Neale Donald Walsch: Joyeux nouveaux départs

1 460

C’est un moment très spécial de l’année parce que c’est le temps des nouveaux départs. Pour moi, le mois de janvier signifie l’émerveillement, l’excitation et la libération de « recommencer ». L’ancienne année est derrière moi et la nouvelle année a tout juste commencé. Le tableau noir a été effacé, je suis face à une ardoise vierge.

Il y a quelque chose de métaphysique dans tout cela. C’est un message dans les replis de cette expérience qui vient directement de Dieu. Ce message est le suivant: peu importe à quel point les choses ont pu mal se passer, peu importe à quel point je me suis senti mal, c’était « avant » et là c’est « maintenant ». Un nouveau jour vient de naître, un nouveau moment est arrivé. C’est le « moment en or du maintenant », où toutes choses sont possibles, toutes choses sont pardonnées, toutes choses sont recréées.

On dit que février est le mois de l’amour. Si c’est le cas, alors pour moi janvier est le mois de l’espoir. L’espoir est le premier pas sur le chemin de la maîtrise. Il y en a trois en tout. Ce sont: l’espoir, la croyance, la connaissance.

L’espoir démarre le processus et janvier démarre l’année. L’espoir entame le cycle et janvier fait de même. Le cycle se termine en décembre avec cette conclusion ultime: la découverte en chacun de nous de la flamme éternelle d’Hanoucca – la lumière de Dieu qui ne peut et ne sera jamais éteinte parce que c’est ce que nous sommes. La connaissance de cela, et ainsi, la naissance du Christ au sein de chaque âme humaine.

Ce cycle de l’espoir à la connaissance peut lui-même se dérouler en un an, sur toute une vie ou en un moment. C’est vraiment du pareil au même pour Dieu, qui ne prête aucune notion au temps parce que Dieu est intemporel, comme la vie elle-même, sauf dans notre propre imagination.

Et ainsi nous sommes nés et nous mourrons et nous naissons à nouveau, tout cela dans le même instant précis, L’instant saint, Le glorieux et perpétuellement moment présent du maintenant, que nous étendrons sur l’ensemble de notre perception de façon à développer le maintenant et ainsi, nous développer nous-même, de telle sorte que nous connaissions mieux les deux.

C’est l’incroyable, l’indescriptible miracle de la vie, et nous en sommes venus, en assez grand nombre, à un accord mutuel disant que Janvier sera appelé le nouveau départ sans cesse récurrent de ce processus toujours présent, toujours en cours.

Alors, bienvenue janvier, le temps de l’espoir. Au cas où vous vous êtes perdu dans le drame de tout ceci et avez oublié qui vous êtes, au cas vous avez parcouru le dernier cycle et manqué sa conclusion ultime, au cas où vous vous êtes aventuré dans un coin où il fait sombre, prenez garde! Le temps de la lumière est arrivé.

La flamme éternelle a été placée en vous. C’est vous. L’essence du Christ est né de nouveau en vous. C’est vous. Et la nouvelle année vous offre une autre chance, un autre commencement, un autre départ sur la voie de la réalisation de soi.

J’aime aussi utiliser le mois de janvier comme un temps de pardon. Pour moi c’est un temps de purification, quand j’essaie autant que faire se peut de me pardonner mes offenses, comme je pardonne ceux qui m’ont offensé. Je ne réussis pas toujours cette première étape. Je peux pardonner aux autres et je crois que je le fais sincèrement. Je ne suis pas si doué pour me pardonner moi-même. Cela peut apparaître comme de l’indulgence d’une certaine façon. Cela peut sembler égoïste. Et donc je dois laisser échapper de ma pensée l’idée qu’être égoïste est incorrect.

Il est égoïste de se pardonner. Cela ne fait aucun doute. La question n’est pas de savoir si c’est égoïste, mais s’il est correct d’être si égoïste. Dieu dit que la réponse est oui. Vous devez être à votre service pour vous connaître. En effet, vous ne pouvez connaître quoi que ce soit sans le servir. Servir est l’expérience de savoir dans l’action. C’est ainsi que nous parvenons à connaître Dieu. C’est ainsi que nous parvenons à connaître la Vie. C’est ainsi que nous parvenons, enfin, à connaître le soi.

Servir Dieu c’est bien sûr se servir soi-même. Et c’est ce qu’ultimement, nous en venons à savoir. A travers le processus de servir Dieu, nous en venons à savoir que nous servons le Soi. A travers le processus de servir le Soi, nous en venons à savoir que nous servons Dieu. Et à travers le processus merveilleux de servir les autres, nous en venons à apprendre que nous servons les deux à la fois. Le cercle se complète, et nous voyons que le cercle a toujours été, et sera toujours. Il n’y a rien mais le cercle, il n’y a rien, mais le cycle, et c’est seulement une question de savoir où nous nous trouvons, maintenant, sur cette révolution sans fin de l’âme.

Nous nous renouvelons et alors que nous expérimentons chaque tour nous voyons plus clairement que c’est une révolution spirituelle, la production d’une évolution spirituelle. Nous faisons beaucoup plus que simplement « tourner en rond » ici. Pour l’âme, la révolution est l’évolution.

Le cycle est éternel mais cela ne signifie pas qu’il ne mène nulle part. Le cycle va toujours plus haut et un jour nous observons que le cercle n’est pas du tout un cercle mais une spirale.

Regardé d’une façon, d’un point de perception dénué de profondeur, mais seulement à la surface des choses, il apparaît pour tout le monde comme un cercle. Ce n’est que lorsque nous regardons dans la profondeur des choses, que notre perception s’approfondit, que nous voyons que le cercle est une spirale.

C’est comme le Slinky ((aussi appelé « Ondamania « ).

Vous vous souvenez du Slinky? Quel merveilleux jouet d’enfant. Refermé, rétracté, il ressemble à un cercle. C’est seulement quand il est étendu qu’il se révèle être une spirale.

Et ainsi janvier, le début d’un nouveau cycle, est un temps pour élargir notre conscience, amplifier notre sensibilisation au moment présent et passer de l’espoir à la croyance et de la croyance à la connaissance.

Quand je me retrouve à lire des articles comme celui-ci (beaucoup moins à les écrire), je me prends, au départ, à espérer qu’ils sont authentiques. Espérant que peut-être, juste peut-être je suis tombé sur quelque chose qui est tout à fait vrai, tout à fait remarquable, tout à fait utile et tout à fait différent de tout ce que j’ai compris auparavant, et par conséquent, d’une très grande valeur pour ma propre croissance, mon épanouissement et mon évolution. Oui, j’espère cela. Je vois les mots ici et j’espère.

Puis, à un moment donné, j’en viens à croire. Je crois qu’ils sont vrais. Je crois qu’il en est ainsi. Je peux ne pas en être absolument certain, sans l’ombre d’un doute, mais je crois qu’il en est ainsi.

Enfin, alors que je continue mon voyage, j’arrive en un lieu de pure certitude. L’espoir qui est devenu croyance est devenu connaissance. Tout à coup, je sais – simplement SAIS – qu’il en est ainsi. Je le sais, parce que CE qui EST, c’est JE SUIS. Le percepteur et la perception ne font plus qu’un. Le créateur et la création ont fusionné. L’unification s’est produite. Nous sommes, Je suis et tout cela ne fait qu’Un.

Comprenez-vous ce que je dis ici? On pourrait croire que je me suis drogué, non? C’est le problème avec la clarté spirituelle. Il peut être très difficile de partager vos pensées avec d’autres parce que vous commencez à passer pour un fou. Les gens vont penser que vous êtes barré. Zut, je regarde ce que je viens d’écrire et je pense que je suis barré.

Pourtant, c’est peut-être le temps pour cela. Peut-être que le temps est venu pour nous tous d’atteindre un nouveau niveau. Pour passer à l’étape suivante, pour faire le prochain bon, un bon quantique dans une nouvelle compréhension, une nouvelle conscience, une nouvelle expérience de nous-mêmes et de ce que signifie être humain. Peut-être que ce sera l’année pour le faire. Et peut-être qu’un nombre suffisant d’entre nous peut faire cela durant ces 12 prochains mois, l’année où le monde lui-même aura changé pour toujours. Ou du moins aura commencé à le faire.

Que dites-vous? Voulez-vous faire de cette année l’Année d’un nouveau départ. Dans le cycle élargi, voulez-vous faire de ce moment celui où nous avons vu pour la première fois, vraiment vu la spirale? D’accord, alors commençons. Commençons maintenant.

Utilisons le début de cette nouvelle année comme l’émergence du nouvel être. Oublions tout ce que nous pensons savoir sur nous-mêmes, pardonnons-nous de tout ce que nous avons fait qui est « mal », et recommençons, cette fois nous recréant de nouveau dans la version la plus élevée de la plus grande vision que nous n’ayons jamais eu sur Qui Nous Sommes en tant qu’espèces, en tant qu’individu, et en tant qu’aspect de la Divinité exprimant ce Qui Est.

Rappelez-vous aujourd’hui que vous n’êtes pas vos hiers. Rappelez-vous aujourd’hui que vous n’êtes pas vos faiblesses, vos petites manies, vos offenses et vos échecs. Rappelez-vous aujourd’hui qui vous êtes vraiment, et revendiquez-le.

Bonne et Heureuse Année à chacun d’entre vous. Et Heureux Nouveau VOUS.

Neale Donald Walsch
Un grand merci à Anne pour la traduction de ce texte
Source: The CWG Foundation Weekly Bulletin N°573

Vous êtes nombreux à reprendre ces textes de Neale en français.
Merci d’en indiquer la source: www.humanitysteam.fr

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.