Messages de Marie, 12/11/13 (par Pascal Bécu)

58

gabrielascension12 Novembre 2013

(Avant de commencer le channel, je suis incité à observer la date du jour : le 12.11.2013, soit le 3.2.6, pour faire 11 en réduction numérique).

Bonjour Pascal.

Ce jour pour toi est important, car il marque le commencement (3) du retour (2) au foyer (6), c’est-à-dire vers « Qui tu es ». En même temps ce moment représente un jour, une étape d’un processus plus global qui concerne et « affecte » l’ensemble de la vie sur la Terre, au sein de votre système solaire et de la Galaxie. Alors en quoi ce jour est-il « spécial » pour toi ?…

(Je ressens un picotement au niveau de la tête, en particulier au sommet du crâne.)

Bien sûr que tu le ressens…

(L’énergie s’amplifie et descend dans le dos le long de la colonne vertébrale. La pensée me vient que si le processus s’accentue, je ne serais bientôt plus capable d’écrire !)

Tu peux continuer à transcrire l’expérience, pendant que l’énergie s’installe. Cette énergie affectera ta conscience de manières graduelle (linéarité) et quantique (effet de seuil). Ce jour représente pour toi un seuil…

(Je sens l’énergie se diffuser à travers tout le corps…)

Voici plusieurs nuits que nous te préparons pour la séance d’aujourd’hui. Durant le jour, tu vaquais à tes occupations quotidiennes. Nous t’avons accompagné ce week-end dans l’ascension du Mont Bugarach. Nous avons reçu ton énergie et surtout l’intention qui l’accompagnait. Nous t’avons envoyé des signes que tu as perçus.

(Les énergies reçues sont davantage « ressenties », comme si elles se transformaient ou se traduisaient en émotions. Je ressens en fait une énergie d’amour).

Le fleuve a trop longtemps été détourné de son lit. Il est en passe de retrouver son cours naturel. Il coulera en abondance sur la Terre et se réunifiera à la Source d’où il fut issu, en un moment de vérité ou l’amour sera enfin réhabilité et purifié. Cela se passera pour la Terre comme en chacun d’entre vous, pour peu que vous le demandiez d’un coeur sincère, en présentant une coupe vidée et nettoyée, car « On ne met pas du vin nouveau dans des vieilles outres »[1]

(Je ferme les yeux et interromps un moment la transcription. Je visualise une coupe qui se remplit. Je le ressens d’abord dans le ventre, puis de manière plus subtile encore dans la tête, puis dans le coeur. Je ressens une énergie froide. Une grande lumière apparaît ensuite dans la tête. Je demeure un instant, comme suspendu dans cet état, avant qu’une voix se fasse de nouveau entendre…)

Tu reçois en ce jour la lumière dorée de l’Ordre des Melchisédech. C’est pour toi, à ce stade de ton initiation. La première énergie reçue était rouge, pour représenter l’énergie de la Terre.
La deuxième énergie était bleue, pour représenter l’énergie du Ciel. La fusion de ces deux énergies en toi a fait naître le violet, symbole de nettoyage et de purification. Aujourd’hui tu reçois l’énergie dorée, symbole de la lumière et du pouvoir de la connaissance. Cette énergie t’est donnée, de manière visible pour nous, et pour quelque temps encore de manière invisible pour vous, scellant ainsi la connaissance acquise et transmise dans la mission d’enseignement et de guérison qui est la tienne et qui se trouve en cet instant confirmée.

Tu es présent au rendez-vous que nous nous étions fixé. C’est pour nous une grande joie et un honneur de « consacrer » cet instant…

Que ta lumière brille sur ton lieu de travail et de vie, pour le bien commun et dans la perspective des changements à venir…

Tu possèdes maintenant « l’ancrage » (bâton) et la connaissance (épée) qui te seront nécessaires pour la suite de ton action. Continue de suivre la voie prônée par ton coeur, même si les temps semblent difficiles et les repères incertains. Unifie ton coeur à ton âme et ta parole à ton esprit. Ta conscience s’ouvrira alors aux révélations tant espérées, de manière synchrone avec celles qui se dévoileront sur la Terre en cette période bénie d’Ascension planétaire. Les révélations sont proches qui provoqueront le choc attendu et serviront de signal pour ce qui doit être accompli. Le but est connu et fixé par la Source.

La Terre doit s’élever et rejoindre la Communauté galactique à laquelle elle appartient et d’où elle fut issue. Il est temps également pour vous, qui l’avez accompagné dans sa chute et son isolement, de vous élever avec elle et de retrouver, en conscience, le chemin du retour au foyer.

Pascal : – Je reçois ton message avec joie et gratitude, à un moment pourtant où, comme beaucoup d’autres sans doute, je peine à maintenir la tête hors des flots tout en m’interrogeant sur l’évolution pratique de mon expérience terrestre.

Votre foi, votre courage et votre constance sont mis à l’épreuve. Vous bénéficiez néanmoins de notre soutien, y compris sur le plan pratique, même si cela n’est pas toujours visible.
Contrairement parfois aux apparences, vous n’êtes pas livrés à vous-mêmes et chacun, à un certain niveau, reste maître de ses choix. La partie est collective, chacun représentant une « cellule » particulière du corps christique en voie de maturation et d’ascension. Disons qu’à travers toi je m’adresse à l’une de mes cellules, parmi celles qui se trouvent dans mes pieds, celles-ci se trouvant particulièrement actives en cette période « cruciale » sur la Terre. Il me revient donc de vous laver les pieds en conséquence et en récompense du travail accompli, réitérant ainsi le geste effectué par une autre Marie à mon fils, ainsi que par lui-même à ses disciples, en leur temps de travail sur la Terre.[2]

Vous êtes mes « pieds » sur la Terre et c’est à mon tour, « là-haut » dans le Ciel, de m’agenouiller pour vous laver les pieds. Par ce geste symbolique, nous honorons votre parcours sur la Terre et vous préparons à nous rejoindre dans votre foyer et de « plainpied » s’il vous plaît! Soyez certains que nous serons nombreux à vous y accueillir.

Je suis Marie. Il me revient et j’en suis heureuse, de rappeler à moi mes enfants dispersés. Je passe par l’un d’entre eux pour vous délivrer ce message, car il est temps maintenant pour vous de songer à rentrer au foyer. D’autres expériences vous attendent, nécessaires à votre apprentissage. Que ceux qui ont des oreilles entendent, car vos yeux verront bientôt ce qui aujourd’hui peut être entendu.

Je rappelle Pascal, tout en le laissant parmi vous afin, qu’avec d’autres, il accomplisse ce pour quoi il est venu. Une part de mystère demeure qui s’éclaircira très bientôt.

Recevez ma bénédiction et soyez assurés de mon Amour.

Marie.

(Fin du Channel)

1 « Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit; car elle emporterait une partie de l’habit, et la déchirure serait pire. On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent. » Saint Matthieu 9 : 16-17.

2 La scène du lavement des pieds est rapportée par l’évangéliste Saint Jean (13, 1-15). Elle décrit le geste de Jeshua envers ses disciples, comme il avait laissé Marie Madeleine l’effectuer auparavant pour lui. Ce geste symbolise pour l’âme immaculée, la purification de l’expérience terrestre associée aux pieds : – Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras point de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver : on est pur tout entier.»

Source : Conscience Nouvelle
[signoff][/signoff]

Comments are closed.