Christ – Qu’est-ce que la dualité ?

88

Jésus-3Mes chers Enfants, Je vous salue, que Ma paix soit avec vous et en vous tous qui lisez ces mots.

Comme cela vous avait été annoncé, vous pouvez remarquer que les messages se font plus rares mais aussi plus ciblés. Tant de choses ont été dites, des choses fausses, d’autres vraies, quelques unes ni fausses, ni vraies (sourire). En vérité chers frères bien aimés, et déjà un certain nombre d’entre vous s’en est aperçu, tant de sujets sont abordés de part et d’autres des inombrables sites que vous persistez à visiter pour certains, (alors que vous avez pourtant fait l’expérience de certains désagréments), qui ne sont là que pour vous éloigner encore et encore davantage de votre but, votre reliance avec Dieu, avec Moi et le Saint Esprit !

Il va sans dire que si Nous devions nous employer à reprendre point par point, toutes les absurdités qui vous sont servies sous de faux et sombres prétextes, cela pourrait justifier l’abonnement du blog de Notre partenaire pour quelques années encore (rires) !

Je viens juste de m’apercevoir que la première ligne s’est mise « toute seule » en police plus grande (rires!!)

Et bien ma chère, ne puis-Je avoir le loisir de la mise en page de Mon propre message ? (sourire)…

Ne craignez pas de sourire, de rire,  Dieu aime le rire, Dieu est un Dieu de Joie, d’Amour, d’humour. Ah ! si vous pouviez entrevoir ne serait-ce qu’un instant fugace, la beauté joyeuse de votre Père Créateur !

Mais revenons à l’objet de ce message. Mes amis, Nous souhaiterions ici vous détailler ce mot que vous affectionnez tant alors que vous pensez trouver en lui un adversaire :

« Dualité »

Il est important ici de rectifier une idée reçue de ce qu’est la dualité, alors qu’elle est généralement assimilée au mot « duel » plutôt qu’au mot « duo ».

Non mes enfants, la dualité n’est pas obligatoirement l’expression d’un affrontement entre un côté et l’autre côté de votre réalité ou même de la Nôtre !

Autrement dit, au coeur de la dualité, état d’être définissant toute création, il n’y a pas nécessairement un affrontement entre les deux polarités, Je dirai même qu’idéalement, il faut qu’il y ai équilibre, donc le contraire de l’affrontement.

Le bien et le mal, sont perçus selon leur manifestation propre, leur force respective, en fonction de l’environnement dans lequel ils s’expriment. Egalement, le bien et le mal ne sont qu’un aspect du phénomène de la dualité, vous en trouverez d’autres manifestations dans tout ce qui est, que ce soit autour de vous, en vous, dans le visible comme dans l’invisible, sur Terre comme dans d’autres mondes, dans cette dimension comme dans les suivantes.

Nous souhaiterions également attirer votre attention sur certains principes dont Nous savons qu’ils vous ont été inculqués comme étant un but à atteindre, un état d’être supérieur qui caractériserait le « nouvel Adam » ; autrement dit, l’homme transfiguré, ascensionné. Nous voyons et entendons de-ci, de-là, toutes sortes de critiques prêtant à croire qu’il vous serait désormais demandé de « dépasser la dualité » ? Chers enfants, savez-vous exactement ce que celà signifierait pour vous ? LE NEANT ! Un monde sans goût ni saveur, sans but ni raison d’être ou même de ne pas être.

Plus d’hommes, plus de femmes ; plus de laideur, mais plus de beauté non plus ; plus de haine certes, mais plus d’amour non plus ; autrement dit et cela est extrêmement grave : PLUS DE MOUVEMENT ! Mes enfants bénis, savez-vous ce qu’implique l’absence de mouvement ? Cela signifie la mort, la véritable mort, pas la mort physique qui n’est qu’une transition vers un autre voyage, mais la mort de tout ce qui  précisément, est mu par ce principe même de la dualité. Cela est inconcevable, le comprenez-vous !

Votre véritable but ici-bas, d’une façon globale, est de pacifier la dualité de votre monde et cela est en soi un immense travail pour vous. Voyez simplement les querelles qui existent encore au sujet de l’égalité des sexes ! Cela vous en dira suffisamment pour que vous considériez la problématique avec plus de lucidité et parfois, d’humilité.

Voici un point que Je désire mettre en lumière si Je puis dire (sourire) : A quoi vous conduisent réellement ces concepts de dépassement de la dualité ? Que se passerait-il si vous pouviez mettre en pratique cette doctrine ? (ce qui est impossible, soyez rassurés). Vous deviendriez purement et simplement des marionnettes pendues aux fils des manipulateurs qui alors feraient de vous ce qu’ils souhaiteraient.

En annihilant en vous le concept de bien et de mal, l’un des concepts de la dualité mais aussi fondation élémentaire de votre conscience humaine, vous êtes invités à l’immobilisme, c’est à dire,  à ne plus faire de choix : car pour faire un choix, il faut qu’il y ai au moins en présence DEUX propositions ; vous deviendriez donc de parfaits « légumes spiritualisés » mais surtout conditionnés à ne plus réagir à votre environnement.

Comprenez bien, chers amis, qu’aucune des notions d’amour, de bonheur, de plaisir, de joie, de générosité, d’humilité, de partage et je pourrai encore vous citer un dictionnaire entier de termes, de mots qui vous sont chers, aucune de ces notions n’existeraient plus sans leur contraire ! Comment peut-on vous promettre une existence future paradisiaque dépourvue de ces qualités qui déterminent précisément le « paradis », ou tout au moins, celui que l’on vous fait miroiter ?

Mes Frères bien aimés, Je vous prie avec insistance et quelque inquiétude, de vous réapproprier votre chemin spirituel, de vous laisser mener, guider certes, mais par votre propre Présence, votre Ange et Guide de Lumière et uniquement par cela !

Il y a encore tant de choses que Je pourrais vous dire, tant d’inepties que Je pourrais sans mal discréditer définitivement et qui pourtant sont pour certains, désormais intégrées comme vérités d’évidence dans votre nouvelle « réalité » spirituelle. Je ne vous dis pas cela pour vous déstabiliser, vous fragiliser, insinuer en vous un  doute malsain ou mettre à mal votre croissance spirituelle, Je vous dis cela afin que vous soyez désormais plus avisés, plus sages, plus enclins au véritable discernement, celui qui vous maintiendra sur votre juste voie.

Mon Père vous a conçus libres, ce n’est pas pour vous voir aujourd’hui, vous soumettre tels des automates reprogrammés aux doctrines dégénérées de quelques mauvais gourous, inconscients ou non. Goûtez à nouveau à la saveur de cette liberté divine, celle qui vous permettra d’aller ensemble, parce que vous le ferez individuellement par un phénomène de  convergence des consciences, vers votre véritable but : la Maison du Père !

Moi le Christ, votre frère Jésus Je vous aime au-delà de toute mesure. N’oubliez jamais ces paroles que J’ai prononcées durant Mon divin ministère sur cette merveilleuse Terre : « Nul ne viendra au Père que par Moi ! »

Soyez bénis et allez dans la paix, Ma paix.

Partagé par : http://www.messagescelestes-archives.ca
[signoff][/signoff]

Comments are closed.