L’être humain est construit à l’image de l’Univers…

298
 

Omraam Michael Aivanhov et Marie, transmis par Pascal Bécu


Partie 1

Bonjour Pascal,

Je suis Omraam Michael Aivanhov. Je perçois tes questions. Elles sont à la fois personnelles et collectives. Chacun est mis devant son miroir. Il est important de repérer les situations qui vous posent problème, vous mettent en difficulté et surtout celles qui vous paraissent insurmontables ou insupportables. La première attitude à éviter, qui est justement celle vers laquelle vous vous tournerez en premier, consiste à renvoyer l’image gênante ou douloureuse vers celui ou celle qui la projette sur vous. Si une projection vous affecte, c’est que la situation à laquelle cette projection se trouve associée se rapporte à un schéma qui vous concerne de manière personnelle ou subjective. Il est important d’identifier ce schéma et de déterminer en quoi la situation vécue se trouve susceptible de le réactiver. A ce niveau tu peux peut-être donner un exemple pour éclairer le lecteur.

Par exemple, je vis actuellement des situations où je me trouve au milieu de conflits qui entravent le bon fonctionnement de mes activités. C’est pénible pour moi.

C’est parce que jusqu’à présent, tu as toujours soigneusement évité de devoir faire face à ce type de situation, où les composantes subjectives prennent le pas sur les intérêts soi-disant objectifs. Cette attitude est héritée de ton enfance, période durant laquelle tu t’es forgé une carapace intérieure, te protégeant des affects ressentis vis-à-vis de ton environnement familial, les neutralisant en quelque sorte, pour pouvoir évoluer librement par ailleurs, dans ton environnement personnel. Dans la situation que tu décrits, ce qui est séparé en toi ne l’est pas dans la situation vécue. En d’autres termes, le miroir te renvoie l’image exacte de ce que tu cherches à éviter, soit la nécessité de devoir gérer une situation subjective, à l’intérieur d’une situation objective, ce à quoi ton schéma de séparation, prévalant en toi et depuis l’enfance, ne te permet pas de faire face. Tu te retrouves ainsi dans une impasse intérieure pour laquelle tu ne peux concevoir que deux issues. La première est une solution de fuite, d’abandon ou de démission. La seconde solution consiste à ouvrir la porte intérieure et à te donner le droit de traiter objectivement la situation subjective vécue. Alors laquelle de ces deux réponses choisis-tu ?

La première solution est celle que je ressens tout d’abord. La seconde est celle que je choisis d’affronter.

Ce n’est pas forcément un combat et tu seras aidé. Pourquoi ? Parce l’autre partie tente, de la même manière, de régler une situation intérieure similaire ou complémentaire à la tienne, afin de solutionner un schéma également hérité du passé, à travers une situation vécue dans la « projection » du moment. C’est ainsi que la résolution d’un tel conflit peut avoir des effets « cathartiques »[1] pour chacune des parties impliquées.

Oui, je le sais et pourtant je ressens comme une forme de résistance intérieure.

Oui bien sûr et elle est légitime dans la mesure où, en partant d’un mode de fonctionnement linéaire, les schémas « acquis », hérités du passé, génèrent des schémas réactifs projetés dans le présent. Il s’agit alors d’en prendre conscience, pour mesurer d’abord les décalages et pour ensuite parvenir à les corriger. Ainsi, tout part du processus de la pensée et de la mémoire. La mémoire dirige vos réactions subconscientes et votre pensée tente de les neutraliser en élaborant des schémas réactifs à dessein de compensation ou de justification. La réaction de compensation vise à diminuer les impacts résultant des premiers schémas, tandis que la justification les renforce à dessein de réappropriation psychique. Dans les deux cas le processus réactif est dirigé par l’ego, ce qui te faisait dire que l’ego est « reconnaissable en ce qu’il en fait toujours trop ou pas assez » !

D’accord et forcément sur ce point ! Je souhaiterais par ailleurs revenir sur le thème de notre dernier atelier, en lien avec le symbole du Sphinx et les données astrologiques. A l’attention des lecteurs et pour resituer le contexte, nous avons rappelé que le Sphinx se trouvait associé aux quatre éléments : Terre, Eau, Air et Feu, liés aux quatre animaux : Taureau, Aigle, Humain et Lion, ainsi qu’aux signes astrologiques correspondants. Pourrais-tu revenir sur ces notions et rappeler l’importance du cinquième élément au centre de cette quadrature ?

Volontiers, car cet enseignement était aussi le mien du temps de ma dernière incarnation, et il préparait l’avènement de l’ère du Verseau et « l’évènement » qui en résulterait, soit la renaissance du cinquième élément, sur la Terre et en l’être humain. Le symbole du Sphinx évoque donc la quadrature du zodiaque dans laquelle vous vous situez maintenant :

quadrature du zodiaque

L’être humain est construit à l’image de l’Univers, ce qui et en bas, ici sur la Terre, étant pareil à ce qui est en haut, dans le Ciel. Le texte de la Genèse exprime cela autrement, en notant que l’homme a été créé à l’image et à la ressemblance de Dieu ou « Jéhovah », exprimé autrement en quatre lettres : YOD HE VAW HE. Ces quatre lettres représentent également les quatre éléments : Feu (YOD), Eau (HE), Air (VAW) et Terre (HE). L’élément Feu est associé au Soleil, au signe du Lion (Elohim) et au Père (Yod). L’élément Eau est associé à la Lune, au signe du Verseau et à la Mère (He / Hathor / Marie). L’élément Air, et cela pourra peut-être vous surprendre, est associé à Mars, au signe du Scorpion (l’Aigle) et au fils (Vaw). L’Aigle est le symbole du pouvoir. La « chute » de l’être humain est associée au meurtre d’Osiris (Enki, Abel) par son frère Seth (Enlil, Caïn), sous l’instigation du Serpent (Seth An). Le féminin en exil représente l’âme dissociée en l’être humain, associée au symbole du Verseau et à la séparation des eaux du bas (conscient) et du haut (subconscient). L’élément Terre est associé à Vénus, au signe du Taureau et à l’incarnation du féminin « fille » ( He / Isis / Marie Madeleine). L’ère du Verseau, associée à la Croix astrologique du Sphinx, représente donc la réunification de l’âme, la réhabilitation du féminin, le retour à la pleine conscience et la « remontée » dans une dimension plus élevée de l’existence, soit l’Ascension.

Voilà en résumé, et pour faire simple, la réponse à la question posée. Pascal connait bien ces symboles même s’il éprouve encore quelques difficultés à les relier. Ce qu’il faut reconnaître derrière ces symboles, même s’ils peuvent paraître ardus, c’est la réalité cachée derrière leur interprétation. Cette réalité est restée cachée durant des siècles et des millénaires. Il est temps que ces vérités paraissent au grand jour et que ces symboles soient compris du plus grand nombre. Cependant une étude soutenue reste nécessaire. Cela fait partie de votre apprentissage et de votre évolution. Pour autant, ce n’est pas la seule voie. Ceux qui parviennent à « relier » ces symboles découvrent petit à petit que l’homme est un microcosme incrusté au sein du macrocosme de l’Univers manifesté. Pour illustrer cette « incrustation », je rappelais l’image de l’huitre à l’intérieur de laquelle se trouvait cachée une perle d’une grande valeur.[2]

Ces vérités sont universelles et éternelles. C’est pourquoi elles restent d’actualité en cette période si importante de changement dimensionnel. L’Ascension en cours jettera une lumière nouvelle sur ces vérités cachées, de sorte qu’elles seront mises devant la face de tous. C’est pourquoi ces rappels ne sont pas superflus ou redondants pour les chercheurs sincères. Les autres le découvriront au moment de « l’Evènement, tout en rappelant que celui-ci est désormais « imminent ». Il est temps maintenant de comprendre qu’à l’échelle d’un atome, d’une cellule, d’un animal, d’un système solaire ou d’une Galaxie, la Vie, c’est à dire l’Amour, assemble les différentes pièces d’un même puzzle de « mille et une » manières différentes, mais toujours selon les mêmes lois. Ces lois sont écrites dans la Nature et se reflètent à travers la beauté d’une fleur, ou la symétrie d’un flocon de neige. C’est pourquoi la « science » initiatique a toujours existé et n’a pas à être redécouverte. L’évolution est un mythe qui ramène l’intelligence à sa propre source. C’est en ce sens que le Christ affirmait, pour ceux qui pouvaient « l’entendre », que le Père était en lui. Cette vérité est universelle. Ainsi le Lion solaire transperce le Ciel du Verseau et de cette union « sacrée » renaît un sauveur qui, tel le Phénix (Horus), délivrera l’humanité du pouvoir du Serpent et redonnera à la Terre son statut de « fille ainée de l’Eglise ».

Le « Rédempteur » est un collectif d’âmes (144 000) venu sur la Terre pour accomplir l’Ascension. L’heure vient et nous y sommes où le Fils de l’Homme doit remplir sa Promesse. Nous attendons le signal de Marie….

Omraam Mickael Aïvanhov


Partie 2

Bonjour Pascal,

C’est Marie. Je suis heureuse de te retrouver. Nous savons que ce temps n’est pas facile. La conscience duale se déchire, en dedans comme au dehors. Vous ne savez plus quelle position tenir et le champ de votre vision se restreint parfois au seul moment présent. Mais justement, c’est la position vers laquelle vous vous dirigez collectivement ! Vous avez tellement l’habitude de vous projeter dans le temps, que pour beaucoup d’entre vous, cette rupture de projection peut sembler insupportable. Comme nous vous comprenons ! Cependant cette « rupture » du temps est prévue et nécessaire. Elle préfigure votre ascension prochaine et le fait que vous la ressentiez signifie que vous êtes  dans le « vent » !

Alors bien sûr nous vous donnerons quelques explications, de manière imagée, dans la limite de votre compréhension actuelle. Le temps détermine votre parcours sur la Terre et de manière générale dans l’espace. Le temps est ce qui vous « attire », ce qui détermine votre mouvement, et pour la Terre sa gravité. La conscience est directement liée au temps, de sorte que lorsque le temps s’arrête, la conscience s’immobilise, et réciproquement.

La dimension est une qualité de l’espace qui n’est pas liée au temps. Un changement dimensionnel implique donc un changement de temps. Vous circulez actuellement sur une ligne de temps qui va s’arrêter, pour permettre le changement dimensionnel. Cet « arrêt sur image » représente donc une autre façon de décrire « l’Evènement ». Au moment de cet arrêt, la Terre stoppera son mouvement et la conscience s’immobilisera. C’est le fameux « passage » d’un état de conscience à un autre, en rappelant que ce passage est également celui de la mort, en partant de votre dimension physique. Ce « passage » est provoqué par « l’arrêt » des fonctions physiologiques, et non pas « vitales », au moment où l’âme se libère de la gravité, donc du temps. Ensuite, selon la dimension atteinte, un autre état de conscience apparaît, associé à un nouveau temps, se superposant en quelque sorte au précédent.

De la même manière lorsque vous méditez, votre conscience ralentit jusqu’à s’immobiliser, pour atteindre une sorte de « vide » psychique, qui marque en réalité la séparation de la conscience psychique de la conscience physique. C’est une première difficulté et une condition sine qua non pour obtenir un dédoublement de conscience. Pour la conscience physique en effet, tout transfert de conscience est assimilé à la mort. C’est pourquoi ce dernier s’opère tout d’abord et naturellement durant le sommeil, lorsque la conscience psychique se sépare de conscience physique endormie. Au réveil, la conscience physique réapparaît tandis que la conscience psychique s’endort. L’art de la méditation consiste donc, dans un premier temps, à ouvrir une fenêtre psychique, sans endormissement de la conscience physique. Une fois ce stade atteint, plusieurs voies et expériences sont possibles. Lorsque l’esprit est ouvert, l’imaginaire aborde l’autre rive et fait connaître à celui qui médite des expériences psychiques associées aux rêves et au plan astral. C’est le stade du « rêve éveillé ». Un travail devient alors nécessaire pour apprendre à maîtriser ses pensées. Lorsque ce deuxième stade est atteint, celui qui médite « projette » alors ses pensées au moyen d’une intention forte et précise. La pensée voyage plus vite que la lumière et atteint immanquablement sa cible. C’est ainsi par exemple que Pascal communique avec nous et que nous communiquons avec lui. Le troisième stade consiste ensuite à transférer la conscience physique dans le corps psychique. Ce dédoublement présuppose l’existence d’un corps énergétique autonome et la capacité pour l’âme incarnée de « sortir » littéralement de son corps physique. Ce dernier reste alors en état végétatif ou cathartique, dans l’attente d’être réinvesti en quelque sorte par son locataire. Pascal n’a pas expérimenté cette troisième voie et on l’en a même empêché. La raison en est qu’en réalité, c’est l’inverse qui est programmé et attendu, soit la réintégration de la conscience physique par la conscience psychique ! Autrement dit l’âme déchue, reléguée au plus profond du subconscient, doit refaire surface et renaître à l’état d’éveil sur la Terre. Pascal a plusieurs fois opéré ces retrouvailles en sens inverse, projetant son esprit vers son âme jumelle, mais celle-ci attend toujours de pouvoir venir et renaître en lui. En réalité, elle attend maintenant mon signal.

Tout transfert de conscience d’un niveau d’espace à un autre représente un saut « quantique », indépendant du temps « linéaire » à partir duquel ce changement à lieu. Pascal a maintes fois expérimenté ce « passage » en état d’hypnose ou de méditation, cependant il ne lui a pas encore été permis de le réaliser à partir de sa conscience corporelle. Cela est prévu pour lui au moment de l’ascension collective. Sa mission consiste à servir de « marqueur » au processus collectif. Il traverse donc toutes les étapes prévues, en conscience, et c’est la raison pour laquelle il les vit l’une après l’autre, pour savoir si et comment cela fonctionne. Il sert ainsi de marqueur, parmi d’autres, au mouvement collectif. Au départ il n’était d’ailleurs même pas prévu qu’il développe le processus de channel. Cependant ayant acquis cette capacité au cours de son évolution, il a souhaité pouvoir l’utiliser afin de partager ces messages. Sa demande a bien sûr été acceptée, en complément, mais sans substitution à sa mission première. Il en fut de même pour les soinss, afin que son action reste centrée sur son évolution, au diapason et en tant que marqueur du processus collectif. Alors Pascal, que penses-tu de ces « révélations » ?

Elles traduisent bien ce je vis et ai vécu. Ce que j’en pense prend effectivement un autre sens, à la suite des explications précédentes !

Bien-sûr et c’était le but. Ainsi, où en es le « marqueur » ?

En fait, je me sens disons « enfermé ». Je cherche un terme pour décrire ce que je ressens et c’est celui-là qui me vient à l’esprit.

A quel niveau ressens-tu cet « enfermement » ?

A celui de la conscience, c’est même parfois « insupportable » !

Ta réponse est intéressante pour décrire ta perception du moment. L’ascension représente à la fois un changement dimensionnel (niveau de réalité) et un changement de conscience (niveau de perception). Le niveau de réalité est relatif à l’espace et se trouve déterminé par une échelle de fréquences. Le niveau de conscience est relatif au temps et se trouve déterminé par la « vision » intérieure. C’est pourquoi la conscience est également associée à la perception et au symbole du troisième œil. La conscience est donc ce qui est perçu sur l’écran de la projection, tandis que la dimension représente la réalité projetée dans l’espace de cette perception. Remarquez que la perception a lieu sur un écran également en mouvement, de sorte que le spectateur ne perçoit pas le mouvement de la projection (temps), tout comme deux personnes dans un ascenseur peuvent perdre de vue la réalité du mouvement « relatif », qui supporte leur discussion.[3]

Mes chers enfants, la Terre est votre « ascenseur ». Elle entame désormais un mouvement ascendant. Vous ne vous en rendez pas forcément comptes au cours de votre vie, cependant je peux vous garantir qu’au moment où l’ascenseur s’immobilisera, vous le ressentirez, tandis que la porte s’ouvrira sur une autre réalité dimensionnelle. Lorsque l’ascenseur du temps s’immobilisera, toute discussion deviendra vaine, tandis qu’un nouvel espace s’ouvrira devant vous. Un « nouveau temps » sera alors créé pour vous permettre d’explorer cette « nouvelle » réalité. Pour le moment, vous êtes tellement impliqués dans vos discussions, que vous avez pour la plupart perdu de vue la réalité du mouvement ascensionnel. Le « choc de l’humanité » surviendra au moment où l’ascenseur du temps s’immobilisera et où un nouveau soleil se lèvera sur la Terre. En attendant nous participons à la conversation tout en percevant l’ascenseur. Nous percevons aussi la nouvelle réalité derrière la porte qui attend effectivement mon signal pour s’ouvrir.

Vous vous posez sans doute la question de savoir pourquoi je n’ai pas donné ce signal plus tôt, par exemple en 2012, au moment où il était le plus attendu. Je vous répondrais qu’entretemps l’ascenseur a franchi un étage de plus. Cet ascenseur représente le « marqueur » de votre évolution.

A très bientôt.

Marie.

La naissance de Vénus – Botticelli 1485La naissance de Vénus – Botticelli 1485


**********************

[1] Pour rappel, la catharsis désigne un processus de conscience qui consiste à mettre en scène les situations traumatiques vécues à dessein de réactivation psychique et de guérison. Voir message précédent.

[2] « Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles, et ayant trouvé une perle de grand prix, il s’en est allé, a vendu tout ce qu’il possédait, et l’a achetée ». (Matthieu 13.45)

[3] Albert Einstein citait également l’exemple de l’ascenseur pour illustrer le principe de relativité, selon lequel « les lois physiques s’expriment de manière identique dans tous les référentiels inertiels ».

 

Reçu par Pascal Bécu le 27 Juillet 2016
Source : Conscience Nouvelle – MESSAGE 126

Partagé par : http://www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.