Messages d’un Ange – Abécédaire Z : Zodiaque

360

Messages d’un Ange
Abécédaire Z

« ZODIAQUE »

 

zodiaquePour ce dernier mot, je vais tenter de vous aider à séparer également le bon grain de l’ivraie face à un problème qui touche des millions de personnes à chaque instant. S’investir dans une fausse croyance qu’on croit évidemment vraie est une perte de temps très dommageable en fin de compte, au niveau de la carrière cosmique du mortel spatio-temporel.

C’est hélas le cas avec l’astrologie, exemple typique de ce qu’une demi-vérité est capable de faire comme dégâts intellectuels chez des honnêtes gens. Attention ! Je n’ai pas dit que tout est faux et qu’elle ne repose sur rien. Vous pensez bien que si cet art a réussi à passer les millénaires et même à se développer jusqu’à aujourd’hui, c’est qu’il existe au moins un fond de vérité dans cette histoire d’influences astrales. Ce que je vous propose maintenant, c’est d’y regarder de plus près.

1°)- Ce qui est juste :

– Il est exact que la configuration stellaire au moment de votre naissance va influer sur votre caractère, mais pas plus cependant que votre code génétique, la personnalité des membres de votre famille, le pays où se passa cette naissance, la langue maternelle pratiquée… Il est évident que tous ces facteurs sont au moins aussi représentatifs dans leur contribution à la formation du caractère que le signe zodiacal correspondant à votre naissance. Mais le fait est que cette influence existe…

– Il est aussi exact que les archétypes originaux de personnalités humaines sont au nombre de douze et sont en grande partie calqués sur les mêmes lois qui régissent la musique. Les analogies sont à tout le moins frappantes, jugez plutôt :

– douze niveaux de fréquences distinctes de notes de musique : (do,do#,ré, ré#, mi, fa, fa#, sol, sol#, la, la#, si) et douze signes zodiacaux.

– Même terminologie pour définir la relation entre les notes de musiques qu’entre les horoscopes des individus : “accord parfait majeur, dissonance, consonance, mode mineur, fausse note, cacophonie, nuances…”

En fait, les lois d’harmonie sont les mêmes dans tous les domaines. L’art des sons et l’art des bonnes relations entre personnes fonctionnent quasiment de la même façon : mode majeur = beauté, bonté, bonheur; mode mineur = harmonie pacifiante, romantique, parfois triste, mais toujours profonde; mode diminué = attente, tension, peur, et il y en a d’autres, couvrant en fin de compte tout l’éventail des sentiments humains.

– Les signes ascendants existent également. Ce second signe, appartenant aussi aux douze de base, est calculé plus précisément avec les exacts heures et lieu de naissance et va un peu plus chaque année apporter ses caractéristiques spécifiques à l’être humain, tandis que dans le même temps, le signe astrologique principal va voir ses caractéristiques s’estomper de plus en plus au profit de l’ascendant. C’est d’ailleurs pourquoi il s’appelle ”signe ascendant !”

Mais c’est aussi ce signe-bis qui rend les choses très compliquées, car cela donne des milliers de combinaisons possibles en fonction de l’âge et du sexe de la personne et donc une quasi infinité de combinaisons originales : un Lion ascendant Verseau âgé de trente ans ne sera plus le même à cinquante; À trente, il sera plus Lion, à cinquante, plus Verseau. De même, grande différence entre un Cancer-Bélier et une Cancer-Scorpion, ou même un Scorpion-Cancer ! Beaucoup, beaucoup de possibilités…

Il en est ainsi en musique, où avec les même douze notes de base, il est possible de continuer à trouver de nouveaux sons, de nouvelles mélodies, malgré l’incroyablement longue liste de musique d’ores et déjà composée ici-bas. Certains accords s’appellent parfaits, comme des âmes soeurs, soit majeurs (accord de tierce et quinte majeure), soit mineurs (accord de tierce mineure et quinte majeure). Le point commun parfait entre les deux accords est la quinte, qui reste majeure.

Transposé en philosophie, cette règle harmonique musicale indique que la quinte majeure (accord très énergique et fort) symbolise ce que doit être l’état du caractère de l’aspirant à la perfection, message principal de la voix intérieure de Dieu “Soyez parfait comme Je suis parfait”. Ce n’est pas non plus éloigné des sages conseils d’un de vos penseurs du XVe siècle qui dit : “Un esprit sain dans un corps sain”.

Tous les accords musicaux ne sont certes pas de qualité sonore égale, mais il y en a vraiment pour tous les goûts possibles, y compris les moins objectivement compréhensibles, d’ailleurs. Les dissonances musicales, c’est à dire les accords utilisés surtout dans la musique du XXe siècle dont les fréquences, proches les unes des autres, se mettent à vibrer hors du champ des sons ronds et rassurants habituellement utilisés jusqu’alors, étaient faites pour secouer la conscience des gens et les préparer aux dures réalités que leur préparait ce siècle incroyablement intense. De plus, psychologiquement et musicalement parlant, la résolution d’accords dissonants en accords parfaits provoque un bien-être supérieur à l’audition continue d’accords parfaits : autrement dit, la dissonance met encore plus en relief la beauté et l’agrément de l’accord parfait. La réconciliation sur l’oreiller étant le pendant amoureux de cet état de fait vibratoire.

La musique dite ‘concrète’, qui était un pur délire intellectuel de musiciens (démoralisés sans doute par la perfection à laquelle avaient abouti leurs pairs du temps passé) et qui préférèrent composer, si l’on peut dire, sans plus la moindre référence à aucune loi d’harmonie, des sons et des notes sans queue ni tête provoqua un résultat proche de ce que le hasard peut produire, en pire pour certains, puisqu’ils semblaient prendre un malin plaisir à souligner les timbres les plus criards et les mélodies les plus absurdes. Le résultat était évidemment effroyable, au sens propre, en tout cas en ce qui me concerne. J’y suis allé une fois, pour me rendre compte : c’était absolument navrant, tant au niveau de la nullité inspirationnelle que du rendu sonore…

Quant à la façon d’utiliser à son meilleur potentiel un orchestre philharmonique, entre eux et Wagner, il y a au moins une dimension d’écart!

2°)- Ce qui est faux :

Sans parler de la voyance, qui est liée aux phénomènes médiumniques, un certain nombre de personnes ont inventé purement et simplement une conception astrologique personnelle, basée sur rien et n’allant nulle part, à part extorquer de l’argent à des gens en général d’extraction modeste et à la crédulité désespérante.

Après avoir vaguement lu quelques principes de base et appris à calculer un thème astral, ce qui ne réclame aucune qualité particulière supérieure à celle nécessaire à comprendre une règle de trois, certaines personnes s’autoproclament “astrologues” et commencent à tirer des cartes et dire l’avenir (ce qui n’a pourtant rien à voir) moyennant finance.

On ne peut rien faire contre eux, sinon les boycotter, ce qui devrait quand même ne pas être trop difficile. Tout le monde a le droit de travailler pour vivre, mais induire en erreur de pauvres crédules n’a pas à être considéré comme un métier en soi…

Tous ces horoscopes dans les hebdomadaires n’ont aucune valeur et insultent même la profession, car décrédibilisent la vraie science de l’astrologie, celle qui permit aux Chinois, aux Aztèques et aux Mésopotamiens d’il y a cinq mille ans, de comprendre et prévoir, grâce à leurs médiums et leurs chamans, un peu de leur avenir (ainsi, la venue d’Adam et d’Eve, il y a une trentaine de milliers d’années terrestres, qui avait été annoncée dans toutes les légendes relatant la venue de géants blonds aux yeux bleus, dotés de grands pouvoir en fait, une technologie avancée et se déplaçant dans des “nuées de feu”, à l’instar d’Enoch.

3°)- À quoi sert l’astrologie ?

La seule raison expliquant pourquoi l’astrologie est utile réside dans ses révélations détaillées au sujet de l’un des douze archétypes auquel chacun de vous fatalement appartient, avec en sus tous les détails des variations caractérielles en fonction de l’âge, du sexe et des signes ascendants, euxmêmes déterminés par l’heure et le lieu exacts de naissance. Certains astrologues ont, comme Nostradamus, passé leur vie à étudier les variations d’influences astrales et en déduire des choses.

Maintenant, des logiciels incroyablement perfectionnés et précis existent sur le marché en tenant même compte du cycle biorythmique de chacun.

Ces logiciels permettent de connaître sans l’ombre d’un doute quels défauts et quelles qualités figurent en premier dans votre charte et permettent donc éventuellement de vous améliorer, comme il est plus facile de se coiffer quand on peut se voir devant une glace. De même, il est plus facile de travailler sur son caractère quand on est bien renseigné, grâce à l’astrologie, sur la famille à laquelle chacun appartient fatalement.

————————————

Autres Messages de l’Ange : Sommaire
À suivre… Épilogue

Source : http://www.messagescelestes-archives.ca
[signoff][/signoff]

Comments are closed.