INTRA-TERRE – « Le Silence au sein du bruit »

620

Rendez-vous du Cœur vibral

Chers Frères et Sœurs en humanité, nous nous joignons à vous au sein de ce Cœur vibral et de là où nous Sommes, en tant que Frères et Sœurs de l’Intra-Terre, au sein de ces Peuples donc qui vivent, non pas à la surface comme vous de cette Terre mais en son sein, à l’Intérieur de cette Terre, au sein de cet Être splendide qu’est Gaïa.

Nous venons ce soir à votre rencontre en douceur, afin dans un premier temps que puisse s’intégrer notre fréquence vibrale de 5ème Dimension, qui est donc la Dimension dans laquelle nous sommes au sein même de cette Terre, et qui fait de nous tout simplement des accompagnants à différents niveaux de votre humanité de surface, en ce qu’elle vit et qu’elle est invitée à vivre en cette Ascension.

Nous venons ce soir à votre rencontre au sein de cette Terre intérieure qui vous appelle à la rejoindre, depuis bien longtemps maintenant. Ce retour à cette Terre, et ce Retournement en cette Terre, vous fait vivre différents mouvements uniques et parfaits pour que cette Terre, en vous, puisse être enfin totalement épousée et écoutée. Comme vous le vivez au sein de ce monde qui tourne fou et devient de plus en plus absurde, aux yeux d’un nombre de plus en plus élevé d’êtres humains, cette Terre trouve alors réponse, de différentes manières, à son appel au retour à la Terre et à l’Intelligence qui s’y trouve – Intelligence naturelle où tout est donné, tout est enseigné pour celui qui s’y retourne et l’écoute profondément.

Osez retrouver l’évidence et la certitude que la Connaissance enseignée par cette Terre vous est donnée, directement, dès que vous la rencontrez, vous l’épousez, et vous la considérez bien entendu pour ce qu’elle est : un être vivant au même titre que vous.

Ce monde devra se retourner au sein de cette Terre, et retrouver la Simplicité et l’Humilité qu’elle demande d’embrasser pour l’entendre et la rencontrer : entendre ce qu’elle a à nous dire, entendre ce qu’elle a à nous offrir, entendre ce qu’elle vient nous enseigner, entendre ce qu’elle vient nous demander de réintégrer de ce qu’elle Est.

Cette Terre est autant extérieure qu’intérieure : il n’y a aucune séparation entre la manifestation que vous en voyez d’elle, avec vos yeux de chair ouverts dans cette projection extérieure de la conscience, et cette Terre intérieure qui réapparaît dans toute sa Splendeur dès que vous fermez les yeux. Là, cette Terre vous parle de façon unique et intime, et il n’y a aucune comparaison à faire entre vous sur ce qui vous est demandé de vivre et d’intégrer, de ce qu’elle vous souffle, qu’elle vous montre, et qu’elle vous crie parfois.

Il est bien difficile, après l’errance immense que vous avez vécue sur ce monde et l’éloignement créé avec cette Terre-Mère, d’entendre, et même d’appréhender, que la Connaissance est intérieure, la véritable Connaissance : celle qui est directe, celle qui sort de tout cadre, celle qui ne s’enferme pas. Celle sur laquelle aucune étiquette ne peut tenir très longtemps, car l’Intelligence du Vivant n’arrête pas de grandir, d’évoluer, de se transformer et de prendre donc toutes les formes, sans aucune stagnation possible et sans aucune fixité de quoi que ce soit.

Ainsi, cette Connaissance ne répond pas aux attentes de la tête, et bien que la tête tente de s’approprier cette Connaissance en la rendant fixe, celle-ci ne peut tenir et ne pourra tenir ce qu’elle essaie de maintenir de ses connaissances bien longtemps.

Bien entendu, dans cette période transitoire que vous vivez, certaines connaissances extérieures peuvent encore venir vous apporter certains repères et enseignements appartenant encore à l’ancien monde, qu’il n’y a bien entendu nul besoin de rejeter. Mais il est important à nos yeux de vous rappeler qu’au fond, la Sagesse et l’Intelligence fait partie intégrante de vous, et est accessible dès que vous acceptez de sortir de tous vos cadres de références et de vous aventurer comme un enfant dans un terrain d’aventures, au sein des expériences que la vie elle-même vous propose de vivre, mais également en répondant aux Mouvements intérieurs que cette écoute nouvelle que vous retrouvez vous offre de suivre.

En faisant confiance à cette Intelligence qui vous appelle à vous découvrir, et à redécouvrir l’Enseignement et la Connaissance offerte à tous par cette Terre-Mère, qui l’offre comme à son accoutumée en toute Abondance, dans le Don permanent qu’elle Est.

Ainsi, là où vous êtes inscrits sur ce globe, vous bénéficiez encore de cycles rythmés par des saisons plus ou moins marquées, et qui viennent offrir ces temps précis pour l’Être que vous êtes, afin justement de retrouver la Respiration, propre à ces régions, du Corps de cette Terre. Vous ne pourrez plus très longtemps continuer à fonctionner en dehors des rythmes naturels que Gaïa vit.

Vous allez d’ailleurs, si ce n’est déjà le cas, voir apparaître de plus en plus de gens manifestant l’incapacité de poursuivre ces rythmes imposés par votre société, tant leur corps ne fournira plus les efforts que ces rythmes demandent car la Terre, et votre Terre en ce Corps-Temple qu’elle est, vient s’ajuster, se ré-accorder totalement avec ses rythmes propres.

Pour ceux qui le vivent déjà, cela est une évidence, et déjà leur vie s’est vue modelée à cet Accord intérieur de rejoindre donc cette Terre et ses Mouvements. Nombre d’entre vous ont osé laisser ces Accords se faire, laisser ces réajustements se manifester et être relayés dans la matière par différentes actions, afin que la cohérence et la mise en conformité se réalise, grâce à ces Mouvements impulsés par cette Terre et ce corps de Terre – directement donc replacés au départ de ce Cœur et de cette Voix qui appelle, de différentes manières, à être entendue de tous et toutes.

Ainsi, bienheureux sont ceux qui osent répondre à tous ces Mouvements, heureux sont ceux qui osent faire totalement confiance aux Mouvements que cet appel impulse.

Ce Retour à cette Terre peut prendre des manifestations très différentes suivant les êtres. Tous ne sont pas amenés à vivre dans les campagnes et à avoir leur potager. Cette Terre intérieure qui appelle, appelle et instruit également les êtres qui vivent en ville. Et cette Terre intérieure ne peut être limitée, au sein des Mouvements qu’elle nous offre de vivre, à la connexion à la nature, bien qu’elle soit incontournable bien entendu.

Vous êtes dans ce temps où ce qui est porteur pour vous est cette autorisation de la conscience à se laisser inspirer, à se laisser rêver, à se laisser imaginer sans aucune projection, juste en baignant dans le Rêve qui vous est directement inspiré du Cœur de cette Terre, relayé donc en vous, au sein de cette Conscience du Cœur qui s’éveille de plus en plus à présent.

Tout a été ensemencé en vous, tout ne demande qu’à germer et pousser en vous. Et tout ne demande de vous que d’affermir la pleine confiance en cette Intelligence qui orchestre et anime tout au sein de cette Création. Cela est plus facile à dire qu’à faire, surtout dans la période dans laquelle vous êtes, en cette année puissante de bouleversements au sein de ce monde finissant, dont les ondes réactives peuvent venir directement vous traverser.

Ainsi, laissez-vous traverser, puisque cela se présente à vous. Ne jugez rien, laissez tout en vous se vivre de cet ancien qui gesticule et crie, et de ce Nouveau qui pousse sans bruit en vous.

Ainsi, vous pouvez être amené à entendre le bruit de ce monde en vous augmenter. Cela signe la véracité de ce que ce monde vit et des décibels qui augmentent, liés aux peurs que l’ancienne matrice vient directement infiltrer comme elle peut, avec tous les moyens disponibles pour que cela circule. Ce bruit est bien là, et la tête donc de ce système se prend la tête. Et puisque ce système est en vous, cela n’est pas étonnant que vous le viviez très fortement.

Il n’y a en cela aucune frayeur à se faire car ce qui pousse, pousse puissamment. Car vous avez reçu, chacun et chacune, très précisément certains engrais, naturels bien entendu, mais portés sur ce monde par d’autres Mondes, afin que ce qui pousse soit soutenu par une Force que rien de ce qui tourne fou ne pourra venir détourner de quelque manière que ce soit.

À cette heure précise et en ce jour précis, ce monde duel vit les secousses lancées des Profondeurs de cette Terre pour permettre un passage à un niveau supérieur de désintégration. Ce passage, inconfortable certainement, vient appeler encore à ce que la tête se retourne au sein du Cœur.

Chaque mois offrira son appel. Chaque mois offrira, à chaque être donc, de répondre au Cœur et de s’y abandonner. Et si cela ne répond toujours pas, soyez sûr que cela se fera en temps et en heure, cela va de soi.

La Sagesse donc, en ce mois de février, vous appelle en toute simplicité au Silence au sein du bruit. Ce Silence se vit dès que votre conscience est immergée dans l’instant présent, épousant ce qui est, sans nourrir aucune histoire que ce bruit vient tenter de réactiver en vous. Le Silence total peut se vivre donc au sein du bruit : ce n’est donc pas parce qu’il y a bruit en vous que le Silence n’est pas. C’est un peu comme si vous étiez dans une pièce où la radio allait à fond, et qu’au sein de cette pièce vous êtes immergés dans l’action que la vie vous propose de vivre, la conscience pleinement tournée au sein de cette action, en ne faisant qu’un avec elle. Alors ce bruit, en cette radio, disparaît au sein du Silence qui est le vôtre. Pourtant, la radio n’a pas été arrêtée, et vous avez oublié qu’elle fonctionnait à plein régime.

Ainsi, peu importe ce que la vie vous demande de vivre, n’essayez pas de vous y retrouver pour l’instant. Laissez l’étage superficiel de l’être vivre le bruit qui se vit. Et laissez passer cette période, ancré au sein de la Simplicité et du Silence, que vous trouvez une fois immergé dans ce que vous faites tout simplement. La qualité de l’Enfance, en ce mois, est précieuse pour vous. Être immergé en ce qui vous est offert de vivre comme un enfant, alors fait que tout autour de vous disparaît et n’a nul prise sur vous, étage superficiel de l’être y compris. C’est une épreuve, c’est une étape, c’est une marche que ce mois propose pour beaucoup d’entre vous.

Alors, laissez pousser ce qui de toute façon pousse sans aucune volonté de votre part : ça pousse de toute façon, que vous le vouliez ou non. La mise en marche et la mise à Feu est lancée et activée depuis plusieurs mois, alors laissez faire et embrassez totalement cet hiver et ce qu’il vous offre de vivre. Laissez venir à vous ce qui vient, sans chercher à aller vers, car il n’y a plus rien, en la dynamique naturelle réalignée en cette Terre, vers quoi aller : tout vient à vous en son temps. Vous pouvez rester donc confiant, embrassant ainsi la Patience de celui qui sait que cela vient et qu’il n’a pas, ni à en douter, ni à s’en inquiéter.

Laissez-vous faire, laissez-vous porter. Et accompagnez tout simplement les Mouvements qui vous traversent au sein de la matière, et c’est tout. Laissez tomber la tête, vous n’avez besoin de rien projeter. Tout ce dans quoi vous vous inscrivez dans les mois qui viennent est actualisé et vient à vous, alors laissez être et laissez advenir tout simplement.

Retrouvez la confiance avec la Terre, retrouvez la confiance en l’Intelligence du Vivant, et laissez tomber toutes les illusions que la tête peut essayer encore de maintenir. Laissez tomber ce qui doit tomber, et laissez l’espace dégagé pour se voir pousser ce qui est prévu pour vous de découvrir et de goûter.

Nous sommes vos Frères de l’Intra-Terre et nous sommes avec vous. Alors que notre Chant et le vôtre s’entendent de part et d’autre du Corps de cette Terre, et la soutiennent en ce qu’elle vit, et en ce qui se prépare pour elle et pour nous tous de vivre. Alors chantez, car le chant en ces temps est plus accessible et plus porteur même que la danse.

Alors que l’immobilité apparente de l’hiver trouve en vous écho, et que de cette Immobilité, les Mouvements essentiels qui y naissent puissent être relayés fidèlement par vous. Ce n’est pas le temps de gigoter, comme vous le vivez certainement au sein de ce corps qui appelle au ralentissement et au repos. Alors profitez de ce ralentissement, car ce qui vient pourra vous faire danser des rythmes plutôt effrénés.

Puissent l’Immobilité et le Silence vous rencontrer, puissent-ils en vous être épousés sans aucune peur, dans la réjouissance que là se trouve l’Origine du Nouveau. Et qu’en vous se voit accepté ce que cette société tente de taire, tente de voir disparaître en faisant peur et en ne laissant place, aucunement, au Silence et à l’Immobilité de l’Être.

Alors regardez-vous, de vous à vous, écoutez-vous, de vous à vous, rencontrez-vous, de vous à vous. Et voyez si vous êtes prêt à vivre et à épouser le Silence et l’Immobilité, quand cela vous appelle, sans rien forcer.

Nous vous suivons, nous vous accompagnons comme nous accompagnons cette Terre, de là où nous sommes. Il n’y a rien à croire de cela tant que vous ne le vivez pas, mais laissez, si cela n’est déjà fait, apparaître au sein de votre conscience notre Réalité et celle de notre Présence, juste là, entre guillemets, sous vos pieds.

Nous vous saluons, et reviendrons près de vous de différentes façons très bientôt.

Reçu par Sève

Message reçu le 5 février 2016

Source : www.accordance.info

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.