Importance de la Foi

64

Orionix, transmis par Alia

Voici un autre message transmis par Orionix de la source d’Orion

Dans ce que notre humanité et nous-mêmes traversons, il est parfois délicat de « garder la FOI. Et, pourtant n’est-ce pas indispensable au contraire ?

Belle Lecture et pratique à tous

L’unité, c’est ce que vous devez acquérir.

L’unité à l’intérieur de soi, mais aussi unité entre vous, les uns et les autres. Les êtres parlent souvent de solidarité, et, vous savez, de manière consciente ou moins consciente, que vous avez tous, individuellement et collectivement, des choses à traverser. Il y a plusieurs manières de traverser. Vous pouvez traverser dans la crainte, ou vous pouvez œuvrer dans la foi. C’est ce qui importe, c’est ce qui importera de plus en plus. Et c’est ce à quoi votre société de vrait ouvrir. Mais qu’est-ce que la Foi ?

C’est aussi d’avoir confiance : confiance en qui vous êtes, non pas dans votre humanité, quoique, pour œuvrer à l’intérieur de la Terre, et être ces forces de lumière, il est indispensable d’avoir une certaine confiance en soi. Pourrions-nous dire, pourrais-je dire , serviteur Orionix, confiance dans le Soi ? C’est à dire en vous, au plus haut niveau. Il est bien clair que beaucoup se demandent, à l’intérieur de cette Terre, et, souvent, nous vous entendons demander, redemander et demander encore : « quelle est ma mission ? »

Est-ce mieux pour servir la Lumière d’être boulanger, d’avoir telle ou telle fonction, à l’intérieur de la Terre plutôt qu’une autre ? En fait cela n’a pas d’importance.

Ce qui importe, vous le savez, du moins intellectuellement, c’est la manière dont vous êtes à l’intérieur de cette fonction, la manière dont vous rayonnez, dont vous oeuvrez, dont s’épanouit à l’intérieur de vous et à l’extérieur, la lumière que vous êtes.

« La perfection n’est pas de ce monde », comme vous dites, et pourtant, quelque part, chacun d’entre vous qui êtes ici , et d’autres, vous portez à l’intérieur de votre cœur, dans votre esprit, ce désir de perfection. Et, souvent, vous vous torturez un peu, voire beaucoup, parce que vous savez en toute sincérité, que vous n’êtes pas dans cette perfection.

Cette perfection existe-t-elle ? En quel endroit existe-t-elle ? En des plans que nous allons dire, supérieurs. Et, donc soyez l’Esprit tendu vers cet objectif : atteindre au fur et à mesure de vos expériences, de vos expérimentations, à cette perfection. Car, au-delà d’être le désir de votre personnalité, c’est aussi et surtout, le désir de votre Âme. Ce n’est pas, parce que c’est le désir de votre Âme, qu’il faille non plus vous torturer, vous culpabiliser de ne pas être cette perfection à l’intérieur de la Terre. Il y a des chemins, il y a des étapes sur ce chemin, des étapes à passer, des choses à traverser, en gardant justement la foi de votre âme.

Car, votre Âme, au plus haut niveau, est inscrite à l’intérieur de La Conscience. Conscience qui, elle, sait qu’elle appartient à un espace de perfection originel. Et, c’est parce que vous désirez consciemment ou moins consciemment le retrouver cet espace originel, vous retrouver à l’intérieur de cet espace, que vous, vous sentez poussés de l’avant, comme vous dites. Un jour ou l’autre chacune d’entre vous, ici présente, ou d’autres, se sont réveillées, poussées par le désir de leur Âme. Il vous a été susurré qu’un chemin devait être emprunté, devait être initié, que vous deviez à chaque instant vivre ces initiations.

Qu’est-ce qu’une initiation ? Ce n’est pas quelque chose qui est achevé, bien au contraire. C’est quelque chose qui commence. Otez donc de votre pensée humaine, le fait que, lorsque quelqu’un dit « je suis initié » – et peut-être , du reste, ce n’est pas ce terme-là, que l’être voudrait employer – mais simplement cela veut dire qu’un chemin est entamé, et que ce chemin se prolonge, se prolonge…

Avoir cette conscience-là, éviterait que vous, vous posiez cette sempiternelle question : « quand cela va-t-il s’arrêter ? » L’évolution à l’intérieur de la Conscience, le chemin du retour à l’intérieur de ce lieu de perfection, pour simplifier, n’a pas forcément de fin. Sauf lorsque vous serez arrivés « au bout ». Mais, le « bout » est encore loin. Et, ce n’est pas parce que l’on quitte la troisième dimension qu’il n’en reste pas encore. Vous pourriez vous décourager.

Ce qui fait la force, ce qui peut faire votre force intérieure, c’est justement cette Foi, cette confiance que vous n’êtes pas seuls, que vous avez des aides sur le chemin : vos guides, ceux qui s’adressent à vous, ceux que vous sentez parfois, et d’autres fois moins. Mais, vous avez aussi l’aide de vous-même, de votre Être de Lumière, de la partie divine qui est en vous. Et vous avez cette aide de Celui qui est venu, il y a maintenant plus de 2000 de vos années, et qui représente l’Unité, la Lumière Absolue, le Fils premier.

Evidemment, de moins en moins d’êtres, en cette Terre, osent prononcer son nom. Et, pourtant, Il vous l’a dit : « si vous voulez retourner au Père-Mère, il vous faut passer par moi » Votre monde, et vous-même à l’intérieur de vous, lorsque votre serviteur Orionix dit « votre monde », c’est aussi votre monde intérieur, car souvent vous mettez les choses à l’extérieur, et, vous avez mis les choses à l’extérieur. Or, cette parcelle divine, cet atome, cette semence Christ, est à l’intérieur de vous. C’est cela qu’il vous faut cultiver, c’est en cela qu’il vous faut avoir Foi. Et, c’est cela qui amènera chacun, chacune, et tous à la guérison absolue. Parce que votre Terre, et cette Humanité et d’autres Humanités à l’intérieur des Univers ont besoin, nécessitent cette Guérison.

Vous remarquez et vous remarquerez de plus en plus, comme vous dites, que certains qui vous entourent ne vont pas bien, que les angoisses, les inquiétudes, l’inconnu à l’intérieur de votre Terre, peuvent devenir plus importants. Mais, vous, ceux qui conservent à l’intérieur cette force, cette Foi, cette certitude que le chemin est et qu’il n’est pas vain, puisqu’il sert à quelque chose, comme vous dites, ne cédez pas à ces inquiétudes. Ne cédez pas à ces angoisses de l’à venir. Car c’est, et je vais employer, le mot que j’ai employé au début, une Initiation. C’est à dire que, c’est en continuité une porte ouverte pour un nouveau chemin. Je pourrais dire en simplifiant les choses : pour le chemin « final ». Car, si vous avez bien compris, il n’y a pas de fin tel que vous l’entendez.

Mais, c’est une étape importante qui attend chacune et chacun d’entre vous, individuellement, mais aussi bien sûr collectivement : la grande question, le grand redressement, la Grande Restauration de votre monde et de vous-même. N’oubliez pas que vous êtes aussi les gardiens et gardiennes d’un monde. Et quel monde ?

Du microcosme qui est à l’intérieur de vous et qui est le reflet, le miroir exact et absolu du macrocosme. C’est vrai que lorsque nous vous disons cela, et, nous l’avons dit combien de fois, le mental peut ne pas comprendre, ne pas l’admettre et ne pas envisager les choses de cette manière, parce que vous mettez les choses à l’extérieur et que vous ne voyez pas que toutes vos cellules, que tous les atomes sont exactement de la même origine, de la même nature, de la même essence que ce qui constitue votre Univers, et que ce qui constitue les Univers.

Il y a eu densification, or le but, la proposition de vos âmes, de vos Consciences, c’est que cette densification redevienne une matière plus subtile, redevienne en s’allègeant, quelque chose qui existait avant. Avant ce que vos traditions, et je ne parle pas uniquement de la tradition chrétienne, mais dans d’autres traditions l’on parle de la Chute, c’est à dire de la densification de la matière subtile, du fluide qui existe. Parce que vous le sentez ce fluide, il est autour de vous. Et, ceux, celles qui ont un certain magnétisme, sentent ce fluide. Ce fluide-là, il est issu de la Source.

Comment voulez-vous que les choses fonctionnent, que les choses soient en harmonie et en ordre à l’intérieur des Univers, sans qu’il y ai une Conscience, sans qu’il y ai un ordonnancement qui gère les choses ? Oh ! Certes, sur votre Terre, les choses ne paraissent pas tellement ordonnées, pourtant elles le sont. Elles le sont beaucoup plus que vous pourriez le penser. Parce que, derrière tout événement, il y a toujours quelque chose à comprendre, il y a toujours quelque chose à traverser et des portes à ouvrir. Aujourd’hui il est demandé à l’Humanité d’ouvrir la porte de cette Foi, la porte du désir de remonter, la porte de la Guérison. C’est tout ce qu’est venu vous apporter Christ, lorsqu’il a pris le vêtement du Maître Jésus. Et, lorsque celui-ci a recouvré son vêtement-lumière, Il vous a montré le chemin. C’est le même chemin, c’est donc la même Initiation qu’il est nécessaire que vous empruntiez.

Cheminez en fonction de la mission de votre Âme, de l’Âme supérieure bien sûr, qui, elle ne désire qu’une chose, enfants de cette Terre, c’est rentrer à la maison. Alors, elle vous fait emprunter le chemin, elle vous guide, elle vous dit de temps en temps, elle vous souffle à l’oreille : « tiens c’est par là » Et, parfois vous avez peur de vous blesser, ou parfois vous gardez à l’intérieur de vous consciemment ou moins consciemment de si grandes blessures, que vous dites : « je ne peux pas marcher » Alors que va vous dire votre Conscience, votre Âme ? Elle va vous conseiller de guérir la blessure, et de comprendre comment on peut guérir cette blessure. Et quel est le grand guérisseur de vos blessures ? C’est l’Amour. Mais, pas l’amour que vous connaissez à l’intérieur de la Terre, qui parfois ne sert qu’à agrandir vos blessures, car ce n’est pas ce fluide vital, cette pulsation qui sort de la Pureté elle-même, de la Pureté de l’Esprit au sein du Père, de la Mère, du Fils.

C’est parce qu’il y a eu cassure, c’est parce qu’il y a eu limitation, que parfois vous vous cognez la tête contre les murs de vos séparations : séparations à l’intérieur de vous, séparations entre vous. Ce que votre serviteur va vous proposer ce soir, ensemble c’est d’aller récupérer à l’intérieur de vous, au plus profond de vous, ce qui est encore peut-être à guérir. Pour cela nous allons vous proposer de vous mettre en contact avec la porte du cœur. La porte du cœur vous permet d’aller vers quelque chose de plus grand que cet amour que vous vivez à l’intérieur de la Terre, et qui est une quête d’amour, également je vais me permettre de le dire, inférieur. Car c’est souvent une demande d’Amour que vous demandez aux autres, parce que vous avez du mal encore à vous aimer. Non pas ce que vous désireriez être, en vous extrayant de qui vous êtes, mais en acceptant en toute humilité qui vous êtes.

Qui vous êtes à l’intérieur de la Terre, et qui vous êtes au-delà de cette Terre. Parce que vous ne pouvez revenir à la maison, à votre maison, à l’intérieur de votre famille, à l’intérieur de la Famille de Lumière, et comme vous dites « dieu sait qu’il y a de nombreuses familles » à l’intérieur de la Lumière. Ne cherchez pas à laquelle vous appartenez. Ce qui importe c’est que vous ayez Foi, que vous ayez confiance que vous êtes de La Famille de Lumière, cette famille agrandie, qui contient à l’intérieur d’elle plusieurs familles. Et, en ce moment, que se passe-t-il à l’intérieur de votre Terre , et au-delà de ce que vous pouvez peut-être percevoir, sentir ? C’est que les Consciences, c’est que les Familles de Lumière justement, se regroupent pour de nouveau œuvrer en Unité et en union ensemble

La première des choses, c’est de retrouver votre Unité aussi à l’intérieur de vous, parce que vous êtes le gérant d’une famille de lumière qui est à l’intérieur de vous. La quelle ? Celle de vos atomes, de chacune des cellules, de chacune des consciences à l’intérieur des cellules, de chaque atome, de chaque molécule, de chaque constituant. Vos scientifiques découvriront, certains sous inspiration, qu’il y a encore des plus petits éléments que ceux que vous avez découvert, de minuscules particules, et que ces particules minuscules, sont des Consciences.

Rien, à l’intérieur de cet Univers et des autres, n’est en dehors de La Conscience Pure, celle du Père-Mère et de l’Esprit. C’est l’Esprit de la Conscience Pure, de la Conscience Une qui contient évidemment la partie, pour simplifier, plus féminine et plus masculine. Vous avez séparé les deux, parce que dans la matière, évidemment, il y a des vêtements féminins et des vêtements masculins. Croyez-vous qu’à l’intérieur de la Conscience les choses soient séparées ?

C’est la pulsation, c’est la pulsation de Vie à l’intérieur de la Conscience elle-même qui a créé l’engendrement du premier né. C’est quelque chose de compliqué peut-être à comprendre pour votre esprit, votre mental habituel. Mais il est important que vous commenciez à ouvrir dans l’expansion de l’infinie compréhension des choses. Que vous arriviez tout à la fois, et nous savons, et votre serviteur Orionix sait que ce n’est pas aisé, à vivre ce que Christ vous a dit, que vous le réalisiez au-delà de votre intellect : « vous êtes dans le monde et vous n’êtes pas du monde ». Cela ne signifie pas partir, et dire : « puisque je ne suis pas de ce monde alors peu importe ». Non, vous êtes dans le monde et vous avez votre œuvre à faire dans le monde, mais en ayant la conscience que les choses, que les évolutions sont dans quelque chose de multidimensionnel, de tellement plus grand, que ce qui est à l’intérieur de votre Terre.

Pourtant ce qui est à l’intérieur de votre Terre est important, car tout est lié, vous le savez, vos scientifiques vous en parlent : l’effet papillon, lorsque l’on lève le petit doigt cela peut avoir des répercussions à des milliers, des milliers et des milliers d’années-lumière, car l’espace et le temps ne sont pas séparés. C’est vous qui séparez les choses, c’est vous qui tranchez, qui découpez, mais rien n’est séparé. L’espace et le temps, c’est une respiration commune. De nombreux espaces, de nombreux temps, et vos scientifiques vont bientôt découvrir ce que l’un d’entre eux avait commencé à comprendre et qu’il vous a transmis sous la forme de la relativité du temps, mais c’est encore plus que cela. C’est un bloc, c’est un ensemble, les choses ne sont pas séparées.

Alors lorsque vous guérissez quelque chose à un endroit, vous amenez la guérison à combien d’autres endroits, pour vous-même et pour les autres ? Comprendre quelque chose, admettre quelque chose, pardonner quelque chose, guérir quelque chose, permet, de décréer les obstacles, parce que tout est inscrit à l’intérieur de la Vie, de la Vie première, de la Vie engendrée au premier « espace-temps ».

Or, cet espace-temps-là, il n’avait pas encore de forme. N’oubliez jamais que la forme est issue de la non forme. C’est quelque chose qu’un esprit rationnel qui n’a pas justement cette compréhension, cette Foi, qui ne s’inscrit pas dans cet esprit de la divinité en lui a parfois du mal à comprendre. Comment la forme peut-elle être née de quelque chose qui n’a pas de forme, et qui contenait à la fois le Tout , et qui contenait à la fois toutes les formes ? Réalisez cela profondément à l’intérieur de vous, profondément. Si vous admettez cela, si vous commencez à ouvrir votre compréhension à cela, c’est à dire votre intégration, si vous prenez les choses en vous, à l’intérieur de votre cœur, de cet espace du cœur, du cœur élevé, alors, vous sentirez aussi battre ce premier Cœur, cette première pulsation qui elle-même un jour s’est éveillée, s’est réveillée.

Sentez battre cela, en vous y baignant vous-même, car à l’intérieur de votre forme, il y a eu aussi à l’intérieur de chacun d’entre vous, à l’intérieur de chaque expérience, à l’intérieur de chaque expérimentation en cette vie ou bien en d’autres un premier battement, un premier battement, un premier battement. Sentez cela, sentez comme une pulsation, comme lorsque vous étiez en préparation lorsque votre Conscience a décidé d’œuvrer pour commencer à créer des formes, et que vous étiez d’abord une toute petite graine, une sorte d’embryon minuscule, mais qui aussi contenait le Tout. Unissez-vous à ce Tout à l’intérieur de vous, qui est le miroir et le reflet d’un Tout plus grand, beaucoup plus grand, encore plus grand. C’est cela que votre Âme vous dit : « j’appartiens à ce Tout ». Sentez cela, respirez cela, laissez le cœur battre à l’intérieur de cela.

Souvent, aussi vous voulez plus ou moins définir la Vie. Vous, vous demandez ce qu’est cette Vie. Il est bien difficile de donner une définition. Vous pouvez juste en voir les effets, mais c’est tellement immense parce que tout est. Elle est un mouvement, elle est en mouvement permanent. Evidemment comme beaucoup à l’intérieur de votre Terre, vous savez que tout en votre Terre est mouvement et que rien ne peut arrêter cela, mais simplement lui donner une autre forme, comme vous, vous êtes donné chacun, et que vous, vous donnerez encore peut-être des formes, en cette Terre, peut-être ailleurs.

Et peut-être même quand cette Terre aura elle-même changé de forme, et que vous, vous retrouverez dans de nouveaux espaces-temps de votre Terre, ou bien encore ailleurs, comme vous avez été. Car en fait, vous êtes comme un puzzle. Votre Âme, votre Conscience contient toutes ces parties, et, si l’une des parties, celle que vous êtes ici, œuvre pour se comprendre davantage, œuvre pour guérir, il est sûr que cela a des résonances sur les autres parties de vous. Cette compréhension, cette conscience-là, c’est celle que de plus en plus, il sera important que vous ayez, que vous gardiez. Ne cherchez pas sur cette Terre a forcément rencontrer vos autres parties, à vous demander si vous avez une partie dans un univers ou bien dans un autre, ou si il y a sur cette Terre une autre partie de votre Conscience, si vous allez la rencontrer, pas la rencontrer, si vous l’ avez déjà rencontrée, etc, etc..

Si vous devez connaître cela, vous le connaîtrez quand vous serez prêt. Ne forcez jamais les choses. Mais simplement, ouvrez la conscience déjà à la possibilité, aux possibilités de ces multi possibilités. Et, sachez que chaque chose, chaque évolution, chaque évaluation que vous pouvez faire à l’intérieur de l’expérience, là que vous vivez aura forcément des résonances positives ou pas. Mais, bien sûr, si vous choisissez le chemin de la Foi, de l’évolution, de la confiance et de la conscience, alors les retombées seront positives.

Parce que vous oeuvrerez pour votre propre grandeur. Non pas la grandeur de l’ego, non, mais la grandeur de l’enfant lumière pour entreprendre le chemin de la remontée, le retour à la maison. C’est cela qui vous est demandé. Alors que vous fassiez cela en étant ceci, cela, à tel endroit, en tel autre, quelle importance, en fait ! C’est le cœur, c’est le battement du cœur, c’est l’élan du cœur, c’est l’élan de vie à l’intérieur de vous, c’est le microcosme qui prend conscience qu’il est un reflet du Grand Microcosme. C’est le microcosme qui prend conscience qu’il est le reflet de la Grandeur Divine. C’est en ayant cette conscience-là, c’est en élargissant et en étant dans l’Unité et en union entre vous dans cette conscience-là, et en oeuvrant en compagnie de la Lumière Christ que vous avancez. « Vous êtes dans le monde, mais vous n’êtes pas du monde ». Donc, essayez de ne pas vous laissez piéger par certains outils du monde, et ne fuyez pas non plus.

Simplement montrez qui vous êtes, à vous-même et aux autres. Cela demande de la Foi, cela demande de la confiance, cela demande du courage. Or, qu’y a-t-il dans ce terme de courage ? Il y a le cœur. Vous avez oublié la signification du Verbe, mais dans les anciens temps de votre Terre, on disait ; « celui-ci, celle-là a du cœur », pour dire, il a du courage. Intéressant, n’est-ce pas ! C’est à dire que l’être se mettait au service du bien, pour simplifier. Evidemment il y avait un « code moral ». Vous n’aimez pas ce terme de « moral », c’est le respect, mais c’est aussi qu’il y avait des valeurs, et que le cœur dans ce sens-là était porteur de quelque chose, d’une valeur supérieure. Cette valeur-là, c’est la divinité, c’est la parcelle de cette divinité à l’intérieur de vous. Christ vous l’a dit : « si vous avez la Foi, vous soulèverez des montagnes » Mais, vos blessures parfois vous en empêchent. Vous pouvez vous poser la question, votre serviteur Orionix ne vous demande nullement d’y répondre dans les trente secondes. Mais, prenez le temps de vous poser cette question : « ais-je foi, ais-je La Foi pour cette énergie Christ ? Dans ce retour à la maison, ais-je Foi ? Puis-je œuvrer à l’établissement de cette Lumière là où je suis ? »

Lumière infinie, lumières infinies, et Lumière au-delà de toutes les lumières. Ressentez cela à l’intérieur de vous, ressentez-le à l’intérieur de votre cœur, car c’est cette Lumière qui est le baume absolu. Les blessures que l’on reçoit à l’intérieur d’une expérience, sont souvent des blessures reçues au niveau de la personnalité, au niveau de l’ego. Evidemment cela ne signifie pas qu’il faille tout accepter n’importe comment de n’importe qui, mais si vous passez au-dessus vous arriverez un jour, comme disait le Maître, à aimer vos ennemis, c’est à dire ceux qui vous méprisent, ceux qui se moquent, ceux qui vous ont blessés, ceux qui ne vous croient pas etc… Qu’est-ce que cela veut dire les aimer ? Cela veut dire que simplement vous savez qu’ils sont à l’intérieur de ce Tout. Et que donc dans ce Tout, ils ont en essence et en puissance la nature de l’Amour. Et, que comme vous n’avez pas suffisamment de recul pour savoir ce qui se passe, le pourquoi du comment et le reste, comme vous dites, alors ofrrez cela et remettez cela à qui a plus de capacité que vous, c’est à dire au Père-Mère, et à l’Esprit. Car Lui sait.

C’est cela aussi la Foi et la confiance, et cela fait partie du Plan de la remontée, de la restauration, du Plan qui est dans le cœur, dans la pensée du Père-Mère au plus haut niveau, du Père de tous les pères, de la Mère de toutes les mères. Infinité, infinitude tellement difficile à saisir que l’on ne peut le décrire. C’est comme la Vie, vous ne pouvez décrire la Vie. Vous pouvez toujours dire : « la vie c’est ceci, c’est cela », mais la nature de la Vie est indescriptible, indéfinissable. C’est l’Etre tout simplement, et vous êtes, cet Etre. Comprendre cela, c’est commencer à engendrer, à établir en soi une guérison totale. Parce qu’alors, on n’a plus besoin de demander à l’extérieur, puisque l’on sait que la première démarche, que la première œuvre, c’est de rentrer en soi, et d’aller là tout au fond de soi, en quête de cette particule qui est le lien avec la Lumière, avec la Famille de Lumière. Et, que c’est pour cela que l’on est revenu expérience après expérience, expérimentation après expérimentation, recreuser au fond dans la profondeur de soi-même, récupérer ce qui avait été perdu, vicié, oublié.

Pénétrez à l’intérieur de cela en vous, continuez à vous poser cette question : « Ais-je Foi ? Où en suis-je du désir de ma remontée ? Où en suis-je de l’évolution qui m’amène sur le chemin de ma propre lumière, en lien avec la Lumière absolue et infinie ? » Car c’est la question posée aussi à votre Humanité. Nous avons souvent dit que vous êtes, l’humanité, à un passage important. Ici se joue dans l’espace-temps, à l’intérieur de votre Terre, ce qui s’est joué dans l’espace-temps, il y a bien longtemps, en cette période que certains pensent être de la mythologie : l’Atlantide. Et l’Humanité est au même point, mais il y a une différence essentielle : la descente dans la densité et la chute de cette Atlantide, a été autorisée, parce que le but était de donner à l’Humanité une leçon pour sa propre évolution. Or, la leçon n’a sans doute pas été apprise, parce qu’une grande partie de l’Humanité et beaucoup d’entre vous en cette Terre, ont vécu cette période de la fin, de la plongée de l’Atlantide dans les eaux. Mais, ce qu’une grande partie de l’Humanité fait en ce moment, la robotisation, donner plus de droit à la machine qu’à la Conscience Humaine, est entièrement et complètement le miroir de ce qui s’est passé à ce moment-là. La différence, c’est que, à cette époque la densité s’est installée, or, aujourd’hui, en ce nouveau cycle, ce qui est prévu, c’est la remontée de votre Terre, la fréquence qui monte de manière inévitable. Et, que donc, accompagner cette remontée, c’est accompagner votre remontée, et, ce n’est pas se laisser iéger en refaisant les mêmes erreurs.

C’est cela aussi la conscience, c’est comprendre que des déséquilibres ont eu lieu à la surface de la Terre, à l’intérieur des consciences, et, qu’aujourd’hui un nouvel équilibre va pouvoir se proposer. Parce que nous la hissons cette Terre, c’est notre rôle. C’est le rôle de tous ceux qui sont autour, qui la protègent et à qui il est demandé d’œuvrer, à la fois pour aider l’Humanité, et en même temps pour que votre Terre ne soit pas, de nouveau, tellement densifiée, que cela, si vous avez bien compris, puisse aussi avoir des conséquences sur d’autres planètes, en d’autres endroits, dans les autres tissus des dimensions de l’espace-temps et des univers.

Cette Unité, cette union entre les êtres à l’intérieur de la Terre, cette union entre les consciences, en d’autres endroits, est aussi cette conscience de ce que vous appelez la multidimensionnalité, car vous existez dans les multi univers, et, toutes les Consciences existent aussi dans ces multi-univers, avec plus ou moins de formes, plus ou moins de vécu. Mais vous êtes dans un miroir, dans un plan de miroir en toutes choses. Il ne s’agit pas de vouloir en partir. Mais comme certains d’entre vous l’on dit, compassion, paix, envoi de lumière. Et, vous pouvez, lorsque vous voyez quelque chose qui ne va « pas bien » sur votre planète, dans un endroit, projeter votre conscience, envoyer à l’intérieur de votre cœur, une flamme de l’Amour absolu. Cette flamme-là ne va rien dévorer, au contraire, elle va permettre à d’autres êtres, à d’autres endroits, à des Consciences qui sont sur des plans supérieurs de se servir, dans le bon sens du terme, de ce que vous aurez envoyé, qui est comme un fluide de cœur et d’Amour, et qui va constituer une masse d’Amour absolu pour permettre que l’œuvre se fasse. Comprenez-vous ? C’est important.*

Alors c’est vrai que souvent, vous vous sentez impuissants. Vous demandez : « mais quoi faire ? » C’est cela aussi être dans le monde, mais ne pas être du monde, et utiliser des moyens, des outils en dehors de la matière pour œuvrer à partir de la matière. Utilisez aussi cela pour guérir les blessures, envoyez cette lumière de l’amour sur vous, sur quelque chose qui n’a pas fonctionné, quelque chose que vous regrettez, ou que vous n’avez pu obtenir, ou une colère, ou je ne sais quoi. Prenez dans vos mains, prenez dans votre cœur tout cela, flamme pure et envoyez-la sur vos blessures, sur telle situation, sur telle chose, sur tel regret, et laissez se dissoudre cela dans la lumière de cette flamme. Vous, vous sentirez d’abord plus léger, et, en ayant conscience de ces multidimensionnalités, de cet espace-temps qui est différent, qui n’est pas linéaire, mais qui est en quelque sorte en spirale, eh bien vous allez pouvoir aussi guérir quelque chose que votre Conscience consciente, que votre mental conscient aura totalement oublié, qui s’est peut-être passé il y a des milliards d’années, mais qui va bénéficier de la pureté de cette flamme.

Car c’est la pureté de cette flamme qui est en lien avec la Pensée du Père-Mère et l’Esprit. Evidemment, encore faut-il être Foi. Parce que si vous n’y croyez pas, si vous n’y donnez pas Foi, rien ne se passe. Ayez Foi. C’est quelque chose qui doit se reconstruire aussi cette Foi. Et, parfois, vous croyez œuvrer, en toute « bonne foi », mais la « bonne foi », n’est pas la Foi. Je vous invite à y méditer. Respirez profondément, et à l’intérieur de ce temple du cœur, laissez venir quelque chose, une couleur, un symbole, une sensation, une perception qui va « symboliser cette Foi ». Et puis laissez cela pénétrer à l’intérieur de chacune de vos cellules, de chaque conscience qui forme vos cellules, afin qu’il y ait à l’intérieur de vous, place à un processus de transformation, de transmutation. Foi en l’évolution, au travers d’un chemin qui peut paraître rempli d’obstacles, et c’est cette Foi qui vous permettra aussi d’avancer, de ne pas vous laissez piéger par ceci, par cela, et qui vous donnera le discernement nécessaire.

Accueillez ce qu’est cette Foi, la forme qu’elle prend, là dans l’instant, et demandez à ce que cette forme, cette sensation, cette couleur, vienne s’expanser à l’intérieur de vous, vous remplir, vous emplir, emplir toute sles particules, toutes les parcelles de votre corps physique, puis ensuite atteindre tous les endroits plus subtils de vous, dans l’unité de votre être. C’est cette union avec vous-même, cette unité en vous, qui vous permet la ré-union avec d’autres qui oeuvrent de la même manière. Il y a bien sûr ceux que vous connaissez, mais il y en a d’autres que vous ne connaissez pas. Et, vous pouvez, du reste, demander à la divinité en vous, et au Père de tous les pères et à la Mère de toutes les mères, à la Famille Lumière de vous aider à vous rencontrer. Car il est important que les êtres se regroupent.

A l’intérieur de cette Foi, aussi ce qui est important, c’est de demander, dans la foi, dans la confiance, dans le cœur, d’être à chaque instant, là où vous devez être en lien avec votre âme, en lien avec les êtres de la Lumière absolue. Et, si vous êtes dans la sincérité, si vous êtes dans la réceptivité, alors vous saurez, mais cela demande : la Foi, la guérison du doute, la guérison des blessures, et de décréer la peur, la crainte, et tellement de choses. Centrez-vous encore sur la Foi, la confiance à l’intérieur de l’Amour absolu du Père-Mère, et Christ bien entendu. Un jour, vous irez plus léger à l’intérieur du monde, tout en sachant que votre essence n’est pas de ce monde. Mais vous l’aimerez ce monde, car vous savez aussi que c’est une étape, l’une des étapes que vous avez choisies pour accéder à la grandeur de vous-même. Et la question est :« voulez-vous rester des petits enfants peureux à l’intérieur de la Terre, ou accéder à votre grandeur de frères et sœurs de la lumière à l’intérieur des espaces ? » Car, évidemment selon le choix qui est le vôtre, beaucoup de choses en découlent.

Je vous garantis que si vous faites ce choix de la grandeur de vous-même, sans être dans l’ego, vous comprendrez tellement de choses, vous serez au service réel dans la Foi, dans la confiance. Respirez cela, et vous traverserez plus facilement les choses. Car il est important que cette Humanité grandisse, et chacun d’entre vous aussi.

Voyez-vous maintenant, voyons-nous ensemble maintenant, être chacun comme des flammes, de grandes flammes de lumière. Et, voyez cette flamme de lumière que chacun d’entre vous est, et avec nous aussi, venir bénir la Terre. Et, voyez comment vous pouvez, quelques instants, chacun d’entre vous, agrandir la flamme que vous êtes. Car, c’est cela que vous êtes en votre Conscience, et comme cette flamme éclaire aussi des espaces qui pour vous sont encore inconnus, lorsque vous , vous sentez en état d’impuissance, ou que vous, vous sentez de nouveau baisser dans vos énergies, refaites cela. Ressentez-vous, voyez-vous à l’intérieur de la Foi la plus pure, au plus haut niveau, devenir cette flamme, bénir la Terre et l’éclairer, en lien avec la Lumière au-delà de toutes les lumières. Connectez-vous le plus souvent possible à cela, et soyez l’être qui rejoint l’Etre, l’Etre de l’Etre, l’Etre de tous les êtres.

C’est cela aussi La Guérison. Soyons ces flammes ensemble, des flammes qui ne brûlent pas, mais qui éclairent ce qui est à éclairer à l’intérieur et à l’extérieur.

Maintenant redescendez un peu dans la conscience « plus ordinaire », mais votre serviteur Orionix, souhaite que quelque chose, se soit inscrit. Et, comme tout est toujours en lien dans les réalités les plus hautes, alors je vous dis : à toujours, en tout Amour.

Vous pouvez reproduire ce texte, mais en précisant:
http://la.source.stellaire.over-blog.com/
à travers le canal d’Alia

Partagé par : http://www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.