La fin du combat pour la survie…

2 952
ANNONCE L’ENTRÉE DE PLAIN-PIED DANS LA VIE NOUVELLE!

Cliché énergétique du 2 mai 2017.

Par moments, l’énergie pouvait devenir épaisse, mais elle ne parvenait jamais à masquer complètement une ambiance de fébrilité ou d’excitation.  Dans une étrange dichotomie, vous pouviez avoir l’impression qu’une partie de vous intervenait dans une énergie lourde tandis qu’une autre se déplaçait très facilement par-delà la surface.  Somme toute, vous pouviez compter sur l’élan d’une puissante énergie qui parvenait à vous garder sur la Voie rapide, parfois peut-être un peu trop rapide pour l’état dans lequel vous vous trouviez.  À travers de grands moments de lourdeur ou d’inconfort, cette infusion de fraîcheur amenait des éléments bloqués jusque-là à céder : elle forçait l’ouverture de nouvelles portes et la fermeture d’anciennes portes, certaines de ces nouvelles portes ne se trouvant nullement là où vous auriez pu les imaginer.

Pour tout dire, tout se passait comme si des conglomérats d’énergie importants agissaient à la manière de des plaques tectoniques, mais sur un plan plus fondamental, qui trouvaient enfin leur juste position, révélant, du coup, une toute nouvelle perspective, une perspective tout-à-fait inattendue.

C’est ainsi que des éléments que vous aviez toujours pris pour la vérité, cédaient leur place à la manière des pièces d’un jeu de taquin contenu dans son boîtier.  Nous référons à ce puzzle coulissant bien connu qui vous appelle à déplacer des éléments dans un sens ou dans un autre, soit de haut en bas ou de gauche à droite ou inversement,  de manière à reconstituer une image ou une séquence.  Lorsque vous déplacez un carré d’une case dans un premier sens, une nouvelle image apparaît, mais, si vous le déplacez dans un autre sens, vous en obtenez plutôt un autre.  Par analogie, dans votre propre existence, il s’agissait de composantes de votre décor habituel qui, par simple déplacement, le transformaient d’autant.  Et elles finissaient de se déplacer jusqu’à son apparence initiale ne soit presque plus reconnaissable ou ne le soit plus du tout.

C’est un peu ce qui a commencé à vous arriver dans les dernières semaines d’avril : forcés par les événements, vous déplaciez les carrés de votre jeu de taquin de ci de là jusqu’à ce qu’ils trouvent leur juste position.  Chaque fois que vous y parveniez, vous obteniez une meilleure idée, une perception plus profonde et plus certaine de ce qui se passait autour de vous et de ce qui s’annonçait pour vous.  Vous obteniez la révélation d’une réalité que vous n’aviez jamais perçue auparavant.

Comprendrez-vous si nous vous disons que le déplacement de ces éléments comblait une lacune entre votre perception de qui vous êtes dans votre vie courante et de Qui-Vous-Êtes vraiment du point de vue essentiel.  L’écart entre ce que vous croyez que vous vouliez faire de votre vie et ce que vous étiez en train de devenir s’amenuisait de jour en jour.  Nombre de vos rêves anciens vous paraissent désormais creux parce que trop matérialistes et trop limités.  Au gré du déplacement des carrés, certains de vos rêves anciens, maintenant dépassés, s’effondraient, ce qui vous permettait de mieux percevoir ce que représentait déjà l’Immédiateté agrandie.

Au fil des jours, vous avez pris toujours davantage conscience du décalage qu’il existait entre vos rêves et vos désirs et votre réalité quotidienne.  De plus en plus d’entre eux ne parviennent pas à se combiner ou à se synchroniser.  Pour certains, par un acte de conscience, vous pouviez rétablir la synchronisation, mais, pour d’autres, cela vous restait impossible.

C’est un peu dans cette position qui imposait tant de renoncements que plusieurs d’entre vous croient toujours se trouver.  Ceux-là sentent que, souvent, ils sont dirigés vers des passages obligés qu’ils ne choisiraient sûrement jamais, mais qu’ils doivent accepter de vivre parce qu’ils croient ne plus détenir de contrôle sur certains aspects de votre vie.  Et c’est bien le cas pour ces êtres incarnés qui n’assument pas leur liberté et leur souveraineté et qui, en conséquence, ne peuvent pas exercer leur Maîtrise totale.  Qui que vous soyez, votre âme ne vous laisse plus faire les choix ou élaborer les plans qui vont à l’encontre de votre finalité supérieure.  Bon gré mal gré, vos entreprises contingentes fusionnent avec vos aspirations supérieures, vous redécouvrez l’unité de votre Être originel.

Pour rendre le propos plus clair, peut-être souhaitez-vous depuis longtemps vous adonner à un art ou à un artisanat, faire certains voyages, consacrer plus de temps à la spiritualité, écrire un libre, faire du jardinage, commencer à cuisiner, consacrer plus de temps à votre conjoint ou à vos enfants, faire du ménage dans certaines parties de votre maison ou de ses dépendances.  Il se peut même que ces impulsions se soient exprimées avec plus de force au cours des derniers mois ou de cette première partie de la présente année.  Sauf que, avec le temps, vous réalisez de plus en plus que ce n’est pas demain la veille que vous pourrez passer aux actes, même votre conviction s’intensifie que, probablement, vous devrez renoncer à ces projets pour toujours.  Et, s’il vous arrive parfois d’y parvenir un tant soit peu, vous avez le sentiment que c’est par la force du miracle.

Ces faits s’expliquent par le fait que vous vous vivez les derniers jours de la densité et de la dualité et que vous ne vous êtes pas incarnés à cette époque d’abord pour aller au bout de tous vos rêves ou pour simplement mener une vie normale.   Peu importe le titre que vous vous reconnaissez, ce n’est pas le destin d’un Phare de Lumière, d’un Montreur de Voie ou d’une Semence d’étoiles.  Le déplacements des éléments de votre destin vous rappelle que vous devez plutôt accepter ce qui doit l’être dans la présente phase d’ascension très spéciale, marquée d’événements troublants à harmoniser, de situations à résoudre et de grands défis à relever.

Vous ne pouvez trouver qu’une mince consolation dans l’évocation mentale que vous avez bel et bien choisi de vous incarner sur la planète Terre à la présente époque et que, en conséquence, vous devez contribuer de votre mieux au changement des systèmes de réalité puisque, par votre précieuse présence ici-bas, vous pouvez produire une grande différence.  Cependant, pour participer utilement à l’engendrement du Nouveau Paradigme, vous devez cesser de croire pouvoir mener une existence normale dans le contexte du plan de la densité et de la dualité.  L’heure a sonné de vous extraire de la dualité et d’oser être magnifique, splendide, glorieux en incarnant l’Amour et la Vérité.

Vers la fin du mois d’avril, vous avez connu des heures tumultueuses.  Déjà pris dans un monde chaotique, vous avez traversé plusieurs champs de distorsion, certains d’une puissance à vous convaincre que vous pourriez perdre l’équilibre, encore pris dans un monde qui risquait de perdre la tête.  Ces bandes de distorsion ont représenté des séquences problématiques : vous avez fait l’expérience d’accidents ou d’incidents plus ou moins souffrants ou douloureux, dont vous avez réussi à vous remettre sans trop de séquelles.  Au menu : délais, contretemps, annulations, frustrations, échecs, chutes, blessures, prises de bec, accès de colère, ruptures, baisse de moral, pleurs intenses et quoi encore!

En pareil cas, ce qui importe le plus, pour vous éviter de vous culpabiliser, de vous torturer ou de vous poser trop de questions, c’est que vous n’êtes pas le seul être humain à fouler la surface de la Terre et à engendrer des interférences circonstancielles dans le monde.  Un parcours sinueux et accidenté, rempli d’imprévus, cela existe tout autant qu’un parcours rectiligne tout à fait dégagé, libre et facile.  Mais le périple terrestre n’est jamais fait ni de l’un ni de l’autre en exclusivité.

Nous tentons de vous faire comprendre que vous n’êtes pas le seul être à pouvoir, consciemment ou inconsciemment, perturber les énergies de votre planète.  Peuvent vous causer des problèmes les lourdes énergies ambiantes qui résultent du ressac imprévisible des mouvements qu’engendre l’inconscient collectif.  Alors, il s’agit d’énergies sombres en provenance d’autres consciences, pas de vous.  On pourrait les comparer au fichier corrompu d’un ordinateur qu’il faut rapidement supprimer.  Lorsque vous réalisez sa présence, vous ne pouvez que marquer un arrêt complet et vous recentrer sur votre Réalité divine et sur votre raison de vous être incarnés sur Terre, ce qui représente le seul moyen de l’amener à s’atténuer et à disparaître.

Dans le contexte d’une bande de distorsion, la vie vous apparaît soudainement infiniment fragile.  Au plan physique, vous pouvez avoir l’impression de ne plus tenir qu’à un fil bien mince : un coup de vent ou un moment d’inattention de votre part peut exposer votre vie.  Psychologiquement, vous vous sentez insignifiant, impuissant, vulnérable, presque transparent.  Vous n’avez plus trop envie des explorations spirituelles qui semblent improductives.  Aussi, d’une vigilance de tous les instants, devez-vous vous montrer gentil avec vous-mêmes et avec les autres et mettre tout en œuvre pour vous ancrer dans l’Immédiateté agrandie.  Surtout, gardez-vous bien de vivre sur le pilote automatique… vous pourriez vous perdre au détour.

Ce phénomène s’est produit au moment où, pour la plupart d’entre vous, vous étiez déjà tendus et surchargés de travail.  Vous aviez tant à faire que vous n’étiez pas loin de croire ne pas pouvoir tout accomplir.  Un rien pouvait vous vexer, vous frustrer, vous faire exploser de colère et vous porter à vous en prendre aux autres.  Vous aviez beau vous forcer pour faire avancer les choses, vous obteniez le résultat contraire.  Vous aviez l’impression de faire un pas en avant et d‘en reculer deux ou trois.

En l’occurrence, c’est de la patience et du courage qu’il vous fallait pour sauter sur votre plus grande planche de surf et pour affronter les vagues clapotantes avec le plus de grâce et de dextérité dont vous étiez capables.  Dans une bande de distorsion, vous devez apprendre à aller dans le sens du courant en déjouant les obstacles et en empruntant la moindre couloir libre qui se présente.  Vous pouvez toujours découvrir des passages ouverts : pour les trouver, vous devez simplement exprimer l’Amour et incarner votre vérité, quoi qu’il puisse arriver.  Autrement dit, vous devez vous rappeler sans cesse que vous êtes un Être d’Amour et de Vérité et vivre en tant que tel.

Toute élévation de la tension affecte votre système nerveux qui finit par perdre l’équilibre.  L’intensification des énergies malmène toujours votre corps physique qui prend plus de temps à les intégrer que vos instances subtiles, ce qui, par ricochet, sape temporairement votre moral.  Dans la présente phase de dispensations énergétiques multiples, vous vous êtes élevés à ce point que votre corps doit s’ajuster en permanence : il n’en a pas terminé d’une intégration énergétique, qui vise à le raréfier ou à l’éthériser, à le ramener à sa pureté originelle, qu’il doit en réussir une autre et encore une autre.  Cela s’impose pour assurer qu’il complète sa mutation d’une base carbonée à une base siliciée ou cristalline.  Mais cela ne va pas sans l’apparition temporaire de malaises étranges qui se succèdent, vous donnant parfois l’impression que vous mourez à petit feu au lieu de vous transmuter et de ressusciter.

En ce moment, vous venez d’entrer dans le mois de mai.  Vous avez probablement déjà noté un changement dans les énergies, car vous vous retrouvez au cœur d’une phase ascensionnelle qui va tout dégager de la densité et de la dualité.  En quelque sorte, sans trop vous en rendre compte, vous êtes passés de l’ordre de la survie à la Vie nouvelle.  Comme nous vous en reparlerons plus longuement dans le prochain bulletin des «Prévisions mensuelles», vous allez rester très occupés, mais vous allez rencontrer moins de défis qu’en avril.  Sur la Voie rapide, vous allez vous engager dans un parcours accéléré qui va vous induire plus avant dans l’Amour et la Vérité.  C’est l’heure attendue des justes retours, des surprises, des merveilles, de la magie, d’un plus grand bonheur.   Il va s’ajouter à votre expérience des aspects très plaisants et agréables puisque vous allez commencer à recevoir ce qui vous est dû, vous voir remis ce qui vous appartient de droit divin, voir se révéler ce que vous portiez de façon innée.  Que vus le réalisiez ou pas, vous vivez un Jour nouveau à titre d’Être nouveau…

Heureuse nouvelle, s’il en est une : la présente fin du combat pour la survie signale l’entrée de plain-pied dans la Vie nouvelle!

Transmis par Bertrand Duhaime

Source : http://larchedegloire.com/

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.