********************************************************

ATTENTION !

Vous êtes sur le site Archives de Messages Célestes.
Les Messages sont maintenant publié sur le nouveau site
à cette adresse.
https://messagescelestes.ca

********************************************************

Entretiens de Mai 2018

BIDI

Partie 1

 

Et bien Bidi est avec vous et il vous salue.

Comme je l’ai largement expliqué dans les deux mois précédents, tout ce qui déroule l’Evidence, l’Evidence de la résurrection, l’Evidence de votre Eternité, l’Evidence du cœur, se fait jour de manière de plus en plus actuelle et importante de partout sur la Terre.

J’avais insisté afin que vous partagiez vos vécus. Il n’est pas question d’ego mais question de stimulation et d’intérêt pour tous ceux parmi vous qui n’oseraient pas franchir la porte de l’inconnu. C’est au travers de vos vécus et non pas des discours dorénavant que s’exprime la Vérité que vous découvrez vous-même dans l‘achèvement du seul à seul et dû face à face.

C’est ainsi que les choses se réalisent.

Il y a une expansion de la Terre qui permet à la conscience de manière collective de s’affranchir des conditionnements, des postures, cette fois-ci au niveau collectif vous amenant à constater, que cela soit au sein de ce que vous nommez les nations, au sein des groupes sociaux où qu’ils soient, un certain nombre d’événements et même dans vos vies qui surviennent rapidement et qui sont accompagnés quelles que soient les manifestations au sein de ce monde, de votre corps ou de votre conscience de l’apparition de l’Eternité sous le regard médusé de votre conscience ordinaire.

Les témoignages ne sont là que pour quelque part vous rassurer et vous inciter à être de même, à ne plus mettre en avant quelque concept que ce soit, quelque histoire que ce soit ou quelque antériorité que ce soit. Vous ne pouvez plus comparer, vous ne pouvez plus mesurer à l’intérieur de vous ce qui se déroule, car je l’avais dit, c’est l’inconnu qui devient connu avant même l’Evénement.

Vous êtes en train collectivement et individuellement non pas de créer mais de faire disparaître l’espace et le temps qui vous mènent à l’Evénement, déjà en vous.

Mais pour toujours, un nombre plus grand de frères et de sœurs à côté de vous, n’importe où qui vivent les mêmes processus, il y a donc réellement et concrètement quels que soient les ressentis, que cela se passe pour vous, par les pieds, par le cœur, par la tête, par le sacrum, par la totalité du corps, par des moments fulgurants, tout ne concourt qu’à une seule chose : précipiter si je peux dire l’Evénement. Et vous êtes tous les acteurs de ce qu’il se produit en vous.

Ainsi donc, je n’ai plus grand chose à vous dire comme concepts mais bien plus à accueillir vos vécus, vos témoignages, en parler ensemble afin que chacun y retrouve des éléments qui vont le ramener à sa Vérité Nue, là où il ne peut plus y avoir d’hésitation ni confusion ni interrogation quelles que soient les problématiques de la personne.

Et d’ailleurs vous le constatez vous êtes chaque jour, à chaque rendez-vous quel qu’il soit de plus en plus lucides et beaucoup parmi vous rentrent en contact de manière individuelle avec moi et quand vous me voyez je ne peux que vous apporter une chose, le sourire et le rire de l’Evidence, car cette joie qui vient de naître en vous est la Joie de l’Univers tout entier parce que vous vous êtes retrouvés, même si pour l’instant vous êtes encore à ce jour et à cette heure peu nombreux à vivre l’Amour Nu au delà de la forme et au delà des mondes ; c’est cela qui est en train de vous arriver.

La succession des rendez-vous de Lumière de quelque nature qu’ils soient où il n’y a pas d’autre objectif que d’être ce que vous êtes sont efficaces de partout et vous n’avez pas besoin ni de moi ni de l’acolyte pour m’en organiser avec un ami, avec la Terre, il n’y a rien à en attendre de particulier, il n’y a pas de but à définir, il y a simplement à être deux frères ou deux sœurs ou l’un ou l’autre, peu importe, à être en accueil réciproque, total et inconditionnel pour que vous puissiez vérifier par vous-même, et non pas en tant que concept, que tout autre extérieur à vous n’est que vous.
C’est la réalité qui est vécue.

Ce n’est pas un concept d’unité à faire progresser, c’est un vécu qui devient de plus en plus intense, de plus en plus clair, de plus en plus lucide. Au moment de l’Amour nu, quand vous passez du Tout au Rien, de l’expansion à la contraction ultime, à ce moment là vous avez réalisé en quelque sorte la jonction et vous êtes libres non pas seulement de votre personne même si il y existe encore des éléments douloureux, la libération de l’histoire au travers des habitudes de l’âme qui n’ont rien à voir avec un karma, rien à voir avec la famille, c’est inclus aussi, ce qui veut dire quand je vous parlais du plateau et de la balance, vous constatez que ce n’est plus du tout un équilibre mais une amplitude qui grandit chaque jour afin d’alléger toujours plus l’éphémère et de laisser densifier et apparaître en ce monde la Conscience Une, la Conscience Nue et aussi le fait d’être libéré de la conscience elle-même c’est à dire du « je suis », là où la félicité est totale quelque soit ce qui est vécu sur l’écran de ce monde ou en votre être intérieur.

Aller du Tout au Rien et du Rien au Tout, en en vivant les mécanismes vous libèrent de la conscience. Vous êtes à la fois l’ensemble des consciences de ce que vous êtes mais l’ensemble des consciences de chacun sur cette Terre sans aucune différence, d’amis, d’ennemis, de saints, de diables, c’est cela que vous conscientisez, c’est cela que vous vivez et c’est cela votre finalité si je peux dire, qui est déjà là.

Alors vous aussi vous en ferez des choses, par votre présence, votre qualité d’être, non pas par volonté ni de l’ego ni d’une quelconque démonstration mais comme une évidence qui va s’installer aussi en travers de vos mots, de vos regards, de votre présence, de votre bienveillance et de votre humilité. A ce moment là, vous constaterez la légèreté de votre éphémère –je parle de la Conscience, pas toujours du corps, ce corps réagit, vous le voyez à travers les différentes effusions planétaires de quelques natures qu’elles soient.

Vous commencez à percevoir et à vivre réellement votre Eternité ici même vous donnant accès à la totalité des possibles de la Conscience comme à la a-conscience au sein même de cette personne vous donnant à expérimenter toute une gamme de possibles et ce en toute dimension mais je vous rappelle que votre présence ici et maintenant quel que soit ce qui est vécu dans ces moments privilégiés même de plus en plus extensifs, ne doit pas vous faire oublier de rester ici, là où vous êtes tant qu’il existe en vous la moindre velléité d’en finir, la moindre velléité de ne pas être en totalité en synchronicité avec les effusions.

Alors le corps se manifeste. Le placement, le positionnement de votre conscience – et là je parle de l’ensemble des consciences que vous êtes comme la a-conscience entre en résonance et en manifestation et en unicité. C’est cela qui accompagne la finalisation de votre résurrection qui est la capacité pour le plus grand nombre de vivre en le même corps, en le même temps, en le même monde la Conscience la plus magnifiée comme la a-conscience au sein même d’une personne. Ce processus participe à cette finalisation. Cela vous conduit à demeurer de façon de plus en plus permanente au sein de l’Infinie Présence et non plus seulement de vous maintenir au sein du témoin et de l’observateur, c’est le moment où vous conscientisez que tout ce qui se déroule en la Conscience, et en les altérations de Conscience, vient du même point.

Il y a UNE Conscience, une seule et vous n’êtes même pas cette unique conscience vous êtes antérieurs et les expériences et les témoignages que vous fournirez ou fournissez déjà sont tangibles. Tant que vous exprimez des concepts, des idées, vous ne vivez rien parce que dès l’instant où vous vivez cette résurrection vous n’avez plus besoin de vous encombrer de concepts, de religion, de personnages historiques quels qu’ils soient. Il n’y a que ceux qui tiennent à l’histoire qui sont encore dans des scénarios, avec Marie, avec le Christ, avec les Anciens, avec les Etoiles, vous, vous êtes Libres et vous commencez à vivre ce que vous êtes tout aussi bien, les Archanges, les Anciens, les Etoiles, l’enfant qui meure de faim à l’autre bout de la planète, que celui qui vous insulte à côté de vous.

C’est un jeu, simplement maintenant ce n’est plus à accepter comme dans le principe de la réfutation c’est à vivre ins-tan-ta-né-ment et cet instantané ne dépend d’aucune condition préalable mais simplement de la qualité de votre accueil. Je ne parle pas d’ouverture du cœur même, je parle uniquement de la capacité à accueillir l’Inconnu sans frein ni détour, sans crainte ni inquiétude qui vous prouve à vous-même que vous avez accepté réellement et concrètement le sacrifice.

Tout le reste se fait de lui-même. Plus vous serez installés au travers de ce corps – je ne parle même pas d’alignement, de méditation, des divers moments de fusion mais des moments où vous êtes seuls, face à face, des moments où il y a des injonctions personnelles de la Lumière.

C’est le moment où vous allez finaliser vos retrouvailles sans aucun doute possibles, sans aucune interrogation de la personne là aussi avec Evidence.

Certains parmi vous déjà depuis deux semaines  sortent consciemment et inconsciemment  en Conscience Nue , en Conscience d’Eternité dans votre corps d’Eternité, il ne peut pas y avoir oblitération de la Conscience donc il y a souvenir de ce qui est vécu en Conscience Nue ; souvent  les premières fois vous allez constater comme auparavant une disparition pure et simple, sans aucun souvenir du vécu mais toutefois avec des effets sur le positionnement global de votre Présence au sein de ce monde où la légèreté, l’évidence, l’acceptation se fait jour et devient de plus en plus constante.

Vous n’avez pas non plus à culpabiliser si vous ne vivez rien parce que chaque jour, chaque heure, vous êtes de plus en plus nombreux à la vivre. Il n’y a pas d’urgence à le vivre, il y a surtout urgence à accueillir ce qui ne vous est pas encore accessible et pour ceux pour qui c’est accessible essayez si possible de laisser les choses se faire quelles qu’elles soient.

Allez dans le sens là aussi, de l’Evidence, de la Fluidité et de la Facilité. Quand cela résiste il y a nécessairement un repositionnement des croyances, des perceptions à effectuer non pas en changeant de concepts mais en les oubliant justement.

Osez être nus, osez être seuls, osez être avec chacun, osez accueillir en votre Cœur une âme.

Y a pas de technique, y a pas de protocole, il n’y a pas de préparation, c’est une disposition de l’Esprit et de la Conscience. Etre réceptif. Il n’y a pas d’obligation de ressentir ni de percevoir mais d’orienter votre personne, votre Conscience quelle qu’elle soit dans cette notion d’accueil parce que dans l’accueil vous êtes obligés, si je peux dire d’être présents.

Accueillir ne dépend pas d’un instant passé, accueillir ne dépend pas des habitudes, accueillir ne dépend pas d’un résultat, ni de demain, ne dépend exclusivement de votre capacité à être présent de manière lucide si possible effectivement en tous cas au début, immobile au niveau du corps et surtout ne rien demander, de ne rien espérer, de ne rien attendre d’autre que d’être totalement immergé dans cet accueil en l’instant présent.

Alors, dans les jours qui viennent vous constaterez des résurrections subites chez des frères et des sœurs qui n’ont rien demandé, qui n’ont rien vécu. Le processus gagne à la fois les Consciences du terrain et du temps et en cela tout se passe selon la logique qui n’a rien à voir avec l’humain mais avec la logique de la Conscience.

Restez tranquille. N’ayez plus aucune avidité au sens spirituel, au sens de la compréhension mais ayez cette avidité de vécu. Mais vous ne pouvez pas le désirer. Vous ne pouvez qu’accueillir ce qui est déjà là.

Si vous ne le vivez pas ce n’est plus des problèmes de résistance, ce n’est plus des problèmes de karma, tout au plus s’agit-il d’habitudes qui ont été prises par l’âme qui s’est incarnée dans des milieux particuliers mais ça n’a plus rien à voir avec votre personne, ça n’a plus rien à voir avec votre conscient ni même avec un inconscient dont il faudrait se souvenir ou laisser émerger.

La clé il n’y en a qu’une : l’Instant Présent.  Ici et Maintenant, dans l’accueil total et inconditionnel de ce qui est, connu ou pas connu et simplement de laisser se faire ce qui est.

La Lumière n’a pas besoin de votre personne même si la personne et ce sac, est un des relais.

Vous n’êtes plus dans les stades de déploiement de la vibration, d’actualisation de Portes ou du corps d’Eternité puisque nous l’avions dit depuis longtemps, tous les corps d’Eternité étaient présents, il y avait juste, si je peux dire à glisser la Conscience d’un point à un autre.

C’est exactement ce que vous vivez.

Alors aujourd’hui je ne vais pas faire des grands discours mais plutôt vous accompagner dans vos témoignages de vos vécus, que cela soit durant les effusions de quelque nature que ce soit ou de manière spontanée en vous ou à toute autre occasion.

Il existe bien évidemment, qu’elles que soient les manifestations de la Conscience des points de repères dans cet inconnu qui sont situés dans le connu de votre corps. C’est la perception vibrale apparaissant en certains lieus et en particulier aux pieds, au sacrum, au cœur et à la tête car c’est entre ces différents étages qui se réunissent et s’unifient, que se joue et s’actualise la Résurrection.

Dès l’instant où vous avez accueilli de manière inconditionnelle sans restriction et en humilité la totalité de ce qui est, alors à ce moment là votre Conscience est libérée c’est à dire que vous êtes libérés de la Conscience elle-même. Là est l’Amour Nu nulle part ailleurs.

Il ne dépend d’aucune circonstance, d’aucune vibration, il est Expansion et Contraction, il est la liberté de l’expression de la vie sur quelque plan que ce soit.
Alors, je vais vous inviter dès maintenant à témoigner, les questions seront pour d’autres jours.

Témoignez de vous-même mais pas témoigner d’autre chose que ce qui dépasse la personne, la transcende même s’il existe des signes au niveau du corps, l’important bien évidemment est le positionnement de votre Conscience dans l’Evidence ou pas  de ce que vous vivez, dans l’Evidence ou pas de la stabilité de votre humeur au sein du Silence ou de la Joie et aussi de la prépondérance que prend l’Eternité, pas seulement dans le temps, dans la balance mais aussi dans la manifestation même de votre Conscience au sein de l’Ephémère.

Vous allez repérer très aisément beaucoup plus qu’avant si le temps nous le permet de constater par vous-même avec évidence les moments où vous êtes dans la personne et les moments où vous êtes au travers de cette personne dans le Cœur du Cœur ou dans l’Eternité ou dans l’Absolu. Plus vous progressez vers la finalité de cette résurrection plus vous constatez l’allégement aussi bien du mental, de la mémoire, des possibilités de mouvements du corps qui sont comme ralentis au delà de toute douleur ou au contraire accélérés.

Les conditions même de votre éphémère, pas seulement dans le tohu-bohu et le chaos du monde mais au travers de votre intimité dans ce monde est profondément transmuté.

Voila ce que Bidi voulait dire en préambule, et nous allons donc échanger au travers de vos vécus. Je ne parle pas de votre personne, ni du sac ni des questionnements le concernant. Nous verrons cela ultérieurement.

Ce qui nous intéresse dans le début de cette semaine complète de fusion en Eternité c’est plutôt que d’ores et déjà vous apportiez votre pierre si je peux dire.

Alors Bidi vous laisse la parole et vous laisse en quelque sorte témoigner de vous-même, au delà de la personne, de la vérité de votre vécu, des implications que cela a pour vous, personne en ce monde, dans vos actions, dans vos pensées, dans vos idées, dans vos relations.

Alors Bidi écoute.

Silence

Je précise aussi que durant les deux heures de ma Présence alors que je m’exprime donc de manière personnelle, vous constatez bien au delà de cette salle non pas l’influence vibratoire de mon verbe mais l’influence de ma Présence en votre Présence et c’est cela qui va vous permettre même sans m’écouter directement dans ces tranches horaires aujourd’hui comme demain et comme les autres jours de conscientiser que vous n’êtes pas la Conscience, afin qu’enfin le livre soit terminé.

Alors, qui veut s’exprimer ?

Question : souhaitez-vous entendre ce jour des témoignages écrits de personnes qui ne sont pas présentes ?

Tout à fait ; pas des questions mais des témoignages, oui.

Alors, lors d’une fusion en Eternité par Bidi ce fut un moment très dense pour moi avec beaucoup de joie. J’ai d’ailleurs eu plusieurs fois envie de rire. J’ai senti la Présence de Bidi dans tout mon être, dans chacune de mes cellules. Je me sentais complètement dans le cœur, pleine d’Amour. J’avais la sensation de vagues qui m’enveloppaient entièrement, mon cœur se dilatait. Ça frétillait de partout. Je me suis d’ailleurs relevé avec des picotements dans les bras et les jambes. J’ai depuis, une plus grande sensation de légèreté et une plus grande paix intérieure. Fin du témoignage.

C’est exactement ce que je vous disais ; après c’est votre intime, là, ce qui nous intéresse c’est ce qu’il se déroule. Bien sûr après chacun a ses spécificités, voir des images de vie passée, se fondre dans la Lumière, manifester quelque chose au niveau du corps, ça, ça vous appartient mais ce genre de témoignage est capital.

Retenez ce qu’elle a dit et je vous l’ai dit aussi : vous me voyez et pour certains je suis en vous. C’est ça l’accueil, et plus vous êtes en accueil plus je serais en vous comme vous serez en moi et moi qui n’ait plus de forme, vous serez directement inscrits, réveillés au sein de ma Conscience Nue, au delà de la forme des mondes.

Il en est de même pour mon acolyte mais il en est de même aussi et il en sera ainsi de plus en plus souvent par vous-même.

Faites l’expérience. Ce qu’à décrit ce témoignage, c’est effectivement le sourire quand j’arrive, cette espèce de jubilation à nous accueillir l’un l’autre afin de vous permettre de vivre cette Légèreté, cette Joie sans objet, cette Evidence, cette Grâce.

Alors qu’avons-nous d’autre ?

Il y a un autre témoignage d’une sœur qui n’est pas présente :

Il y a de cela une quinzaine de jours, j’ai effectué un voyage de longue distance en voiture et il y avait avec moi une jeune passagère que j’avais prise en co-voiturage.

On s’est arrêtée à un moment donné sur un parking et juste avant de repartir, je ressens une injonction de la Lumière. Je demande alors à la personne que je ne connaissais pas si elle pouvait attendre cinq petites minutes que je me repose, j’avais effectivement un délai à respecter vis à vis de cette personne sur l’horaire de sa destination.

Au bout de cinq minutes, je sens que je peux repartir mais je suis toujours dans un état d’Extase, d’Expansion, de Plénitude, j’ai la sensation de planer. Et là, de façon extraordinaire j’observe que tout en parlant à la jeune fille qui ne cesse de parler, une partie de moi l’écoute et lui répond alors qu’une partie de moi conduit et pendant ce temps je continue à planer dans la Joie et dans l’Extase. De temps en temps je regarde le GPS et les panneaux et je constate que même sans prêter attention je suis toujours sur la bonne route. Cela a duré plus de trois heures et s’est arrêté au moment où le voyage s’est terminé.

Une semaine plus tard cette fois-ci, j’étais en train de travailler dans le jardin, tout d’un coup je ressens comme une Expansion, une Joie, une Plénitude. Mon corps s’alourdit et les moments se ralentissent mais je n’ai pas la sensation de m’allonger, alors je continue.

Durant toute cette activité mon corps continue à effectuer les tâches au ralenti alors que moi je suis dans un état d’Extase, de Joie et de Plénitude, toujours cette sensation de planer mais d’être là à la fois et d’observer tout cela. A chaque fois que j’ai eu la sensation d’être présente dans ce qui se déroulait dans la personne et à la fois d’être au delà de tout ça dans une Plénitude, une Joie et une très grande Légèreté et un Amour indescriptible.

Tout ceci en étant là sur ce monde. Merci.

C’est exactement ce que je vous disais.

La possibilité de vivre dans ce corps au sein de l’éphémère la multi localisation des consciences que vous êtes. C’est exactement cela. Et d’ailleurs ce témoignage nous le dit aussi, ce sentiment d’être l’autre âme est une réalité ou l’autre conscience – il n’y a plus d’âme, c’est vécu et vous voyez les témoignages de vécus sont des mots simples ; y a pas besoin de visions, d’histoires à se raconter même si elles existent dans les autres dimensions, vous êtes dans une alchimie particulière qui s’achève où ce qui est impossible se réalise. Vous avez encore un éphémère plus ou moins important, vous avez la Joie qui est là et la Conscience peut être occupée ailleurs dans une de ses autres parties, tout ça est unifié dans le même instant.

L‘étape ultérieure qui n’est pas ni obligatoire pour tous mais qui va se réaliser néanmoins c’est la capacité depuis l’Eternité et non plus depuis le corps, de vivre l’ensemble de consciences et la a- conscience.

Premier point de vue : le témoignage de la personne qui vit l’Eternité, ultime étape : témoignage de l’Eternité vivant l’Ephémère.

A ce moment là, votre parole est le Verbe. Ce que vous regardez est Lumière. Ce que vous vivez est l’Evidence. Le fait de voir en Eternité ou en Conscience nue votre personne, vous montre indéniablement sans même rentrer dans un autre corps que la Conscience est libre et que vous êtes en train de vous libérer de cette Conscience du « Je suis ».

Alors vous le voyez actuellement surtout dans ce que vous nommez les domaines dits spirituels, ceux qui sont dans le simulacre de la résurrection et ceux qui témoignent réellement de cette résurrection. Ce n’est pas une question de mots c’est une question de vécu.

Celui qui traduit son vécu quels que soient les mots qu’il emploie, est la Lumière et simplement posés sont la Lumière.

Celui qui vit le simulacre et qui essaie de l’exprimer en tant que concept, ça n’a rien à voir et tous les faussaires de l’Unité à travers les concepts vont peut-être le comprendre.

Vous ne pouvez vivre l’Éternité et la Résurrection, quelle que soit la strate si le processus du sacrifice réel et concret n’est pas vécu. C’est une dynamique intérieure ou finalement vous vous dites : « Je lâche tout, Père que ta Volonté se fasse et non la mienne ».

Tant qu’il existe la moindre volonté en cette période de quoi que ce soit ça va résister et ça va chauffer au niveau du corps.

Ne vous posez pas de questions aujourd’hui même par rapport à une souffrance et d’ailleurs j’ai suffisamment expliqué à l’acolyte qu’il ne servait à rien quand une personne disparaît de lui parler de sa personne mais uniquement de l’Amour qui se déploie parce qu’à un moment donné c’est votre propre Amour qui est le baume, c’est votre Eternité, votre propre cœur qui met l’harmonie dans l’éphémère de la Conscience comme du corps. Tout ce que vous avez pour ceux qui veulent exprimer c’est rester dans cette humilité, ce qui est vécu quand cela est vrai n’a pas besoin d‘histoire, n’a pas besoin  de vision, n’a pas besoin de parcourir les images, les scénarios parce que l’Amour prend réellement à ce moment là toute la place et moins vous laissez de place pour la question moins vous laissez de place pour les  visions plus vous êtes disponibles, vous n’avez rien à ramener d‘autre que ce que vous êtes : L’Amour ; tout le reste ne fait que passer mais parfois  effectivement vous le vivez.

Il y a nécessité d’éclairer par des images qui passent, par des ressentis très exacts, que votre personne était ceci ou cela ; y a pas besoin d’aller plus loin. Ce qui est vu est traversé pas à interroger, pas à retenir, pas à s’en glorifier et donc les mots que vous allez poser sont soit le Verbe, soit le simulacre, mais rappelez-vous vous ne pouvez plus tromper personne. Car celui qui est ressuscité quelle que soit la langue, quels que soient les mots, il capte au delà des mots et au delà du sens, le Vibral, le Verbe ou pas.

Vous ne témoignez pas de vous-même, ni de la Bible, vous témoignez de votre vécu. Pourquoi voulez-vous cacher, garder secret ce qui n’a rien à voir avec l’ego, qui est totalement impersonnel, c’est la Réalité de la Lumière. Comment voulez-vous l’asseoir en ce monde si vous vous contentez de vivre ça dans votre cœur et surtout ça ne se voit nulle part.

Vous ne pouvez plus vous cacher aux yeux de la famille, du mari, de la femme. Vous devez assumer. Etre responsable et manifester sans aucune volonté la réalité de qui vous êtes.

Y a pas besoin de mots, il y a besoin d’Honnêteté. Il y a besoin de la Vérité.

Alors vos mots seront toujours justes comme ces deux premiers témoignages qui ne font qu’illustrer les concepts, les vibrations que vous avez vécues.
Alors nous continuons…

Lors d’une session en octobre dernier avec vous, je vous ai dit que je n’avais pas de question et que j’attendais votre réponse, déjà en posant la question je sentais le sourire qui montais et au fur et à mesure de votre réponse c’est comme si le sourire s’agrandissait jusqu’à ce que je devienne plus qu’un grand sourire. En même temps je ne sentais plus de différence entre votre sourire et mon sourire, moi, entre vous et moi, je sentais vous, je sentais moi, je sentais un mélange. Voila.

Et bien je te remercie.

Ça illustre là aussi tout ce que je viens de dire. Le sourire, que vous ne voyez pas d’ailleurs, en fait ce n’est que vous-même puisqu’il n’y a qu’une seule Conscience.

Reconnaître cela vous libère définitivement de toute attraction à quelque histoire qu’est ce monde. La vôtre surtout et l’histoire aussi : vous êtes affranchis.
Il reste à laisser la Lumière dépoussiérer si je peux dire ce qui doit l’être afin que vos robes soient entièrement lavées.

Et c’est ce que je vais réaliser toute cette semaine avec vous durant les rendez-vous et à partir du moment comme dans le dernier témoignage vous constaterez que je suis en vous comme d’ailleurs n’importe qui sur la planète, c’est fini alors de la séparation, que voulez-vous qu’il reste ?

Ceci est à resituer de manière générale aujourd’hui en rapport à toutes les effusions qui se sont produites durant presque deux semaines, à différents moments. C’est concrètement et entièrement vivre en Soi l’Autre. Que peut-il rester comme ennemis dans ces cas-là ?

Que peut-il rester comme animosité, que peut-il rester comme incompréhension, que peut-il rester comme problème ?

Dès l’instant où l’Autre devient Vous et Vous devenez Lui, tout s’est permis par la disparition de l’anomalie primaire sur Terre et vous permet donc de le vivre avec aisance.

Même les Etoiles de leur temps, durant toute leur vie pour certaines d’entre elles ont pris charge d’âmes ; mais elles ont pris une âme, deux âmes. Aujourd’hui vous pouvez prendre le même, le même élément, cet Amour de toute l’humanité est en vous, quoi que vous en disiez, que vous le vouliez ou pas.

L’Autre n’est que Vous, dans une forme différente mais vous êtes les mêmes, nous sommes absolument tous les mêmes, je le répète et vous allez le vérifier, il n’y a qu’une Conscience, ce que chacun est, cela vous ne pouvez le comprendre et l’accepter en concept ne vous sert à rien.

Par contre, dès que vous l’avez vécu, ne serait-ce qu’avec moi, ou l’acolyte ou un autre ou avec l’ensemble de la Terre, là c’est fini. Vous êtes même libre de votre Conscience et comme les deux premiers témoignages et même celui-là vous le dit c’est en cours d’actualisation.

Vous fonctionnez non plus assujettis à une forme, à un ego, à un monde, à une histoire de ce monde comme de la vôtre mais vous fonctionnez directement en amont de la Conscience.

C’est ça qui se traduit dans ce monde.

C’est donc la conjonction de l’Amour et de la Sagesse du Tout et du Rien dans le même sac. Là vous n’aurez plus jamais soif. Là il n’y a plus aucune responsabilité qui tienne, de ce monde.

La seule responsabilité qui vous incombe c’est d’aimer au delà de toute mesure, sans restriction, instantanément, spontanément, sans réfléchir, vous n’avez pas besoin de vous visualiser aimant quelqu’un, c’est à accepter en Conscience et cela est.

Il n’y a plus si je peux dire de processus ou d’habitudes aussi bien de l’âme si elle est là que de la personne qui peuvent influer ou gêner ou restreindre.

En chaque Cœur il y a tous les autres Cœurs de ce monde comme d’ailleurs et ne jugez pas, je l’avais dit aussi car dès que vous jugez, dès que vous critiquez c’est à vous que vous faites du mal et ça , vous allez le vivre maintenant c’est à dire que si votre posture en vivant les effusions de quelque nature que ce soit, les fusions de quelque nature que ce soit, le processus du Cœur Ascensionnel et que vous continuez à séparer par de simples jugements qui ne sont pas des condamnations de quoi que ce soit ou de qui que ce soit, vous allez constater très vite que c’est à vous que vous faites du mal et à personne d’autre. Parce que quand vous ressuscitez et que vous vivez ces processus de Conscience multi localisés et délocalisés en même temps, c’est bien plus que les expériences initiales, je dirais que vous avez vécu il y a presque dix ans, vous le sentez bien que ça n’a rien à voir.

Ce ne sont plus des expériences, ce sont des états qui s’installent à permanence, qui se concrétisent, qui s’éclairent chaque jour un peu plus. Dans cette Joie là, il n’y a plus aucune place pour les éléments de la personne, de l’ego, la critique, le jugement, la séparation ; on vit l’autre comme autre chose que soi-même.

Tant que ça vous ne le vivez pas, quelle est cet Amour ?

C’est un Amour conditionné. Si le même Amour égal se manifeste envers chacun, envers chaque regard, envers chaque perception alors vous serez libérés de la Conscience très vite.

Ainsi donc, le jeu même de votre présence lucide ici sur ce monde va en quelque sorte se synchroniser et s’adapter au plus vite à la Lumière qui est là pouvant donner des éclairages qui ne sont pas à retenir ni à expliquer, que cela soit sur les habitudes de cette vie, même parfois sur des images de reliquats personnels liés aux habitudes de l’âme sous forme de scènes fugaces de qui vous étiez et surtout de scènes où vous aviez vécu ce qui aujourd’hui au delà de tout karma se manifeste en vous et rappelez vous que cela concerne la personne c’est à dire que votre Eternité éclaire votre propre personnage , votre propre âme et si vous vous tenez tranquille, si vous ne vous saisissez de rien alors l’Evidence se produit et nous savons pertinemment pour l’avoir vécu les uns et les autres, les Anciens, les Etoiles, pas les Archanges bien sûr, nous savons tous pertinemment même si certains d’entre vous n’avez pas achevé leur résurrection, que l’Autre est Soi ; c’est pas un concept, c’est un vécu.

Comment voulez-vous être libre de la Conscience et être en Joie inextinguible, de l’Extase permanente tant qu’il peut exister en vous la moindre distance, la moindre séparation déjà entre les différentes parties de votre Conscience qui sont reliées dans la liberté depuis quelques jours et qui va s’amplifier.

Quand vous constatez que cet Amour là, que cette Conscience là prend toute la place vous êtes obligés de constater dans le même temps la disparition pure et simple de la Conscience personnelle, la disparition pur et simple de certains éléments personnels même concernant les fonctions de ce corps. Et tout cela se fait naturellement.

Ce n’est pas un effort, ce n’est pas quelque chose à travailler c’est quelque chose à Être.

Vous n’avez pas besoin dorénavant de discours ou d’explications complémentaires, tout ce qui était souhaitable et utile vous a été communiqué et de plus quand vous êtes dans cet Amour qui est au delà de toute Conscience et d’où émane l’Amour entre les dimensions, jusque dans la cellule, jusque dans l’atome gêne au plus haut est conscient, lucide.

Rappelez-vous, vous ne pouvez pas encore plus aujourd’hui lutter contre votre personnage ou votre personne, bien sûr et ça a été dit s’il y avait quelque chose, occupez-vous-en mais dans les mécanismes de la Conscience c’est pas du tout la même chose.

Plus vous vous tenez tranquille en accueillant ce qu’il peut émaner d’images, d’émotions, de souvenirs, même si c’est je dirais un processus sensible qui concerne par exemple une Porte, alors bien sûr que ça renvoie au passé mais c’est justement la résolution de ce passé qui est plus ou moins ardue.

Dès l’instant où vous aurez réellement vécu et accepté que l’Amour prend en totalité en charge  la vie et que plus votre éphémère disparaît, que peut-il vous rester comme obligation morale, sociale ou de quelque nature que ce soit devant l’Evidence de la Vérité et si vous me dites « oui mais il faut que je gagne ma vie » je vous dirais que vous n’avez rien compris parce que ce qui se passe maintenant n’a rien à voir avec ce qui se passait toutes ces années précédentes, vous le vivez bien, vous voyez bien sur ce monde ce chaos extrême qui est la déchirure totale de l’âme collective du monde.

Ce n’est pas le système de contrôle du mental humain ni les lignes de prédation, c’est les habitudes prises par l’humanité dans son ensemble. Avoir besoin de Dieu ou renier Dieu, en quoi cela va vous changer sa vie que vous le reniez ou que vous l’acceptiez, tant que vous ne l’avez pas vécu ? A quoi vous sert-il de vous poser des questions sur un mécanisme vécu puisque le mécanisme vécu est l’éclairage ?

Tout ça c’est les habitudes de l’âme collective, de s’inscrire dans le bien et le mal inéluctable de ce monde, dans la réincarnation, dans les spiritualités de pacotille qui ne mènent à rien.

Tout ça vous le voyez, vous l’expérimentez chaque jour dans chaque circonstance, que vous soyez ressuscités ou pas et quand nous vous disons que c’est planétaire, c’est planétaire.

Quand nous vous disons que c’est l’ensemble du système solaire, c’est l’ensemble du système solaire et n’oubliez pas que tout ce qui se joue dans ce tohu-bohu dans les évènements cosmiques, comme terrestre comme les vôtres se déroulent en vous de la même façon et le positionnement de chacun est exactement  ce qui est à vivre surtout si vous ne le comprenez pas alors que vous êtes par exemple ressuscités, presque finalisés et que vous avez quelque chose qui apparaît dans le corps, dans la tête, bien sûr que parfois il faut s’en occuper mais ça traduit aussi une difficulté  à lâcher totalement l’histoire, la personne, l’antérieur, le vécu, mais vous n’avez pas pour cela à culpabiliser parce qu’à ce niveau là vous n’avez aucun moyen de conscientiser d’autre par des images fugaces ou des mécanismes de synchronicités ou des mots au décours de votre éphémère qui viennent comme vous éclairer de l’intérieur concernant ces habitudes. Ne cherchez pas plus loin.

Laissez l’Amour grandir, d’autant plus, qu’avec dorénavant cette reliance totale en vous, entre le Tout et le Rien, entre toutes les Consciences et la a-conscience, tout cela est facile et vous constatez d’ailleurs même si vous êtes, comment dire, atteints de pathologie quelle qu’elle soit que malgré tout et malgré la souffrance même si le mental peut-être un peu perturbé, vous n’êtes plus affectés c’est à dire que la Joie demeure, tout au moins le Silence ou l’Extase et qu’il n’existe donc RIEN  au sein de CE monde, de votre corps, des obligations de ce monde qui tiennent dorénavant par rapport à ce que vous êtes. Je ne vous ai pas dit pour autant de vous enfermer ou de tout quitter bien au contraire, vous devez rester là mais d’accepter cela. Vous le vivez parce que cette acceptation elle fait bien évidemment partie du sacrifice et de l’accueil et donc finalise votre résurrection.

D’ailleurs je peux dire que la finalisation de votre Résurrection et la sortie en Conscience Nue où la réunification de l’ensemble des Consciences et de la a-conscience se fait au milieu de votre cœur ne change rien. Le vécu est le même.

Le monde étant en vous, que vous le viviez en Conscience Nue à travers ce corps mais à condition de ne pas être figés, et comment vous savez que vous êtes figés c’est que quand vous vivez quelque chose vous ne le comprenez pas et quand vous revenez vous n’avez aucune question c’est évident.

S’il y a questionnement, il ne peut venir que de la Conscience personnelle et ces questionnements s’ils existent encore vont devenir des poids. Le simple fait d’avoir une question face à cette Evidence créera un poids dans la Conscience, dans le corps.

La Bienveillance, la Fainéantise, l’Humilité, l’Accueil inconditionnel et le Sacrifice sont les garants de votre Finalisation de la Résurrection. Bien évidemment que cela ne change rien à la finalité mais, pour vous stimuler, je peux vous dire que plus vous êtes nombreux à être en Conscience Nue ou en Amour Nu plus vous accélérer sans aucune volonté l’Evénement dans le temps et dans l’espace parce qu‘à ce moment là votre Présence n’est plus soumise au reste d’âme collective.

Votre Conscience n’est plus soumise aux habitudes de l’âme qui se dissout et cela vous donne à vivre des processus localisés dans la poitrine, que vous soyez ici ou ailleurs en train d’explorer la Conscience Nue, vous êtes conscients de partout, vous êtes conscients dans la personne, conscients dans le corps, conscients dans l’Autre, conscients dans le Soleil, conscients de partout sans aucune difficulté. Ce n’est pas un rêve.

Je vous l’avais dit le mois précédent et le mois d’avant : soyez prêts pour l’inattendu, pour l’impossible, c’est inconcevable, aucun mot ne peut le traduire, alors je crois que d’ailleurs mon acolyte avait appelé ça : Ça, parce que le mot Amour a tellement été galvaudé, tellement de frères et de sœurs de ce monde s’en font une représentation qui est faussée par l’habitude, par l’ego, par le karma, par les vies passées et surtout par l’âme collective qui vous bride.

Laisser grandir l’Amour dans le temps, le vôtre, dans l’espace, de ce corps comme de la planète, plus vous ferez cela, plus vous serez comme cela. Plus vous serez léger et plus vous ne pourrez plus expérimenter autre chose que la Joie et l’Évidence.

Avons-nous d’autres témoignages ?

Oui le témoignage d’une sœur :

Alors, bienvenu Bidi. Cela fait longtemps que je t’appelle en moi depuis plusieurs années, mes expériences ont été multiples , que ce soient des extases, des orgasmes, des effusions de feu à la limite du supportable, puis le corps d’Eternité s’est mis en place, il vibre, il tourne et depuis le début d’année s’est installée une inflammation entre le 9ème corps et le 10ème corps, une inflammation sollicitant au point de devoir dormir assise pour ne pas étouffer et ton acolyte bien-aimé est venu pour dissoudre cela, depuis cela se résorbe.

Pendant cette période s’est installé un grand vide. La Paix était toujours là mais la Joie n’était plus présente comme avant et puis un frère de cœur est venu se moquer de moi avec beaucoup d’Amour parce que je répétais régulièrement que je stagnais.

Et de nouveau la Joie est là, l’Amour est là, la Vibration est là, et c’est quelque chose de très doux qui m’enveloppe totalement le corps et qui me rend légère et également lorsque j’entend, que j’accueille, que j’écoute les témoignages de mes frères et sœurs, je vis en même temps ce que mes frères et sœurs racontent à l’intérieur de moi, c’est simultané, à la fois je suis là et à la fois je ressens ce que l’Autre vit. Il y a des moments où je ressens comme si je tombais un peu à l’intérieur de moi et puis je ressens un sursaut mais la Joie ne me quitte pas ni la vibration douce qui me fait flotter tout le temps mais je n’ai pas les orteils sur l’autre rive.

L’autre rive est venue à toi !

Donc tu n’as pas besoin je l’ai dit tout à l’heure, ton témoignage est parfait ; tu es en Conscience Nue. La Joie en est le témoin. Tu fonctionnes sur les différents plans de Conscience et surtout, tu dis toi-même que quand tu vis un témoignage tu le vis en toi. Cela te montre la puissance de l’Amour mais aussi la réalité, que dès que l’Autre couche ses mots et s’ils sont vrais ils vivent en toi.

Voila pourquoi le témoignage est important, ce n’est pas vous ni pour moi ni pour l’acolyte, c’est pour tous ceux qui vont tomber dessus, qu’ils vous disent que c’est de la folie ou qu’ils vous disent qu’ils veulent vivre la même chose ne change rien. Parce que ces mots décrivent des témoignages quel que soit votre bagage intellectuel ou grammatical est le même, c’est le témoignage de l’Amour et de la Résurrection et vous êtes contagieux, pas seulement par votre Présence ou vos regards ou vos pensées ou en accueillant l’âme de l’Autre en vous ou en allant vous déplacer dans toutes les âmes, mais surtout et aussi avec cette Joie qui demeure, qui ne souffre d’aucune interruption même si parfois c’est plus de l’Extase et parfois plus du Silence.

Beaucoup, si vous en avez le temps avant l’Evénement vont devenir exactement comme nous, comme moi, d’ailleurs vous êtes moi, vérifiez-le, vous n’avez pas à pratiquer, vous n’avez pas à cogiter, vous n’avez pas à résoudre, je dirais même qu’à partir de la fin de cette semaine tout ce qui n’est pas de l’ordre de l’Eternité, de l’Amour vécu au travers de la personne ne pourra plus vous intéresser ni même vous préoccuper.

Je vous l’avais dit la Lumière prend tout l ‘espace, tous les temps, il n’y a aucune circonstance personnelle qui tienne devant ça. Tant que vous êtes encore préoccupé –je ne parle pas de votre corps puisque je vous ai toujours dit qu’il fallait s’en occuper, mais préoccupé par demain ou par hier quel que soit ce demain. Cela veut dire que vous n’avez pas encore une confiance complète en l’Amour, en ce que vous êtes mais ce n’est pas important parce que le vivre une fois suffit.

…Silence…

Autre témoignage ?

Oui. C’est une sensation que j’ai récemment depuis moins d’une heure.

C’est tout neuf !

Oui. J’ai l’impression que ma poitrine est devenue énorme et que la planète est dans ma poitrine et est entourée de Lumière. De plus, quand je vous entends parler je sens que votre voix ne vient pas de votre acolyte mais de moi, à l’intérieur de moi car je vous ressens en moi. Ça me remplit beaucoup de Joie et ça me donne parfois envie de rire d’ailleurs.

Nous allons terminer en spectacle humoristique alors ! (rires) mais c’est tout à fait ça.

Vous êtes de plus en plus nombreux à me voir sourire, vous l’avez exprimé à l’intérieur de vous, vous n’avez pas d’hallucinations. Les mots que vous entendez sont vrais, ce ne sont pas le vôtres. C’est la stricte vérité de la Conscience.

Il y a suffisamment d’espace dans votre poitrine même de ce corps de chair dans le Cœur d’Eternité pour accueillir l’ensemble des mondes et de la Création puisque c’est le principe même de l’expression de la Conscience où que ce soit, c’est d’être en permanence en résonance d’informations, ça fait partie du vécu quel que soit le véhicule de toutes les autres dimensions, de la Source, de l’Absolu et de toutes les Consciences.

Et maintenant que l’anomalie primaire n’est plus, la Conscience n’est plus fragmentée, d’abord la vôtre, que vous soyez dans ce corps ou pas mais aussi, comme tu le dis je ne m’exprime plus depuis la voix qui parle mais à l’intérieur de toi et vous êtes de plus en plus nombreux et vous le vivrez aussi avec tous ceux qui ont finalisé la résurrection et qui se promènent dans les mondes.

Ce qui vous apparaît encore aujourd’hui comme merveilleux, miraculeux et pour ceux qui ne le vivent pas, comme impossible parce que n’obéissants pas aux cadres de ce monde, le vivront aussi. Dès l’instant où les concepts, les croyances, en le fait d’être une personne, en le fait d’être une expérience en quelque monde que ce soit est transmuté à un moment donné par cela.

C’est ce que tu exprimes. Et plus vous devenez vastes et plus vous accueillez l’Univers, la Lumière, l’Amour, moi, l’ennemi aussi en vous, plus votre poitrine grandit et plus vous êtes Libres et plus vous êtes dans l’Evidence, dans l’Extase puisque vous vous retrouvez.

Et ça illustre aussi le fait que cela peut être vécu à travers ce corps ; vous n’avez pas tous l possibilité pour l’instant de voyager si je peux dire en Conscience Nue à l’intérieur de vous ou dans l’Autre ou dans les mondes. Vous pourrez le vivre en vous, au travers de la personne dorénavant et c’est justement si cela se passe au travers de ce qu’il peut rester d’éléments personnels, vous vous doutez bien que ce vécu en lui-même met fin à toutes séparations.

C’est instantané.

Le fait de vivre que je suis en vous au milieu de votre poitrine, que le monde est en vous, vous ouvre toutes les portes parce qu’à ce moment là, vous ne pouvez que rester dans la Bienveillance et dans l’Amour parce que vous devenez vigilants à ce qui sort de votre bouche, à ce qui sort de votre pensée, de vos idées, de vos avis, afin de ne pas vous blesser, en blessant l’Autre. Et cela aussi vous allez le vivre.

Que vous ayez acquiescé ou pas les paroles du Christ : « ce que vous faites à chacun d’entre vous, vous vous le faites à vous-même » et ça marche aussi pour l’Amour, c’est à dire que plus vous donnez de temps et d’espace à l’Amour et aux autres plus vous grandissez dans cette lucidité et plus ça devient ample, plus ça prend tout l’espace, tous les ressentis, toute votre vie, ça la prend littéralement d’ailleurs.

Autre témoignage ?

…. Ce matin en me promenant avec des frères et des sœurs dans la nature, tout en marchant j’ai senti que mon corps perdait de la consistance, c’était comme si c’était que des petits pointillés et là cet après-midi avec les yeux fermés je ne ressens plus mon corps si ce n’est une douleur à la cheville gauche qui me rappelle que je suis toujours là.

Je te remercie, cela fait aussi partie de la Résurrection, le changement de densité, l’irréalité vécue même de ce monde devient de plus en plus concrète et c’est un vécu. Vous voyez bien la différence entre ce qui est vécu et ce qui est de l’ordre du discours.

Parler d’Unité et d’Absolu c’est très facile et c’est seulement le vécu de cela, concret qui vous libère, pas les concepts, plus maintenant, plus jamais.

C’est en ce sens que nous vous avions dit les uns et les autres d’oublier les références, de vous présenter face à l’Amour Nu, vous ne pouvez rien emporter, aucune histoire et d’ailleurs dès que vous le vivez, vous vivez pertinemment que tout scénario ou histoire est pesant contrairement à la légèreté de l’Amour Nu, c’est comme ça que ce conclut l’achèvement de la Résurrection.

Autre témoignage ?

La semaine dernière, lors d’un rendez-vous pour un alignement, je ne sais plus lequel…

Tu ne pourras pas t’en rappeler parce qu’ils vont devenir de plus en plus innombrables, (rires), et c’est tant mieux, d’ailleurs vous constatez que la trame même de ce qui se déroulait depuis deux semaines vous ne savez plus quand c’était parce que tout est en train de se réunir dans l’instant présent même si ça a été vécu il y a deux semaines, là aussi cela participe au fait de sortir du temps.

Je te laisse poursuivre.

…Mon corps s’est mis à vibrer extrêmement puissamment puis il a disparu mais j’en avais quand même les contours et en premier met venu une notion de responsabilité.

Oui parce que vous êtes au sens noble, dans la Vie, dans le Sacre, dans le Sacré, dans l’inaliénable. La responsabilité est gigantesque mais elle est légère au cœur parce que vous savez sans le décider qu’à ce moment là plus jamais vous ne pourrez vous faire du mal ou faire du mal à la Vie même par ignorance parce qu’il n’y a plus rien d’ignorant.

Ce sens du Sacré, de la Responsabilité est directement relié à la Résurrection et vous voyez bien et tu vois bien la différence dans ce cas-là entre les discours narratifs, les expériences vibrales et l’état d’aujourd’hui. Peux-tu en spécifier les différences essentielles, est-ce qu’il y a un élément qui peut te faire douter ?

Non.

De ton vécu, non, c’est impossible.

Tu te reconnais, ce n’est pas pour rien que la Source vous a bassiné avec le Serment et la Promesse, comme Uriel, comme d’autres. Le Serment et la Promesse sur un plan chronologique qui n’existe plus aujourd’hui devait être vécu à l’Evénement mais aujourd’hui c’est Vous l’Evénement. N’attendez rien d’autre.

Fructifiez cet Amour par le Silence, par l’Evidence, par la Grâce en vous immergeant dans la nature, en vous immergeant dans l’Amour avec n’importe quel frère ou soeur que vous voyez avec qui vous échangez même à distance et vous verrez que très vite vous deviendrez l’Autre, vous serez en lui réellement et concrètement tout en étant en vous.

La Conscience est multi vocale et multi focale, ce qui était impossible est devenu possible.

Voila pourquoi je vous disais de vous préparer à l’inconnu, à l’inexpliqué car comment veux-tu expliquer ce que tu vis, bien sûr tu le traduis par des mots mais l’évidence est telle qu’il n’y a pas besoin de beaucoup de mots, qu’il n’y a pas besoin de justifications parce que c’est évident et que tous ceux qui viendraient vous dire que c’est votre ego n’ont strictement rien vécu et rien compris de ce qu’est l’Esprit.

La notion même d’ego est inscrite dans l’âme collective et les religions vous ont toujours fait considérer l’ego comme quelque chose de négatif, la transcendance de l’ego n’est en rien supprimer la négativité. C’est ajouter une touche par dessus, qui vient faire fondre la couche qui est en dessous.

C’est exactement ce que vous êtes en train de faire par la Lumière depuis votre point central du cœur et votre corps d’Eternité sur la totalité de votre corps physique, oui, vous êtes en train de vous faire disparaître réellement et concrètement mais vous ne pouvez pas précéder la disparition. Vous êtes obligés quelque part d’être synchronisés entre toutes les Consciences multi focales qui ne sont qu’une.

Et c’est d’ailleurs en ce sens que vous constatez ce que les Anciens et moi-même vous avions annoncé avant même le 14 décembre que plus le chaos allait grandissant plus vous allez être Libres, en Amour que ce soit le chaos sociétal ou même les troubles du corps.

Je te remercie pour ton témoignage et vous voyez que tout ce qui a été dit n’est que le témoignage de la Résurrection même si ça passe à travers un vécu différent, il n’y a rien de personnel. D’ailleurs si aujourd’hui nous réalisons des fusions collectives d’un éther ou des rendez-vous planétaires vous vous doutez bien que quelque chose s’est passé.

Bien évidemment qu’il y a déjà eu des rendez-vous, ne serait-ce que les Noces Célestes comme vous les avez nommées mais là il y avait tous les Archanges, tous les rayonnements de la Lumière, leurs différentes composantes.

Aujourd’hui vous êtes seuls en vous, avec moi, avec l’acolyte, avec un frère ou une sœur dont l’âme est libre, la Conscience est Libre, l’âme est dissoute et en définitive comme le disait le frère tout à l’heure : y a pas de différence entre une âme et la totalité des Consciences qui rentrent dans notre cœur, c’est la même Plénitude. Ce n’est pas une question de nombre de vous dire que plus ça rentre plus c’est lourd ou plus c’est dense bien au contraire, plus il y en a qui rentrent en vous, plus vous accueillez la Terre entière, plus vous êtes éclairés de l’intérieur dans l’Amour le plus total.

Plus vous donnez, plus vous vous donnez, plus vous recevez.

Se donner à la Vie, accueillir la Lumière, intégralement.  Il n’y a aucune circonstance personnelle qui tienne, et encore moins sociétale, et de toute façon vous le voyez bien, où que vous tournez vos yeux les sociétés qu’elles soient occidentales ou orientales sont à vau-l’eau.

Note : L’expression (à vau-l’eau) signifie, aller à sa perte, péricliter.

Elles se désagrègent, elles vont au conflit parce qu’il y a non Amour alors que vous et beaucoup d’autres vivez exactement l’inverse : la Sérénité, le Silence qui vous amènent que vous le vouliez ou non dorénavant à voir ce monde pour ce qu’il est.

Je ne parle pas de la vie, je ne parle pas de cette planète mais de la vie que vous vivez au travers de structures les plus avancées qui se voient, qui vous ont apporté le confort moderne, la sécurité, mais comment voulez-vous être en sécurité au sein d’une personne quand vous êtes dans quelque chose qui est faillible, et qui apparaît un jour et qui disparaît un autre ?

C’est du simulacre.

Vous constatez aisément plus vous donnez de temps, d’espace, d’accueil, de sourire, de regards en Joie, plus vous recevez.

Et maintenant c’est immédiat. Ce n’est pas dans une autre vie, les bonnes actions comme diraient les religions, c’est immédiat. Vous ne pouvez faire autrement et vous ne pouvez vous y opposer en aucune façon, quelles que soient les habitudes d’âmes, quelles que soient les réticences, elles sont balayées de l’écran de votre Conscience, de l’écran de votre vie et en définitive de l’écran de ce monde.

Vous vivez par votre Présence la fin du simulacre, la fin de l’illusion et le dévoilement total de l’ensemble des forces qui s’opposaient à la Lumière que cela soit au sein de Conscience, au sein d’habitude, au sein même vous le savez de formes géométriques construits sur cette Terre, c’est fini.

Ne regardez plus ce monde. Ne regardez plus ses travers. Il n’est déjà plus là.

Qu’est-ce qu’il y a de plus important, ce que vous Etes ou ce que vous faites sur ce monde ?

Même si vous êtes maman vous êtes sensible à l’éphémère ou vous êtes dans votre vérité ?

Ça va être de plus en plus la seule question qui va apparaître sur l’écran de votre Conscience.

Vous ne pourrez plus vous mentir à vous même et vous ne pourrez plus tricher avec vous-même comme avec la vie.

Telle est la puissance de l’Amour, telle est la puissance de la Liberté. Et vous vous rendez compte en définitive à travers de vos témoignages qui vont devenir de plus en plus innombrables, que plus vous témoignez plus c’est intense, plus c’est vrai, plus ça se diffuse, plus ça s’actualise et c’est comme ça que le rêve de ce monde est dissous, que vos rêves au sein de ce monde, comme vos peurs au sein de ce monde sont dissoutes de la même façon, c’est à dire que vous n’êtes plus dupes.

Vous vivez l’Amour et vous savez pertinemment quand il y a ce vécu que rien ne peut vous tromper dans ce qui est vécu, dans ce qui est pensé oui, tant que la pensée n’est pas complètement imbibée de l’Eternité mais ça se fait aussi très vite. Quand je dis « très vite » dorénavant ce n’est pas des mois où des années ni même des semaines, c’est de jour en jour et ça va progresser inéluctablement, inexorablement.

Autre témoignage ?

Notre soeur n’avait pas terminé…

Ah oui pardon !

En fait ce n’était que le début ! (rires) ce n’était que le début de son témoignage.

…J’ai senti ma cage thoracique complètement ouverte qui était noire et au fond de la cage thoracique un Lumière bouillante de mon cœur qui était là et qui irradiait tout le corps…

C’est la Conscience Nue au travers de la Conscience d’Eternité qui, par le Cœur du Cœur émerge dans ce monde et vient ressusciter la fonctionnalité totale de votre corps d’Eternité.

C’est parfait, continue. (rires)

…Je me suis dit : « c’est ça être Christ vivant » et en même temps j’étais complètement Consciente d’être là et tout d’un coup j’ai vu la Terre et plein de cœurs comme le mien qui brûlaient partout sur Terre, j’ai vu que c’étaient des êtres et j’ai reconnu deux sœurs qui ont été absorbées dans mon coeur…

Absorbez-vous les Uns les Autres… (rires)

… et après il y avait beaucoup de frères et sœurs que je ne connaissais pas qui étaient absorbés par mon Cœur…

C’est exactement ce que je vous disais avant de vous laisser témoigner vous voyez ?

Et alors ?

(rires)

…alors tout est devenu noir et totalement en paix et j’ai terminé la session dans le noir.

Et aujourd’hui dans l’état éphémère tu peux constater la différence ?

Je ne suis plus la même.

Vous ne serez plus jamais les mêmes, vous êtes ressuscités, même votre famille ne peut pas vous reconnaître, c’est normal et c’est juste parce que une résurrection qui n’amène pas un changement complet de personnes au sein même de ce monde, c’est impossible. Y a un avant, un après et qui devient de plus en plus net.

Tu es d’accord ?

Oui et ce qui a changé c’est que je suis prête à témoigner et ça me met en Joie alors qu’avant je rasais les murs en quelque sorte.

Vous approuvez que témoigner quand vous êtes vivants, vous êtes devenus un Christ vivant ; vous ne pouvez pas rester dans votre coin en silence, immobile.

Vous êtes obligés d’accueillir, de témoigner, ça se fait naturellement, tout seul, spontanément.

S’il y a quelque chose qui freine, c’est votre personne qui freine et qui croit que la spiritualité doit être cachée aux yeux de la vie parce que vous avez des blessures, des comportements, surtout comme je l’ai dit quand il y a eu des vies dans les escroqueries spirituelles, des religions ou autre.

Tout ça sort. Et vous constatez que ça n’a rien de comparable, que c’est totalement différent même si votre personne dans ce corps de chair est encore là.

La peur de la mort ne peut plus jamais exister. La seule peur qui peut encore se manifester c’est encore la peur de la souffrance parce que ce véhicule physique bien sûr est faillible mais ça c’est l’occupation normale du véhicule mais vous ne mêlez plus rien de spirituel après ça.

Vous êtes réellement Libres de la personne, de l’histoire et de la Conscience elle-même, même si vous n’êtes pas encore sortis et là tu peux le dire : Tout est accompli.

Il te reste juste à vivre, à composer si je peux dire avec ce monde et accueillir, accueillir, accueillir. C’est tout.

Bien sûr, quand vous vivez cela au début, comme tu le dis, avant les expériences elle se taisait aujourd’hui elles sortent spontanément même s’il y a des réticences par rapport aux conditionnements d’âmes collectives, par rapport avec l’ego collectif, vous n’y êtes plus soumis.

Ni le regard de l’Autre, ni vos jugements, l’Amour est réellement devenu ce que vous êtes.

L’Amour est devant comme disait le Commandeur, derrière, à gauche, à droite, en haut, en bas. Que veux-tu qu’il reste comme illusions par rapport à ce monde, à ta personne dès l’instant où tu as accueilli une âme en toi et d’autre Consciences en toi réellement et concrètement.

Tu as fini ?

(rires)

…j’ai oublié quelque chose : à un moment donné, avant d’être absorbée dans le noir, j’ai vu un grand trou et j’ai pensé que c ‘était le trou de l’ionosphère et j’étais aspirée dedans.

Cela peut mais c’est une des correspondances des voies isolantes bien sûr et là il y a plus de voile, c’est troué.

Je te remercie

(merci)

Autre témoignage ?

Alors un dernier témoignage avant de la fin du temps imparti…

Déjà ? (rires)

C’est ça l’ultra temporalité en ce monde !

…ça s’est passé trois jours avant Pâques, je ne pouvais pas dormir parce que l’observateur avait observé toute la journée et je ne pouvais pas dormir et une petite voix m’a dit : « autrefois tu appelais Ma pour t’aligner » et une autre a répondu : « oui mais maintenant ce n’est plus pareil, ça ne fonctionne pas ».

Pourtant immédiatement une force s’est présentée devant moi c’était presque tangible et palpable, m’a pénétré au niveau de la poitrine, du cœur et ma Conscience a su immédiatement que j’étais Ma en totalité, c’était la Vastitude, c’était la Jouissance Infinie, c’était un sourire déployé à l’infini ; je suis restée un instant comme ça et je suis partie et j’ai sombré dans le sommeil et le lendemain matin j’ai eu du mal à savoir qui j’étais sur ce monde et reconnaître ma chambre.

Je te remercie de ton témoignage, comme tu le dis les deux voix que tu as entendues ne sont pas de la dissociation ou de la schizophrénie mais sont réellement deux voix qui sont présentes en toi.

Il y a d’une part l’ego qui est entendu dans ce qu’il reste, il ne peut plus être silencieux, vous l’entendez parler et de l’autre côté vous avez l’enfant intérieur et bien sûr que l’ego ne veut surtout pas que tu fasses ce genre d’expérience, ce qui te prouve par là même que tu n’étais ni l’ego ni l’enfant intérieur.

Tu étais le témoin, l’observateur et en tant qu’observateur, oui, l’Ego, l’Amour, la Lumière, l’Ame des Autres, la Conscience des Autres, la pierre, le ruisseau te parlent.
Et même les grands archétypes, les Etoiles qui sont en stase peuvent être devant toi non pas pour te raconter des mots, ça sert plus à rien mais à vivre que tu étais elles.

De la même façon qu’une âme peut venir en toi mais il ne peut pas y avoir d’identification ou d’appropriation, tu te doutes bien qu’aujourd’hui tu n’es pas Ma ni une divine mère pour autant, alors y a pas de problème.

(rires)

Alors il est temps de pauser.

…il reste cinq minutes…

Une dernière

…c’est un témoignage qui rejoint celui de notre sœur qui a absorbé toutes les Consciences :

Je ne me souviens plus si c’était ce matin ou hier soir, je me suis mise dans la position d’accueil en me disant que j’accueillais tout, tout, tout, absolument tout. Des pensées m’ont traversées et je me suis dit : je les accueille et je les mets dans mon Cœur du Cœur et le Cœur du Cœur s’est transformé en un vortex et j’ai vu plein d’émanations, sans savoir si c’était des pensées ou quoi qui rentraient dans le cœur. Et je me suis dit : j’accueille, j’accueille et mon cœur va transmuter tout ce qui doit l’être et après je crois que je suis partie…
Fin du témoignage.

Ce que tu décris est cette notion d’Accueil, accueillir, parce que c’est une posture de la Conscience, soit vous mettez l’accueil devant soit vous mettez le ressenti devant ou l’intellect devant.

L’accueil inconditionnel ne peut pas s’accompagner d’un mental ni d’autre chose, même. L’Accueil doit être Nu. C’est une réédition sans condition qui est simultanée maintenant avec le sacrifice.

Je te remercie pour ton témoignage et il va être temps de vous laisser vous poser, quant à moi je reviendrais avec mon acolyte pour une syntonie planétaire et aussi pour notre deuxième rendez-vous un peu plus tard dans la semaine où je serais là aussi avec l’acolyte et ceux qui veulent nous rejoindre si vous êtes libres, de la Conscience.

Bidi vous salue et Bidi ne vous quitte plus.

(rires) 

Merci Bidi

A tout à l’heure !

(A tout l’heure !)

********************************

LECTURE AUDIO (MP3)

Canalisation par : Jean-Luc Ayoun

********************************

Téléchargement (Download) : Texte PDF Audio MP3

********************************

Blog (español) : Link Blog (português) : Link

****************

Autres messages : Entretiens de Mai 2018 – Voir le SOMMAIRE

Source : https://lestransformations.wordpress.com/

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 184 Sainte Agathe des monts
Ste-Agathe-des-monts, Qc Canada
J8C 3A1



Print Friendly, PDF & Email