ERIANE – « Ce qui se déroule en ces Temps-là » – (Novembre 2015)

42

« En ces Temps-là de la Terre »

ERIANE

Ce qui se déroule en ces Temps-là

Je suis Eriane, reine des elfes du village-royaume d’Eridan. Je salue votre humanité, tout d’abord.

Sachez que mon nom peut se prononcer de différentes façons, selon votre langage : Eriane, Oriane et Auriane, mais cela n’a que peu d’importance. Je ne viens pas vous parler de nous, elfes, ni même de vous-mêmes. Je viens simplement vous parler de ce qui se déroule, pour vous comme pour nous, en ces temps présents de la Terre.

Beaucoup parmi vous percevez, ressentez, voyez, ou expérimentez même, des rencontres, des contacts avec nous qui sommes là depuis si longtemps sur cette Terre, mais quelque part préservés, si je peux dire, des conditions enfermantes de vos vies.

Nombre d’entre vous, ici, sont venus à notre rencontre, comme cela se produit partout sur cette planète, car comme vous le savez, les séparations qui existaient jusqu’à présent entre votre humanité et nous, elfes, disparaissent extrêmement vite, vous donnant effectivement, et nous donnant aussi la capacité d’entrer en relation et d’échanger. Bien sûr nous pouvons échanger énormément de choses concernant votre vie, notre vie, mais le principal but de ce qui se produit en ce moment n’est absolument pas celui-là. Alors je vais simplement vous donner quelques généralités, afin de vous permettre de mieux comprendre ce qui se déroule en ce moment pour vous, par rapport à nous mais aussi par rapport aux autres peuples libres de la nature.

Les elfes sont organisés en villages-royaumes avec toujours un nombre, je dirais, constant selon les villages, de consciences, dépassant rarement ce que je pourrais dire être une centaine d’individus. Nous demeurons là où nous sommes depuis des temps immémoriaux. Nous n’avons pas besoin ni de coloniser d’autres territoires ni d’essaimer sur d’autres territoires. Tous nos territoires, où qu’ils soient sur cette Terre, communiquent entre eux par des réseaux, des lignes vibratoires si vous préférez, qui nous permettent de voyager d’un point à l’autre de cette Terre en échappant bien sûr à ce que vous vivez vous-mêmes, lié aux forces enfermantes.

Mais en général nous sommes très casaniers, nous ne bougeons pas, nous restons là où nous sommes parce que notre environnement nous suffit largement. Nos jeunes sont envoyés et se présentent à vous comme des elfes voyageurs ou messagers. Ils peuvent parcourir la Terre, non pas à votre façon, non pas non plus dans vos airs, mais en empruntant des couloirs unifiés, si je peux dire. Ces voyages étaient rendus difficiles depuis des temps immémoriaux mais aujourd’hui ils nous sont beaucoup plus aisés. Mais toutefois nous préférons rester chez nous.

Alors je ne vais pas vous parler de l’organisation de nos vies, ni même de nos fonctions au sein de nos villages-royaumes, mais bien plus de nos rencontres. Non pas pour analyser ou décrire ces rencontres mais bien plus pour mettre ceci en résonance avec ce qui se déroule dans le temps de la Terre, que nous vivons les uns et les autres si je peux dire.

Comme cela vous a été dit par de multiples consciences, tout ce qui était divisé et séparé à la surface de la Terre, voit les facteurs de division et de séparation disparaître, vous donnant à voir ce qui pour vous était invisible et je dirais même, pour beaucoup d’entre vous, impensable voilà encore quelque temps.

Je ne vous cache pas que malgré notre côté casanier nous adorons tout ce qui est neuf, tout ce qui est nouveau, et ce qui se passe avec l’humanité actuelle est pour nous, je dirais, une forme d’excitation et de joie de retrouver d’autres consciences n’ayant rien à voir avec nos structures, nos organisations et même notre dimension. L’important est avant tout de nous retrouver. Non pas parce que nous nous étions perdus de vue mais parce que notre rencontre, à quelque niveau que cela se situe – sur votre monde ou dans nos villages -, permet, au-delà de ce qui peut être perçu, ressenti et vécu, de renforcer, si je peux dire, votre connexion définitive à la Lumière.

Ces rencontres n’ont pas pour but de célébrer ou de faire des cérémonies, comme nous en avons déjà fait, même si cela est fort agréable. Le but est simplement de perméabiliser, si je peux dire, votre humanité dans sa totalité à la Lumière et à la Vérité. Il vous suffit simplement d’être présents, de penser à nous aussi, et nous seront instantanément là. Je dirais même que depuis très peu de temps vous n’avez plus besoin de nous rendre visite dans nos villages puisque nous pouvons, dès l’instant ou nous nous sommes rencontrés une fois – et je ne parle pas de moi ou de mon époux mais de n’importe quel elfe, même les elfes voyageurs -, vous établissez à ce moment-là un codage vibratoire qui vous permet de nous retrouver où que vous soyez, et c’est d’ailleurs ce qui se produit, même si cela est beaucoup plus apparent et visible, je dirais, pour le peuple des dragons. En effet, même si nous ne sommes pas issus des mêmes manifestations et des mêmes modes de vie, si je peux dire, il y a des rencontres de plus en plus faciles, indépendamment même de nos villages.

Le but n’est pas de vivre simplement l’expérience et de nous sentir, de nous percevoir, ou d’échanger même des recettes, si je peux dire, concernant l’établissement de la vie en bonne santé. Je vais vous dévoiler un certain nombre d’éléments concernant précisément ce qui se déroule en ces temps-là sur la Terre et qui se déroulera de plus en plus aisément.

Je vous ai dit que nous voyageons ; les elfes messagers empruntent des couloirs vibratoires sur lesquels se sont déposées, depuis déjà de nombreuses années, un surplus de particules adamantines permettant d’ouvrir les portes de nos communications.

Je peux dire en quelque sorte que nos villages, en cette période précise que vous vivez, sont des relais, en quelque sorte, qui vous permettront aisément le moment venu, si cela est votre chemin, de rejoindre les cités de Lumière de Cristal de l’Archange Métatron. Nous sommes aussi des relais par rapport aux Anges du Seigneur qui pourront vous transporter, si je peux dire, en nos villages-royaumes, afin en quelque sorte de gagner du temps et de l’espace pour être en accord avec vous-mêmes, une fois les modifications de la Terre commencées à un échelon bien plus grand encore que ce que vous observez en ce moment.

Je vous rappelle que même si nous profitons de la 3D, et nous sommes installés dans des villages qui correspondent exactement à ce que vous voyez, mais notre fréquence se situe au-dessus de cette 3ème dimension. Souvent, là où nous sommes, il y a ce que vous pourriez appeler des fées, des lutins, parfois des ondines. Les dragons, quant à eux, se situent un peu plus loin de nous. Non pas qu’il y ait inimitié ou, comment dire, intolérance vibratoire, mais bien plus parce que nos fonctions habituelles et spéciales de cette période sont différentes.

Nous, nous sommes possiblement – nos villages -, les relais par rapport à vos regroupements, par rapport à vos évacuations, quelle que soit la nature de cette évacuation. Mais l’important est de vivre une certaine forme de familiarité, non pas spécifiquement avec moi, mon mari ou certains habitants de mon village-royaume, mais bien plus un apprentissage de la Liberté, un apprentissage de la perception et une ouverture précise de vos centres d’énergie, que vous nommez, je crois, chakras ou même Portes, qui vous permettent de naviguer, si je peux dire, en vous-mêmes et à l’extérieur de vous-mêmes, avec grâce et aisance, un peu comme vous vous servez de vos pieds pour vous déplacer à la surface de cette Terre.

Quelles que soient nos occupations et nos vies, nous accordons une place privilégiée, durant toute cette période, à nos rencontres. Surtout pour déverrouiller, je dirais, les portes de vos perceptions des autres dimensions et faciliter votre propre Libération le moment venu.

Notre manifestation est douce. Elle est liée à l’Air mais n’est pas liée au souffle tel que le Verbe des dragons ou le Feu du dragon. Nous sommes ce que ce que vous pourriez qualifier des médiums, des intermédiaires, si je peux dire, entre les dimensions. Nous étions sur cette Terre bien avant que l’homme n’y apparaisse, bien avant que les mères généticiennes ne créent une certaine forme de vie possible sur cette Terre.

Pour nous, le temps n’a rien à voir avec le vôtre, même si nous affrontons, si je peux dire, les conditions saisonnières qui se déroulent de la même façon pour nous et pour vous. Si je peux prendre un exemple, ce que vous nommeriez pour vous une année, ne représente pour nous qu’une minute. Et pourtant, dans cette minute se produisent les quatre saisons. Vous vous doutez bien que quelle que soit l’apparence sous laquelle vous nous percevez, nous avons beaucoup plus d’âge, si je peux dire, que notre apparence.

Alors nous sommes là et nous vous accueillons, indistinctement, tous ceux d’entre vous qui sont prêts à nous recevoir, à nous accueillir en nous rendant visite. Il n’y a pas besoin de compétences particulières, il y a juste à demeurer ouvert à la probabilité de notre rencontre. Si je vous dis cela, ce n’est pas pour vous mais bien sûr pour tous ceux qui liront ce que j’ai dit, parce que les villages des elfes se révèlent progressivement, mais sur l’ensemble de la planète, de même que les autres peuples de la nature. Ce qui veut dire que dans vos environnements, dès l’instant où il ne s’agit pas de villes, vos villes à vous, vous avez toutes les chances de nous rencontrer sans le vouloir et sans le désirer, même. Et je dirais même que c’est la meilleure des rencontres parce qu’elle laisse place à la spontanéité, à la surprise, et à l’installation de quelque chose de différent en vous, et en nous d’ailleurs.

Nous organisons souvent des cérémonies, en quelque village-royaume que ce soit, parce que nous adorons la fête et parce que nous adorons célébrer la Liberté, la Vie, la joie de vivre en nos villages. Du fait de l’apport de Lumière qui s’est produit ces dernières années dans nos villages, et dans tous les villages d’ailleurs, quelles que soient leurs appellations – les regroupements de dragons par exemple -, c’est cela qui a permis de nous rencontrer plus facilement, de nous percevoir, de nous ressentir les uns, les autres.

Mais retenez que l’important n’est pas là, même si la curiosité peut être légitime. L’important c’est de vivre cette rencontre là aussi pour établir cette relation de Liberté qui vous permettra, quand les conditions de la Terre seront telles que cela sera nécessaire de retrouver nos villages-royaumes. D’ailleurs nous accueillerons aussi, dans nombre de nos villages-royaumes, ceux qui auront été transportés par les Anges du Seigneur, non pas pour y demeurer, non pas pour partager nos vies, mais bien réellement et concrètement comme un moyen de transport vous permettant de vous retrouver dans les cités célestes gérées et crées par Métatron, si cela pour vous est indiqué.

Mais même si cela n’est pas indiqué pour vous, notre rencontre fortuite, ou sur rendez-vous comme je peux dire, vous permettra de mieux appréhender ces perceptions nouvelles et de mieux vous faciliter, si je peux dire, votre route, votre chemin, dans la période postérieure à l’Appel de Marie.

Nous sommes en quelque sorte, si vous voulez, les gardiens de nouveaux vortex, de nouveaux portails, quels que soient les noms que vous donnez à nos villages-royaumes maintenant, qui permettent de vous accueillir et de vous laisser transiter en d’autres dimensions ou en d’autres lieux de cette Terre – se situant d’ores et déjà en des dimensions nouvelles de vie. Là est notre mission, si je peux dire, qui correspond simplement à la façon dont nous vivons et profitons des joies et plaisirs de ce monde, qui bien sûr n’ont rien à voir avec vos plaisirs et vos joies.

Plus que jamais, vous serez souvent conduits par vos pas, lors de vos promenades, surtout dès maintenant, à nous rencontrer. Cette rencontre se fera toujours par une perception, une vibration, un sentiment aussi, profond, d’allégement en rentrant dans nos territoires, en tout cas à leur lisière ou à leur périphérie, comme ce fut le cas ici. Rappelez-vous que quoi que nous vous communiquions, quoi que nous vous échangions, ceci fait partie des protocoles que vous nommeriez de bonnes manières. Mais au-delà de tout cela, il y a vraiment des codages vibratoires qui sont déposés dans vos structures nouvelles que vous nommez, je crois, le corps d’Êtreté, qui permettront le moment venu, si cela est nécessaire, d’oeuvrer avec vous à votre propre transition en d’autres lieux, en d’autres temps ou en d’autres dimensions.

Comme je l’ai dit, nous sommes souvent entourés d’autres peuples élémentaires, même si ceux-ci se tiennent en dehors de notre village-royaume à proprement parler.

En ces temps-là de la Terre, nous oeuvrons par la présence de la Lumière qui s’est, comme vous l’ont dit certains Melchisédech, je crois, agglutinée autour de nos espaces de vie, et la rencontre se fait à ce niveau-là. Elle ouvre en vous les Couronnes, elle ouvre en vous de nouveaux circuits et elle amplifie la perception. En cela l’expérience est importante, même si vous n’avez pas à transiter ou à passer par nos villages-royaumes en leur périphérie. Si vous êtes d’ailleurs attentifs, dès l’instant où vous pénétrerez dans notre sphère, dans nos lieux, vous sentirez bien sûr vos Couronnes. Vous sentirez une joie, un sentiment aussi bien sûr d’allégement, comme si la gravité diminuait pour vous. Vous vous retrouvez plus légers.

Bien sûr il n’est pas aisé, pour nous comme pour vous, de se parler directement, mais l’intérêt n’est pas là. L’intérêt est vraiment d’ouvrir en vous, ou d’activer si vous préférez, des structures qui sont déjà présentes mais à une autre octave. Ce sont vos propres vortex ou portails de Lumière qui s’appellent, que vous avez nommés Portes, Étoiles ou nouveaux corps. Nos rencontres vont aussi stabiliser votre propre accès aux moments d’Éternité que vous vivez de différentes façons, comme cela vous a été longuement, je crois, expliqué par vos Anciens ou encore vos Étoiles.

Je viens vous demander, bien sûr, d’aller au-delà de la curiosité – même si cela est passionnant – de la rencontre, mais de vous immerger à la périphérie de nos villages-royaumes parce que ce sont des lieux privilégiés de rencontre, vous l’avez compris, au-delà de nous et de vous, entre la dimension dans laquelle vous êtes et la nouvelle dimension de vie de la Terre, ouvrant des circuits, ouvrant aussi votre conscience à la réalité de nos Présences et de votre propre Présence en l’Éternité.

En quelque sorte, je pourrais dire que venir à nous, c’est aller vers vous. Quant à nous, nous avons en quelque sorte l’habitude, vu notre durée de vie au sens commun, de ces moments privilégiés que vous vivez en ce moment et qui se reproduisent, en votre échelle de temps, à peu près tous les trois à quatre mille ans.

Nos lieux sont des lieux de guérison, des lieux de transmutation, des lieux d’ouverture et des lieux, vous l’avez compris, de transit vers votre destination.

Ainsi, que cela se déroule de manière tout à fait spontanée, maintenant et de suite, et aussi là où vous êtes et quand vous lirez ou écouterez, il y a des moments indépendants de vous et de nous, en nos lieux, où se produit une alchimie très intense entre votre vitalité, votre corps vital et je dirais le corps vibral des villages-royaumes. Ces moments-là, qui peuvent se reproduire lors de vos visites sans que nous puissions, ni vous ni nous, le décider, ce n’est pas relié aux cérémonies par exemple de pleine lune comme nous en avions organisé une il y a quelques mois de votre temps, mais bien plus les moments de rencontre et de fusion entre la dimension altérée de la Terre et la dimension d’Éternité de la Terre, ainsi que la vôtre.

C’est cela qui est important et c’est cela qui mérite que vous vous penchiez sur nous, non pas avec une curiosité malsaine ou avec le besoin de trouver du merveilleux, parce que ce qui est merveilleux, ce n’est ni vous, ni nous, mais effectivement cette interface de rencontre qui réalise une alchimie particulière et qui traduit très précisément, je dirais, le processus de Libération et d’Ascension. Se produit en ce moment même, par ma Présence et votre Présence, l’un de ces moments de fusion. Cela ne demande ni de votre part ni de notre part quelque effort que ce soit, même si bien sûr nous apprécions les cadeaux.

… Silence…

En ces moments où le temps s’arrête, pour vous comme pour nous, il y a réelle communion mais je dirais avec une intensité différente de ce que peut-être certains d’entre vous ont vécu dans des communions passées, entre vous. Il y a à travers nos présences sur la Terre, en ces temps-là de la Terre, et par l‘adjonction des particules adamantines, une forme de Liberté et d’Ascension, et de Libération, en nos lieux.

Nous avons aussi la capacité, je dirais, de vous appeler. Comment et de quelle manière ? Le plus souvent, bien sûr, nous ne pouvons pas arriver jusqu’à vous, là où vous êtes. Mais nous pouvons envoyer, si je peux dire, ce que je nommerais un « doigt de Lumière » jusqu’à plusieurs kilomètres en termes de distance terrestre, par rapport à là où nous sommes. Cela, bien sûr, créera un appel, même si celui-ci n’est pas particulièrement clair. Et quand cet appel se produit, même si vous êtes dans un endroit qui est très habité, vous allez avoir l’occasion d’apercevoir, ou de sentir, en regardant au-dehors de chez vous, un endroit, loin ou proche, qui vous semblera baigné dans une brume blanche ou dans une lumière blanche, selon les horaires du jour ou de la nuit. C’est là que nous vous appelons, et que la Lumière vous appelle.

Nous sommes en quelque sorte, durant ce temps particulier de la Terre, l’équivalent à notre niveau de ce que vous pourriez appeler, et que vous appelez d’ailleurs, les quatre Éléments ou les quatre Cavaliers, représentant pour vous les archétypes élémentaires liés, comme vous le savez peut-être, à vos lignées. Mais retenez, en venant chez nous ou lorsque nous vous appelons, que l’important ne sera jamais les mots échangés, ni même les présents que nous pouvons nous faire, mais bien plus de faciliter l’interpénétration des dimensions concourant à la Libération de votre humanité et de cette Terre de 3ème dimension.

Est-ce à dire que nous allons disparaître au moment de l’Ascension, parce que je crois que, aussi bien les Melchisédech que d’autres intervenants de la Lumière vous ont parlé que la 3ème dimension disparaîtrait ? Mais nous, nous sommes déjà en 5ème dimension, et au sein de nos villages les structures de vie ne seront pas affectées et persisteront, mais seront invisibles pour qui que ce soit, préparant là aussi ce que vous pourriez nommer, pour l’instant en tant que personne, un passage de l’Extraterre à l’Intraterre. Même si cela est une vision ou une explication parcellaire et morcellaire.

Ce qui est important dans nos rencontres, quelle que soit leur apparence (de ces rencontres), quelle que soit leur manifestation, est vraiment de faciliter pour vous la capacité à translater, à modifier votre conscience d’un aspect limité à un aspect révélé. Nous essayons dorénavant, que cela soit par nos royaumes-villages ou par nos elfes messagers, de nous manifester de manière plus évidente à énormément de personnes humaines sur cette Terre. Les circonstances mêmes de la Terre, avec la propagation de la Lumière, rendent possible nos interactions de manière plus large et plus lointaine, même de nos villages-royaumes.

Certains d’entre nos elfes voyageurs, d’ailleurs, peuvent vous être délégués pour vous accompagner, de la même façon que des Étoiles ou des Melchisédech. Mais là aussi ceci n’a qu’une fonction, c’est de vous préparer, au-delà de toute curiosité intellectuelle ou même de sensation ou de perception, à votre translation dimensionnelle.

… Silence…

En ces moments-là, comme maintenant, s’établit le Silence, la Paix, qui est en quelque sorte l’émanence et l’immanence du Verbe, qui pour vous représente quelque chose, je dirais, de très nouveau et qui est même indépendant de ce que vous appelleriez vos vibrations, vos chakras, vos Portes, vos Étoiles. C’est la qualité de votre conscience qui change directement, dès que nous communions à l’orée de nos villages. Il peut y avoir aussi certaines résonances qui se font avec notre peuple par rapport à l’une de vos lignées liée à l’Air.

… Silence…

Et c’est dans cette paix que s’ouvrent les ultimes portes de votre Résurrection. Ce n’est pas une action que nous menons, nous ou vous, c’est justement la rencontre entre l’éphémère et l’Éternel qui permet cela.

Certains d’entre vous transiteront par nos villages-royaumes et certains seront même apportés jusqu’à nous par les Anges du Seigneur. D’autres n’auront pas vraiment ni de nécessité ni de curiosité, et encore moins d’utilité, parce que leurs lignées, leur origine et leur devenir n’a rien à voir avec nous. Ce n’est pas que nous refusons les contacts, ni vous d’ailleurs, mais qu’il y a au sein de nos structures et en périphérie de nos villages, des structures particulières que j’ai appelées vortex et qui sont plus ou moins habilitées, si je peux dire, indépendamment donc de notre volonté ou de la vôtre, à vous recevoir.

Et d’ailleurs certains parmi vous, ici comme partout, se trouvent plus d’affinités par exemple avec les dragons ou avec d’autres peuples de la nature. Mais les dragons et nous-mêmes avons un rôle privilégié par rapport aux autres peuples de la nature, dans ce qui se déroule sur la Terre. Pour un plus petit nombre d’entre vous, beaucoup plus limité, cela peut être les ondines ou encore les peuples de la Terre souterrains des montagnes, les gnomes, mais d’une manière générale, le peuple des elfes, le peuple des dragons, est plus à même d’entrer en résonance avec vous.

Une fois que vous avez rencontré la structure d’un village d’elfes, vous n’êtes plus pareils, parce que vous êtes enrichis de cette rencontre, qui ne dépend ni de vous ni de nous mais qui correspond à des noeuds, en quelque sorte, d’intersection, de croisement et de recoupement entre la 3D dissociée et la 5D.

Contrairement aux dragons, nous ne pourrons nous éloigner, et donc rentrer dans vos domiciles par exemple ; même si nous vous contactons à ce moment-là, nous le faisons par les doigts de Lumière que j’ai évoqués un petit peu avant. La qualité de notre rencontre, non pas de conscience à conscience mais dans l’interaction vécue entre les mondes limités et la 5D, est marquée surtout par l’air, la fluidité, la facilité et l’émerveillement. Je laisserai le soin au représentant des dragons de vous expliquer les différences. Et d’ailleurs si vous-mêmes avez eu l’occasion déjà de rencontrer elfes et dragons, vous percevez instantanément la différence, mais aussi votre affinité plus poussée vers nous ou vers les dragons.

C’est quelque chose qui s’impose à vous par le coeur, par l’intuition, et qui peut vous permettre, de plus en plus souvent d’ailleurs, de vous approcher de la vision ultime et donc de l’Absolu. D’ailleurs certains d’entre vous constatent qu’en approchant de nos lieux de rencontre au sein de nos villages ou à l’orée de nos villages, votre capacité à disparaître de la conscience ordinaire se trouve comme facilitée et aussi magnifiée. D’ailleurs, nous n’avons pas besoin, ni moi, ni mon mari, ni même l’ensemble des elfes du village d’être présents comme lors de certaines cérémonies. Il vous suffit de tomber ou d’être appelés par la lisière d’un de nos territoires pour réaliser cette alchimie entre votre dimension et la nôtre. Ça ne dépend ni de votre personne ni de nous. Là est l’intérêt. Je ne reviens pas, bien sûr, sur l’intérêt lors des mouvements de translation pré-ascensionnel ou pré-Libération.

C’est aussi dans nos lieux, à un moment donné, si vous y êtes conduits ou si vous y arrivez tous seuls, où vous ne pourrez plus être visibles, je dirais, au monde de la 3ème dimension en dissolution, en ses phases finales. Ou de la même façon, d’ailleurs, que sur les Cercles de Feu des Anciens – où nous ne sommes pas. C’est comme si vous passiez d’une dimension à une autre et que la dimension inférieure ne puisse plus même vous voir, vous ressentir, en tout cas après les événements où le Soleil et la Terre s’arrêteront. Contrairement à vous, nous avons le souvenir des événements qui se sont produits dans votre passé et concernant ce même processus, et nous sommes en quelque sorte rodés à ce genre de situation.

Mais rappelez-vous que le plus important est la disparition que vous vivrez dans cette fusion des dimensions à l’orée de nos villages-royaumes. Et d’ailleurs, pour ceux d’entre vous qui ont rencontré les dragons, vous vous apercevez réellement qu’il y a une différence significative entre votre disparition à l’orée de nos villages-royaumes, alors que ce n’est pas tout à fait la même chose qui se produit en allant sur les terres des dragons.

… Silence…

Dans certains cas, rares, et pour certains d’entre vous, il y aura une communication que je qualifierais de plus intime. Si cela se produit, cela ne dépend ni de vous ni de nous mais je dirais en quelque sorte de votre origine stellaire qui a quelque chose à voir, bien sûr, avec les elfes, même si aucun de vous n’a jamais été un elfe, sauf au sein de l’Absolu. Il y a des résonances, des affinités vibratoires, des affinités de devenir qui peuvent se manifester.

… Silence…

Nous goûtons ensemble, ici comme partout, d’ailleurs, ces moments de grande paix et je peux aussi vous révéler d’ailleurs, que dans vos propres moments de disparition ou d’Appel de la Lumière, c’est bien sûr l’Intelligence de la Lumière qui agit mais nous sommes – pas nous en tant que entités elfiques mais nos villages-royaumes -, impliqués dans ces Appels de la Lumière. Parce que c’est en nos lieux que la Lumière peut émaner et diffuser le plus facilement. Alors oui, quelque part, nos villages-royaumes vous accompagnent dans votre transition et votre translation.

Et bien sûr si un elfe voyageur se trouve à vos côtés, de quelque village-royaume qu’il vienne, il impulsera en vous, sans aucune volonté, cette paix et cette disparition. Bien sûr, cela ne veut pas dire que toutes les paix et les disparitions sont liées aux royaumes elfiques, loin de là, mais que c’est une composante importante de ce qui est à vivre maintenant, pour vous comme pour nous.

… Silence…

Et bien sûr, dans cette paix-là, vos mots et vos pensées disparaissent parce que c’est une cérémonie, mais pas une cérémonie que nous avons organisée, ni vous-mêmes. C’est la cérémonie de la rencontre, je dirais même l’alchimie de la rencontre, non pas d’un elfe et d’un humain mais bien de ce qui est éphémère avec ce qui est éternel.

… Silence…

Et quand vous vous sentez comme cela, maintenant, eh bien vous êtes tout près de la disparition de l’éphémère. Les résistances tombent, les questions disparaissent et s’évanouissent, la paix et la joie grandissent. Mais retenez que ce n’est ni de votre fait ni de notre fait, mais cela résulte directement de la création temporaire de ces portails, vortex, quels que soient les noms que vous voulez leur donner.

Notre particularité aussi c’est de partager, en quelque sorte, une mémoire que vous pourriez appeler collective ou de ruche, même si nous n’avons rien à voir avec des animaux de ruche, ou des consciences de ruche comme par exemple ce que vous nommez « les petits gris ». Mais dès l’instant où un elfe rencontre un humain, de quelque façon que ce soit, même s’ils n’y assistent pas directement, eh bien la totalité des elfes de tous les royaumes en est informé, parce qu’il y a quelque chose qui change dans nos royaumes mêmes, indépendamment des informations qui peuvent être délivrées par les elfes voyageurs, qui là nous concernent directement parce que nous sommes très curieux.

… Silence…

Et c’est d’ailleurs dans ce silence que tout se déroule.

… Silence…

Et c’est aussi dans ce silence, à l’orée de nos villages ou quand nous venons vous rencontrer, que s’ouvre cette perception-là, et qui facilitera si je peux dire ce que vous nommez, je crois, l’Ultime Présence, préalable à la Libération. Nous ne sommes pas là pour ça mais notre présence permet ça.

Tout cela pour dire que le plus important est de vivre ce qui se vit là, et non pas dans quelques mots que j’aurais plaisir à échanger avec certains d’entre vous.

… Silence…

Voilà ce que provoque notre rencontre. Nous sommes à une octave différente de ma première présentation à vous.

Pour vous comme pour nous, indépendamment de l’affinité particulière ou globale avec les elfes ou avec les dragons, ou avec tout autre peuple élémentaire, il peut y avoir des affinités plus spécifiques de conscience à conscience, je dirais, entre certains parmi vous et certains parmi nous, donnant un contact plus privilégié mais qui n’aura jamais l’allure et l’intensité de ce qui pourra se produire avec les dragons, qui peuvent eux circuler librement, si je peux dire, en tout espace de la Terre maintenant. Aucun de nous, elfes, ne pourra être délégué, je dirais, à plein temps ou à demeure avec vous. Nous réalisons, en réalité, ensemble, dans ces lieux de rencontre, une activation particulière et nous interviendrons ensuite, si cela est nécessaire pour vous, lors des phénomènes de transition et de translation. Je laisserai les dragons expliciter leurs fonctions et leur rôle à eux, et donc les différences avec nous.

… Silence…

Dans l’expérience de notre rencontre, je pourrais dire que vous pourrez trouver, si cela est adapté à vous, même si c’est une mauvaise image, je dirais l’antichambre de l’Absolu.

… Silence…

Je pense que vous percevez ici, comme ailleurs, d’ores et déjà les bénéfices où il n’y a plus de mots, sur votre conscience elle-même. Vous ouvrir à ce qui se vit là, c’est aussi vous ouvrir à tout le reste qui vous était invisible, et nous sommes en joie de favoriser cela en vous.

… Silence…

Si vous nous rencontrez et qu’il existe en vous, je dirais, des formes de difficulté à faire le silence, quand vos pensées prennent le dessus, quand les problèmes prennent le dessus, venez nous voir, non pas nous mais venez à l’orée de nos villages. Que nous soyons là ou pas, vous serez accueillis.

… Silence…

Si nos contacts se produisent, que celui-ci soit unique, ou multiple d’ailleurs, vous constaterez très vite les bénéfices sur votre conscience.

… Silence…

Je suis la reine du village-royaume d’Eridan, et je vous salue en votre Résurrection. Au revoir.

************************

Publié (en langue française) par :
BLOG : LES TRANSFORMATIONS
Conditions d’utilisation pour partage sur les blogs, sites et réseaux sociaux :
Le contenu de ce texte ne doit être nullement modifié ou coupé.
Le contenu de ce texte doit être publié dans son intégralité.
Ceci afin que la progression vibrale ne soit pas brisée.

Voir tous les Messages des « Entretiens de Novembre 2015 » dans le SOMMAIRE

Partagé par : Messages Célestes
[sc:bas_de_page]

Comments are closed.