La présence c’est revenir à soi en soi

78

Guides de Lumière, transmis par Delphine Balsera

17/04/2016

La présence est un état d’être. C’est se centrer en soi. Revenir en soi, au cœur de soi pour trouver sa présence, son être véritable et lui permettre de s’exprimer à travers soi et de s’enrichir de la lumière de la source à chaque instant. La présence c’est revenir à soi en soi.

Et lorsqu’on ne sait plus qui on est, alors on croit être tout un tas de chose qui nous ont permit de nous construire, de nous définir dans la matière. Car nous avons besoin de concret, nous avons besoin d’être. Alors derrière le « je suis », vous y mettez un tas de choses. Un tas de bonnes choses, et un tas de mauvaises choses. Et au-delà de cela, vous n’êtes pas cela. Mais alors pas du tout. Vous avez oublié qui vous êtes et vous vous êtes donné des attributs pour tenter de vous définir, car vous avez besoin d’être défini. Dans le monde de la forme, tout est défini, tout prend forme, alors vous avez besoin, envie de vous donner une définition, cela vous construit, cela vous permet d’être et d’exister. D’ailleurs, nous voyons bien que lorsque vous n’arrivez plus à vous définir, en tant qu’être, en tant que père, en tant que mère, en tant que parent, en tant que serviteur d’une cause, en tant que qualités humaine quelles qu’elles soient, dès lors que vous n’arrivez plus à vous définir dans un rôle ou dans une fonction, vous avez l’impression de ne plus exister, de ne plus être.

Combien d’entre vous avez déjà pensé n’être rien, voir se qualifient de moins que rien ? Combien d’entre vous pensent exister car ils sont « utiles » ? Combien d’entres vous pensent être là pour les autres ? Combien d’entre vous ne se sentent plus rien sans les autres ? Combien d’entre vous se sont déjà demandé qui ils sont vraiment ? Combien d’entre vous ont le sentiment d’exister au delà de tout ce que vous pensez être ? Tous ces repères qui vous tiennent, qui vous font avancer, lorsque ceux-ci s’écroulent qui êtes vous ? Lorsque vos illusions s’effondrent une à une, que reste-il ? La peur, le désarroi ? Se sentir rien et moins que rien est bien difficile et éprouvant. Peut être est-ce pour cela que vous bâtissez l’illusion autour vous, par peur de n’être rien. Alors, vous vous donnez des rôles, des scénarios, des personnalités et vous bâtissez votre être sur cela. Nous voudrions vous dire que vous n’êtes pas cela. Et que celui qui se sent moins que rien a tous les outils en main pour édifier son être véritable. C’est le point zéro. C’est le chao après la tempête. Où tout ce que l’on croyait être n’est plus, que tout ce que l’on avait n’est plus, et tout ce que l’on aura n’est pas. Et pourtant tout est là. C’est à ce moment précis que la magie opère. Que l’être véritable prend vie et si vous le laisser faire, il vous bâtira une existence complète et riche de sens. De tous les autres sens de l’existence empreinte de la vie elle même de l’univers.

Tant que votre regard jugera, vous ne serez pas. Tant que vous penserez que celui qui à moins que vous est moins que vous, vous ne serez pas. Moins vous semblez être, moins vous pensez être, plus vous êtes, et il n’y a qu’en étant que vous aurez. Vous n’aurez peut être pas la plus belle voiture, vous n’aurez peut être pas la brillance que les yeux s’attendent à voir. Vous aurez la richesse contenue dans l’univers. Ces richesses que vous ignorez, ces richesses qui vous inondent et que vous ne percevez pas. Pas encore. Ces richesses là, si vous en aviez conscience, vous voudriez vous les arracher tellement leurs valeurs sont inestimables. C’est pour cela que vous ne les percevez pas, pas encore.

Lorsque votre cœur pourra percevoir la grandeur de l’être qui n’a rien, la grandeur de l’être qui souffre, combien ce qu’il fait est nécessaire et important pour la richesse de l’humanité. Alors votre regard s’élargira et c’est dans la conscience du cœur que vous aiderez alors, que vous le soutiendrez, que vous pourrez lui exprimer toute votre gratitude pour ce qu’il traverse et endure au nom et pour l’humanité.

Comprenez que ce que l’autre vit, une partie de vous le récupère, et que plus vous mépriserez l’autre, plus vous vous privez de la richesse déguisée en souffrance qu’il offre à l’humanité. Lorsque vous lui tendez la main, vous vous permettez de recevoir une partie de ce qu’il construit pour l’humanité. Comprenez que ce que l’autre à choisi de vivre, il le fait pour vous aussi, que sa souffrance est la votre aussi, et qu’en la vivant, il vous en libère. Vous êtes prisonniers de vos perceptions et de vos jugements, vous vous coupez de l’énergie de vie qui est libéré dans chaque expérience de vie. Vous détournez votre regard de ceux qui souffrent, de ceux qui n’ont rien, alors que c’est eux qui vous enrichissent et qui vous offrent l’énergie de vie. Lorsque la souffrance est transmutée, c’est la pureté de la lumière qui circule. Plus vite la souffrance sera transmutée plus vite libre vous serez.

En cela nous vous demandons de commencer par vous, de dépasser, transmuter toutes vos souffrance. Et alors, vous pourrez aider et recevoir de l’expérience de l’autre. Vous vous jugez trop vite et trop bien. Vous pensez trop être et vous n’êtes pas. Vous existez au travers de vos travers et la transparence de l’être n’a plus d’éclat à vos yeux. Votre vision est désalignée de la source. Vous voyez en division, en petites cases et vous ne percevez pas l’essentiel. L’essentiel qui vous relie à chaque être, qui vous uni à chacun. Et que vous êtes tous là dans le même but, dans la même expansion. L’humanité prend un virage important où les visages vont se dévoiler pour laisser la place du paraître à l’être. Et c’est toutes les conceptions de l’homme qui vont se renverser. Ce que vous aller voir et vivre est très déroutant et bouleversant pour vous car vous n’avez pas la vision claire et haute de ce que vous êtes. De ce que vous êtes réellement. Car tout ce que vous pensez être n’a pas de valeur aux yeux de source. Tout votre paraître et toutes vos appartenances n’ont pas de valeurs essentielles pour les yeux de la source. Et c’est travers ces yeux là que vous serez amenés à regarder prochainement.

Qu’y verrez-vous ? De la pure lumière, tout va s’éclaircir, vos formes vont se transformer, vous allez renaitre en vous et vous revêtir de vos corps de lumière. Et c’est avec ceux-ci que vous aller œuvrer alors, vous évoluez dans une autre dimension et l’humanité est sur le point de passer dans cette dimension. Vous êtes en préparation. Vous humains qui lisez ceci, vous le vivrez et vous le verrez. Vous n’en croirez pas vos yeux ni vos lumières, mais vous le verrez. Dans cet autre espace c’est un tout autre regard sur l’humanité que vous porterez, et chacun sera amené à rétablir la lumière, depuis votre corps de lumière dans tous vos corps. C’est dans un autre plan de perception que vous évoluerez alors. Dans le plan de perception de vos corps de lumière. Et vos corps terrestres seront toujours là. Vous restez dans vos corps, vous changez « juste » de plan de perception. Mais vous y serez tous, et tous en même temps.

Alors certains ont déjà un aperçu de ce plan de perception. Ils sont des éclaireurs pour l’humanité. Ils guideront, amèneront les hommes à comprendre ce qu’il se passe en eux. C’est déjà ce que vous vivez, à une échelle quelque peu réduite. Car d’où vous êtes vous ne percevez qu’une partie des choses. Vous verrez alors et évoluerez sur différents plans, en même temps. C’est déjà ce que vous faites, vous évoluez sur différents plans, seulement votre vision vous maintient au plan de la forme. Vous n’avez que des aperçus des autres plans. Depuis votre corps de lumière, c’est une multi dimension que vous vivrez alors, une vision de plusieurs plans au même temps, au même instant, dans un seul instant.

Ton corps de lumière est en toi et au-delà. Il est partout où ta lumière est. Depuis ton corps de lumière, tu peux te déplacer dans plusieurs espaces, dans le but d’enrichir ta lumière et de libérer plus d’espace au service de la lumière. Tu fais déjà cela, et plus tu le feras, plus il te sera facile et amusant de le faire. Et vous serez tous amenés à faire cela, à vous déplacer depuis vos corps de lumière. Pour l’instant, vous déplacez votre lumière depuis le plan de la forme. Vous allez changer de plan et apprendre à vivre dans vos corps depuis votre corps de lumière. Votre corps de lumière qui contient tout vos dons, tous vos pouvoirs. Et cela va aller très vite, car il suffit qu’un le fasse pour que l’expérience établie en soi se transmette. Que vous soyez réceptif à cela ou non, cela se fera. Car ceux qui font cela, emmènent ceux qui sont autour.

Cela te parait loin, et pourtant tu y seras avant d’avoir compris que tu y es. Intéressant, n’est ce pas ?

Source : http://coeurdelumiere.simplesite.com/

Partagé par : http://www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes
[signoff]

Comments are closed.