« Être »

55

La Liberté, c’est l’Amour. Dans ce monde, tout a été organisé pour vous éloigner du divin.

L’Amour, ce n’est pas quelque chose que vous pouvez figer, voir envisager. C’est ce que vous avez toujours été.

Ainsi, vous ne pouvez pas prétendre Etre tant que vous ne considérez pas l’autre. L’autre, c’est Vous.

En Unité, la notion de “l’autre” disparaît. Tout est normal. Tout est fluide, tout est simple. Il n’y a pas de différence entre vous et ce que votre conscience projette sur l’écran extérieur. L’intérieur et l’extérieur sont Un. Donc à partir du moment où vous voyez un “étranger” (bourreau, victime, sauveur, fou, manipulateur, horreur…) à vous-même, vous vivez à côtés de vos chaussures. La personne, elle verra toujours des personnes avec toute la panoplie “sentiments, émotions, mental, connaissances, mémoires, actions, réactions…”. L’Esprit, il met fin à cette vision déviée de la Réalité. Les esprits libres qui rencontrent d’autres esprits libres ne peuvent pas s’enfermer dans une forme ou un concept, sinon ils s’enfermeraient eux-même. C’est une hérésie de croire que vous êtes des personnes et de prendre vos frères et vos soeurs, même dans cette forme humaine, pour des personnes.

Et pour ceux qui croient encore que vous pouvez imiter l’Impersonnel, prétextant que vous employez sa justesse verbale et bien c’est qu’ils n’ont pas encore compris à qui ils avaient à faire. Il est grand temps de lâcher les vélos. On aura vraiment tout vu et tout entendu. L’Impersonnel jaillit comme un voleur dans la nuit. Il n’attend pas que vous le reconnaissiez. Il ne vous attend pas ; il Est. C’est vous en Vérité.

Considérer l’autre, c’est prendre l’autre tel qu’il/elle est. Entier. Dans la simplicité et la spontanéité de l’échange. Il n’y a donc rien à attendre de l’autre, il n’y a donc rien à espérer de l’autre. C’est une hérésie. Il y a juste Etre. Accepter ce qui se déroule. Accepter ce que l’autre vous tend. Fusion naturelle. La Vie est cadeau. Si vous refusez les cadeaux qu’elle vous tend, parce qu’ils ne vous plaisent pas, comment pouvez-vous être libres ? Si vous n’en faites qu’à votre tête, comment voulez-vous placer le coeur devant chaque situation ? Comment pouvez-vous voir d’un point de vue subtil ce qui se passe et la magie de l’amour opérer ?

Aucun Archange, aucune Etoile, aucun Ancien, aucun frère et aucune soeur des Mondes libres ne vous jugera, ne vous condamnera pour vos actions, quelles qu’elles soient. Le libéré-vivant ne peut exclure quoique ce soit ou qui que ce soit. Tous vous poussent, ainsi que moi-même, située en chair de votre côté, à la libération de vos derniers miasmes, pour ceux qui résistent encore à l’Appel de la Mère universelle. Nombreux ont entendu son appel mais nombreux encore tergiversent. Nombreux tentent également de quitter ce monde par tous les moyens (technologiques, portes interdimensionnelles…), sans faire le travail sur eux-même. Ce n’est pas cela la Résurrection.

Un être qui ne s’aime pas suffisamment ne va pas pouvoir accueillir l’autre, qu’il soit humain ou autre. Cela lui est impossible. Il va sans cesse le reprendre, l’insulter, se moquer, le fuir ou l’ignorer même. Il combat. Il ne va pas donner, il va aspirer. Il va créer une distance. C’est comme celui ou celle qui veut vous séduire. C’est un affront, tout simplement.

Tant qu’il y a quelqu’un, vous êtes exposés aux humeurs. Ce que l’on nomme “Accueil”, c’est le coeur et rien d’autre. Cela n’a strictement rien de personnel. C’est l’Impersonnel. C’est cette capacité naturelle à l’écoute et à la réponse bienveillante. Le coeur est Vérité et Transparence. Il ne peut pas y avoir de place pour un quelconque sentiment d’amertume, de colère ou de rancoeur, par exemple. L’Accueil, c’est la neutralité de la personne, tout en laissant place à la légèreté et à la finesse de l’expression de l’Esprit que vous êtes.

Pour répondre à certains qui s’éveillent, ce n’est pas une explosion de coeur à coeur qui va résoudre tous vos problèmes personnels, intimes. Ce n’est pas non plus la rencontre avec votre prince/princesse charmant(e). L’explosion de coeur à coeur, l’extase dans chaque rencontre qui fait vibrer toutes vos cellules, c’est quelque chose de normal quand on est libre et cela se produit dans toutes les dimensions. Ce qui n’est pas normal, c’est les relations étriquées et conditionnelles, voir conventionnelles qui se passent ici, tant que vous n’êtes pas connectés ou stabilisés en Esprit. Pour vous citer un exemple, un être qui vous dit “bonjour” le sourire aux lèvres ou qui vous tend les bras est naturellement heureux de vous rencontrer, que ce soit un enfant ou un adulte, cela ne change rien à la spontanéité de l’instant. Si vous détournez votre regard ou que vous ne l’accueillez pas, vous êtes vous-même dans la falsification. Vous aurez beau dire que vous voyez son âme et toutes les ombres qui planent au-dessus de sa tête, je vous réponds que vous vous voyez à travers un miroir et qu’il est nécessaire à ce moment là d’exprimer votre gratitude à la Lumière, qui ne fait au final que vous révéler ces parts d’ombre qu’il vous reste à transmuter. Le ou la rejeter est un abus de pouvoir. L’autre n’est pas votre vision. Il n’a rien à voir avec vos projections. Il sert de miroir réflecteur parce qu’il a la capacité vibratoire de supporter certaines résistances, mais il n’est aucunement cela. Sa vérité est Paix et Joie. C’est pour cela que l’on vous dit que vous ne pouvez pas vous fier aux apparences. Vous êtes également dans la falsification, si vous faites semblant avec vos frères et vos soeurs, si vos rapports ne sont pas sincères.

Si vous rentrez dans le jeu de la séduction, c’est aussi un abus de pouvoir. Si vous avez peur de l’autre, c’est une fuite de vous-même. Ces abus de pouvoir sont inconscients sur le moment, mais c’est la réalité. Vous prenez le pouvoir sur l’autre, même lorsque vous avez peur, les relations deviennent alors conflictuelles. C’est le déséquilibre qui crée la panique à bord et rien d’autre.

La séduction, c’est la peur de ne pas être accepté par l’autre. C’est du paraître. C’est les paillettes. Vous placez une distance entre vous et les autres. Vous êtes vous-même dans le refus de la Grâce. Nul ne peut séduire la Lumière. Nul ne peut tromper la Lumière. La Lumière éclaire de façon unilatérale. Elle ne donne pas plus à l’un qu’à l’autre. Elle n’a pas le temps de se maquiller devant la glace tous les matins. Elle, au contraire, dissout la glace. C’est le Feu de l’Amour. Elle vous montre clairement et avec encore plus de vacuité toutes les mascarades de la projection. Cela ne vous empêche pas de vous maquiller si vous en avez envie, mais vous le faites pour vous, pas pour cacher votre laideur et encore moins pour vous embellir parce que ce que vous êtes en Vérité est déjà Beauté. Alors à quoi bon ?

La reine du Ciel et de la Terre, IS-IS Marie (peu importe comment les religions de ce monde la nomment), c’est la béatitude permanente, c’est la légèreté et la Joie. C’est l’Accueil total de ce qui Est. Ce n’est pas une personne, c’est l’Esprit Saint qui s’exprime et se manifeste en Présence. Il passe par votre corps pour rayonner cette Présence, pas pour briller. C’est pas un jour “je t’aime” et le lendemain “oublie-moi”, ça c’est l’insuffisance de la personne. L’Amour n’est pas bipolaire. Il va enrober la bipolarité jusqu’à déclencher le pôle shift qui au final vous restitue à votre Unité. Cela se produit aussi bien individuellement que collectivement. Aujourd’hui même les plus sourds commencent à entendre et les aveugles à voir.

Le Feu igné, c’est un feu doux et un feu invaginant à la fois. C’est la douceur, la patience et la rigueur de la Mère. Il y en a un qui a refusé cette douceur et qui a rompu l’harmonie des liens vibratoires. Il y en a un qui a refusé de la prendre en considération dans la TOTALITE de ce qu’elle est, parce qu’il a entrevu avec son 3ème oeil cet amour comme un danger pour ses petites affaires. Il l’a jugée, croyant la connaître en ayant accès à toutes ses mémoires, à toutes ses vies passées comme futures, celui qui se prend pour la Source. Celui qui affronte la Source. Il a tenté de la culpabiliser, dans ses attitudes qu’il jugeait/juge “décevantes”. Il l’a enfermée dans des projections. Il a cru naïvement qu’il connaissait la Mère, comme tous ceux qui vivent à vos côtés et qui croient encore vous connaître, qu’ils vous épousent ou qu’ils naissent de votre chair et bien voyez ce qu’il a fait de cette humanité, il en a fait une humanité soumise.

L’être qui s’est cru abandonné par la Vie a véhiculé une conscience collective dichotomisée dans cette dimension et dans d’autres régions de cet univers. Il s’est lui-même séparé de la Source créatrice en s’octroyant tous les droits. Il vous a séparé de la Mère céleste à votre naissance, en se prenant pour votre créateur. Il vous a imploré, voir forcé à l’aduler pour certains d’entre-vous et vous y avez cru, comme vous forcez votre enfant à croire au Père-NO-EL ou que vous vous mettiez sur votre 31 pour le jour de l’AN. AN ou ANU, Jehovah, Yadelbahot, c’est le même. Vous vous faites beaux pour celui qui se prend pour votre père et qui ne vit pas la Lumière, mais incarne la lumière déviée. Au final, vous devenez tous des ânes.

L’âne symbolise l’ego. Il n’y a aucun jugement à cela, c’est simplement un constat de tout ce qui se passe dans cette 3ème/4ème dimension depuis des cycles et des cycles. Tant que vous vous prenez pour une personne, vous n’êtes pas libre. Tant que vous prenez vos frères et vos soeurs pour des “races inférieures”, vous n’êtes pas libres.

L’Amour ne réclame rien. Il ne force quiconque à l’entendre. Il Est et s’exprime naturellement de différentes façons. Il est Omniprésence, Omnipotence et Omniscience. L’Amour n’a nul besoin du connu, de références pour s’exprimer. Le vivre se passe de mots, mais ce n’est pas non plus rejeter les mots. Ainsi qui que vous soyez, que ce soit le plus grand terroriste de la planète ou le plus grand violeur, cela ne change rien. Tant qu’on ne s’aime pas, on fait du mal, on détruit les relations. C’est à cela que l’humanité va ouvrir en grand ses yeux et ses oreilles. L’âme collective entend l’Appel.

C’est à cela que ceux qui se prennent pour vos dirigeants vont se réveiller, même s’ils font tout pour attirer votre attention sur le crime et les pertes humaines. Ils vous attirent vers le bas et sur l’illusion de la séparation. Tant que vous adhérez à cela, vous n’êtes pas libres. Tant que vous faites également du favoritisme autour de vous, ce n’est pas l’amour, c’est un semblant d’amour. Vous jouez. Vous n’êtes pas vrais. Tant que vous insultez l’autre (même pour plaisanter), qui est une forme de contrôle sur l’autre, c’est vous qui devenez le terroriste, c’est vous qui devenez le violeur du temple. Il n’y a donc personne et je dis bien personne à condamner, si ce n’est vous-même, à chaque fois que vous ouvrez la bouche, simplement voir en Profondeur et avec Précision les jeux de la conscience qui se déroulent en vous et ici sur ce monde.

Bien à vous tous.

Source : http://etoileenincarnationjournaldebord.blogvie.com/

Partagé par : http://www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.