Questions-Réponses avec les Vénusiens

1 981

Transmis par Isabelle Daré

Nous sommes là chers amis et nous sommes joyeux, fortement joyeux et nous vous remercions d’avoir répondu à cet appel d’être là.
Nous vous remercions pour votre foi.
Notre Gratitude est Infinie.

Eclats de rire …

Notre Intention d’Amour est d’apporter une Infinie de Joie sur la Terre car vous l’avez constaté, l’être humain s’est vraiment pris au sérieux et il est important que le terrien retrouve sa légèreté, sa bonne humeur, sa Joie Infinie, sa Joie Divine.

Nous prenons ce temps pour nous rapprocher de vous.

Nous allons dans un premier temps satisfaire votre curiosité, répondre à vos questions.
Nous écoutons tout ce que vous avez à nous demander.

 

Question : Je vais poser une question, chers Frères de Lumière. Merci d’ expliquer ce dont on nous parle depuis notre naissance : « dans ta vie, tu dois avoir de l’ambition ».
Je vous remercie.

– Il est important, dans un premier temps, pour vraiment comprendre ce mot ambition, il est important de te placer chère sœur et de vous placer au niveau de votre Âme. Notre ambition à nous est de nous rapprocher de vous et de vous accompagner comme des Grands Frères, des frères ayant eu l’expérience de la transformation, de la libération, de vous accompagner dans cette transformation vers cette libération. Notre ambition n’est pas celle d’un ego, notre ambition n’est pas celle d’un besoin de faire du bien, d’un besoin de reconnaissance. Notre ambition est au Service Universel. Notre ambition est au Service de l’Amour. L’ambition est la graine de l’acte posé. Elle est au commencement d’une énergie qui se met en branle pour matérialiser quelque chose. L’ambition première de votre Âme, en ce qui concerne cette expérience précise humaine, l’ambition première de votre Âme a été de s’incarner, de choisir un corps, de choisir une personnalité, de choisir une lignée d’ancêtres, de parents, de choisir aussi un karma. L’ambition de l’Âme est de vivre cette expérience humaine. Si l’Âme par exemple a choisi de s’incarner dans un corps de femme, c’est pour vivre une expérience de femme. Si l’Âme a choisi de s’incarner dans une personnalité particulière, une personnalité par exemple qui adore cuisiner. C’est l’ambition de l’Âme qui choisit une personnalité pour faire l’expérience de cuisiner, de cuisiner avec son cœur, cuisiner avec son intuition, cuisiner en étant en harmonie avec tout ce qu’offre la Nature. Les déclinaisons de l’ambition sont infinies. Là où ce mot s’imprègne de l’égo, c’est quand cette ambition est imprégnée du besoin de reconnaissance, est imprégnée du besoin de sauver l’autre, est imprégnée d’un besoin, par exemple aussi, de remplir un coffre-fort d’or et d’argent. Vous pouvez voir et énumérer toutes ces formes d’ambition qui sont imprégnées de l’ego. L’ambition dont nous parlons, est celle de l’Âme, l’ambition dont nous parlons, est celle de l’impulsion de la graine de l’expérience.

L’ambition, ce mot est plus fort que l’envie ou le désir parce que ce mot est imprégné aussi du courage et de la volonté pour aller jusqu’au bout de l’expérience, pour que ce désir ne soit pas avorté en cours de route, ne soit pas stoppé, pour que la graine puisse germer et pousser et être ce pourquoi elle a été programmé.

Ainsi ce mot est à circuler librement en vous sans aucune retenue, sans aucun préjugé car ce mot, cette imprégnation va aider le processus de créativité, va lui apporter courage et détermination.

Qu’elle est la différence entre l’ambition et l’intention.

– L’ambition est l’impulsion qui est en chacun, l’impulsion d’une expérience. L’intention vient après l’ambition. L’intention est ce qui permet la mise en matière de l’ambition. L’ambition est une expression de l’Âme au service de l’expérience universelle. L’intention est l’incarnation de l’ambition dans la matière de votre pensée. Et l’intention se répand dans la pensée et la pensée étant créatrice, vous le savez, l’intention ainsi se matérialise. Ainsi nous vous invitons à regarder en vous. Combien d’ambitions n’ont pas vu le jour, n’ont pas été jusqu’à la matière, sans vous juger ?

– Je trouve ça très émouvant parce que, étant enfant, on a des ambitions qui remontent de notre incarnation d’Amour et combien de fois, lorsqu’on est petit, on entend : »tu ne peux pas faire ça puisque tu n’es pas capable de le faire » et moi quand j’étais petite, j’aimais beaucoup la danse et les arts. Je voulais être professeur de danse, chorégraphe et toute petite on m’a dit : « tu ne pourras jamais faire ça, d’abord tu ne trouveras pas du travail ». Maintenant, je reconnais que l’Âme a choisi aussi d’autres expériences pour comprendre cette ambition forte et puissante de la réalité de l’être. Elle a toujours été en nous, à travers nous.

– Ce mot ambition est maintenant à voir clairement, à laisser vibrer comme nous venons de le dire, parce que, il apporte en quelque sorte une autorisation en vous. Vous êtes autorisés à être ambitieux, ambitieuses, parce que l’ambition est, chère sœur tu viens de le dire précisément, l’ambition de l’enfant est souvent diminuée, étouffée : « Tu ne pourras pas le faire, ce n’est pas possible ». Mais l’ambition de l’adulte, dans cette société, est aussi parfois, souvent, étouffée par toutes les croyances qui ont été transmises à travers l’éducation, à travers la culture, les modes de vie. C’est pourquoi aujourd’hui, nous vous disons, chères sœurs, chers frères, laissez parler votre ambition car dans cette ambition, il y a des ambitions certes très personnelles, individuelles, des ambitions dans lesquelles votre personnalité s’exprime mais il y a aussi des ambitions plus universelles, plus mondiales dans le sens de votre monde, par exemple des ambitions concernant l’évolution de l’être humain, des ambitions concernant le rapport avec la Terre, la protection, le respect de la Terre. Nous vous invitons à ne plus étouffer aucune ambition en vous parce que, comprenez bien qu’ainsi, c’est votre Âme qui s’exprime et qu’en obéissant à ses ambitions, vous êtes pleinement dans le Respect de vous-mêmes et dans le Respect de l’expérience universelle.

Prenez le cas d’une graine, une graine de marguerite. Cette graine ne va pas se demander : « Qui je suis ? Est ce que je peux être qui je suis ? Est-ce qu’on va m’autoriser à être qui je suis » ? Elle fait ce pourquoi elle est là, elle pousse, elle grandit, elle devient une marguerite, elle s’ouvre, elle s’épanouit, elle offre sa forme, sa couleur, son parfum, elle l’offre sans restriction, sans réserve. Son ambition dans l’expérience, puisqu’elle aussi est la vie, elle aussi est une étoile de Lumière, son ambition était de devenir une marguerite et c’est ce qu’elle est devenue.

Nous vous invitons présentement à laisser ce mot vibrer en vous, à le laisser être et circuler dans la totalité de votre corps.

Laissez être ce mot en vous, le laisser vibrer, le laisser s’installer, c’est aussi vous permettre d’accueillir le non-jugement, le non-jugement pour vous-mêmes et le non-jugement pour l’autre. Car voyez-vous, même si vous constatez chez l’autre une ambition teintée par l’ego, sachez qu’à la base, à l’origine, il y a une ambition de l’Âme.

Nous te remercions, chère sœur, pour cette question.

Nous vous écoutons.

 

Question : Moi j’aimerais bien poser une question par rapport aux croyances, j’aimerais savoir comment pouvons-nous les mettre en lumière et libérer nos peurs, tous ces blocages qui nous freinent ?

– Ainsi chère sœur, tu viens d’exprimer une ambition. Maintenant il est important en toi, en te centrant dans ton cœur, de poser cette intention. « A partir de maintenant, je me libère de mes peurs et de mes croyances », et tu accueilles le mouvement qui se met en route en toi. Et sois certaine que sur ton chemin, te seront données toutes les occasions de voir avec précision les croyances qu’il y a en toi et les peurs qui sont en toi. Et tu as toutes les capacités, comme chacun, comme tous, tu as toutes les capacités pour mettre la lumière sur ce qui vient sur ton chemin. Lorsque tu te sens happée par une croyance ou une peur, recentre-toi dans ton cœur. Certes, parfois cela demande un effort plus ou moins important, plus ou moins difficile. Toutefois cet effort est important et pour aider à ce recentrage, le maître absolu c’est la Nature parce que la Nature va t’aider à t’enraciner. Lorsqu’il y a une peur, automatiquement l’Âme se recroqueville. La Nature va aider au déploiement de l’Âme et à la faire descendre au fin fond des racines. Ainsi l’Âme est bien installée sur la Terre et la conscience peut se recentrer dans le cœur. Tu peux aussi t’aider à te recentrer dans ton cœur grâce à tes sens. En te centrant sur un sens en particulier, cela va t’aider à revenir dans ton corps, dans la matière de ton corps, à fuir, à quitter ton mental qui tout d’un coup t’a emprisonnée avec cette peur, cette croyance, les deux d’ailleurs très souvent reliées, peur et croyance.

– Merci.

 

Question : Je ne sais pas si c’est partagé par l’être humain en général, mais je suis parasitée depuis longtemps, depuis toujours par une petite voix négative, presque narquoise, qui ressemble à un petit diable et en fait, je ne sais pas quoi faire avec. Je me suis dite, il faut que je lui parle d’Amour, que je l’embrasse avec Amour, mais est-ce qu’elle a raison d’être là et qu’est-ce que cette petite voix ?

– Cette petite voix est la somme de toutes tes peurs, de ce qui est appelé aussi ego. C’est l’expression de toutes ces parties de toi qui n’ont pas encore reçu la Lumière, qui ne sont pas encore inondées d’Amour. C’est l’expression aussi dans cet amalgame de ton héritage, l’héritage transgénérationnel et au-delà, de l’héritage humain tout simplement. Tout le monde sur cette Terre se parle à lui-même. Cette voix dans ta tête, choisit parfois de donner la parole à ses peurs. Pour donner une image, c’est comme si dans ta tête, il y avait une balance, deux plateaux et au centre ta conscience humaine. Lorsque le plateau des peurs est trop lourd, la conscience bascule vers elle, vers lui ce plateau, et elle exprime ce qu’elle ressent, ce qu’elle voit dans ce plateau. Et c’est alors que la Lumière doit se faire plus lourde dans l’autre plateau pour rééquilibrer et que la conscience puisse recevoir les paroles de la Lumière. Mais cela crée en quelque sorte des effets yo-yo, ce qui est appelé aussi bipolarité. C’est pour cette raison qu’il est important de se libérer et d’effacer toutes les peurs, les croyances aussi, afin que cette balance disparaisse et qu’il n’y ait plus à choisir entre le bien ou le mal, entre le positif ou le négatif.

– à quitter en fait la dualité ?

– Tout à fait.

– par rapport à cette dualité, je me disais que pour mettre fin à tous ces misères de l’ego, ces souffrances de l’ego, il n’y a que l’éveil qui peut résoudre totalement cet état de choses parce que c’est interminable. Qu’est-ce qu’on peut faire pour précipiter cet éveil ? Nettoyer, nettoyer ?

– Chère sœur, nous allons te parler à toi particulièrement. Toutefois, beaucoup de personnes ici et même d’autres vont se reconnaître. En toi, et tu le sais, il y a une très grande, nous allons dire prétention, ne vois pas l’orgueil dans ce mot-là, une très grande prétention à vouloir aider, sauver. C’est ainsi que pour te donner une image, tu es train de balayer une pièce, tu nettoies et tu acceptes que les autres viennent resalir ta pièce, en quelque sorte qu’ils viennent vider leur poubelle dans ta pièce. Ce n’est pas grave, je peux nettoyer encore… Cette prétention de vouloir sauver le monde entier, ouvre la porte à ce monde entier et effectivement cela peut durer très longtemps. Accueille, chère sœur, ces paroles qui sont exprimées sans aucun jugement car à la base, cela part d’une intention d’Amour. Mais cette intention d’Amour est teintée par un très grand besoin de reconnaissance, un très grand besoin d’être aimée.

– En fait, je n’ai jamais compris, réalisé et vu ce que vous me dites là. Pour moi, je souffre trop pour l’autre, j’ai une trop grande anxiété de l’autre et j’ai fini par comprendre récemment que ce n’était pas normal, c’est pathologique. Donc je vois que je suis prise dans un très grand voile d’illusions, d’ignorance de moi-même, de ce que je peux comprendre de la vie. J’avoue que ça m’accable parce que j’ai en moi une souffrance.

– Ne te juge pas aussi sévèrement, chère sœur, ne te juge pas ! C’est simplement ta grande difficulté à t’incarner qui est à l’origine de ça. Ce n’est pas ta faute mais il est de ta responsabilité de te transformer et de t’incarner et d’accepter cette incarnation et d’être maintenant vraiment qui tu es et d’accepter que ta personnalité s’exprime. C’est ainsi que tu pourras réaliser ce que tu es venu faire sur cette Terre, ce que tu es venu expérimenter et c’est ainsi que tu pourras toi te réaliser.

Nous allons vous donner une image. Il y a devant vous une toile blanche, de la peinture, une palette, des pinceaux, un pot d’eau et un chiffon et un tablier aussi. Vous êtes l’Âme, la peinture, le pinceau, l’eau, le chiffon, le tableau, votre personnalité, en tout cas l’ébauche, les prémices. L’Âme, grâce à tout cela, va réaliser une œuvre. Cette œuvre peut être un chef d’œuvre, elle peut être aussi tout simplement un dessin naïf, peu importe, peu importe. L’essentiel est l’énergie, la créativité qui va être mise dans cette création. Vous serez des êtres réalisés quand l’Âme aura pu réaliser son œuvre et son œuvre, c’est vous, l’être humain et tout ce que vous avez à faire sur cette Terre, tout ce que vous avez à expérimenter.

Nous aurions pu aussi choisir l’exemple du sculpteur et de l’argile. Ceci, chère sœur, pour t’inviter à laisser ton Âme modeler ta personnalité, créer, créer son œuvre sur la Terre. Avons-nous répondu à ta question ?

– J’ai l’impression que c’est très compliqué , non j’ai l’impression que je ne comprends rien.

– Il sera bon que tu puisses relire ce qui vient d’être dit.

– J’ai l’impression que je vis nue par mon cœur, par les élans de mon cœur. En fait je me dis que ce sont des besoins qui sont plus … J’ai du mal à savoir qui je suis et pourquoi je suis là. Il me semblait que c’était pour partager l’Amour, vivre l’Amour et je fais fausse voie, je fais mal.

– Ne te juge pas, ne te juge pas chère sœur. L’Amour est l’essence de ta vie. Tu es cet Amour-là. Ainsi tu n’as pas besoin en conscience de le distribuer, il est juste suffisant que tu le sois et la distribution se fait d’elle-même. C’est là où l’ego intervient, comprends bien cela ! Tu n’as pas à être dans l’intention d’aimer puisque tu es l’Amour. Tu as juste à laisser couler, ça c’est la base de ta vie, l’origine. Laisse couler, laisse être cet Amour-là ! Ne cherche pas à le donner ! Lorsque tu cherches à le donner, il y a intervention de ton ego, il y a intervention de ton besoin d’être aimée.

– Chercher à donner, je n’ai pas l’impression que je cherche. Mon être réagit comme réagirait un parfum, ou réagirait à toute autre chose. C’est ça que je ne comprends pas.

– Ce sont les mots que tu as exprimés.

– Oui je suis comme ça, je vis ainsi.

– Alors tout va bien. Tout va bien. Tu as maintenant simplement à t’incarner dans la matière de cette Terre. L’Amour s’exprime, tu l’as compris, dans tes yeux, dans ton souffle, dans tes paroles, mais aussi dans tes actes. Si ton Âme avait choisi comme certaines de s’incarner en tant que religieuse dans un couvent pour prier toute la journée, si cela était juste pour toi, tu n’en souffrirais pas. Dès l’instant où l y a de la souffrance en toi, il y a un désaccord en toi. Il y a des êtres, par exemple en Inde, qui vivent nus, qui ne possèdent rien, même pas une famille, qui s’alimentent d’aliments sans goût, c’est un choix. Ils vivent cette expérience-là. Ils n’en souffrent pas parce que c’est l’ambition et l’intention de cette expérience-là. Nous allons t’aider, chère sœur, à y voir clair en toi et à voir précisément où l’ambition de ton Âme est freinée, étouffée afin que tu puisses vraiment trouver ton parfum, ta beauté, ta vérité. Nous te remercions.

Une autre question ?

 

Question : Comment savoir si on est sur son chemin spirituel, si l’on ne s’égare pas ?

– Même les égarements sont des expériences. Les égarements permettent de reconnaître le chemin de l’Amour. A ce terme chemin spirituel, nous préférons le chemin de l’Amour car c’est de cela dont il est question. Le simple fait que tu demandes cette question, c’est que tu as peur de ne pas être sur ce chemin. Ainsi regarde cette peur ! Qu’est-ce qui fait que tu as aussi peur de ne pas être sur ce chemin ou de t’en éloigner ? Nous ne te demandons pas de réponse. Tu n’as pas besoin de te livrer maintenant, c’est à toi-même qu’il est important de te poser la question. Bien sûr que tu as peur de te tromper, évidemment, puisque l’être humain est depuis très longtemps dans un labyrinthe à se retrouver face à des impasses, n’arrivant pas à trouver la sortie. Ainsi ce qui s’exprime en toi, c’est l’expression de toutes les peurs humaines. C’est là qu’il est important de t’ancrer dans ta foi, la foi en ta Lumière, la foi dans le fait que ta Lumière te fera toujours sortir de l’ornière, te fera toujours sortir de l’impasse, toujours. Ta plus grande foi en toi est à s’orienter vers ta Lumière, toi-même, cet Amour qui est en toi. N’oublie pas, chère sœur, que cet Amour, c’est la Bienveillance. Cet Amour, c’est la Connaissance. Cet Amour, c’est la Liberté. Tant que tu suis cette Lumière, même si tu ne la vois pas, ta seule et simple intention de la suivre, te sauvera et te maintiendra sur ce chemin, ce chemin de Liberté, de Libération. Avons-nous répondu à ta question ?

– Oui.

– Merci.

 

Question : J’ai une question par rapport à quelque chose en moi qui me met en division. Il y a une comme une partie de moi qui trouve juste de par des techniques d’aider la personne à se libérer de ses émotions et il y a une autre partie de moi qui sait la voie directe. Je me sens dans la justesse quand j’accompagne les autres à travers les techniques mais je sens qu’une énergie me pousse à aller vers la voie directe. Je suis perdue dans tout ça. Je suis divisée. Ce que j’appelle la voie directe, c’est qu’à un moment donné, je sens qu’en me remettant complètement à la Lumière, à cette Energie d’Amour, tout est transformé en cet Amour .

– Nous allons dire, chère sœur, la réponse est dans la question. La technique est en quelque sorte une base et des outils et un fil conducteur pour les débutants. Un apprenti chanteur a besoin de positionner son corps, a besoin d’appréhender le souffle, de comprendre comment fonctionne le souffle, comment fonctionne les cordes vocales, pour chanter et donner le meilleur de lui-même. Mais lorsque le chanteur ou la chanteuse laisse s’exprimer son cœur, la technique étant acquise, le cœur a une voie royale pour s’exprimer à travers le chant, à travers le son. Ceci t’apporte un éclairage. Qu’est-ce qui guérit ? La technique, l’Energie ou l’Amour ? Qu’est-ce qui guérit ? Qu’est-ce qui enfonce le clou, le marteau ou la main ? le marteau est un outil certes bien utile, toutefois sans la main, le marteau ne peut rien. La main est l’intention d’enfoncer ce clou. Ainsi ce qui guérit, c’est ton intention qui met en œuvre une Energie qui ouvre la porte à l’Amour pour que l’Amour agisse. C’est pas plus compliqué que ça !

Avons-nous répondu à ta question ?

– Oui, je comprends ce qui a été dit mais il reste une partie qui n’est toujours pas très claire pour moi, c’est comme si moi je ne m’autorisais pas à expérimenter directement la transformation tant que les autres personnes ne peuvent pas l’expérimenter en direct.

– N’y aurait-il pas une fibre de sauveteuse en toi ?

Nous voudrions, nous aimerions que tu précises ta question, que tu précises ta demande.

– Il y a des moments, je sens vraiment que c’est comme si l’Energie me permettait que dans l’instant je puisse transformer quelque chose que je sens comme une grande peur, une angoisse.

– Tu veux dire pour la personne ?

– pour moi.

– Pour toi.

– A ce moment-là c’est comme si tout d’un coup, mon mental, mon ego, tout ça me faisait comme un barrage, parce que si je le faisais, je ne pourrais plus accompagner les gens, en tout cas à transformer leurs peurs de la façon dont je le fais aujourd’hui et à travers les techniques. Cela crée quelque chose d’incohérent en moi et pour ne pas être amenée à vivre cette incohérence, je …

– Il est important de comprendre que l’ego n’aime pas du tout le changement parce qu’il a peur évidemment. Il a peur. Il a peur de l’inconnu. Ainsi il freine toutes les tentatives de transformation, quelquefois faiblement mais quelquefois en hurlant : « Ne fais pas ça ». C’est à toi, chère sœur, de faire grandir la confiance en toi pour accueillir ces libérations, ces transformations en toi et ne crains pas la transformation de ta façon d’être lorsque tu donnes des soins. Dans ton ambition, il y a l’aide à l’autre. Cette ambition est commune à tous les êtres humains parce qu’en réalité, l’ambition première est de vivre l’harmonie entre vous tous et l’ambition c’est bien que pour vivre l’harmonie entre vous tous, il est important que tous les êtres humains soient libres, libres d’aimer et libres d’être eux-mêmes. Et ta personnalité c’est bien que pour cela arrive, il est juste de pouvoir aider chacun à sa façon, chacun à sa mesure, chacun selon sa personnalité. Le boulanger qui va faire son pain avec amour, va transmettre cet amour et ainsi aider. Laisse vibrer et être cette pensée en toi ! Peu importe la façon dont tu aides, peu importe, l’essentiel, c’est que tu puisses aider et ainsi tu pourras accueillir cette transformation et tu pourras lâcher prise. Nous te remercions.

 

Question : Ce serait plus une réflexion qu’une question. Bonjour Frères Vénusiens. Ma réflexion, c’est que je pense que ça va vous faire rire. En m’incarnant, je pense que mon Âme s’est perdue, il y a une partie de mon Âme qui s’est perdue quelque part. Je ne suis pas suffisamment ancrée et je ne me sens pas complètement incarnée et je n’ai pas encore à ce jour, j’ose avouer, trouver ma mission dans cette incarnation. J’ai l’impression de ne pas avoir pris le chemin qu’on m’avait tracé.

– Nous te remercions chère sœur d’ouvrir ainsi ton cœur et sache que nous n’avons pas envie de rire à ce que tu viens de dire. Car ce que tu viens d’exprimer, est l’expression d’une souffrance et nous sommes remplis de Compassion pour ce que tu vis. Nous allons te répondre, laisse-nous quelques instants. Tu as besoin, chère sœur, d’être entourée de beaucoup d’Amour car c’est cet Amour qui t’a manqué pour que tu puisses vraiment t’incarner. Ainsi fais des choix dans ta vie et accueille auprès de toi les êtres qui peuvent t’aimer sans conditions ! Nourris-toi à cet Amour ! Rapproche-toi des animaux qui aiment sans conditions, sans réflexion, sans ego, sans retenue ! Rapproche-toi de la Nature, des arbres, des fleurs, des oiseaux qui vont te donner tout cet Amour-là ! Il est important que tu accueilles en conscience tout cet Amour. Il est important que tu puisses le ressentir et te positionner dans l’intention de recevoir, va te permettre de recevoir de plus en plus et de ressentir de plus en plus. Ce manque que tu ressens en toi, est en réalité une partie de ton Âme qui n’a pas pu s’incarner et tu te sens ainsi divisée, pas entière. C’est l’Amour autour de toi qui va t’aider à t’incarner. Et nous venons de te le dire pour que tu puisses l’accueillir, il est important que tu acceptes de l’accueillir, que tu te mettes en connexion consciente avec cet Amour. Acceptes-tu de faire cette expérience maintenant et de recevoir tout cet Amour qui t’entoure ici et maintenant ?

– Acceptes-tu cela ?

– Oui, j’accepte.

– Nous vous invitons chers frères et sœurs, particulièrement en cet instant, à laisser couler votre Amour pour cette sœur, votre sœur humaine. C’est I., ton prénom.

– A chaque fois que tu te mettras en mode réception consciente, installe-toi dans l’intention d’accepter ton incarnation, d’accepter tout ce que tu incarnes, ton corps, ta personnalité, tes émotions, tes sens. Cela va aider à ce processus d’intégration et cela va t’aider à te sentir complète, complétée. Cela va prendre encore un peu de temps sur ton chemin. Accueille ce temps, il est nécessaire pour toi, pour ne pas être bousculée, désorientée. Nous t’aimons infiniment.

– Merci beaucoup, merci à mes amis ici présents, merci aux Frères Vénusiens et merci Ysa’Belle.

 

Question : D’abord, je voudrais vous exprimer toujours ma Gratitude. A chaque fois que nous avons ces entretiens avec vous, avec Ysa’Belle, c’est toujours un flot d’Amour et une précision dans les réponses et on ne peut qu’exprimer notre immense Gratitude pour vous, pour tout ceci. Je voudrais aussi exprimer mon immense Gratitude à ceux de vos Frères qui sont actuellement incarnés et puisqu’on parle ici d’incarnation, mon Amour est immense pour ces Frères Vénusiens qui sont incarnés dans des corps actuellement sur Terre car je peux mesurer combien, je ne peux pas en fait mesurer combien, mais je peux imaginer combien ils peuvent endurer de troubles par rapport à tout ce chemin d’Amour qu’ils nous offrent et grande est ma Gratitude vis-à-vis de ces êtres-là. On ne le dira jamais assez. Ma question est à la fois simple et compliquée. On est probablement plusieurs millions sur cette Terre à ne pas forcément avoir comme qualité première la patience et je pense que si cette patience, qui nous serait hautement recommandable pour les choses en tout cas qui ne sont pas agréables, les dysharmonies dans la santé ou d’autres, finalement cette impatience que je peux manifester et tous mes frères avec sur Terre, est-ce que ce n’est pas tout simplement un manque de lâcher prise qu’on doit apprendre encore à cultiver à travers tout ceci ?

– Evidemment.

Rires…

– Nous allons aller au-delà de ta question, au-delà. Aujourd’hui à l’heure actuelle, vous êtes embarqués dans un processus de transformation qui s’accélère. Il y a une distorsion du temps que vous avez connu et vous avez tous l’impression que le temps passe très vite. Des physiciens, quantiques, ont expliqué cela. Vous êtes ainsi pris dans ce mouvement d’accélération et c’est ainsi que vous pouvez perdre patience, que vous pouvez manifester votre impatience. Il y a ce phénomène. Il y en a un autre. Lorsque l’Âme s’incarne, elle sait qu’elle s’incarne dans un corps pour une durée assez déterminée. L’incarnation, en moyenne aujourd’hui sur la Terre, dure à peu près 80 ans, 75/80 ans. L’Âme s’incarne avec des ambitions, nous en avons parlé. Elle a 80 ans pour exprimer ses ambitions. Le mélange personnalité/ego, l’expression des peurs, le ressenti du temps qui passe, de ce temps qui est compté, fait qu’une impatience peut s’exprimer. Certaines ambitions peuvent se matérialiser rapidement et d’autres prennent quelques années, par exemple pour l’enfant qui a l’ambition de devenir danseuse, il lui faut quelques années avant que son corps se transforme et que cette danse puisse s’exprimer de façon adulte. Il y a aussi dans cet étrange processus d’impatience, il y a aussi le fait que l’Âme a conscience de son pouvoir, sa puissance créatrice mais que, effectivement parfois, cette puissance créatrice nécessite un certain temps avant de se matérialiser. Ainsi cette impatience vient des tiraillements entre tout ça. Ce sont ces tiraillements qui empêchent la conscience de rester bien au centre, d’exprimer l’ambition, l’intention et d’attendre que cela se matérialise. Est-ce que tout ceci a été assez clair ?

C’est assez confus, toutefois nous en revenons au fait qu’effectivement le lâcher prise est le meilleur outil, le recentrage. Il est important de se positionner, de s’ancrer, de se recentrer afin de ne pas se laisser entraîné par l’impatience. Le lâcher prise dans la foi, la foi, cela va arriver, la foi que cela va exister. Nous allons donner un exemple, un exemple particulier certes. Je suis paralysé, est-ce que je vais guérir de ma paralysie ? Oui ? Un jour, ton Âme aura quitté ce corps et ton Âme ne sera plus paralysée. Ceci étant dit, nous comprenons parfaitement toutes ces formes d’impatience et nous pouvons vous aider à vous recentrer. Nous l’avons déjà dit maintes et maintes fois. Dès l’instant où vous faites appel à nous, nous sommes là. Nous ne ferons pas les choses à votre place. Nous ne serons pas patients pour vous parce que l’impatience fait partie de nous certes mais nous vous aiderons à trouver en vous le centrage, l’énergie, les idées nécessaires à mettre en œuvre ce que vous voulez mettre en œuvre. C’est pour cela que nous vous aidons et nous vous aidons sans cesse, dès l’instant où vous nous le demandez. Merci.

– Merci.

– Avez-vous d’autres questions ?

 

Question : Est-ce que vous pouvez nous parler des familles d’Âmes et comment savoir à quelle famille d’Âmes on appartient ?

– Il y a déjà maintes et maintes transmissions qui ont été données à ce sujet et ce que nous avons de vous dire aujourd’hui : »Vous faites partie maintenant de cette grande famille humaine ». Parce que notre rôle est de détourner votre regard du Ciel, parce que c’est facile pour vous de regarder vers le Ciel. La difficulté vient du faire de regarder vers la Terre. C’est pourquoi nous vous orientons, nous orientons toujours votre regard vers la Terre, vers votre humanité, vers tout ce que porte la Terre, parce que c’est ici que vous vivez, c’est ici que vous vivez cette expérience de l’Âme. Ainsi, chère sœur, tu es déjà fortement connectée à ta famille d’Âmes mais vois au-delà, vois la Source première de ton être qui n’a ni forme, ni couleur puisqu’elle est tout cela à la fois. Et vois à l’extrémité de cette Source ton incarnation et ta personnalité qui est habitée par cette Source première ! Vois l’union, la fusion entre les deux ! Vois, nous allons utiliser ce terme, en quelque sorte, vois cette neutralité première qui épouse une forme sur la Terre ! Ton Âme sait parfaitement qui elle est. Ainsi donne-lui l’autorisation de créer son œuvre grâce à toi ! Chaque Âme qui s’incarne dans un corps, laisse une empreinte sur la Terre grâce à ce corps. Ton souhait, ton désir est de laisser une empreinte de Lumière. Ainsi laisse ton Âme s’exprimer dans ton corps !

Nous n’avons pas répondu précisément à ta question, toutefois nous te remercions pour cet éclairage que tu nous a permis d’apporter. Merci.

– Une autre question ?

 

Question : Le fait d’avoir des difficultés à prendre des décisions, de pas trop savoir ce qu’on veut, est-ce le fait de ne pas être très bien incarné ou est-ce plutôt à cause des peurs ?

– Cela peut être les deux. L’un ou l’autre ou les deux. En ce qui te concerne, chère sœur, ce sont tes peurs qui te freinent, qui empêchent l’expression de ta couleur, de ta vibration et de ton œuvre. Ta peur est celle qui vient du jugement de l’autre. Tu as reçu un héritage par rapport à cela. Il va être important de faire grandir en toi ta force, force de vie, une force de vie qui va pousser ta personnalité à s’exprimer et tu recevras une aide précieuse de la Terre et de toutes ces forces pour affirmer ta propre force. Ceci évidemment est un enseignement pour tous. Nous te remercions.

– Merci.

 

Question : J’ai une question par rapport au détachement. Est-ce que le détachement peut se rapprocher, comment dire, du désintérêt ? En fait, on doit être détaché sans être désintéressé par rapport aux autres, donc c’est pas évident . Est-ce qu’il serait possible de requalifier justement ce détachement que nous sommes censés acquérir par la suite et en toutes circonstances ?

– Pour répondre à ta question, chère sœur, nous allons parler de l’empathie, de la Compassion. Le détachement juste est un détachement émotionnel, un détachement par rapport à des mémoires, par exemple en ce qui concerne la famille de chacun et un détachement par rapport à des peurs, par exemple la peur de ne pas être aimé. Lorsque tu te positionnes avec de l’empathie, tu entres en contact avec la souffrance de l’autre et ton positionnement de sauveur, sauveteur fait que tu aurais envie de prendre la souffrance de l’autre. Mais tu comprends que cela n’est pas juste car non seulement tu ne soulages pas la souffrance de l’autre en la prenant, mais en plus tu te charges toi d’une souffrance supplémentaire. Le positionnement juste est le positionnement de la Compassion. La Compassion voit ce que vit l’autre, la Compassion voit pourquoi l’autre vit ce qu’il vit. La Compassion libère une énergie vers l’autre qui dit : »Je t’aime, je te comprends ». « Je te comprends, je t’aime ». Je te comprends va tout de suite faire en sorte que l’autre baisse ses armes, ses boucliers parce que l’autre se sent ainsi reconnu. Et je t’aime, est l’énergie qui aide l’autre à se libérer, à guérir, à se transformer. Ce positionnement juste ne laisse plus aucune accroche afin que l’autre s’agrippe à toi. C’est ainsi que se crée ou s’installe ou se vit une distance qui n’est pas une distance dans l’intensité d’Amour mais une distance tout simplement pour éviter de sombrer avec l’autre. L’intention d’être dans la Compassion vous mène droit vers cette Compassion. Même si entre temps vous faites l’expérience de vivre des situations où l’empathie a pris le dessus, cela permet de voir clairement le positionnement le plus juste.

Accueillez vos erreurs avec Amour et Bienveillance car elles sont des apprentissages, des leçons qui permettent d’apprendre le positionnement juste, la parole juste, l’acte juste !

Accueillez vos erreurs non pas comme une erreur mais comme un manque de connaissance !

Vous êtes, chères sœurs, chers frères, en pleine apprentissage car vous redécouvrez sur la Terre votre Puissance, votre Lumière. Vous redécouvrez comment l’utiliser, comment laisser libre votre Puissance. Aussi ne vous jugez plus ! Ne jugez plus vos faux pas ! Ne jugez plus vos chutes ! Accueillez ! Relevez-vous ! Apprenez ! Vous apprenez ainsi à être Dieu sur la Terre. Nous te remercions pour ta question.

– Merci.

 

Question : Est-ce que vous pourriez développer cette notion de responsabilité d’être qui maintenant, je pense, est au cœur même de notre éveil de conscience ?

– Nous n’allons pas répondre à ta question avec des mots. Nous allons plutôt t’aider et vous aider à ressentir le sens de cette responsabilité. Maintenant et dans les jours qui viennent, nous savons, cher frère, que tu as toujours eu en toi, en conscience éveillée, ce sens de la responsabilité. Et nous savons que tu voudrais partager cela avec tous. Ainsi à la fois, nous allons vous aider à ressentir l’importance d’être vraiment qui vous êtes. Nous allons vous le faire ressentir grâce à une Energie dense, mais en même temps nous allons apporter de la Légèreté, de la Joie, des pétillements dans cette conscience car il est important d’être cette Légèreté dans l’incarnation, dans votre incarnation, dans ton incarnation.

– Le sens de cette responsabilité est une prise de conscience, un pas important, comme un fossé à franchir, mais une fois que ce fossé est franchi, marchez, dansez, riez, jouez, chantez ! Célébrez la vie en vous !

Nous te remercions.

Y-a-t-il encore une question ?

– Nous avons entendu tout à l’heure une question qui disait : « Comment remercier tous ces êtres qui nous aident » ? Question d’un être humain à nous, êtres Vénusiens entre autres : La réponse est tout simplement, en remerciant.

– Rires…

– Votre confiance, votre foi, votre écoute, votre réceptivité, cela est grandement suffisant. Votre libération, vos libérations, votre épanouissement sont des cadeaux pour nous. Pour des parents, voir son enfant grandir, s’épanouir, être bien dans sa vie, n’est-ce pas le plus beau cadeau d’être parents ! Il en est de même pour nous avec vous. Nous vous Aimons.

Nous allons prendre, s’il n’y a plus de questions, nous allons prendre ces derniers instants pour nous rapprocher un peu plus de vous. Respirez tranquillement ! Nous allons toucher votre corps là où il a besoin d’être touché.

Nous allons rester en grande présence auprès de chacun d’entre vous jusqu’à ce que vous vous endormiez ce soir.

– Merci, merci.

– Rires…

Nous vous remercions chaleureusement, vous la sentez, du plus profond de notre cœur. Notre Amour pour vous est Infini, Inconditionnel et sachez, chères sœurs, chers frères, qu’à aucun moment, nous ne vous jugeons.

Appelez-nous lorsque le jugement pour vous est trop fort !
Appelez-nous lorsque vous vous sentez perdus !
Appelez lorsque vous vous sentez déracinés ou recroquevillés !
Appelez-nous lorsque vous doutez !
Appelez-nous lorsque vous êtes embarqués dans un imbroglio qu’il soit pratique, très terrestre, terrien !

Dans n’importe quelle situation de votre vie, nous répondrons présents et vous aiderons à faire la Lumière en vous, à éclairer vos pas. Nous vous remercions.

Nous Vous Aimons et nous vous disons à bientôt.

– Rires joyeux..

– A bientôt et merci.

Transmission canalisée par Ysa’Belle le samedi 27 avril 2013
[signoff][/signoff]

Comments are closed.