Karma et réincarnation dans le changement du moment – 1ère partie

118
Karma et réincarnationLenduce – Transmis par ShaNiraa

Shari : Hallo Lenduce !

Lenduce : Hallo chère Shari !

Shari : J’ai le sentiment qu’il est temps pour une petite conversation.

Lenduce : Volontiers, de quel sujet souhaites-tu parler ?

Shari : Je songe au thème « Karma et réincarnation ». Il me semble que ce thème devient de nouveau un peu plus actuel, bien que depuis de nombreuses années on entend dire que ceux qui sont sur le chemin du retour ou en direction de la 5ème dimension peuvent maintenant laisser leur karma derrière eux.

Lenduce : Oui, c’est bien ainsi, mais cela ne signifie pas que vos vies antérieures n’auraient maintenant plus de conséquences pour vous. Des impressions émotionnelles d’évènements du passé peuvent toujours être perceptibles tant que le processus d’ascension n’est pas entièrement terminé.

En ce qui concerne la notion de « karma », il existe toujours parmi vous de nombreux malentendus.

Shari : Oui, j’ai déjà remarqué cela. De même qu’il y a plusieurs opinions au sujet de la réincarnation en général par rapport à ce qui se passe exactement dans ce cas.

Par exemple, beaucoup sont d’avis que les vies antérieures individuelles n’existent pas, vu que l’âme se dissout littéralement lors du passage dans l’au-delà et qu’elle devient de nouveau UN avec l’essence de la Source. Ainsi, chaque nouvel être humain qui naît se composerait en quelque sorte de petits « éléments » les plus divers de la Source.

Donc un peu comme pour un glaçon qui se dissout dans l’océan et devient un avec la mer. Lorsque la mer gèle, le glaçon n’existera plus en tant que tel, vu que les différentes molécules d’eau se sont trop dispersées pour regeler ensemble de la même façon.

Selon cette théorie, il serait donc possible que je sois constitué de petits éléments qui ont jadis appartenus à Mozart ou à Cléopâtre et que pour cette raison je pourrais m’y identifier par erreur, vu que je crois me souvenir d’une de cette vie comme étant une de mes vies antérieures.

Cependant, une autre théorie dit que l’âme effectue un voyage individuel de corps en corps afin d’apprendre et d’évoluer.

Mais là aussi, en raison du processus linéaire et de la possibilité du choix de l’incarnation, différentes théories existent :

Par exemple, certains enseignements disent que les différentes incarnations sont comme des rôles dans une pièce de théâtre, des rôles que, si elles nous correspondent, nous pouvons accepter ou non.

Vu qu’il y a plusieurs réalités parallèles, il serait donc possible que plusieurs âmes puissent jouer le « rôle » de Mozart, pour garder cet exemple. Et chacun interprète le rôle différemment, ce qui a pour résultat des chemins de vie, des résultats et des réalités différents.

D’autres à nouveau pensent qu’une seule incarnation est possible par « rôle », qu’il n’y avait donc qu’une seule âme qui avait pour rôle « Mozart ».

Pour toutes ces théories il y a des arguments pertinents et des arguments contraires. La première et la deuxième théorie seraient des explications pertinentes du fait qu’il y a plusieurs personnes qui pensent avoir été jadis Mozart, Cléopâtre ou d’autres personnalités célèbres. Néanmoins, la question du sens pour chaque personne en particulier reste ouverte, alors qu’on peut le trouver dans la troisième théorie, vu l’évolution continue et profondément individuelle de l’âme.

Que peux-tu dire par rapport à cela ?

Lenduce : Serais-tu étonnée si je te disais que les trois théories sont justes ?

Shari : Hm – ce serait une réponse à laquelle je suis habituée de votre part.

Lenduce : Bon, comme nous vous disons si souvent, la plupart de toutes les réponses se trouvent dans un domaine au-delà de « soit/soit ». La vérité se trouve le plus souvent entre les deux et on peut la retrouver dans « non seulement, mais aussi ».

Shari : Bon, je suis toute ouie…

Lenduce : Commençons par le corps physique – De quoi est-il fait ?

Shari : De matière…

Lenduce : Exactement. Et d’où provient cette matière ?

Shari : De Mère Terre…

Lenduce : Et où est la conscience ?

Shari : Eh – je suis la conscience ?

Lenduce : Et qu’en est-il de ton corps, de tes cellules, des atomes de ton corps ?

Shari : Ils sont aussi imprégnés de conscience…?

Lenduce : Exactement !

Donc, pour bien comprendre le concept de la réincarnation, il est tout d’abord important que vous commenciez à vous voir comme une unité de conscience.

En tant qu’être humain, vous établissez une relation avec la conscience atomique de votre corps physique. Chaque cellule a une/est conscience, vos organes ont une conscience, chaque atome est imprégné de conscience.

Ces unités de conscience sont reliées à la conscience de l’âme individuelle aussi bien qu’à la conscience collective de la Terre. Chaque atome de ton corps a déjà accumulé d’innombrables expériences. Dans son voyage infini à travers la création, il a peut-être déjà fait partie d’un oiseau, d’un chien ou d’un autre être humain. Tout comme ton âme, ton corps porte en lui d’innombrables souvenirs « d’incarnations antérieures ». Un atome qui fait actuellement partie de ton corps, peut à l’avenir faire partie d’un corps qui ne devra pas forcément être habité par ton âme, tout au contraire : cela est même plutôt improbable.

En plus, conscience et magnétisme sont étroitement liés.

A un certain niveau, le magnétisme fonctionne comme une sorte d’accumulateur de mémoires. Et, en fonction du mouvement de ses électrons, chaque atome a des moments magnétiques, ce qui est le signe d’une conscience qui peut accumuler des expériences.

La conscience est divisible à l’infini et elle peut aussi s’assembler à nouveau. Elle se comporte un peu comme l’eau. On peut prendre une partie de l’eau et la faire geler ou s’évaporer. Mais la vapeur d’eau aussi bien que la glace peut redevenir de l’eau et faire partie du grand océan.

Tout ce que tu vis en tant qu’individu est enregistré par ton corps physique au niveau atomique et passe, au moment de ta mort, dans le champ de la conscience collective de la Terre. Là, toutes les expériences qui ont été faites sur la Terre sont enregistrées dans une sorte de « bibliothèque », la chronique akashique.

Pourtant il y a aussi la conscience individuelle JE-SUIS de ton âme, qui voyage de vie en vie et qui expérimente les choses de telle manière qu’une expérience se fonde sur l’autre.

Un processus de croissance continu qui est unique en son genre et qui n’existe qu’une seule fois dans toute la Création.

D’une part, cela assure la création d’un pool d’informations qui est à tout moment à la disposition de tout ce qui EST, pendant que Dieu, la conscience UNE, grâce à la multitude des différentes âmes, fait l’expérience de Lui-même de toutes les façons imaginables.

Nous sommes Dieu et Dieu aimerait savoir comment j’évolue si j’emprunte ce chemin-là, ce que je deviens si je choisis tel autre chemin, etc…

Ainsi, chaque âme emprunte un chemin unique et évolue vers sa perfection unique en fonction de ses expériences passées.

Sur son chemin à travers la Création, elle s’associe à d’autres formes de conscience.

La conscience d’une âme n’est pas constituée de la même façon que l’âme d’un atome. Et par l’unité avec les identités de conscience les plus diverses, elle laisse des informations qu’elle met à la disposition du collectif d’un monde (et par là au grand Tout, vu que chaque monde fait partie d’un collectif plus grand) et elle a en même temps la possibilité de faire les expériences les plus diverses.

L’accumulateur de mémoires de toutes les expériences terrestres est, comme déjà dit, la chronique akashique qui se trouve dans la 4ème dimension de la Terre. Le cycle d’incarnations de chaque âme est enregistré là et ainsi mis à la disposition du grand Tout. Là, au-delà du temps et de l’espace, existe la possibilité d’entrer dans chaque « rôle » dont tu aimerais faire l’expérience et de le vivre à ta manière. Tu peux donc, si tu le souhaites, glisser dans le rôle de « Mozart » et de faire l’expérience de toi en tant que Mozart. Là, au-delà de votre monde, existent donc des milliards et des milliards de réalités parallèles différentes et pourtant, dans le monde physique dont tu fais l’expérience actuellement, il n’y a qu’une seule âme qui avait jadis le rôle de Mozart.

Vois-tu maintenant que les trois théories dont tu as parlé ne s’excluent pas, mais se complètent mutuellement ?!

C’est la conscience terrestre qui a des difficultés pour voir l’image complète.

Vous obtenez souvent des impressions d’une partie de la vérité et vous pensez avoir vu l’absolu, ne voyant pas que vous n’avez vu qu’une partie du puzzle qui peut vous amener à des connaissances plus grandes si vous échangez vos impressions et si vous assemblez les parties individuelles du puzzle.

Shari : Ouf – ce paquet d’informations n’était pas du tout facile à exprimer en mots, mais je comprends. Je le crois du moins.

Mais pour moi, vu que je travaille avec des régressions, se pose évidemment la question : à quel souvenir recours celui qui vit une régression sous hypnose ?

Est-ce que ce sont des souvenirs du voyage individuel de l’âme ou bien des souvenirs venant de l’accumulateur de sa conscience physique atomique, voire des informations de la chronique akashique ?

Lenduce : Dans la plupart des cas, bien que pas dans tous, il s’agit d’un souvenir en rapport avec le voyage individuel de l’âme. Mais dans certains cas, il peut s’agir d’un souvenir se rapportant au domaine du corps physique. Surtout s’il s’agit de souvenirs très puissants ou facile à retenir, d’un traumatisme ou d’un souvenir ayant autrefois appartenu à un Maître ascensionné, comme par exemple Jésus, et qui peuvent de ce fait rayonner des énergies tout à fait particulières.

Mais ici aussi, rien n’arrive par hasard. La Création entière est imprégnées de la grande intelligence du Créateur et aucun atome ne se trouve par hasard à un endroit ou dans un corps.

Donc, si ton corps est aujourd’hui fait d’atomes qui ont autrefois fait partie d’un Maître ascensionné, alors ce n’est pas un hasard. De la part de vos Maîtres, cela sert même consciemment en tant que soutien à beaucoup d’entre vous dans votre processus d’éveil. Cette information atomique ressemble à des globules homéopathiques qui informent la conscience physique et à laquelle la conscience de votre âme peut recourir, en raison de l’union conclue avec votre conscience physique au sein de l’expérience de l’incarnation.

Cela peut évidemment prêter à confusion, si bien que l’un ou l’autre peut croire être une incarnation du Maître respectif. Beaucoup se perçoivent alors aussi comme une sorte « d’aspect de conscience » d’un Maître et ils pensent alors que ce Maître est leur Soi supérieur et eux seulement un petit aspect de celui-ci.

Mais ce qui distingue un Maître, c’est qu’il n’est plus incarné dans la 3ème dimension, mais qu’il « informe » par sa conscience les âmes qui sont sous sa garde.

Chaque âme qui a ascensionné autrefois sur la Terre laisse donc les « traces atomiques de ses pas » pour tout ceux qui sont prêts à les suivre.

Shari : O.k., mais ce que je ne comprends pas, c’est : on dit toujours que l’ascension se fait avec le corps physique. Après sa résurrection, Jésus aussi est parti avec son corps.

Comment est-il possible alors que des atomes du corps de Jésus apparaissent dans les corps physiques de différentes personnes ?

Lenduce : Jésus a transcendé le corps physique qui était le sien au moment de sa mort. Ce corps n’était pas le même que celui qu’il a habité au moment de sa naissance ou de  sa 20ème année. Le corps est fait de cellules, les cellules sont faites d’atomes et une cellule physique a une durée de vie de plus ou moins 7 à 10 ans selon votre temps linéaire. Il reste donc suffisamment d’atomes qui sont à la disposition du collectif Terre.

Shari : Oh mon Dieu, je me demande si je transmets/traduis de manière scientifiquement correct les informations que tu me donnes ici.

Lenduce : Ne te tracasse pas, ma chère. Ici il s’agit en premier lieu d’une compréhension plus profonde au niveau spirituel. Votre science est en grande partie toujours fondée sur la constitution de la matière. Jusqu’à présent, il n’est pas possible pour vos scientifiques d’expliquer ce qui anime en réalité toute la Création : c’est-à-dire la conscience.

C’est le point où la science et la spiritualité doivent se rencontrer afin que les deux domaines ne s’égarent pas dans le domaine des spéculations, ce qui est toujours le cas à de nombreux niveaux. Aussi bien au niveau spirituel qu’au niveau scientifique.

Shari : Il est important pour moi que les lecteurs comprennent que je transmets ici des paquets d’informations qui me parviennent au niveau télépathique et que je traduis avec ma compréhension des choses et que ce n’est pas une dictée que tu me transmets. Des erreurs dues à mon manque de connaissances scientifiques ne sont donc pas exclues, vu que je le formule d’une manière qui est compréhensible pour moi.

Lenduce : Tu le fais très bien. Reste détendue.

De toute façon, je propose de faire une pause avant de continuer notre conversation. Il peut être utile, non seulement pour toi, mais également pour certains lecteurs, de laisser pour ainsi dire ces informations se « tasser ».

Dans la deuxième partie de cette conversation, j’aimerais plus particulièrement parler de ce qu’est au fond le karma et également de la libération du karma en raison du grand changement de  conscience sur la Terre, si cela te convient.

Shari : Si cela me convient ? Bien sûr que cela me convient, cher Lenduce !

Lenduce : C’était dit dans un sens plutôt rhétorique comme vous diriez si bien.

Je te remercie pour cette conversation, tout comme je remercie tous les lecteurs que j’ai pu approché de cette manière.

A bientôt.

Shari : A bientôt cher Lenduce, je te remercie également !

Transmis par ShaNiraa (Autriche)
Traduit de l’Allemand par Sophia (Belgique).
Le texte original se trouve en allemand sur : http://www.sternenkraft.at
© Shari D. Kovacs (Lektorat : Lara)

Source : http://ashtar.sheran.free.fr/

Partagé par : http://www.messagescelestes-archives.ca
[signoff][/signoff]

Comments are closed.