacité à rester dans ce Silence, dans cette Évidence, quelle que soit l’intensité. Nous le vivons.

… Silence…

Reste-t-il du temps pour cette huitième session ?

… Il reste dix minutes.

… Silence…

Alors on va tous rester comme ça dans ce Silence. Bidi vous salue déjà, je dirai simplement au revoir dans dix minutes. Nous profitons des injonctions de la Lumière et de notre Présence, ensemble, seul à seul.

… Silence…

Eh bien Bidi vous dit à tout à l’heure pour la quatrième fusion en l’Éternité collective.

À tout à l’heure.

****************

Autres messages : Entretiens de Février – Voir le SOMMAIRE

Téléchargement PDF : BIDI – PARTIE 8 – FÉVRIER 2018
PDF Download : español – português

Source : https://lestransformations.wordpress.com/

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 184 Sainte Agathe des monts
Ste-Agathe-des-monts, Qc Canada
J8C 3A1



Print Friendly, PDF & Email