Messages d’un Ange – Abécédaire P : Politique

87

Messages d’un Ange
Abécédaire P

« POLITIQUE »

mort-politique-webEt l’ONU qui s’ingénue
Qui compte les morts, les enfants nus
Puis qui s’en va, les bras ballants
Les balles sifflant trop près du camp
Ex-Yougoslaves et Africains
Vous êtes morts, on n’y peut rien
Le nouvel ordre mondial s’exprime
Qui se demande à quoi il rime ?

Je crois qu’il n’a échappé à personne que vos politiciens ne sont, dans leur majorité, pas en réelle odeur de sainteté dans nos services angéliques de sauvetage. Cela vient essentiellement du fait qu’ils font, soit mal leur travail par incompétence, dans le meilleur des cas, soit sciemment, c’est-àdire qu’ils font le contraire de ce qu’ils devraient logiquement faire, la faiblesse de leur nature humaine les détournant de la noblesse obligée qu’octroie la fonction spirituellement privilégiée de serviteur du Peuple.

L’exemple de votre ancien Président dont les initiales sont identiques à celui d’un être très cher souvent évoqué dans ce blog, résume toute la problématique politicienne : voilà un homme qui, à l’occasion d’un 14 juillet, reçut des journalistes représentant les principales chaînes françaises et qui, durant 50 minutes ne va dire avec conviction que des choses dont tout le monde sérieux sait qu’il pense le contraire, seulement parce que s’il disait le fond de sa pensée et confessait publiquement tous les actes illégaux que ses adjoints et lui ont fait pour conserver le pouvoir avec sa bénédiction, voire son appuis, il se retrouverait directement en prison pour un certain nombre d’années et sa carrière politique serait immédiatement arrêtée. Néanmoins, son numéro de Tartuffe est parfaitement passé, les journalistes interviewers et analystes ont fait semblant de croire en la sincérité de ses réponses et la majorité des téléspectateurs ont cru un Président de Droite parler un langage de gauche, alors que son Premier Ministre socialiste avec lequel il « cohabitait » pratiquait une politique libérale pour s’harmoniser à la mondialisation capitaliste menée par les Américains.

Puis, le peuple français souverain décida d’élire son ancien protégé, un grand agité tout juste quinquagénaire à l’ambition démesurée qu’il ne prend même pas la peine de cacher, plutôt que voter pour une « femme » dont la sincérité et l’intégrité politique n’était plus à démontrer…

Neuf mois après son élection triomphale, beaucoup de citoyens ayant votés pour lui, mercerisés par ses promesses et ses beaux discours, commencent à comprendre dans quel piège ils sont tombés et récupèrent leur faculté de penser, mais trop tard ! Prochaine échéance électorale : 2012.
D’ici là, méfiez-vous des contrefaçons, comme disait Karl Zéro.

Il sera pardonné à ceux qui ne s’y retrouvent pas et ont du mal à utiliser leur droit de vote pourtant chèrement acquis par vos courageux ancêtres. Heureusement, il y a des mesures très simples, que les populations désireuses de se garantir contre la manipulation qu’ils subissent de leur classe politique devraient exiger plus ou moins, selon les pays du monde auxquels elles appartiennent et le niveau de l’infiltration mafieuse de leurs gouvernements.

Plus la mafia amassera d’argent, ce moteur absolu de la corruption, grâce notamment aux loiscadeaux traitant du trafic de drogues, au laxisme vis-à-vis des filières de prostitution, ou aux ventes occultes d’armes, plus les politiciens de la plupart des pays seront susceptibles d’être achetés, ou s’ils ne mangent pas de ce pain là, de recevoir des menaces de mort, pour eux ou pour les membres de leur famille. Ils seront donc amenés, d’une façon ou d’une autre, à trahir les électeurs qui les auront élu(e)s.

Personne, dans aucun pays, n’est à l’abri ! Il y a toujours eu des morts mystérieuses ou des suicides inexplicables d’hommes et de femmes liés à la politique dans votre pays aussi, encore récemment dans la zone PACA-Corse…

La Démocratie exige des serviteurs intègres pour démontrer sa supériorité sur les autres techniques de gouvernement, fascistes, notamment, sinon elle n’a pas de supériorité intrinsèque. Il ne suffit pas de crier “démocratie, démocratie !” en sautant comme un cabri, pour paraphraser une formule “du Général”. Cette intégrité n’est pas à la portée de tout le monde, à cause des énormes pressions auxquelles sont donc confrontés les responsables politiques.

C’est essentiellement à cause de cette pression dommageable qu’il faut supprimer tous les privilèges liés à la fonction, puisqu’il paraît raisonnable de penser que moins il y aura d’avantages personnels liés à la fonction de politicien, moins la corruption pourra avoir prise sur cette catégorie de personnel républicain néanmoins volontaire et donc non vénal dans son caractère. Restera la menace mafieuse, aisément traitable par une police et une justice bien protégée par une armée nationale loyale aux institutions républicaines. Tout n’est que rapport de force et de volonté dans l’Univers.

Cela implique aussi que le politicien ait un statut social clair et une rémunération convenable, eu égard à l’énergie et la compétence développée dans l’exercice de son métier, car la politique doit être un métier à part entière, l’expérience accumulée étant souvent une valeur ajoutée dans ce domaine particulièrement humain. Mais comme ce sont les députés eux-mêmes qui sont supposés voter ce genre de décisions, notamment sur le cumul des mandats, la grande majorité d’entre eux renâclent fortement à scier la branche matérielle sur laquelle ils sont perchés, ce qui n’est pas surprenant, puisque les humains peuvent résister à tout sauf à la tentation (de l’aisance et du pouvoir).

Le premier Corps de l’Etat auquel il serait révélateur de faire un test est le Sénat français, avec ses 1.600 fonctionnaires qui le servent : outre de bien confortables sessions dans un cadre royal, ces Messieurs (et quelques) Dames restent à leur poste pour neuf longues années, sont souvent issus du monde rural conservateur, donc situés à droite de l’échiquier politique français et passent leur temps à filtrer et amender les projets de loi que les députés leur soumettent, dans des aller-retour longs et passablement ridicules, à l’ère du fax. Bon salaire, excellente cuisine, voiture et chauffeur de fonction, respect, invitations à toutes les mondanités, rente, “cadeaux” de toutes sortes, avenir assuré, pas de limite d’âge requis, rien ne manque pour attirer les candidats à ce poste, notamment ceux ayant atteint un “certain âge” et ceux désireux de bénéficier d’une immunité parlementaire du fait de leur conscience peu tranquille.

L’expression “un train de sénateur” peut ainsi être comprise en terme de train de vie autant que de vitesse d’exécution dans leur action politique. Tout ceci fait qu’ils coûtent fort cher aux contribuables par rapport à ce qu’ils fournissent comme travail utile et il serait grand temps de rendre leur mandat plus court et moins attractif, de fixer à 60 ans ou à deux mandats maximum la date limite d’occupation du siège et quelques autres aménagements qui ne leur feront pas spécialement plaisir, mais qui améliorerait néanmoins les institutions en créant un service décisionnel plus dynamique et moins corruptible.

 

La politique Melchizedek comme 6ème République ?

Célébrer l’entrée dans le troisième millénaire des institutions françaises par un passage de la cinquième à la sixième République serait une démarche dans l’air du temps, en quelle que sorte.

Les mesures suivantes sont représentatives de l’enseignement Melchizedek universel concernant cette discipline délicate qu’est la politique, puisque touchant de près le sacré libre arbitre humain; cet enseignement fut dûment capté en son temps par les auteurs asiatiques du Yi-King et du Ta-Tö-King, Lao Tseu et K’ong-fou-tseu (Confucius), qui parsemèrent leurs enseignements de ces préceptes melchizedekiens, présentés ici dans leur version moderne et adaptés à la nation française :

1°)- Que la rémunération du métier de politicien soit basée sur celle d’un fonctionnaire spécialisé, quel que soit son rang. Donc, dans cette république, votre président actuel devrait rendre les sommes extravagantes qu’il s’est auto-attribué comme salaire.

2°)- Qu’aucun privilège ni aucun passe-droit d’aucune sorte ne soient liés à la fonction politique, hormis pour les réceptions officielles.

3°)- Qu’un contrôle annuel systématique et public s’exerce sur l’évolution naturelle de son patrimoine et celui de sa famille proche.

4°)- Que toutes les preuves de faits et gestes contraires à la morale pour laquelle ces mêmes personnes se sont fait élire en l’utilisant comme argument politique, soient légalement publiables par la presse, qui verra ainsi son contre-pouvoir renforcé, ce qui est toujours un bien dans une Démocratie.

5°)- Que tout représentant du peuple convaincu, par un Conseil supérieur de contrôle spécialement créé à cet effet, de pratique de double langage, de promesses démagogiques inapplicables et de langue de bois, soient systématiquement frappés d’inéligibilité pendant cinq ans.

6°)- Qu’une parité homme-femme soit rendue possible car il est tout à fait anormal qu’un pays ayant
accordé le droit de vote aux femmes en 1945, trouve en 1998 son pourcentage de femmes-élues du peuple au 76ème rang mondial, derrière l’Ouganda et la Mongolie, notamment ! Quelque chose d’irrationnel se passe en France à ce sujet et il serait bon que vos spécialistes se penchent sur cette anomalie caractérisée des institutions françaises.

Ces six mesures permettraient de vous débarrasser sans coup férir de tous les narcissiques, ambitieux, carriéristes, arrivistes, mafieux et obsédés sexuels qui encombrent à l’heure actuelle trop de bancs de vos assemblées respectives mais non totalement respectables. Cette époque voit plus que jamais appliquée cette phrase de vos dirigeants : « Faites ce que je dis et non ce que je fais ».
C’est scandaleux !

Loin de montrer le bon exemple, vos politiciens montrent trop souvent le mauvais (par rapport au niveau “zéro” auquel devrait tendre cette profession), celui du mensonge électoral, de la raison d’État ou du “secret Défense” usés et abusés pour masquer ou expliquer leurs turpitudes de droit commun, de la corruption, du retournement de veste, de la malhonnêteté cynique, etc, etc… La démocratie est salie et affaiblie par de si piètres représentants; elle n’est donc pas la fautive mais la victime de cet état de fait, et rejaillit sur vous toutes et tous, lectrices, lecteurs, d’où ces marasmes nationaux et ces explosions qui, de ci de là, parsèment votre Histoire. Un profil psychologique obligatoire, assisté d’un détecteur de mensonges, assez efficace pour en déceler un lorsqu’il est exprimé par la personne candidate sous électrodes, pourrait au moins éliminer les plus retords d’entre eux, car les politiciens sont comme un mal nécessaire : sans la politique et les politiciens, la Terre n’arrivera jamais à l’unité. Tous les politiciens ne travaillent pas pour la mafia, la grande finance et l’industrie. Il y en a aussi un grand nombre qui travaillent pour le peuple et avec nous, qu’ils en soient conscients ou non. Dès lors que leur honnêteté personnelle a été testée favorablement, ils bénéficient de l’appui télépathique des anges de progrès. Ils attribuent souvent à eux-mêmes la paternité de leurs géniales idées par manque de profondeur spirituelle, mais qu’importe !

L’essentiel est qu’ils forcent leurs collègues corrompus à les suivre, quand ce qu’ils croient être “leurs” idées reçoivent l’adhésion massive de leurs concitoyens. Et l’idée maîtresse que les anges Melchizedek émettent sur la fréquence 888, c’est l’organisation d’un gouvernement mondial pour tous les Hommes, où tous les habitants auraient les mêmes droits et les mêmes chances au départ, y compris dans la qualité de leur patrimoine génétique. Il appartient aussi aux politiques, comme aux savants, d’organiser l’égalité génétique pour tous, afin de s’attaquer définitivement aux 10% d’erreurs naturelles qui touchent injustement, aux yeux de la justice divine, des humains présumés innocents à la naissance. Ainsi, tout politicien défendant cette catégorie d’idées tendant vers la fraternité mondiale, l’égalité pour toutes et tous à la naissance et la liberté sans licence, montre le signe qu’il travaille, qu’il le croie ou non, avec les anges.

 

Incontournable administration

Il faut trois ou quatre couches administratives successives pour gérer un pays, allant du cantonal au national. De même, un gouvernement mondial nécessitera une énorme organisation pour synchroniser tous les programmes de tous les pays afin d’arriver à une gestion mondiale la plus rationnelle et impeccable possible de toutes les ressources par rapport à tous les habitants. Dans les pays d’autres planètes aux populations plus évoluées, car colonisées des dizaines de millénaires avant que l’humanité terrienne n’habite la sienne, il n’y a besoin que de trois niveaux administratifs : le local, le national et le mondial.

Les habitants fraternellement unis n’ont pas besoin de plus d’administration. Mais moins un pays est développé, au niveau individuel de conscience de ses habitants, plus de niveaux administratifs seront nécessaires pour contrôler, surveiller, réprimer, châtier éventuellement les légions de délinquants égocentriques et mal éduqués.

Ainsi votre pays, qui possède déjà quatre niveaux administratifs successifs (cantonal, départemental, régional et national), s’apprête à en ajouter un cinquième, européen, qui nécessitera de nouveaux impôts pour subvenir aux besoins de ce nouvel armada de fonctionnaires, et je ne pense pas que ce soit dans votre intérêt de laisser les choses se faire ainsi. La mairie de Paris, à elle seule, emploie 40.000 personnes, emplois fictifs non compris, pour gérer sa ville…

Il ne faudrait pas que vous dépassiez le nombre de quatre niveaux, puisque votre but évolutionnaire idéal tend plutôt à essayer de vous faire aller vers l’adoption d’une gestion administrative à trois niveaux. En d’autres termes, quand vous rajouterez le niveau administratif européen, il serait de votre intérêt de songer au moins à renoncer aux structures départementales, les cantonales étant indispensables pour s’occuper correctement des problèmes locaux; les régions seront capables d’absorber les fonctions jusque là réservées aux fonctions départementales; quant à l’administration nationale, elle est importante pour synchroniser les besoins nationaux; enfin, l’Europe unie pluriethnique doit se bâtir dans l’intérêt évident de tous, vu votre passé historique tumultueux et calamiteux, ce qui fera encore quatre niveaux, niveau évolutionnaire oblige.

La gestion de l’infrastructure, tant nationale qu’internationale du réseau routier, des échanges commerciaux, de l’aménagement du territoire et de la collecte d’impôts pour financer le tout, de l’éducation nationale, de la Justice, de la Police, de la Santé publique et de l’harmonie relationnelle entre tous les habitants d’un pays, ont obligatoirement besoin de spécialistes et de gens hautement compétents pour être correctement effectué. Les fonctions de ministre-responsable et de politiciendélégué sont donc incontournables dans une Société qui a décidé d’aller toujours de l’avant vers la perfection, cette injonction divine permanente et éternelle que tout mortel vivant digne de ce nom se doit d’entendre intérieurement.

Mais voilà… C’est à chaque fois le même scénario qui se répète : vous détruisez avec la main droite (le pouvoir) tout ce que vous bâtissez avec la main gauche (le coeur). Ce qui fait que des tonnes d’excédents alimentaires pourrissent au Nord tandis que des millions d’êtres humains crèvent littéralement de faim au Sud sans que personne ne fasse vraiment quelque chose de concret pour changer cet état de fait aberrant et remettre un peu d’équilibre dans ce déséquilibre.

Quand d’autres tonnes de nourriture et de médicaments sont envoyées en secours à des populations mises dans une situation désespérée par leurs dirigeants corrompus, va-t-en-guerre ou dramatiquement incompétents, une bonne moitié est accaparée au préalable par des mafias ou des milices armées locales de toutes obédiences, sans qu’ils ne manifestent ne serait-ce qu’une seule pensée compatissante pour ces femmes, ces enfants et ces vieillards en grande difficulté. Autre exemple : une partie de l’Amérique du coeur mobilise des millions de dollars pour aider des populations victimes de politiques ourdies par les institutions officielles de ce même pays (la CIA), politiques à base de ventes d’armes et de putschs militaires “spontanés”!

Si vous aviez une vraie volonté politique de changer les choses, alors vous pourriez le faire et gagner même facilement ce combat pour le progrès et l’amélioration de la vie sur une planète unifiée et fraternellement pacifique. Dans ces cas de figures, la foi déplace vraiment les montagnes, pas celles représentant des amas de rochers, bien sûr, mais celles qui représentent la bêtise, l’ignorance et le sadisme dont trop de membres de votre espèce font encore preuve, (spécialement une fois qu’ils ont accédés au pouvoir), à l’aube du troisième millénaire après le passage de votre Messie cosmo-planétaire (le vrai) !

Au lieu de vous débarrasser gentiment des brebis galeuses en ne leur accordant plus ni votre vote, ni votre confiance, vous préférez voter par centaines de millions pour des candidats hypocrites, corrupteurs, corrompus, menteurs, magouilleurs, nationalistes, parfois alcooliques, tricheurs et même partouzeurs notoires, bref pour des lucifériens bon teint, tout simplement revêtus de leur aura magique (hypnotique) qui inspire confiance.

De plus, vous avez une propension, hautement louable dans un autre contexte, à faire confiance à tout ce qu’on vous dit ou vous écrit, dès lors que ce que vous entendez vous plaît et va dans le sens de vos désirs. Les politiciens l’ont compris depuis longtemps : pour se faire élire, c’est à celui qui fait le plus assaut de mensonges électoraux démagogiques, et à chaque fois, cela marche ! Et à chaque fois, c’est le même scénario : après l’élection, oubliées les promesses et démarrage du racket de la population, en donnant des explications d’autant plus techniques et fantaisistes qu’elles sont incompréhensibles, pour expliquer le revirement soudain et inévitable du programme politique pour lequel ils avaient été élus, la raison invoquée revenant le plus étant la situation encore plus grave que prévue laissée par l’équipe politique précédente.

 

La loi du plus tartuffe

Si le peuple se plaint, on fait exploser quelques bombes ici ou là par quelques sous-Ravachols locaux manipulés, on hurle à la sécurité nationale et on militarise la Société. Les menteurs restent néanmoins en place jusqu’aux prochaines élections; seuls les menteurs maladroits seront évincés au profit de nouveaux menteurs frais émoulus du sérail politique et vierges d’affaires. De temps en temps, on punit un gros poisson, histoire de dire que la justice veille, qu’elle est indépendante et que le citoyen peut dormir sur ses deux oreilles; pendant ce temps, les affaires s’effectuent discrètement et tranquillement. Que font ces menteurs et ces tartuffes, une fois élus ?

– Ils prêchent pour la paix et le désarmement devant l’opinion publique et vendent des armes en secret à quelque sous groupe ethnique qui veut se débarrasser d’un autre sous groupe, l’argent doublement noir étant reversé dans l’alimentation de leur train de vie souvent pharaonique et les caisses noires de leur famille politique.

Qui connaît les noms de famille des fonctionnaires chargés de vendre discrètement des armes françaises à des pays étrangers ? Ce service brasse pourtant des milliards et est impliqué avec Elf-Afrique (entre autres) dans de multiples opérations de corruption et de déstabilisation de payscibles au sous-sol probablement attractif mais aux populations trop nombreuses et dérangeantes ?

– Ils disent : « Nous sommes pour l’écologie, l’écologie c’est l’avenir ! » et en sous-main ils financent à prix d’or les recherches sur des bombes défoliantes et bactériologiques, donnent des primes aux industriels motoristes pour fabriquer encore plus de modèles diesel, carburant plus polluant et cancérigène que l’hydrocarbure plombé. Même plus de quatre-vingt ans après les premiers rapports avertissant du danger incontestablement mortel de la poussière d’amiante, plusieurs ministres successifs autorisèrent et même, financèrent la construction de milliers de buildings gorgés d’amiante et non des moindres, puisqu’il s’agit souvent d’universités, de collèges, d’hôpitaux, de bureaux, de bâtiments militaires, bateaux, casernes, etc. Heureusement que vos dirigeants sont de sensibilité écologique, sinon qu’adviendrait-il de vous ?

– Les Douanes ferment les yeux sur certains camions portant des drôles de marchandises, souvent radioactives, largement plus dangereuses que la résine de cannabis ou les faux Lacoste !

– Il faut organiser des téléthons publiques pour que les chercheurs aient enfin quelques moyens pour un jour espérer guérir les maladies génétiques. N’attendez donc pas de cette race de politiciens qu’ils règlent les conflits pseudo-ethniques puisqu’ils préfèrent au contraire les fabriquer, notamment par des tracés de frontières contraires au bon sens, comme le traité de Berlin qui, à la fin du XIXème siècle, fut signé par les Français, les Anglais, les Allemands et les Flamands). Dans ce traité, ils se partageaient tout simplement l’Afrique, avec tout ce qu’il y avait à l’intérieur de leurs tracés de frontières comme ethnies rivales amalgamées de force, gisements miniers, produits agricoles et autres richesses naturelles.

Cette division de l’Afrique en frontières “à l’européenne” fut décidée, au mieux en dépit du bon sens, au pire en faisant preuve d’un machiavélisme accompli, à voir un siècle plus tard combien ces frontières arbitraires provoquent des conflits armés à répétition, armés par justement les pays signataires qui se trouvent être, sûrement par le plus pur des hasards, également les principaux fabricants d’armes de la planète, technologiquement élaborées, autant efficaces qu’onéreuses. En vérité, leurs actions sont toutes préméditées. Ils savent que plus le monde paraîtra désorganisé, moins les gens pourront se passer d’eux pour tenter de mettre de l’ordre dans cette ”chienlit” planétaire. Toutes les gesticulations diplomatiques seront toujours soigneusement entretenues, de manière à ce qu’il y ait toujours une crise internationale ou deux qui se déroulent en même temps, ce qui détourne la presse (et ses lecteurs) des vraies preuves quotidiennes de leur incompétence contrôlée, qui se traduit par la gestion calamiteuse que vous subissez et ne connaissez que trop bien.

N’avez-vous pas remarqué qu’il se passe toujours quelque chose d’absurde dans le monde, qui semble franchement n’avoir d’autre but que celui d’attirer l’attention des gens ? Vieux truc de prestidigitateur, pourtant. À vous de leur montrer aux prochaines élections qu’ils avaient tort de vous prendre pour des benêts. Et je ne m’adresse pas seulement aux Français à travers ce livre, mais aussi à tous les démocrates sincères du monde entier possédant une carte d’électeur valide, moins les Chinois et quelques centaines d’autres ethnies infortunées n’ayant pas encore la chance de bénéficier d’une telle carte. Se contenter de leurs déclarations de foi n’est apparemment pas suffisant, puisqu’un bon nombre d’entre eux sont des menteurs et des manipulateurs professionnels, y compris les plus grands d’entre eux. Ce qui se passe en Irak depuis les années 80 illustre tellement bien mon propos que je ne pense pas nécessaire d’insister. Les faits parlent d’eux-mêmes.

Quant à la catégorie des militaires-politiciens, ils sont les plus dangereux car ils s’imaginent qu’ils sont sur un champ de bataille, même en temps de paix. Comme un chef de guerre s’imagine toujours avoir tous les droits et toutes les excuses tant qu’il remporte la victoire sur l’ennemi, la politique, telle qu’elle est pratiquée par les militaires, fussent-ils très intelligents comme De Gaulle, peut se résumer ainsi : tous les coups sont permis, mais dans l’ombre, à l’abri du regard du peuple arbitre, composé de civils n’y connaissant (aux yeux des militaires) rien à rien et d’ailleurs trop sensibles pour décider de la meilleure politique, mais peuple au nom de qui sont faites quand même, en secret, les pires turpitudes. Les membres du quatrième pouvoir, les journalistes, font ce qu’ils peuvent pour rester en vie tout en faisant correctement leur métier. La violence répressive de ceux qu’ils aimeraient dénoncer est telle qu’on peut les comprendre quand ils décident de garder pour eux certaines informations. N’ayant pas ce problème, cela ne me gêne pas de vous révéler que, selon ma source d’informateurs séraphiques, une partie du produit de la vente d’héroïne et d’armes organisée en « haut lieu » a été classée « Secret défense » et a terminé dans les caisses de nombreux partis politiques de nombreux pays.

Les laboratoires marseillais démantelés par l’action des hommes du président Kennedy, dont les principaux propriétaires et organisateurs du réseau connu comme « The French Connexion », ont réussi somme toute facilement à passer au travers du filet, laissant, comme d’habitude quelques fusibles-lampistes prendre les lourdes peines de prison prévues par la loi en cas d’inculpation. Ils se sont depuis reconstitués dans le sud Maroc, avec la bénédiction (intéressée, bien sûr) du Souverain local. Le grand Charles était-il au courant des agissements des lieutenants du SAC ?

À vous de trouver la réponse. Le nom des partis changent mais non leur personnel et les réseaux existent toujours, messieurs et mesdames les journalistes, policiers, juges et procureurs. Ils furent en partie responsables de la putréfaction de l’État en Corse et de la mise en coupe réglée du territoire par leur mafia politico-nationalo-financière.

De mauvaises habitudes ont été prises, perdurent et il faudra une véritable révolution des esprits et un ferme engagement de la force publique pour que cette mafia, à l’instar de sa soeur sicilienne, soit décapitée et mise hors d’état de nuire. Ceci pour vous prouver qu’il n’est pas facile de connaître vraiment le fond de l’âme des gens qui vous demandent de voter pour eux et qui clament leur probité intellectuelle et professionnelle.

Il serait injuste de dire que tous les politiciens sont « pourris », car il existe d’authentiques professionnels de la politique, dont l’intégrité n’a déontologiquement jamais été prise en défaut par nos services de surveillance séraphique. Mais ils sont à peine majoritaires, et même minoritaires dans certains départements du sud de la France, où les collusions mafieuses entre les personnalités dites « au-dessus de tous soupçons » et la pègre sont peu à peu exposées au grand jour, malgré les efforts des institutions judiciaires et policières locales pour escamoter l’embarrassante vérité, liées secrètement qu’elles sont au pouvoir régional et non, comme il est souvent dit à tort, au service du Peuple.

Là encore, des membres du quatrième pouvoir (la presse) prirent le risque de publier leur intime conviction de citoyens bien renseignés sur les moeurs politiques secrètes; en vain, faute de photos.

Quant à François Mitterrand, il avait beaucoup de qualités mais aussi beaucoup de défauts, beaucoup trop, à mon avis, pour rester aussi longtemps au sommet du pouvoir de son pays sans créer de graves dommages concernant la perception des moeurs politiques qu’en ont les Français.

Le fait est que le nombre « d’affaires » crapuleuses déontologiquement incorrectes et de suicides d’amis à lui n’a jamais été aussi élevé que depuis son deuxième mandat au sommet de la pyramide. Par contre, là où l’ange que je suis ne comprend pas la politique humaine, c’est que les citoyens outrés par ces affaires de corruption mafieuse venant des partis socio et chrétiendémocrates, reportent leurs voix protestataires, non sur un parti écologiste, comme cela se fait en Allemagne, mais sur un parti bien pire que les partis démocrates : le Front national, avec à sa tête les pires escrocs en sémantique que la France abrite actuellement. Les autres sont maintenant morts; paix à ce qui reste des cendres de leur âme…

On retrouve la même attitude avec De Villiers recherchant une alliance avec personne d’autre que Charles Pasqua. Le vicomte du Puy du Fou fait du prosélytisme sur les hautes valeurs chrétiennes mais fait des enfants hors mariage avec sa collaboratrice de campagne, s’en prend violemment aux « drogues et à la mafia» mais s’allie avec un politicien corse expert en ventes d’armes et sans doute pire. Évidemment, cette alliance n’était pas faite pour perdurer ni la carrière politique de ce Monsieur, malgré tous ses compromis et ses manquements aux règles qu’il veut lui-même instituer
!

Tout ceci montre bien que la réputation de bêtise de la Droite Française a encore de beaux jours devant elle, surtout avec un Président de la République aussi fantasque comme chef ! Ainsi que celle des électeurs qui continuent invariablement à voter pour eux ! Cette attitude de vote me paraît planer au même niveau d’absurdité que celui des Algériens qui votèrent en masse, il y a quelques années, pour un parti qui ne faisait pas mystère sur son programme consistant à vouloir supprimer les élections en particulier, l’égalité des sexes et la démocratie à l’occidentale en général, dés son élection. Les Algériens ont toutefois une circonstance atténuante par rapport aux électeurs extrémistes français : la réalité effarante qu’ils vivent au quotidien depuis au moins deux décennies, à cause de l’hégémonie d’un parti militariste et policier, se définissant comme « démocratique » et apparemment indéboulonnable, comme le fut le régime de Saddam Hussein avant que l’armée américaine ne lui tombe dessus. Il est clair que cette conception que l’armée algérienne et sa clique d’égorgeurs de femmes et d’enfants ont eu il n’y pas si longtemps de la démocratie, ne donne pas vraiment envie de le visiter en touriste, quoiqu’en dise Abdelaziz. Pas étonnant que son élite menacée veuille fuir leur propre pays, par ailleurs si beau, géographiquement parlant, et qui pourrait aisément concurrencer la Tunisie et le Maroc pour développer le tourisme et enrichir les Algériens avec des devises étrangères autres que le gaz et le pétrole.

 

La majorité dite « bien » pensante

Les plus religieux d’entre eux, on les envoie envahir de force, qui des églises ou des hôpitaux, pour “prier” ostensiblement devant les caméras, tandis qu’on envoie les “skins” dans des stades de foot, des cités pauvres ou des rassemblements musicaux de jeunes, réservant aux racistes et réactionnaires ordinaires les places de marché, etc..

Où qu’ils soient, ils feront alors du prosélytisme tout azimut et parfois gagneront à leur cause un nouvel esprit frustré, un ignorant à l’âme mal en point pour de multiples raisons, un habitant de banlieue ayant eu trop de fois maille à partir avec de jeunes “bamboula ou mohammed” particulièrement violents et mal élevés par des parents qui, dépassés par tous les problèmes auxquels ils ont à faire face dans ce pays à la xénophobie rampante, n’assurent plus l’autorité auprès d’eux; ces réflexes xénophobes sont donc explicables dans certains cas, mais les solutions d’exclusion massive des non-européens de souche n’est pas, ou du moins plus réalisable, sous peine de devenir soi-même luciférien et adopter une nouvelle solution finale. Il n’y aurait pas tous ces malaises si vos ancêtres blancs ne s’étaient pas conduits si cruellement avec les ancêtres des indigos, des verts et des oranges. Les peuples ont aussi un karma dont tous leurs membres sont solidaires, quelle que soit l’époque. C’est bien pourquoi il ne faut pas qu’un peuple laisse ses dirigeants commettre des atrocités, jamais et à aucun prix, car tout le monde est solidaire de ce qui se passe sur la planète à chaque instant et les enfants hériteront toujours de la situation de leurs aînés, qu’elle soit magnifique ou catastrophique. Dura lex sed lex. Grâce à quelques journalistes antifascistes et courageux, il est maintenant de notoriété publique, du moins pour ceux qui ont des oreilles pour entendre autre chose que ce qu’ils veulent entendre, qu’ils utilisent la violence, le chantage, la torture, le trafic d’armes et de drogues, (spécialement grâce à leurs sous-marins policiers), le blanchiment d’argent sale, le racket, la liquidation physique des adversaires, etc..

 

Vade retro, Satanas, in saecula saeculorum !

Il a été dit et redit depuis des années que plus le FN sera cité dans les commentaires politiques, même défavorables, plus cela lui donnera de l’importance et attirera les déviants, les nihilistes, les jaloux et les aigris dans ses tentacules électorales.

Autant le dire tout de suite, aux scatophiles politiques comme aux antifascistes : le FN n’y arrivera pas; beaucoup de ses électeurs et tous les cadres de ce parti le savent d’ailleurs fort bien. Leur discours est donc gratuitement nuisible. Le mal pour le mal, en somme. Certes, avec le jeu des abstentions aux élections, ils ont pu dans le passé clamer des pourcentages mirobolants pour leur parti et angoissants pour les vrais démocrates français et étrangers vivant en France depuis plusieurs années, mais si l’on regarde le nombre de leurs votants au lieu des pourcentages de ceux qui se sont dérangés pour accomplir leur devoir électoral, il ne représentait alors que moins de 10 % de l’ensemble du Corps électoral, soit moins de 5 % de la population globale, étant établi que le taux d’abstention de l’électorat FN est beaucoup plus bas que celui des autres partis.

Ce parti maintenant bicéphale est essentiellement composé des victimes du gêne raciste mis au départ dans votre chaîne ADN afin de donner toutes ses chances à votre espèce naissante et chargé de disparaître de lui-même, une fois que les meilleurs archétypes de votre espèce auraient atteint un nombre significatif et suffisant d’individus. On sait que 10 % de ces gênes n’ont pas réagi à cette fin de programme et ont trouvé le moyen de survivre et de passer intact d’une génération à l’autre jusqu’à maintenant et partout. Il y a 10 % de racistes “viscéraux” et rien ne peut être fait pour les guérir, à moins d’être capable d’isoler ce gène et l’enlever définitivement de la chaîne transmissible héréditairement.

Lassés de toujours voter pour des perdants n’ayant aucune chance d’accéder à quelque poste de commandes que ce soit, à par quelques villes aux habitants particulièrement traumatisés par une situation malsaine, la partie intellectuellement récupérable de l’électorat FNiste se détournera de ces pantins machiavéliques pour aller porter leurs votes majoritairement protestataires aux partis réactionnaires plus traditionnels et moins extrémistes.

Laissez donc dormir ces vieux démons que le parti des Français haineux tente désespérément de réveiller. Il n’est nul besoin de diaboliser le F-haine : il le fait très bien tout seul, par la couleur et l’odeur spirituelle de son programme et le type d’individus qu’il attire. Heureusement, tant que son leader fondateur, faquin en chef à l’oeil de verre et aux chevilles d’argile, tiendra ferme les commandes de son bébé, le marginalisme du FN sera assuré. C’est toujours comme cela avec les lucifériens : leur ego est tel qu’à la fin, ils se bouffent entre eux, comme Hitler et Staline, Saddam Hussein et l’ayatollah Khomeiny, etc.

Électeurs manipulés, ne soyez plus dupes; n’acceptez pas n’importe quoi et ne votez pas pour n’importe qui sous prétexte de débat démocratique. De l’avis général des anges, les fondamentalistes décadents et les fascistes virulents ne méritent pas d’être pris en compte dans ce débat, puisque leur seule idée, avouée ou inavouée, selon les pays, est de détruire la démocratie.

Cher Voltaire, il faut quand même un minimum de cohérence ! Où est l’utilité de donner la parole à un pervers hypnotiseur, menteur et manipulateur ?

Quand les parents punissent leurs enfants insupportables et les privent provisoirement de leurs droits, c’est en général pour leur bien, même si ces enfants ne le comprennent pas sur le moment.

Ils remercient leurs parents d’avoir été fermes plus tard, quand ils se souviennent de leur jeunesse et comprennent les véritables motivations qui les poussaient à punir. Le même principe de fermeté doit être appliqué contre les électeurs des antidémocrates de tout poil. Pour leur bien et le vôtre, les enfants de Dieu.

Un jour, ils vous remercieront sûrement de les avoir empêché de devenir des lobotomisés politiques et des participants à des ratonnades ou des pogroms comme dans le temps, car ces expéditions perturbèrent fortement l’évolution de l’âme des participants racistes à ces fêtes sadiques et sanglantes. Cet aspect des choses étant déjà assez pointu pour ce type d’individus, facilement manoeuvrables à l’aide de quelques arguments simplistes à cause d’une faiblesse chronique des fonctions intellectuelles de leur cerveau, qui, sinon de vrais démocrates, donc alliés des anges, pourraient leur venir en aide, non pas pour leur servir de marchepied avant de leur servir de paillasson, (ce qui arriverait immanquablement, si par quelque complot ou “alliance” machiavélique de leur crû, ils arrivaient à gagner plus que les quelques municipalités qu’ils ont provisoirement sous leur houlette), mais pour leur servir d’exemple de ce qu’est concrètement la démocratie : une gestion équitable, compassionnée, intègre et rationnelle d’un pays et de tous ses habitants sans exception.

 

Halte au gaspi !

Pour sortir de ce pillage en règle de vos ressources nées de votre travail et de ce gaspillage d’autant plus scandaleux que l’argent est, à l’heure actuelle, absolument indispensable pour redresser certains secteurs vitaux de votre société, il va falloir sérieusement arrêter le gaspillage de ces milliards d’euros payés par les contribuables et dépensés dans des aventures bien moins prioritaires que le direct bien-être minimum de centaines de milliers de familles de Français ou assimilés. Ainsi, tous ces bâtiments édifiés à la gloriole de tel ou tel président et qui coûtèrent les yeux de la tête à construire, se sont faits au détriment des sans domiciles fixes et des chômeurs qui peuplent de plus en plus les voies publiques et les souterrains de votre pays, pourtant globalement prospère. Ainsi, ces milliers d’emplois fictifs réellement rémunérés que des politiciens en rupture de responsabilités publiques trouvent dans les mairies, les grandes administrations et les entreprises nationalisées, se répercutent sur des impôts locaux en constante progression. L’argent est là, mais les budgets votés par les municipalités, les assemblées régionales ou nationales ne sont pas intégralement consacrés à ce qui est urgent et prioritaire.

De ce fait, les problèmes mal traités perdurent, en créent d’autres, pourtant évitables avec une autre politique, etc. Pour vous sortir de ce problème parfaitement solvable qu’est la misère et la délinquance dans un pays riche, il suffit de renouveler la classe politique selon les nouveaux critères cités précédemment. On ne peut reconnaître un bon arbre que par les fruits qu’il produit; des tests psychologiques, graphologiques et autres pourront compléter le matériel de sélection nécessaire, afin de redresser le niveau général de moralité de la classe politique mondiale. C’est au peuple souverain que revient le choix de leurs administrateurs, d’après ce que je lis sur vos documents officiels. Alors ?

La perfection n’ayant pas de limites, l’avenir vous appartient dans le domaine de l’évolution. Mais pour que l’esprit démocratique perdure, il faut cesser tout amalgame entre la démocratie et les défauts des gens qui prétendent vouloir la servir (pour mieux l’asservir). En d’autres termes, il vous faut impérativement assainir toutes les classes politiques de tous les pays afin d’attaquer le troisième millénaire avec une nouvelle mentalité chez vos élites, moins basée sur l’enrichissement ou l’augmentation de pouvoirs personnels, même libidineux (comme un récent Président américain, d’une part, ou de Conseil Constitutionnel français, d’autre part, ne l’ont que trop montré) et au contraire, plus centrée sur les notions de service désintéressé, ainsi que des grands hommes politiques modernes comme Lincoln, Gandhi ou Jaurès, l’ont montré et démontré.

Ainsi, le grand chantier qui vous attend pour ce millénaire pourra arriver à votre portée, ce qui n’est, hélas, pas le cas actuellement. Car mes informateurs angéliques sont formels, et je peux aussi le constater par moi-même, vos principaux politiciens sont actuellement prisonniers de lobbies industriels et financiers, souvent très puissants et influents, (surtout lorsqu’ils envoient leurs hommes de main expliquer aux politiciens ce “qu’on” attend d’eux, s’ils ont l’intention de se faire élire. Ces tractations secrètes et souvent accompagnées de menaces à peine dissimulées, expliquent en grande partie les décisions parfois surprenantes et inattendues que tel ou tel homme politique est obligé de prendre pour éviter de graves ennuis. Rares étant les gens au passé sans tache ni erreur, il est souvent facile, par simple présentation d’un dossier, de convaincre un politicien de signer un document contredisant les promesses électorales. Ainsi va la vie politique secrète.

Les politiciens ont donc, en fin de compte, plus de comptes à rendre aux représentants de ces
lobbies qui leur ont financé leur campagne (et quand il advient qu’ils l’oublient, “on” se charge de leur rafraîchir la mémoire), qu’à leurs électeurs eux-mêmes, d’où la politique écologique absurde à laquelle on peut presque partout assister. Les décisions sont le plus souvent prises pour préserver des intérêts industriels particuliers et non pour préserver l’avenir des électeurs et la santé de leur descendance. Et s’en va la couche d’ozone, pourtant bien utile pour votre bien-être direct, et arrivent l’effet de serres (qui va engloutir à moyen terme des millions d’hectares de terre ferme) et les ordures radioactives cancérigènes que l’on continue de produire (sans même savoir où et comment elles pourront être stockées), et adieu poissons, qui disparaissent peu à peu, victime d’une surexploitation non contrôlée des ressources marines. Vous aurez même besoin de beaucoup de spécialistes compétents et surtout incorruptibles pour, non seulement arrêter ce massacre, mais trouver une voie de fonctionnement positive pour toutes les parties. En ce moment, le système consistant à augmenter la liberté de certains peuples par l’augmentation de l’esclavage de certains autres, ne représente certes pas une solution à long terme, paraissant digne d’intérêt ou permettant de conserver un quelconque espoir en un avenir radieux pour tous (le seul reconnu valable dans l’Univers, cependant).

Mais comme dirait Forest, Forest Gump : “C’est tout ce que j’avais à dire à ce sujet…”

————————————

Autres Messages de l’Ange : Sommaire
À suivre… Prison

Source : http://www.messagescelestes-archives.ca
[signoff][/signoff]

Comments are closed.