Messages d’un Ange – Abécédaire W : World Company

104

Messages d’un Ange
Abécédaire W

« WORLD COMPANY »

World CompanyOù êtes-vous tribuns ? Où sont vos belles phrases
Qui embrasaient les foules et les rendaient loquaces
Pour dénoncer les oeuvres de cette bande de rapaces
Qui mettent la Terre en feu et les hommes en sang
Puis qui disent que tout baigne ! Ah çà, ils ont du cran !

Ce n’est certes pas un hasard si les banquiers suisses ont successivement aidé Lénine, puis Hitler (donc deux des plus diaboliques individus dans vos rangs), à prendre le pouvoir. Leur confortable récompense pour une telle fidélité fut la gestion à leur seul profit pendant un demi-siècle des biens des Juifs partis en fumée, (contrairement à leurs biens). Ce n’est toujours pas le hasard s’ils sont toujours là pour les opérations de blanchiment d’argent par rapport aux gains politico-mafieux de toutes sortes. Sur le plan matériel, ils ne sont jamais perdants; par contre, sur le plan spirituel, il risque d’y avoir des surprises lors de leur jugement…

En fait, la W.C. est l’entreprise mafieuse de loin la plus puissante. La légalité de ses principes lui permet même d’agir au grand jour, au vu et au su de tous, à travers le F.M.I., leur « chose », et toute une kyrielle de banques et de sociétés factices, écrans ou fantômes, appelées “off shore”, c’est à dire impunément au-dessus des lois usuelles auxquelles tout un chacun est pourtant sommé d’obéir sous peine de sanctions plus ou moins sévères. Cette brillante invention juridiquement acceptée par consensus général a été mise sur pied par des délégués des cinq cent plus grosses fortunes de votre pauvre monde. Toutes ces sociétés-écrans se sentent si invulnérables qu’elles blanchissent tranquillement plus d’un milliard de dollars par jour, de Monaco au Lichtenstein en passant par diverses Iles, en ayant toutes pignon sur l’autoroute Internet.

Il suffit de demander ‘offshore bank’ sur google, et le tour est joué : en quelques minutes, une nouvelle société fictive peut être créée dans un paradis fiscal et commencer à envoyer au blanchissage son trop plein de devises nettes d’impôts car illégalement gagnées.

Toutes les mafias, qu’elles soient russes, asiatiques ou américaines, ainsi qu’une foule de politiciens corrompus utilisent si impunément ce système étrangement légal, que leur argent sale devenu propre fait intégralement partie du patrimoine du grand capital, et de ce fait, se trouve être devenu, grâce aux colossales sommes d’argent gagnées à cause des lois prohibitionnistes conçues uniquement dans ce but, une pierre importante de tout l’édifice; une pierre intouchable, donc, sous peine de crash monstrueux, précipitant des millions d’individus dans une régression probablement très dommageable, si l’on se réfère aux évènements qui eurent lieu il y a un demi-siècle, après les difficultés financières de certains pays. C’est précisément pourquoi il y a fort à parier que le jour où ils auront décidé de mettre leur seigneur et maître, leur roi, en quelque sorte, à la tête du monde, ils commenceront par organiser ce crash mondial qui sera, ils n’en doutent pas, dévastateur en ce qui concerne la stabilité sociale des pays-phares de votre monde, rendant alors leur putsch planétaire possible, selon un de leur adage luciférien qui dit : « diviser pour mieux régner ». Il n’y a, en effet, jamais eu dans le monde des humains de diviseur plus efficace que l’argent, c’est un fait patent.

Tout cet argent sale, une fois qu’ils en auront tous bien profité, servira comme prétexte à finalement organiser ce crash désastreux, au nom d’une morale par eux transgressée depuis le début, suprême cynisme dont nous, les anges-observateurs loyaux, sont hélas coutumiers, venant de ces gens. Petits épargnants et actionnaires, soyez vigilants !

Pour ce qui est de la technique “off shore”, la police le sait, la Justice le sait, la presse en parle et pourtant tout continue tranquillement, pendant que les petits voleurs d’autoradio ou vendeurs de barrettes de haschisch sont impitoyablement traqués et déférés à la Justice qui les condamne généralement lourdement à des mois de prison ferme, créant ainsi une boule de haine et de ressentiment social supplémentaire chez un nouveau jeune. Merci, la World Company !

Il est intéressant de savoir que dans cette affaire, à aucun moment n’a été demandé le moindre avis au peuple (censé être) souverain. En effet, aucun gestionnaire de cet organisme n’a été nommé lors d’une quelconque consultation populaire; mieux : aucune décision ni mesure prise par lui, ou l’un de ses pairs, n’a fait l’objet d’un quelconque débat démocratique à aucun niveau. Tout se passe, en fait, dans les salons feutrés d’appartements privés et luxueux, à Davos ou ailleurs, le but du jeu étant de s’enrichir de plus en plus sur le dos de la classe laborieuse et culturellement limitée, donc facilement manipulable, payer le moins d’impôts possibles sur les gains obtenus plus ou moins licitement et préparer leur coup d’éclat pour leur IVème Reich.

Un événement mondial récent a d’ailleurs par deux fois confirmé mes commentaires : la double élection d’un des leurs : G.W. Bush. Dick Cheney, son vice-président, Mme Rice et beaucoup de ses collaborateurs sont les représentants officiels de la W.C. en tant que Rois du Pétrole US et de tous ses dérivés. Son seul mérite est d’appartenir au clan Bush, qui adore faire la guerre et s’y enrichir en pots de vins versés par l’industrie de l’armement, sommes dépassant certainement votre imagination et rendant les petites magouilles de vos politiques français ridicules. Là, il s’agit de la Cour Suprême des Etats-Unis d’Amérique qui comme son nom l’indique est suprême. Elle a néanmoins été achetée par la World Company puisqu’elle a décidé de récompenser les fraudeurs électoraux. Il est en effet de notoriété publique que si tous les votes litigieux, concoctés sciemment par l’autre fils Bush, Jed, gouverneur de Floride avaient été recomptés, c’est Gore qui serait devenu Président pendant quatre ans. Au lieu de poursuivre en justice la famille Bush dans son ensemble pour fraude et complicité de fraude électorale, la Cour suprême a décidé, au mépris de la volonté du Peuple, qui avait, même sans la Floride, voté en majorité pour le candidat démocrate, de sacrer Roi du Monde ce dangereux benêt. Pourquoi une telle décision sinon pour préserver les possibilités de la W.C. de faire des milliards de dollars avec une bonne guerre. Il n’a pas été nécessaire d’attendre longtemps. Juste le temps de fabriquer des fausses preuves contre le tyran irakien, les utiliser pour faire monter la pression à l’ONU et l’affaire était entendue. Par la suite, lorsqu’il a été prouvé que ces preuves avaient été fabriquées de toute pièce, y a-t-il eu une procédure de destitution contre Bush pour tous ses mensonges, comme pour Clinton ou Nixon ? Même pas !

 

Chasse à la W.C.

Les différentes bourses, jouant quotidiennement avec des milliers de milliards de dollars, dont plus de 95 % de cette somme servent à la spéculation et non au développement des besoins des individus de base et de leurs salaires, s’occupent de noyer définitivement le poisson en ruinant les habitants des pays devenus trop gourmands afin d’obtenir une main d’oeuvre meilleur marché, comme on peut actuellement l’observer dans certains pays asiatiques. Les travailleurs modestement salariés, ayant leurs impôts prélevés à la source, sont les dindons de ce gigantesque hold-up quotidien.

Tout se passe entre gens du sérail et ce qui se passe en ce moment en Asie en général, illustre hélas l’authenticité des informations peu agréables à connaître, je le concède, contenues dans mes propos délateurs; comme est vrai l’accusation que ce Suharto qui vient de mourir dans les honneurs a été pendant des décennies l’instigateur de beaucoup de crimes contre l’humanité (en l’occurrence, les membres de son propre peuple et celui du Timor oriental ayant eu le malheur de n’être pas d’accord avec les plans de la C.I.A., le bras armé de la W.C.) et qu’il fut soutenu, durant toutes ces décennies, par la W.C., comme d’ailleurs à peu près tous les tyrans, despotes, dictateurs ayant sévi sur tous les continents depuis la fin de la deuxième guerre mondiale et sévissant encore en ce moment.

La facilité avec laquelle Pinochet, cet autre assassin de masse connu de tous en tant que tel, organisa tranquillement sa retraite dorée est un autre exemple de la qualité de protection qu’offre la W.C. à ses marionnettes favorites (les plus serviles). J’ai également noté avec tristesse la relative tranquillité avec laquelle la plupart des cadres nazis purent se réfugier après leur cuisante défaite, qui au Brésil, qui en Argentine, au Paraguay, au Chili, etc.., quand ils n’étaient pas purement et simplement recrutés par l’OSS (ancêtre de la CIA) de leur ancien ennemi yankee, dans l’idée de leur faire faire pour eux ce qu’ils faisaient avant pour Hitler, Von Braun le premier.

Par un exemple de société appartenant à la W.C. (qu’on pourrait multiplier à l’infini, puisque tous les membres de la Compagnie mondiale procèdent de la même façon), on peut voir quelles sont les véritables préoccupations des directeurs de cette pyramide mafieuse : personne n’a, que je sache, reproché au géant de l’informatique IBM, honorable membre de la Company, d’avoir honteusement abusé de milliers de ses propres travailleurs.

Pourtant, les chiffres de leur dernier exercice comptable annuel l’indiquent clairement :
– Quarante milliards de dollars de bénéfice ;
– + 3,9% de chiffre d’affaire par rapport à l’année précédente, mais :
– baisse moyenne salariale de 500 $ parmi les employés du groupe ;
– un dégraissage global de 8.000 licenciements pour l’année.

Même chose pour d’autres géants comme Michelin, Danone, pour ne citer que des petites entreprises françaises…

Sale temps pour les travailleurs qui, confiants par les bons résultats des firmes où ils travaillent, n’ont évidemment pas senti la chose venir et se sont mis plusieurs crédits sur le dos, crédits par ailleurs si facile à obtenir, n’est ce pas, par l’intermédiaire des grandes surfaces au grand coeur mais au taux d’intérêt deux fois plus élevé que les banques traditionnelles. Ceci expliquant peutêtre cela…

Ces chiffres montrent clairement que les travailleurs ne sont que des statistiques qu’on déplace ou qu’on renvoie chez soi après moult années d’exploitation, selon le strict intérêt des actionnaires privés et jamais selon celui, au moins partagé, des travailleurs. Quand les actionnaires des grands groupes intègreront-ils une certaine déontologie compatissante, limitant volontairement leur quête effrénée du profit afin de sauver des emplois et préserver l’harmonie dans les familles désargentées d’humbles travailleurs, qui plus est donnant des années de leur temps de vie pour que lesdits actionnaires s’enrichissent en dormant ?

Un minimum de décence fraternelle s’impose vraiment entre les couches sociales. Révolution.

Pourtant, délocalisations et licenciements abusifs pas ou peu justifiés, continuent tous les jours que Dieu fait, partout autour du monde, sans que le glas médiatique ne sonne. Donc, qu’il soit bien clair dans vos esprits que les entreprises appartenant à la W.C. ne vivent que pour l’entreprise, personne morale, et non pour les travailleurs qui l’animent, personnes physiques. Leurs choix montrent pour quel maître ils travaillent en définitive.

Leur fameux libéralisme accroît la liberté d’un petit nombre : eux, au détriment de la liberté du plus grand nombre, vous, chers lecteurs et lectrices ! Car le travail, le logement, la vie décente sont des droits à priori garantis par vos Constitutions respectives comme inaliénables et chaque gouvernement devrait donc avant tout baser sa politique économique générale sur le fait que tout le monde en âge de travailler travaille, même un peu, de sorte que chacun gagne assez d’argent pour se nourrir, se vêtir, se loger, se chauffer, faire plaisir de temps en temps à ses enfants, ne passe pas pour un taré et un incapable aux yeux de ses proches et puisse prendre quelques semaines de vacances par an pour visiter le monde et s’enrichir intellectuellement et spirituellement.

Les exemples de corruption sont tellement pléthore, qu’il m’apparaît inutile de m’étendre plus en détail sur cet aspect de la politique mondiale. Si vous ne vous en êtes pas encore rendu compte, avec le nombre déjà existant de cas de corruption, de déviance sexuelle et d’abus de pouvoir caractérisés et médiatisés venant des dirigeants de tous les pays et qui ne représentent néanmoins qu’un tout petit fragment du sommet émergé de l’iceberg, c’est que vous êtes sourd, aveugle et quasiment lobotomisé. Puissent alors les informations contenues dans cet abécédaire vous guérir de vos handicaps mentaux et sensoriels, tel Jésus guérissant les aveugles par le divin pouvoir de son Verbe à travers sa volonté.

Prenons maintenant le cas d’école où vous, les gentils, avez enfin réalisé, malgré l’épais rideau de fumée pestilentielle répandu et engendré par l’exercice de la dialectique inversée des méchants, que le monde est actuellement géré par ces méchants ennemis inconditionnels de Dieu et que, de ce fait, vous voulez devenir un instrument de contre-pouvoir vis-à-vis de cette multinationale du crime institutionnalisé (les ventes d’armes, de plus en plus efficaces quant à leur capacité de destruction de masse étant, en effet, une part importante des profits amassés par les succursales de la W.C.). Vous découvrez vite que la seule chose à faire pour les vaincre, est de vous, les gentils, donc, vous unir et vous attaquer, au niveau de chacun et d’une façon ou d’une autre, à leur système inique, voire cynique, en le dénonçant bien haut et fort, pour que tout le monde entende. Il y a, en effet, des gens très sourds et très aveugles parmi vous, puisqu’il y en a encore pour croire que les camps de concentration n’ont jamais existé et que cette histoire a été inventée par le lobby juif américain pour déstabiliser le monde chrétien blanc !

Il y a en a même pour penser sincèrement que vos Présidents français successifs ont toujours été honnêtes et n’ont jamais rien à eu à voir avec quelque malversation monétaire que ce soit ! Des Argentins et des Chiliens évolués pensent que Videla et Pinochet, les bouchers de leur intelligenzia respective, ont voulu protéger leur patrie du marxisme-léninisme. De l’autre côté, Mao et Staline sont encore adorés par beaucoup, etc…

Si d’aventure vous décidiez de dénoncer ce système tout seul, vous vous trouveriez alors globalement dans la même situation qu’un citoyen croyant utile de signaler à un agent de police que, de son adjudant à son ministre de tutelle, tous ses supérieurs et une partie de ses collègues sont complices d’un complot contre les libertés individuelles de tous les habitants ! Au mieux, vous écoperiez de quelques mois de prison et d’une forte amende pour insulte à agent et diffamation.

Pourtant vous n’auriez pas tort, spécialement quand on étudie attentivement les agissements de plusieurs ministres de l’Intérieur et de Préfets de la République Française depuis la « Libération »
jusqu’à nos jours.

Ceci pour vous démontrer que le chemin individuel n’est, en la circonstance et bien que légal, qu’une voie de garage, une impasse, un cul-de-sac, donc une erreur tactique. La priorité est de vous débarrasser des hommes corrompus, et non du système, car le système est bon, tant que ses textes de référence demeurent sains et suivis, mais les dirigeants ne s’en servent que pour organiser le contraire de ce que le système prône; seule une révolution permettrait de changer de fond en comble le personnel politique et affairiste pourri qui actuellement gère la destinée de votre espèce, apparemment en dépit du bon sens…

Il n’est pas possible, comme dit l’un de vos intellectuels, de porter haut le flambeau de la liberté sans roussir ici ou là une barbe ou une moumoute. En l’occurrence, le liquide principal de cet extincteur de flambeau de la liberté qu’est la W.C., c’est clairement et nettement le pétro-dollar !

Le capitalisme libéral sauvage pratiqué par la W.C. ne convient pas à la quête de vrai bonheur de l’humanité. Alors, faites votre possible pour ne pas trop en dépendre, cela vous rendra d’autant plus libres; unissez-vous de plus en plus en coopératives indépendantes; réintroduisez le troc; battezvous (non-violemment, à la Gandhi) contre l’Administration qui sûrement vous mettra des bâtons dans les roues; mais dites-vous bien que ces gens ne sont tout-puissants que parce que vous leur laissez penser cela en leur obéissant sans jamais vous plaindre ou contester leurs décisions autoritaires. Associez-vous, unissez-vous, les altermondialistes !

La W.C. n’est pas une fatalité inévitable. Profitez du fait qu’officiellement le peuple est souverain et que l’esclavage a été théoriquement aboli en 1848. Ce sont vos impôts qui payent leur salaire, que diantre ! Un peu de pugnacité ! Depuis la fin des richesses coloniales, comprenez que la population mondiale, pas seulement française, se fait littéralement racketter par les partis de Gauche et de Droite, au gré des élections, tous prétextant la « crise » et les impôts « indispensables » en découlant, ou, la crise étant jugulée en dépit du coût exorbitant du tout nucléaire, ce sont alors les critères de Maastricht qui donnent prétexte à lever de nouveaux impôts, ou le « trou de la Sécu », pourtant aisément solvable avec une autre médecine, ou le déficit des régimes de retraite, à cause du nombre trop élevé de… chômeurs, ou une bonne grève qui a nui à la rentabilité du pays, ou le crash boursier de telle ou telle région du globe, ou mille autres prétextes, l’essentiel pour eux étant de ne jamais partager les profits avec les travailleurs qui, de ce fait, restent à vie pauvres et sous la férule de l’encadrement des entreprises et des syndicats du crime !

La boucle est ainsi bouclée et il n’y a plus qu’à applaudir l’astuce matérialiste des dirigeants de la W.C. Pourtant, je puis vous dire en tout cas que dans votre pays, la France, une bonne partie de cet argent, fruit de votre (souvent dur) labeur n’est pas affecté à ce que vous pourriez espérer; par contre, on peut en retrouver une partie substantielle dans tel ou tel budget parallèle « secret défense »; telle entreprise de Travaux publics, amie d’un ministre et payée fort cher pour un travail privé ou pire : inutile; tel crash vertigineux de banque nationalisée, pas perdu pour tout le monde; telle ou telle caisse politique secrète ou noire, etc..

Ce système est tellement cynique qu’il se permet, chaque année, d’étaler sur la place publique, à travers le rapport de la Cour des Comptes, toutes les malversations et incompétences commises dans l’année en cours ayant provoqué des dépenses aberrantes d’argent public, le désormais légendaire trou du Crédit Lyonnais étant loin d’être le seul. Le cynisme réside dans le fait que ce rapport lui-même coûte fort cher en salaire de fonctionnaires l’établissant, et que le coût de ce rapport vient donc augmenter la somme déjà rondelette de l’argent public dépensé pour rien, car ces rapports annuels n’ont jamais occasionné une sanction ou une punition pour les fonctionnaires indélicats ou incompétents responsables de ces gâchis. Au pire, ces messieurs-dames se voient mutés pour sévir dans un autre service, avec avancement à la clé. Dans ces conditions, pourquoi se gêneraient-ils ? Pas plus responsables que coupables !

Car, au cas où vous ne vous en soyez pas encore aperçu, une partie non négligeable de politiciens appartient à la race de ceux qui ont du mal à résister aux chants des sirènes de l’argent et du pouvoir qu’il octroie. D’ailleurs, tant que ce métier sera relié à l’obtention de nombreux privilèges et accessible à la corruption, il attirera forcément des gens ambitieux, narcissiques et vénaux.

 

L’A.M.I., c’est l’ennemi

A vous, le peuple officiellement souverain et dûment représenté démocratiquement par une foule de corporations, associations et lobbies divers, de mûrir et d’exiger de voter pour la suppression des cumuls de mandats, des privilèges fiscaux, des décisions d’attribution de marchés publics (domaine où presque toutes les occasions de pots de vin sont offerts sur un plateau d’argent) pour ce type d’homo politicus qui vous berne à longueur de législatures et affaiblit la règle du jeu démocratique en décrédibilisant cette corporation par des actions et des attitudes bien peu exemplaires.

Refusez énergiquement ce nouveau projet hégémonique de la W.C. qui s’appelle, dialectique inversée oblige, l’A.M.I. (Accord Multilatéral sur les Investissements), exemple type de dialectique inversée, car ce n’est pas un ami pour le citoyen lambda. Ce n’est, au mieux, qu’un projet de racket mondial au profit des toujours mêmes gros holdings financiers et je vous encourage vivement à rester accroché à votre notion d’exception culturelle générale, obtenue lors de l’Uruguay round et qui stipule que les biens culturels ne se marchandent pas. Beaucoup de choses peuvent être assimilées à un bien culturel, y compris le camembert, pour la France. L’A.M.I. ferait des ravages dans les rangs de vos PME, de l’emploi et de l’identité culturelle, la perte de l’indépendance de la politique locale face aux capitalistes-vampires de tout poil, capables d’acheter n’importe quoi à n’importe qui, sans le moindre esprit de compassion et d’humanisme. Bref, Jeanne d’Arc serait morte en vain et les Anglophones auraient enfin réussi leur attaque sur la langue et la pensée française.

Le profit justifierait plus que jamais tous les moyens, les entreprises seraient plus que jamais vouées au seul profit de la personne morale qu’elles représentent, alors qu’il est clair qu’une entreprise a d’abord la charge prioritaire de fournir des emplois au plus de gens possibles, afin que le plein emploi résolve tous les problèmes matériels actuels du fait de la pauvreté extrême d’un nombre toujours croissant d’êtres humains, à qui il fut dit et répété que le travail et le logement étaient des droits garantis par la constitution. Le chômage devrait donc être accidentel et non chronique, sinon il y a activité anticonstitutionnelle et haute trahison vis-à-vis des pères fondateurs de la République française. À la World Company, plus les sociétés dégagent de bénéfices, plus elles débauchent et plus leur valeur monte à la Bourse, ce qui enrichit une personne et rend plus pauvre quatre personnes plus tous les membres de la famille de ladite personne mise au chômage.

Il semble que la seule façon de faire comprendre aux grands patrons d’industrie, grands débaucheurs devant l’Éternel, est la nationalisation et la gestion compétente (et non ce qui fut fait au Crédit lyonnais) de ces grandes compagnies faiseuses de richesse et créatrices d’emploi pour toute une ville ou une région. Le rôle des industries est, ou devrait être, de dégager, après investissements, paye de tous les salaires, impôts et primes diverses, un bénéfice de zéro. À quoi servent ces accumulations de milliards de francs au profit de quelques uns qui n’auront jamais le temps matériel de dépenser le centième de ce qu’ils accumulent dans leurs comptes en banque suisses ou luxembourgeoises ?

Tous ces milliards seraient bien plus utiles redistribués en salaires décents. Cet argent se retrouverait dans le circuit de consommation et enrichirait quand même les entreprises, mais pas exclusivement les cadres supérieurs, comme c’est trop le cas actuellement. Votre Arlette nationale a eu mille fois raison de dénoncer inlassablement ces coutumes patronales consistant à privilégier systématiquement les intérêts de la personne morale au détriment des personnes physiques.

Ne vous laissez plus faire ! L’union fait la force, n’oubliez pas, spécialement quand vous êtes dans votre droit, parce qu’alors vous pouvez compter sur notre aide. « Aide-toi et le ciel t’aidera » est une des formules que les anges ont immiscées dans vos dictons de « sagesse populaire ».

Paradoxalement, je connais certains communistes français qui seraient totalement en phase avec mon point de vue d’ange-témoin. C’est simplement qu’il y a des braves gens chez les communistes; certains auraient même été de bons chrétiens s’ils n’avaient pas été légitimement écoeurés par toutes les vilenies perpétrées au nom de Jésus par des lucifériens et pédophiles déguisés en curés.

Mais lorsqu’on ne croit pas au Diable, il est impossible de croire aux lucifériens. En cela réside leur force et leur impunité. C’est bien pourquoi vous et votre planète sont en grand danger; les dormeurs, tous les dormeurs doivent se réveiller et je compte sur ce blog pour amorcer chez vous, lecteur, lectrice, un début de réaction de rejet pour cette Société robotisée, monétariste, militariséeet athée, qu’une dangereuse équipe de disciples de l’ange déchu vous concocte année après année. Tous les signaux émis par votre planète sont au rouge. Nous avons pu désamorcer ou amortir la plupart de leurs mauvais coups durant ce siècle, mais nous savons aussi qu’ils ne renonceront jamais tant que vous leur ouvrirez votre conscience. Actuellement, il semble que les banquiers et les affairistes chinois aient décidé de passer à l’attaque. La crise économique qui excuse toutes les politiques de restriction, de bas salaires et de chômage-chantage sont leurs leviers favoris et la Terre est grande. Ils s’occupent des secteurs les uns après les autres.

Debout, les damnés de la Terre ! Le temps de la rêve-évolution a sonné si vous voulez que change la direction générale où s’engouffrent actuellement des portions de plus en plus importantes de la population mondiale sous l’impulsion et le chantage de ces faux guides que vous appelez « hommes d’État ». Pour ce faire, il va falloir vous libérer du joug artificiel et psychologique que provoque l’argent sur votre psyché, car il demeure la meilleure arme dont ces odieux personnages disposent pour vous forcer à faire tout ce qu’ils ont décidé, soit disant pour votre bien, mais serez-vous dupes encore longtemps ?

————————————

Autres Messages de l’Ange : Sommaire
À suivre… Xénophobie

Source : http://www.messagescelestes-archives.ca

[signoff][/signoff]

Comments are closed.