Etat de votre Conscience – 2ème partie

56

Session à Mirabel et Blacons n° 11-39 (près de Valence – 26 Drôme)

Animée par les Elohims Yosuel et Arzael,
les Maîtres Ascensionnés Elabel (Roi Arthur) et Saint-Germain

canalisés par Ma Nanda Aweh

Samedi 04/07/2015

Etat de votre Conscience – 2ème partie :

- Ma Nanda Aweh : Nous prenons une profonde respiration……… Nous Nous laissons aller………. Présence… Conscience consciente……

Nous respirons profondément………… Permanence, sans aucune interférence du mental ou de la personnalité humaine……….

……Pause……

- Arzael : Mes Amis, Je Vous salue. Alors Moi, Arzael, Je vais Vous aider à comprendre certaines choses dans le ressenti profond de ce qui peut Vous amener à être un peu plus en conscience, mais à bien d’autres niveaux, quelque soit les Nouveaux à ce groupe, Ils en tireront un grand bénéfice, et bien sûr, s’Ils persévèrent, alors Ils seront guidés à leur juste niveau… Mes Amis comment Vous sentez-Vous ?…..

…….Pause……

- Adamantah, ma chère Amie, peux-Tu Nous répondre ?

- Ma : Et Je Vous rappelle que Nous faisons Tous la même chose, puisque cela Nous concerne Tous à différents niveaux.

- Adamantah : D’un côté beaucoup de joie…et d’un autre côté, ben, surtout dernièrement, un certain agacement sur un…par rapport aux contraintes : contraintes de temps, contraintes de ce système, contraintes de tout ce… Voilà. Sinon ça va.

- Arzael : Qu’est-ce-que Tu attends pour « être », pour aller au-delà de ces contraintes, pour rester Toi, quelque soit ce que Tu as à faire, puisque Tu sais parfaitement, que pour le moment, Tu es amenée à faire ce que Tu fais ?
- Adamantah : Eh oui.
- Arzael : Mais Tu peux le faire avec légèreté, avec la joie dans le Cœur…
- Adamantah : Aussi oui.
- Arzael : Sans souffler constamment, parce que Nous T’entendons…
- Adamantah : Oh, Je sais que Vous M’entendez, d’ailleurs ça Me fait bien rire, car Je sais que Vous M’entendez.
- Arzael : Sans rouspéter en continu…
- Adamantah : Oh, en continu, il faut pas exagérer non plus…..(Rires)…
- Arzael : Si J’avais un de vos appareils, Je T’enregistrerais…(Rires de Nous Tous)…et Je Te le ferais réécouter…
- Adamantah : Oh oui, On se marrerait ensemble, oui.
- Arzael : Ça, ce serait une joie, parce que Moi, Je M’amuse…
- Adamantah : Je sais que Tu T’amuses…
- Arzael : Et Toi Tu pestes. – Adamantah : Je peste et Je M’amuse…après coup.
- Arzael : Tu pestes et Tu es agacée.
- Adamantah : Oh oui, ça c’est sûr.
- Arzael : C’est pas vraiment de l’amusement.
- Adamantah : Non, Je M’amuse après coup, de ma…comment dire ? De Me laisser embarquer là-dedans quoi, de…
- Arzael : De ton incapacité à « être ». Parce que comme Tu sais que Tu dois faire ce que Tu dois faire, alors réapprends à faire toutes choses avec ton Cœur, avec amusement, quelques soient ces contraintes. Et plus Tu dépasseras un certain niveau de lassitude, un certain niveau d’agacement, un certain niveau d’incompréhensions sur ce que Tu vis, Tu pourras alors accélérer, mais sans y penser, sans mettre de compromis, sans être dans l’attente, simplement être Toi à chaque instant, dans l’instant de tous les instants, dans ta Présence. Alors Tu pourras accélérer le processus où Toi-même Tu comprendras ce que Tu Es à différents niveaux de ta Conscience, et Tu pourras alors commencer à créer pour Toi, et Nous y reviendrons. Et il en est ainsi pour Vous Tous. Vous savez que pour le moment, Vous êtes amenés à faire ce que Vous, Vous êtes amenés à faire. Acceptez-le dans la conscience d’être, acceptez-le dans la pleine Lumière que Vous Êtes, et procédez à votre reconversion sans Vous sentir désabusés, mais surtout sans Vous sentir démunis par rapport à ce que Vous savez maintenant de ce que Vous Êtes, par rapport à une continuité dans ces contraintes, et surtout par rapport à ce que Vous ne voulez plus vivre.
- Annie : J’ai une question ?
- Arzael : Je T’en prie mon Amie.
- Annie : Et les impondérables ? Les impondérables financiers qui tombent comme ça quand on n’en veut plus ?
- Arzael : Oh mon Amie, Nous y reviendrons….(Petits rires de Certaines)….car ces impondérables financiers correspondent en totalité à ce que Tu as à dépasser pour ressentir pleinement, en Toi, ta propre Puissance à générer toutes choses dans la Lumière, sans ne plus vivre un seul instant le manque, les peurs, les soucis, la réaction, l’incapacité à « être », à rester Soi, à tourbillonner encore dans l’Humain. Lorsque Tu comprendras que dans ta propre Lumière tout peut être généré facilement, tout peut être créé à l’instant, mais sans qu’il n’y ait aucune interférence au niveau des énergies duelles. C’est là où Tu en es. Il Te faut persévérer, ne pas Te décourager, et savoir qu’à un moment donné, Tu vas avoir une perception de ce qu’est, dans la pleine Lumière, le dépassement de tout ce qui est vécu dans l’Humain. Comment peux-Tu dire : – « Je suis un Être qui dans la Lumière peut tout manifester. »…si Tu n’arrêtes pas de penser à tes soucis, de penser au manque, de penser à tes factures à payer, de penser à tout ce que Tu vis. Alors bien sûr, Tu vas Me dire : – « C’est une réalité. » Et Moi, Je Te dirai : effectivement, c’est une réalité, mais une réalité au niveau de ce que Tu Te permets de vivre et de penser, et donc de créer. Lorsque Tu ressentiras que dans la pleine Lumière que Tu Es, tout cela n’existe pas et qu’il y a simplement à « être », sans que tout ce que Tu vis ne sois déjà plus ce que Tu Es, alors Tu seras à même de changer ta réalité et d’en créer une autre. C’est ce que Nous Vous révélons petit à petit, c’est ce vers quoi Vous-Vous acheminez, et Vous savez qu’il Vous faut encore dépasser certaines choses, tant Vous êtes encore pris dans certaines pensées limitatives, et surtout créatrices d’une vérité que Vous Vous permettez de vivre, alors que Vous pouvez en changer la conception, mais cela est le chemin, et cela est ce que Tu dépasseras si Tu ne lâches pas, si Tu ne Te décourages pas, et si Tu décides fermement que ta condition de vie est quelque chose que Tu n’es pas encore à même de dépasser, mais que Tu es à même de dépasser le moment venu. Alors Je Te le dis : bien des choses changeront pour Toi, et Nous T’accompagnerons. Cela devait être dit, et Je le dis…
- Annie : Merci.
- Arzael : Alors maintenant ne crois pas surtout que cela va perdurer. Cela T’appartient dans ton cheminement de décider que les choses peuvent changer, et que le Maître incarné que Tu Es, dans la pleine Lumière qu’Il Est, peut concevoir les choses différemment, autrement, et accepter qu’au delà de ce que Tu vis, Tu peux concevoir une vérité dans laquelle Tu Te vois vivre, dans la certitude que ce que Tu émets pour Toi, est déjà ta réalité. Alors ce que Tu émets est une impulsion qui trouvera sa résonance avec une autre impulsion, et la force ainsi engendrée amènera la réalisation. C’est ce que Nous allons Vous apprendre petit à petit, ne désespérez pas, ne croyez pas que ce que Nous Vous disons est un leurre, mais réapprendre la puissance de la Lumière, demande des dépassements jusqu’au ressenti de ce qu’est la puissance de la Lumière, de ce que Vous êtes ici en incarnation, au-delà de l’Humain que Vous avez cru être. Et Nous y reviendrons à chaque fois. Et Je Te laisse mon Amie. Alors qu’est-ce-que cela Vous a amené à ressentir ? Je voudrais bien le savoir pour pouvoir épiloguer et aider tous Ceux qui sont dans cette même condition et qui écouteront ou liront cette session. Jean-Charles peux-Tu Nous répondre ?
- Ma : Et Nous faisons Tous la même chose, en Nous, cela Nous concerne Tous.
- Jean-Charles : Moi Je…J’ai trouvé ce passage euh, excellent, excellent parce que c’est…Je le ressens et J’y crois, J’y crois à cent pour cent. C’est…
- Arzael : Tu y crois à quel niveau ?
- Jean-Charles : J’y crois euh…Je pense plus au niveau mental, qu’au niveau du Cœur, mais hum, Je M’entraîne tous les jours à le ressentir…
- Arzael : Alors accepte une chose : Tu es dans une perception bien plus élevée que la majorité des Humains. Ne Te crois pas arrivé, car le chemin est long et interminable… ….(Petits rires et exclamations de certains d’entre Nous)…
- Adamantah : Ah, encore Arzael…
- Ma : Non, Je comprends ce qu’Il veut dire
- Adamantah : Non, mais Je comprends aussi, on le sait…….(Rires)…
- Arzael : Cela veut dire que lorsque Tu lâcheras, et Tu peux le faire maintenant, ainsi que Vous Tous : – « Ce que Je ressens est ce que Je Suis, et ce n’est pas une fin en Soi. » C’est même, Je dirais, le début du tout début, du début du tout début…(Rires)…et du début du tout début…
- Adamantah : C’est une merveilleuse aventure…
- Arzael : …De ce que Vous allez être amenés à vivre au-delà de toute expérience vécue depuis des éons, et même bien au-delà, et que Vous allez rentrer pas à pas dans une conscience plus élargie, dans une conscience qui Vous permettra, si c’est ton choix dès cette vie, de générer bien des choses, de vivre au-delà de ce que les Humains vivent, et de créer une autre réalité que ce que Vous vivez, à la différence que cela ne sera jamais une fin en Soi, puisque la découverte sera infinie d’une certaine façon, et Nous y reviendrons. Alors mon cher Ami, accepte d’être pleinement Toi………. Accepte de ne plus Te laisser avoir par ton ego……… Accepte de vivre pleinement ce que Tu Es……….. Et laisse-Nous œuvrer à travers Toi. Et si Tu es en accord, le moment venu, Nous Nous exprimerons d’une façon où Tu pourras communiquer avec Nous, selon ta capacité à Nous percevoir, ou selon ta capacité à vouloir être seulement dans le ressenti intuitif. Nous y reviendrons. Maintenant sache que Tu T’es longuement cherché, Tu as fureté un peu partout, Tu as mis ton nez dans bien des choses, il Te faut maintenant comprendre que c’est à Toi qu’appartient le choix d’aller à la découverte de Toi-même en ton Cœur, et uniquement en ton Cœur. Bien des choses se disent, bien des choses sont transcrites, et bien des choses sont des leurres, et bien des choses sont des communications à des niveaux où Ceux qui les transcrivent ne sont même pas conscients de « Qui Ils Sont », ne sont même pas conscients de ce qu’Ils disent, et transmettent. Cesse de Te chercher et ressens en Toi ce que Tu Es. Ressens en Toi ces effusions sans en avoir peur…….. Ressens en Toi que Tu es la pleine Lumière…….. Et prends tes décisions dans ton Cœur, affirme-Toi. Vois-Toi vivre dans ton Cœur ce que Tu as envie de vivre ou de créer, n’y mets pas d’attention ni d’attente, n’y mets pas de « comment », « quand », mais ressens que c’est déjà ta réalité, et laisse faire les choses dans la certitude que c’est déjà accompli. Alors Tu verras des choses étonnantes s’en venir à Toi, et Je n’en dirai pas plus. Si c’est ton choix de continuer à ce que Nous Te guidions, à ce que Tu puisses Te permettre, mais c’est ton choix, il n’y a aucune obligation il n’y a aucune contrainte d’assister aux sessions qui Te permettrons de comprendre toujours un peu plus ce que Tu Es, et ce que Tu es à même de dépasser pour ne plus être pris dans certains engrenages et surtout certaines retenues. Ne cherche pas à aller plus vite, car Tu aurais plus d’interprétations désabusées…
- Adamantah : Déconvenues… C’est désabusement.
- Arzael : Désabusement ? Hum…
- Jean-Charles : Désillusions ?
- Arzael : En quelque sorte ! Parce que cela engendre des énergies contradictoires, alors qu’en avançant à ton rythme, en restant Toi-même, en étant conscient de « Qui Tu Es », dans la Joie d’être, les choses pourront se faire petit à petit, lorsque Tu es à même de percevoir à bien des niveaux ce que Tu as mis en place et que Tu dois ressentir dans la compréhension de ce que cela T’amène à dépasser pour l’accueillir dans l’Amour et dans la compréhension subtile de ce qu’est cette expérience. C’est ainsi que tout peut être dépassé dans ce ressenti profond, au-delà des ressentis humains, de ce que toute expérience est dans l’Amour pour Vous-mêmes de ce que Vous Vous êtes donnés d’expérimenter. Je sais, c’est un peu complexe, mais comment expliquer quelque chose avec des mots très limités de ce que Tu seras à même de ressentir, et que beaucoup ici ont vécu, phase après phase. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Persévère d’être en Toi Ressens l’Amour que Tu Es… Cet Amour que Tu es à même de Te donner, de ressentir pour Toi, de L’accepter enfin, sans ne plus Te croire un Être à part, sans ne plus Te croire un Extra-terrestre, mais vraiment un Humain qui incarne la Lumière qu’Il est Lui-même de toute éternité. Et c’est ce qui devait être dit, et Je Te salue…
- Jean-Charles : Merci.
- Arzael : Alors mes Amis, qu’est-ce-que Vous en avez compris de cette explication un peu… – Exclamation de Nous toutes : « Alambiquée ».
- Arzael : Merci les Filles…..(Rires)…
- Ma : On devrait tous se réunir en « Une »…..(Rires)…
- Arzael : Car vos mots étant limités, c’est vrai que nos explications peuvent paraître, un peu parfois, très alambiquées. Alors, qu’est-ce-que Vous en avez ressenti ? Et ça c’est important… Elémah, ma chère Amie, peux-Tu Nous répondre ?
- Une Participante : Emaliah.
- Arzael : J’ai bien dit : Elémah….. (Anne vient de recevoir son nom Divin)
- Adamantah : C’est pour Anne ?
- Ma : Mais ! (en s’amusant…)
- Adamantah : Ben excuse-Moi……(Rires de Nous toutes)…… Bonjour Elémah…… (Rires)…
- Anne : Bonjour Elémah. – Une Participante : Bonjour Elémah.
- Ma : Bonjour Elémah.
- Anne : Je suis heureuse d’avoir un nom qui arrive comme ça, euh…hum, hum. En fin de compte J’ai été touchée, et J’ai beaucoup de mal à intellectualiser, quoi, J’ai heu…
- Arzael : Alors mon Amie, surtout ne l’intellectualise pas, car là Tu entres dans le jeu total du mental, alors que Nous Vous apprenons à ressentir en votre Cœur, au niveau de votre propre Conscience. Demande à ta Conscience Elémah, de T’insuffler ce qu’Elle est à même de T’insuffler, et laisse ton mental. Tu crois que Je Me suis adressé à Toi pourquoi ? Parce que plus on Vous dit : ne cherchez pas à comprendre, et plus Toi Tu intellectualises……
- Elémah : Ah non ! Je ne cherchais pas à l’intellectualiser, au contraire. C’est difficile de mettre des mots, donc, J’en mets pas. J’ai dit : J’ai été touchée, et Je sens comme quelque chose de fort qui se… qui s’est ouvert au niveau du Cœur.
- Arzael : Et si Je Te disais : J’aime ta réponse ? …..…(Rires de Nous toutes)…… Et c’est ce que Tu avais à répondre. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que si on essaie de Te piéger, Tu T’affirmes.
- Elémah : J’aime ce mot ! ……(Rires de Nous toutes)…… Tournez autour de Moi, alors…et voilà.
- Arzael : Et si Tu T’affirmes, c’est que Tu as envie de dépasser quelque chose que Tu avais peur. Ce quelque chose que Tu avais peur est : – « Comment puis-Je être Moi, M’affirmer, sans rentrer dans le positionnement des contrôles pour Me protéger, mais d’accepter que Je peux Me positionner en étant Moi dans mon Cœur, et en ressentant pour Moi, et sans cet ego exacerbé, ce que Moi-même Je peux ressentir et dire. » Peux-Tu, dans ta profondeur, ressentir ce que Nous Te disons, afin de déloger les derniers éléments, à extirper au niveau de certaines protections que Tu Te mettais de peur que l’on Te manipule, de peur que l’on Te contraigne, de peur que l’on Te contrôle, et de peur que l’on T’impose ce que l’Autre attend de Toi…………. Cela a été une de tes conditions à ne pas pouvoir Te réaliser, à ne pas pouvoir être Toi, et à Te mettre de grosses barrières, par rapport aux Autres, par rapport à ce monde tel qu’il est, par rapport à ta propre vie, par rapport à tes relations, par rapport à ce que Tu as toujours eu peur que l’on T’inflige : – « Je ne suis pas tout cela. Je ne suis pas ce que tous les Autres veulent M’infliger. Je ne suis pas tous ces contrôles de protection, et Je ne suis pas les peurs en général. Je suis Moi, pleinement Moi, en conscience, « Je Suis », et Je Me permets maintenant de le vivre. Je Me permets maintenant d’accueillir les Autres, sans peur que l’on M’afflige, sans peur que l’on M’impose quoi que ce soit. Mon Cœur saura toujours dire ce qui doit être dit. Mon Cœur M’amènera toujours là où Je dois aller, et mon Cœur est la réponse à toute solution. » Alors chère Amie, prends-Toi en main, n’aies plus peur de ce que Tu Es, ne fais pas ambages de ce que Tu Es, ne force pas les Autres lorsqu’Ils ne veulent pas aller, laisse-Les être, aies de la compassion pour Eux, et vis pleinement ce que Toi Tu as envie de vivre, tout en étant naturelle avec les Autres, et en Les acceptant dans ce qu’Ils sont, dans ce qu’Ils vivent, dans ce qu’Ils émettent. Et c’est ainsi. Je Te salue bel Être, et Tu es en bon chemin, prends en conscience, et surtout ne lâche pas d’un iota. Alors mes Amis, J’en ai fini pour Moi, ce fut une joie, il y a eu un gros déballage d’énergies et une compréhension profonde et subtile, que Chacun, Chacune a bénéficiée, qu’il en soit ainsi pour Ceux qui écouteront ou liront cette session. A bientôt mes Amis, Je Vous suis de très près et Je Vous aime comme Vous êtes.
- Elémah : Merci Arzael.
- Ma : Prenez une profonde respiration…………….. Laissons-Nous aller sans penser… ….…Pause…….
- Elabel : Mes Amis, quand Arzael et Ma auront fini de papoter, Je pourrai peut-être M’exprimer……. Ah ! Ça y est, c’est à mon tour. Je Vous salue, et Vous adombre de tout mon Amour. Je suis ce que Je Suis, Elabel et Vous le savez, qui fut…
- Toutes ensemble : Le Roi Arthur !
- Elabel : Le Roi Arthur… Alors dans ma précédente vie qui fut le Roi Arthur, Je Vous en ai dit un petit peu, et J’en dirai un petit peu plus, et après on recollera les morceaux…J’ai été un amalgame de beaucoup de Consciences, mais en même temps, J’avais une conscience humaine, en même temps J’avais des désirs, J’avais des joies, J’avais des déconvenues, J’ai eu des souffrances, il M’est arrivé de pleurer plus d’une fois, mais J’étais toujours dans cette perspective de ne jamais lâcher ce que J’étais en réalité. Mais Vous voulez que Je Vous dise, Moi qui Vous suis de très près, Je peux Vous dire que Vous qui êtes là, et Certains qui entendront ou liront cette session le ressentiront, Vous avez été au-delà de vos souffrances, de vos découragements, de toutes désapprobations, de vos peurs, de vos incertitudes, de vos doutes. Vous avez tenu bon, et pourtant que de larmes versées, et en même temps que d’espoirs entretenus. Alors Vous savez qu’à un moment donné, lorsque l’Être persévère, lorsque l’Être ne lâche pas, lorsque l’Être va au-delà de tous les inconvenus, de toutes les incompréhensions, il ne peut y avoir que la joie dans une certaine réalisation. Pourquoi « certaine » réalisation ? Cela veut dire une réalisation qui se fera selon certains choix, selon certaines réalités que Vous créerez, mais Tous n’arriverez pas à l’Ascension dans cette vie, et est-ce que cela Vous importe ? Si Je Vous dis que de toute façon Vous reviendrez, et comme l’a dit Kryeon, Vous reviendrez en conscience, Vous ne reviendrez plus avec les attributs duels. Vous ne reviendrez plus avec toutes vos souffrances de vies passées, Vous ne reviendrez pas avec cet absurde karma, et Vous ferez des choses grandioses que Vous pouvez commencer à faire dans cette vie. Est-ce que cela Vous encourage ?
- Adamantah : Et bien c’est tout à fait ça.
- Elabel : Alors cessez de Vous croire limités. Cessez de croire que Vous ne pourrez pas changer votre vie. Cessez de croire que Nous sommes la cause de votre non-manifestation de ce que Vous voulez voir se manifester pour Vous…… Alors quand J’étais le Roi Arthur, il M’est arrivé de Me dire : pourquoi parfois Je fais des choses extraordinaires au point de faire peur à la populace du moment, et d’avoir l’admiration de bien d’Autres ? Je Me disais : mais qu’est-ce que Je suis pour vivre des choses intenses, pour vivre des extases extraordinaires, et parfois de Me retrouver seul, face à Moi-même, sans pouvoir parfois faire des choses si simples, tout simplement ? Parce qu’en étant un amalgame J’avais la puissance de « la Source », J’avais la puissance de tous Ceux qui œuvraient à travers Moi pour une cause bien déterminée, et Nous en reparlerons. Mais lorsque ces Chéris ne M’impulsaient pas, J’étais face à ma propre conscience humaine, et cela était parfois difficile, et Vous voulez que Je Vous dise ? C’est ce que Vous avez décidé de traverser pour Vous affirmer en étant Vous, sans être insufflés par « la Source », jusqu’au moment où Vous-mêmes serez dans une telle certitude de ce que Vous Êtes, que insufflés ou pas, rien ne Vous empêchera d’aller au-delà de toutes interférences, de toutes manifestations intérieures par Vous-mêmes ou extérieures, et de Vous dire fermement « Je Suis », et quelque soit ce que Je vis, Je le proclame, et tout ce qui peut interférer n’est pas ce que « Je Suis »s, ne doit pas M’empêcher d’être, ne dois pas M’empêcher de manifester ce que Je veux voir se manifester. Et quelque soit ce qui est émis, ce n’est pas ce que Je Suis, et ce que Je Suis, infusé ou pas, est la Puissance de la Lumière, de la Force, et de ma propre créativité. Alors à ce moment-là, Vous émettez quelque chose de puissant, et ce quelque chose de puissant génère des Energies qui vont se mouvoir dans leur propre conception, dans leur propre configuration, et elles vont engendrer, avec des Energies similaires, ce qui deviendra votre réalité. Et cela devait être dit. C’est mon intervention, et Je Vous salue. Soyez bénis chers Amis, Vous êtes grandement accompagnés, affirmez-Vous dans ce que Vous Êtes, et c’est dans ce positionnement ferme et clair que tout Vous parviendra, et ensuite Vous serez insufflés à l’infini, et Vous n’aurez plus besoin de faire d’efforts quelconques. Soyez Vous, et Je Vous adombre à l’instant même de toute ma Puissance et de tout mon Amour. Et il en est ainsi… …….Pause…..
- Ma : Prenons une profonde respiration………………….. Laissons-Nous aller………………. ……..Pause…..
- Saint-Germain : Oyez ! Oyez ! ………. (Rires)…
- Jean-Charles : Gentes Dames…
- Elémah : Et Damoiseaux………… (Rires de certaines d’entre Nous)…..
- Jean-Charles : D’un oiseau.
- Saint-Germain : Tu n’es pas Moi mon Ami, mais J’apprécie ton intervention, salut mon Pote ! ………..(Nouveaux Rires, surtout d’Elémah)……..
- Jean-Charles : Ah d’accord…… (Rires de Nous toutes)…… Je L’imaginais avec le chapeau et la plume…
- Adamantah : Mais c’est tout à fait ça, Saint–Germain, voyons…… (Eclats de rires de Nous toutes)…….
- Jean-Charles : Moi, l’image que J’en avais, c’est dans les dessins animés avec…… (Nouveaux rires)…….
- Adamantah : Oh ! Ça, ça lui plairait peut-être moins.
- Saint-Germain : Je T’arrête mon Ami, ne continue pas ! » ……(Petits rires)…..
- Adamantah : Ça n’est pas le…
- Jean-Charles : D’accord. Non, le renard c’était…
- Saint-Germain : Alors gentes Dames… (Hummm…assentiment de notre part)… Et Messire Jean-Charles…..(Rires)…. – Ma : Oh, et Je Le vois bien faire…
- Certaines d’entre Nous : On a droit au baisemain ?…. Aaahhh !!! Exclamations de Nous toutes…hein ? – Saint-Germain : Ça Vous dit Mesdames ?
- Toutes : Oui.
- Saint-Germain : Alors tendez vos mains…..(Rires)……. Je ne baise pas les mains des Hommes…
- Nous toutes : Ooohhh !
- Ma : De ces Messieurs, pardon, Il a dit : « de ces Messieurs »…
- Nous toutes : Merci… (Et grands éclats de rires)…… – Saint-Germain : Les Messieurs, Je Leur fais juste une petite révérence… Et ensuite Je Les regarde droit dans les yeux… Et les Dames Je Leur fais le baisemain, et ensuite Je Les regarde droit dans les yeux. Alors mes Amis, donc Je suis ce que Je Suis, Saint–Germain, le grand Maître de tous les temps, parce que savez-Vous que l’on s’amuse beaucoup avec cette dernière apparition en tant que « Comte de Saint-Germain », mais combien de vies J’ai vécues, combien de vies J’ai empruntées dans des corps ? Alors Ma, combien de corps J’ai empruntés dans ma…
- Grands éclats de rires de Nous Tous.
- Saint-Germain : …Combien de corps J’ai empruntés dans bien des vies ? Mais pour le moment, dans la conscience universelle des Humains, Je reste l’énigmatique Comte Saint-Germain. Le temps viendra où J’apprécierai que l’on M’appelle par mon chant Divin…
- Ma : Voilà… Je crois que c’est …faudra que Je regarde, parce qu’Il Me l’a déjà dit, mais Je n’arrive pas à l’entendre…
- Ama : Emanayeh ?
- Ma : Pas du tout…
- Ama : Pas du tout.
- Ma : En plus ça se fini par « l ».
- Saint-Germain : Mon Amie T’es pas toute seule, il y en a qui T’impulsent, et c’est Eux que Tu ressens…
- Ama : D’accord.
- Saint-Germain : Car Celui que Tu as nommé est très présent.
- Ama : Bienvenue !
- Saint-Germain : Donc Nous n’allons pas épiloguer, car J’ai des choses à dire… Alors Je vais M’exprimer très directement, parce que Vous savez que ma Puissance est grandiose, Je suis très présent à Vous tous, et J’ai à cœur que Vous dépassiez certaines choses qu’il est temps que Vous dépassiez et que Vous ne perduriez pas à alimenter. Alors ces choses sont, 1 : – « Qu’est-ce que Je M’enquiquine à ne pas rester Moi et à alimenter des conversations stériles ? »… Gente Dame Corinne peux-Tu Nous répondre ?
- Ma : Et Nous faisons tous la même chose en Nous, car Nous sommes Tous concernés.
- Corinne : C’était quoi la dernière phrase ? Parce que J’y étais dessus mais…
- Saint-Germain : J’ai demandé : pourquoi avez-Vous de la difficulté à rester Vous-mêmes et à alimenter des conversations stériles ?
- Corinne : Hum, alors, Je partirai sur des contraintes, le mot contraintes Me vient, et après, sinon, c’est le sentiment de culpabilité.
- Saint-Germain : Peux-Tu ressentir en Toi…
- Corinne : Le sentiment de culpabilité ?
- Saint-Germain : Non, non, lâche ton mental, lâche ton mental : – « Je prends une grande et profonde respiration… Je lâche le mental et la personnalité humaine, Je suis dans mon Cœur. »…………………………………………… Et maintenant peux-Tu ressentir à un niveau plus profond, à un niveau plus non-mental, que ce que Tu viens de dire est simplement la peur de ne pas être conforme aux Autres, de ne pas répondre aux besoins des Autres, de ne pas pouvoir être au même niveau des Autres lors de conversations. C’est une stupidité, mon Amie, cela Te maintiens dans la conscience de masse, cela Te maintiens dans les basses fréquences, cela T’empêche d’être pleinement Toi, et de ressentir qu’en réalité, tout est basé dans un certain conformisme, dans un certain devoir aux Autres, dans un certain devoir d’alimenter des choses pour plaire aux Autres, pour être acceptée. Alors qu’en réalité, Tu sais qu’au fond de Toi, Tu n’alimentes que des énergies de peurs, de dénie de Soi, d’abnégation de Soi, de rejet, de critique, et de mensonges galopants. Cela n’est plus de ton ressort. Tu es maintenant en droit de faire des choix selon ce que ton Cœur Te dit, selon ce que Tu as envie d’être, selon ce que Tu as envie de dépasser, selon ce que Tu n’as plus envie de vivre, et de Te dire enfin : – « Je Suis, Je Me positionne, J’apprends à être Moi, J’apprends à Me re-connaître en mon Cœur. J’accepte les Autres comme Ils sont, Je ne Les dénigre plus, Je ne Les rejette plus, Je ne Les fustige plus, mais Je ne M’implique plus, Je ne prends plus rien sur Moi, Je ne Me nourris plus de leurs énergies, mais dans la Joie d’être, Je laisse mon Cœur s’exprimer, et si cela ne plaît pas, cela n’a aucune importance, Je n’ai plus à jouer aucun jeu, Je n’ai plus à rentrer dans ce que Je ne suis pas, Je n’ai plus à vivre aux dépends des Autres, Je n’ai plus à vouloir être à la hauteur des Autres, dans les basses fréquences. J’élève ma conscience en ma propre Conscience, en mon Cœur. Je décide enfin de vivre pour Moi, je décide enfin de faire mes propres choix, non dictés par le mental ou mon égo, mais par l’Amour que Je Suis, par l’Amour de Moi-même, par l’Amour de « Tout Ce Qui Est », sans ne plus rien rejeter. Je Suis, Je M’aime, Je le vis, et Je décide enfin pour Moi, Je décide « d’être », Je décide de dépasser tout ce que J’ai été, Je décide de lâcher toutes mes retenues, mais Je décide d’aller au-delà de ce que J’ai eu peur de dépasser. » Parce qu’en vérité, Tu as des ressentis profonds, mais que Tu ne cherches pas à développer. Cela veut dire en ressentir la profondeur dépassant ce que ton mental veut en conclure. C’est se permettre de ressentir sans rien faire d’autre que de ressentir pour laisser émerger à des niveaux plus profonds une vérité dépassant l’entendement humain, dépassant la compréhension humaine, dépassant l’intellectualisation, dépassant ce que le cerveau peut amener à vouloir rechercher dans ses programmes ce qu’il peut Te faire ressortir comme réalité basée sur la compréhension humaine. Alors, écoute-Moi chère Amie, Tu as des capacités énormes en Toi, et Tu n’as pas voulu les développer, Tu n’as pas voulu les laisser émerger, Tu les as même en partie rejetées, parce qu’il y a une partie de Toi, que Tu peux laisser émerger maintenant, si c’est ton choix : – « J’ai peur de Me découvrir. J’ai peur de découvrir ce que Je ressens depuis longtemps, mais qui Me fait peur. » Alors pourquoi en as Tu peur ? Tout simplement, parce que Tu aimes Te faire prévaloir auprès des Autres, au niveau de ce que les Humains sont, mais si Tu atteins le niveau d’Amour, en ton Cœur, Tu n’auras plus à Te faire prévaloir auprès de Qui que ce soit, puisque l’Être Divin est Amour dans l’humilité, pas l’humilité basse, l’humilité Je Suis, sans faire ambages de quoi que ce soit, mais en rayonnant dans la joie, ce qu’Il Est. Tu cherches une valorisation, que Tu ne trouveras jamais d’une certaine façon, car Tu le sais, les Humains s’émerveillent de ce que un Être peut vouloir démontrer qu’Il est, et ensuite Le jeter comme une vieille chaussette. Cela a toujours été, et sera toujours dans la condition humaine. Alors qu’un Être qui rayonne, qui est en conscience, n’a pas besoin de se faire prévaloir auprès de Qui que ce soit, dans l’humilité qu’Il est, dans la Joie d’être, dans son rayonnement, Il attirera toujours les Êtres qui auront envie de partager avec Lui, qui auront envie de comprendre comment se fait-il qu’Il soit toujours dans la joie, et qu’est-ce qu’on est bien auprès de Ceux qui ne s’immiscent dans rien, mais qui rayonnent, qui accueillent, et qui sont simplement. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Accepte maintenant d’être Toi………. Accepte d’aller à la rencontre de Toi-même……… Passe des moments en introspection en ton Cœur, n’aies pas peur de ce qui émerge, même si cela ne Te plaît pas, accepte-le, intègre-le, transcende-le, dépasse-le, afin d’aller toujours encore plus dans la pleine Conscience de ce que Tu Es. Et Tu verras qu’il y aura des choses qui s’ouvriront pour Toi, il y aura des compréhensions sur ce que certains Êtres vivent, sur ce que l’Humanité est en général. Tu auras des compréhensions sur ce que l’on attend de Toi et auquel Tu ne voudras plus répondre, sur ce que l’on attend de Toi dans ce système, et que le moment venu Tu pourras changer. Tu comprendras ce qu’est la réalité d’une conscience au-delà de ce voile, et Tu comprendras surtout ce que Toi Tu ne veux plus vivre, ce que Toi Tu ne veux plus perdurer dans bien des faux semblants, dans bien des illusions. Et c’est ainsi, chère Amie.
- Corinne : Merci.
- Saint-Germain : Alors chers Amis, Vous tous ici présents et présentes, dans ce qui a été dit à cette chère Amie Corinne, Vous avez encore compris quelque chose. Il Vous semblait pour Vous, que c’était déjà dépassé depuis longtemps, et pourtant Vous avez ressenti quelque chose qui va Vous permettre dans la maîtrise du Maître, de comprendre une chose importante : tous les Êtres doivent être accueillis, quoi qu’Ils fassent, quoi qu’Ils disent, quelle que soit leur façon d’être, même s’Ils Vous semblent dans la noirceur, même s’Ils Vous semblent laids, même s’Ils Vous semblent affligés, même s’Ils Vous semblent des rebus de la société, Vous devez être en Amour avec Vous-mêmes, Vous devez avoir de la compassion pour Eux, expanser votre Amour et votre Lumière. Vous n’êtes pas obligés de Les côtoyer, Vous n’êtes pas obligés de Les prendre dans vos bras, Vous n’êtes pas obligés de Vous accoquiner avec Eux, mais ne Les rejetez pas, ne rentrez pas dans le jeu de la critique, ne rentrez pas dans l’abjuration totale, mais acceptez qu’il y ait beaucoup d’Êtres qui vivent dans des conditions difficiles, et qui sont très pris dans des consciences altérées, et Je n’en dirai pas plus. Soyez Vous, soyez en Amour avec Vous-mêmes, parce qu’être en Amour avec Soi-même, c’est être en Amour avec « le Tout » et avec « Tout Ce Qui Est », et comme Ma l’a fait en bien des circonstances, regardez-Vous dans vos réactions, dans votre façon d’être, dans votre façon de Vous exprimer, face à des Êtres que Vous ressentez, soit dans des énergies lourdes, soit dans une certaine dépravation, soit dans certaines déconvenues. Qu’êtes-Vous à même de dire entre Vous, sincèrement ?…..… Qu’êtes-Vous à même d’exprimer simplement en Vous face à ces Êtres quels qu’Ils soient ?……. Soyez clairs, soyez honnêtes. Et si quelque chose Vous empêche d’émettre votre pleine Lumière, dans l’Amour que Vous Êtes, alors c’est qu’il y a un dépassement à faire. Où se situe ce dépassement à faire ?… Et bien dans, encore une fois, un manque d’Amour de Vous-mêmes en totalité, parce que Vous avez des moments, lorsque Vous êtes en Vous, dans votre Cœur, ou même à d’autres moments, il y a des moments, où Vous êtes pleinement en Amour avec Vous-mêmes et Vous le ressentez. Et puis il y a des moments où selon la situation, selon vos conversations, selon ce que Vous êtes amenés à échanger, Vous n’êtes plus totalement dans cet Amour de Vous-mêmes, dans la Lumière que Vous Êtes, et Vous pouvez alors très facilement rejeter un Être, en Le jugeant avec des yeux du non-Amour-inconditionnel, et non du non-Amour de Vous-mêmes, et rentrer dans le jeu de la critique, alors que Vous-mêmes êtes déjà des Êtres qui émanez la Lumière, et qui émanez l’Amour de Vous-mêmes, quand Vous Vous le permettez. Alors Je Vous dirai que cette tergivergence il fallait en prendre conscience, il fallait quelle Vous soit amenée sur un plateau, afin que Vous compreniez que plus Vous serez en permanence en Amour avec Vous-mêmes, Vous émettrez des Energies qui ne permettront plus à l’ombre de jouer le jeu du vampirisme, le jeu de la cruauté, le jeu de la guerre, le jeu de la dualité exacerbée, le jeu du plein pouvoir, le jeu de la manipulation, et donc le jeu de l’hypnose. Et il en est ainsi, les Amis. J’en ai fini pour ma part, Je Vous laisse, Vous savez maintenant que Vous êtes grandement accompagnés, et qu’il y aura toujours notre appui, notre soutien, notre Amour Vous enveloppant. Je Vous salue gentes Dames et Messire Jean-Charles, et Vous dis à une prochaine fois. Et surtout avant d’atteindre des temps plus lointains, une certaine maîtrise à Vous nourrir de l’Energie Cristalline, et bien profitez d’un max de votre soirée et Nous trinquerons avec Vous…… ……(Petite pause)…… Et c’est ainsi que Je Me suis exprimé, et c’est ainsi que J’ai à cœur d’intervenir dans vos sessions, et surtout d’être avec ce groupe très puissant, en France, et Je le dis. Vous êtes vraiment un groupe qui émettez une Puissance à l’instant même…… …..(Petite pause)……

Ma : Restez Vous-mêmes en votre Cœur, et vivez pleinement le ressenti de cette belle musique…..

Fin de session avec la Musique de Ludovico EINAUDI – Primavéra

*** Transcription : Emaliah et Amayah

Merci de tout Cœur à Vous Emaliah et Annie pour la retranscription de cette session à Mirabel et blacons. Je Vous honore. Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude. Ma Nanda Aweh

Source : Medidetente – Etre soi meme

Partagé par : http://www.messagescelestes-archives.ca


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.