Ne Juge pas ton Prochain, Prie pour lui

1 178

Moi, Michaël, Archange, Je vous salue et vous bénis. Il me plaît de vous retrouver, par l’intermédiaire de Notre partenaire de transmission, afin de vous apporter soutien et réconfort, guidance et bénédictions.

L’humanité traverse un temps particulièrement éprouvé et éprouvant. Votre Mère Terre, Gaïa comme vous aimez à la nommer, vit des instants difficiles lesquels sont liés à l’irresponsabilité humaine, aux attaches encore serrées entretenues avec la matérialité et le pouvoir.

Chers enfants, le pouvoir est l’arme de séduction massive du Rusé, qu’il propose à l’être humain avide de contrôle sur ses semblables, sur le règne animal, végétal, sur tout ce qu’il peut soumettre à sa volonté, ses exigences et son besoin de reconnaissance.

Nous sommes conscients que tous, vous êtes des êtres uniques, qu’il vous est par conséquent difficile de « recevoir » certaines affirmations concernant vos penchants naturels. Aussi entendrons-nous « Non ! nous, nous ne sommes pas ainsi, nous sommes des êtres éveillés, sensibles et pleins d’amour… » et cela sera sans doute parfois vrai. Mais ce qui manque à l’être humain, dans le contexte actuel, c’est une vision d’ensemble. La notion de communauté humaine, de famille humaine.

Car si aujourd’hui votre monde est aussi malade, c’est uniquement pour cette raison : l’homme a individualisé à l’extrême sa conscience pour s’enfermer sur lui-même et sa famille génétique. Rien, en dehors de cette cellule, cette entité famille, n’a d’importance et tout est supposé être sacrifié à sa survie, voir même à son simple confort.

Oui chers amis, peut être êtes-vous des êtres d’amour et de sensibilité, mais cela ne vous autorise pas à vous démarquer du reste de votre famille humaine, car tous, Je dis bien tous, vous avez une influence sur les actions de votre prochain, vous avez une influence, en vérité, sur tout ce qui vous entoure et si l’homme court à sa ruine pour avoir voulu exploiter jusqu’aux entrailles les plus profondes de la Terre, c’est que quelque part, sur cette même Terre, un autre homme cautionne ces actions, par des besoins toujours grandissants d’acquisitions matérielles, de confort, de « consommation ». Lorsque cessera la demande, alors l’offre s’éteindra d’elle-même.

Nous souhaitons également éveiller votre attention à cette forme de pouvoir que Nous vomissons et qui consiste à Nous utiliser Nous, Archange, ou tout autre Grand Être Spirituel afin d’arbitrer, justifier et entretenir vos petites affaires personnelles.

NON je vous le dis ici avec force, Je ne viendrai jamais prendre parti pour ou contre l’un ou l’une d’entre vous ! Je n’interviens pas dans les « commentaires » des lieux portant un culte à la Bête et ne demande à quiconque de le faire en Mon nom.**

*

Je ne vous juge point, Je ne vous accuse point, Je ne vous condamne point. Seul le Christ Sauveur, annoncé dans les Ecritures, sera votre juge : un juge d’amour et de compassion pour quiconque fera acte de repentance ; un juge sévère et inflexible envers ceux qui persisteront dans leur adoration pour le Malin, sous quelque forme que ce soit. Il en est ainsi, n’en déplaise à bien des « Tièdes » de la spiritualité, cautionnant le péché en lui donnant un caractère supérieur voir sacré, lui donnant le nom de « expérience »!

Oui, tu as raison ma très chère, ces paroles ne seront sans doute pas bien reçues, ni comprises, mais qu’est-ce que ce petit inconfort pour ton ego, à côté du salut que représente leur compréhension pour qui de ses yeux verra et de ses oreilles entendra ?

Votre langue, le français, présente cette large palette de richesse linguistique, qui si elle nous permet une expression plus détaillée, présente aussi ses inconvénients : l’interprétation est donc plus fréquente. A qui sait ouvrir son intelligence de cœur, la Parole Divine révèle les secrets du Ciel. Les paraboles et métaphores de Jésus aujourd’hui ne sont pas plus comprises qu’il y a 2000 ans, et la tendance naturelle humaine à l’interprétation ici, manque particulièrement (sourire) alors qu’elle est si fréquente lorsqu’elle n’est pas souhaitable.

Chers enfants, méditez sur Mes paroles concernant le Jugement ultime du Seigneur, elles contiennent la clé d’un mystère offert à l’humanité afin de la guider et la protéger d’elle-même lorsque le moment sera là pour elle, de s’expliquer sur ses multiples errements.

Gloire à Dieu ! Loué soit le Saint des Saints ! Lui dont l’humilité et la tendresse n’ont d’égal que sa Toute Puissance ! Gloire au Père Créateur de toutes choses, qui depuis son trône de Gloire, abaisse Son regard jusqu’à la plus petite de Ses créatures afin de lui offrir Son Amour ! Ô combien l’homme peut-il être ignorant de la munificence et la grandeur du Père. Si vous saviez chères âmes, Qui est véritablement votre Créateur, alors nul autre que Lui ne pourrait exister en vos cœurs, faire l’objet de vos prières de votre adoration et de vos méditations.

Voici, à présent les enfants du Très Haut s’arrachent un pouvoir illusoire, se congratulent et s’applaudissent, se réunissent en des clans, se faisant cadeaux et louanges alors qu’orgueil et vanité règnent sur un auditoire mû d’admiration ! Voici, l’ange déchu se délectant et se félicitant de sa gouvernance sur ces âmes faibles, qui sans le moindre discernement se repaissent de son cadeau empoisonné.

Chère âme, ne t’attriste pas de ce spectacle, ne juge pas ton prochain, prie pour lui, prie pour les hommes qui par centaines, abandonnent le chemin de la Lumière Primordiale à laquelle ils sont promis de toute éternité pour suivre les voies de la séduction. Prie pour ceux qui ne l’ont trouvé, prie pour ceux qui le cherchent, prie pour la Terre et sa renaissance, sa transfiguration.

Moi, Michaël Archange, Je répondrai toujours à vos prières, et jamais ne vous ferai défaut. N’hésitez pas chères âmes, à faire appel a Moi, pour vous protéger des embûches de l’ombre, pour vous aider à rompre avec ce qui n’est plus en accord avec votre croissance spirituelle. Réfugiez-vous sous Mes Ailes protectrices le temps que passe l’orage, Je vous y accueillerai avec amour.

Mais chers enfants, n’oubliez pas de remettre votre vie, votre âme et votre cœur entre les mains incomparablement douces et bonnes de votre Dieu Créateur, et de reposer votre tête sur le Sacré Cœur de votre Seigneur Jésus Christ, lequel sera Celui qui vous mènera à votre état divin et vous invitera à vous asseoir à la table du Père. : « Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi. » La Bible, Jean 14.6

Priez mes chers amis, priez les uns pour les autres, priez pour votre ennemi, priez pour celui qui vous maudit, celui qui vous hait, celui qui vous accuse, vous juge et vous condamne. Priez et méditez pour que votre famille humaine se rassemble enfin, dans l’humilité et le respect des différences, dans l’amour et la tendresse.

Voyez-vous un brin d’herbe clamer sa supériorité sur les autres brins d’herbe de la prairie ? Voyez vous un chêne adorer un autre chêne, un lapin adorer un autre de ses congénères ? Voyez-vous une fleur enseigner à une autre ? Ayez présent à l’esprit ces métaphores, car tous, vous êtes ces brins d’herbe, ces arbres, ces fleurs, aucun n’a d’enseignement à donner à l’autre, mais chacun a à apprendre de l’autre de façon réciproque et égale.

Ainsi, si le brin d’herbe était doté de la vue, il verrait en son voisin sa propre image et ainsi, saurait qu’il est brin d’herbe. C’est ainsi que tous vous êtes les uns pour les autres, des miroirs révélant votre appartenance à une seule et même espèce : l’humanité, vous, créatures faites à l’image et la ressemblance de votre Créateur pouvez voir Dieu chaque jour, le croiser dans la rue, lui ouvrir la porte, l’aider à traverser la rue…

En vérité chers enfants, votre Mère Terre a davantage besoin que vous obéissiez au commandement de Jésus : « Aimez vous les uns les autres comme Moi-même je vous ai aimé », que de vos méditations systématiques et répétées, de vos prières du bout des lèvres, quand bien même cette intension serait louable.

Votre Terre est malade de votre non-amour, de votre non-respect, de votre non-tolérance les uns envers les autres.

Alors cessez ces enfantillages d’apprenti-sorciers vous donnant l’illusion d’agir dans le sens de la Lumière pour enfin, faire la volonté de Dieu, de votre Terre, de votre Bien Aimé Jésus et de sa divine Mère Marie : VOUS AIMER LES UNS LES AUTRES !

Chère âme, n’aie crainte de transmettre ces paroles. Elle sont pour beaucoup, le nectar dont leur âme a besoin pour se ressourcer et revenir à la simplicité d’une spiritualité devenue indigeste et dont nul fruit véritable n’a été engendré. Car souvenez-vous, aucun bon fruit ne viendra sur un mauvais arbre, de même aucun mauvais fruit ne sera produit par un bon arbre. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits, est plus que jamais d’actualité, ainsi que bien des passages des Saintes Ecritures. Pour ta consolation douce âme, souviens-toi de ceci :

« Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme!

Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel; car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes ! »

Chère âme, chère partenaire, Sois remerciée pour avoir permis à ces paroles de parvenir jusqu’au cœur de ceux qui ont faim et soif.

Michaël bien aimé, sois béni Toi, qui t’exprime avec autant de force et d’amour ! Je t’aime infiniment.

Je vous aime et vous bénis au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Soyez et demeurez dans la paix du Christ en vous.

Je Suis Michaël, Serviteur du Très Haut et de toute l’humanité.

 

** Ce passage ici pouvant prêter à confusion, Michaël me demande de vous préciser que le terme « la bête » désigne certains comportements et bien qu’il soit usité dans les Saintes Ecritures, il décrit cependant des phénomènes bien contemporains. Michaël n’aime pas lorsque certains ou certaines prétendent agir sous Son impulsion voir Ses ordres, surtout lorsqu’il s’agit de condamner à demi-mots telle ou telle personne à la faveur de telle autre ! Franchement, n’a t-IL pas mieux à faire ???

« La bête » ici incarne la vanité, l’orgueil et l’hypocrisie humaine et Jésus se joint à moi pour attirer votre attention sur l’une de Ses paraboles qui elle, s’adresse aux personnes intéressées :

« ..Ou comment peux-tu dire à ton frère: Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’oeil de ton frère. »

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.