Krishnamurti: Question & Réponse 32 – Sur la simplicité

92

Jiddu Krishnamurti

La première et dernière Liberté

Question & Réponse 32

Sur la simplicité

 

KRISHNAMURTIQUESTION : Qu’est-ce que la simplicité? Ne consiste-t-elle pas à voir très clairement l’essentiel et à éliminer tout le reste?

Krishnamurti : Voyons ce que la simplicité n’est pas, et ne répondez pas à cela que ce point de vue est négatif, qu’il vous faut quelque chose de positif ; ce serait là une réaction puérile, irréfléchie. Ceux qui vous donnent du « positif » sont des exploiteurs ; ils ne vous offrent que ce que vous désirez. C’est avec cela qu’ils vous exploitent.

Nous ne faisons rien de semblable ici. Nous essayons de voir la vérité en ce qui concerne la simplicité. Il vous faut donc éliminer ce que vous pouvez en penser et examiner la question à nouveau. L’homme qui possède beaucoup a peur de la révolution, intérieure et extérieure.

Voyons ce qui n’est « pas » la simplicité. Un esprit habile n’est pas simple. Un esprit qui a un but en vue pour lequel il travaille: une récompense, une crainte, n’est pas un esprit simple, n’est-ce pas? Un esprit surchargé de connaissances n’est pas un esprit simple. Un esprit mutilé par des croyances, un esprit qui s’est identifié à ce qui est plus grand que lui et qui lutte pour maintenir cette identité n’est pas un esprit simple. L’on pense que la simplicité consiste à ne posséder qu’un ou deux pagnes ; nous voulons les signes extérieurs de la simplicité et sommes facilement trompés par eux. Voilà pourquoi l’homme très riche rend un culte à celui qui a renoncé.

Qu’est-ce que la simplicité? Peut-elle être l’élimination du non-essentiel et la poursuite de l’essentiel, c’est-à-dire le processus d’un choix à faire? Quel est ce processus qui consiste à choisir? Quelle est l’entité qui choisit? C’est l’esprit, n’est-ce pas, la faculté de penser: appelez-la comme vous voudrez. Vous dites: « je choisirai ceci qui est l’essentiel ». Comment savez-vous ce qu’est l’essentiel? Vous avez un modèle que quelqu’un vous a donné, ou bien votre propre expérience vous indique où est l’essentiel.

Pouvez-vous vous appuyer sur votre expérience? Lorsque vous choisissez, votre choix est basé sur votre désir. Ce que vous appelez l’« essentiel » est ce qui vous donne de la satisfaction. Et ainsi vous revoilà dans le même processus. Est-ce qu’un esprit confus peut choisir? S’il choisit, son choix doit être confus aussi.

Par conséquent, le choix entre l’essentiel et le non-essentiel n’est pas la simplicité: c’est un conflit. Un esprit en conflit, dans un état de confusion, ne peut jamais être simple. Lorsque vous aurez éliminé, lorsque vous aurez réellement observé et « vu » tout ce qui est faux dans l’esprit, tous les tours de votre pensée, lorsque vous en serez conscient, vous saurez vous-même ce qu’est la simplicité. Un esprit enchaîné par des croyances n’est jamais un esprit simple. Un esprit mutilé par des connaissances n’est pas simple. Un esprit distrait par Dieu, par des femmes, par la musique, n’est pas un esprit simple. Un esprit tombé dans la routine des affaires, des rituels, des prières, un tel esprit n’est pas simple. La simplicité est « action sans idée ». Mais c’est une chose très rare: elle implique un état créatif. Tant qu’il n’y a pas création, nous sommes des centres de désordre, de misère, de destruction. La simplicité n’est pas une chose que l’on puisse poursuivre et expérimenter ; elle vient, telle une fleur qui s’épanouit à son heure, lorsque l’on comprend le processus de l’existence et des relations ; mais parce que nous n’avons jamais pensé à elle et ne l’avons pas observée, nous n’en sommes pas conscients. Nous accordons de la valeur à tous les signes extérieurs de la nonpossession ; mais ces signes ne sont pas la simplicité. La simplicité ne peut pas être « trouvée »: elle n’est pas un choix à faire entre ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas.

Elle ne survient que lorsque le moi n’est pas, lorsque l’esprit n’est pas tombé dans le réseau des spéculations, des conclusions, des croyances, des identifications. Seul un esprit ainsi libre peut trouver la vérité, et recevoir ce que l’on ne peut ni mesurer ni nommer ; et c’est cela la simplicité.

—————————

Pour lire les autres textes de « La première et dernière Liberté » , voir le SOMMAIRE

Source : http://www.messagescelestes-archives.ca
[signoff][/signoff]

Comments are closed.