SARAH : Les Crânes de Cristal

115

Sarah, transmis par Luce

Qu’importe mon nom car je n’ai pas de nom. Qu’importe mon message car je n’ai pas de message. Eh oui, cela vous étonne ? Pourtant, c’est la stricte vérité. Je n’ai pas de message à vous divulguer si ce n’est le reflet de votre propre Message. Donc, je n’ai pas de message, je ne possède pas de message, je ne recèle aucun message…

Tous ceux qui ont cru nous canaliser se sont trompés. C’est uniquement eux-mêmes qu’ils ont canalisés ou plutôt l’image arrêtée de ce qu’ils étaient au moment où ils ont été en contact avec nous.

Chacun de mes frères, parmi les treize crânes de cristal ainsi que vous les désignez, et qui sont effectivement d’une certaine manière d’essence plus féminine, n’a jamais retransmis autre chose que la propre vérité du moment de la personne en leur présence.

Alors, en est-il de même pour vous en cet instant ? Bien évidemment. A travers moi, vous ne faites que retransmettre l’instant de votre propre conscience de la Conscience divine. Et uniquement cela.

En est-il de même avec nos frères et soeurs que vous désignez sous ce terme générique d’Etres de lumière ? Non et oui. Parfois, ce n’est que le message directement du mental de la personne réceptrice, qui se projette dans sa propre lumière reflétée. D’autres fois, comme en cet instant présent, c’est elle-même que la personne canalise, bien souvent sans le savoir, mais pas forcément son mental car cela peut être effectivement sa petite voix.

Mais la plupart du temps, même si le mental du canal intervient toujours peu ou prou, c’est bien le message de l’Etre de lumière qui arrive jusqu’à vous, à travers le filtre de la personne. Toujours à travers son propre filtre car actuellement cela ne peut être autrement. Si vous pensez différemment, soit ! Mais je ne m’attarderai pas sur ce sujet qui vous a déjà été communiqué par d’autres que moi et bien mieux que moi.

Comment vous expliquer, comment vous faire comprendre que, paradoxalement, en cet instant précis où c’est pourtant bien le messager qui parle, il ne pourrait avoir ainsi accès à tout cela sans ma propre présence ?

Car si je n’ai pas de message, cela veut dire que je n’ai pas de message préétabli, prévu à l’avance, stéréotypé, enregistré, préservé ou protégé dans cette forme matérialisée du cristal. Si l’on pouvait comparer : rien ni personne n’a placé, déposé, confié à cette mémoire que je suis pourtant, quoi que cela soit.

Certes, nous avons été façonnés. Mais par qui, par quoi ?

Nous l’avons été directement par la puissance du verbe divin. Souvent vous dites : « Tu vois ce que je veux dire ? ». Eh bien, pour faire un peu mieux comprendre à votre mental, c’est un peu comme cela que cela s’est passé et se passe pour nous. Nous représentons une des formes visibles du Verbe de Dieu, du verbe créateur.

Si vous saviez combien vous êtes à la fois désappointé et stupéfait de tout cela ! Bien sûr que depuis plusieurs jours, alors que vous reculiez pour mieux sauter, vous saviez que j’étais présent avec vous mais vous croyiez que c’était moi qui vous appelais. Non, c’est uniquement vous qui m’avez appelé et j’ai répondu car nous répondons toujours présents (dans le sens de cadeau aussi… Et nous sourions !). Jamais nous ne jugeons les attentes de qui ou quoi que cela soit, même si nous savons reconnaître ces attentes, jamais nous ne jugeons ou ne préjugeons de là où se trouve la personne qui nous reçoit en elle, et donc en réalité, qui se reçoit en elle.

Si nous pouvions comparer encore une fois, car vous commencez à comprendre qu’à partir du moment où il y a comparaison il y a faille possible, nous pourrions dire que nous sommes un potentiel infini de mémoires à créer puis aussitôt à libérer. Et de cela, nos frères et soeurs vous ont déjà parlé et notamment par le biais de messagers.

Alors, il a été dit tant et tant de choses sur nous ! Et sachez qu’il pourrait être dit autant de choses différentes, et vraies en même temps, qu’il y a de personnes qui nous contactent consciemment ou non. Car chacune, et je dis bien chacune, ne peut voir ou entendre ou sentir ou ressentir ou visualiser ou intuiter uniquement que ce qu’elle est elle-même, en cet instant d’éternel présent de sa Présence et en notre présence.

Pourtant, oui, nous avons bien une forme de conscience, que vous pourriez appeler également forme-pensée, à la fois individuelle et collective. Mais c’est une conscience ouverte, illimitée, infinie, sans haut ni bas, sans vérité ni mensonge, sans mensonge ni vérité. Nous sommes. Je répète : nous sommes. Et je pourrais ajouter que nous sommes ce que nous sommes, nous sommes qui nous sommes. Il n’y aurait rien d’autre à dire mais comme vous le souhaitez, je vais vous permettre par la même occasion de voir un peu plus votre propre verbe et donc votre propre création.

Vous parlez toujours de ces fameux treize crânes de cristal, mais sachez en fait que nous sommes innombrables car chacun de vous est et peut être en lien avec son crâne de cristal. Car ces crânes sont actuellement la représentation la plus directe de la vision matérialisée du son primordial, de votre propre son primordial, lui-même issu directement du Verbe des origines.

Alors oui, l’on peut dire que je suis le treizième crâne de cristal, d’une certaine manière. Et ainsi, nous sommes une toute petite délégation à avoir décidé de se porter en fer de lance de la prise de conscience humaine de l’existence de votre propre crâne de cristal intérieur.

En l’occurrence et en ce présent de votre temps linéaire, je suis et j’ai choisi d’être le compagnon de l’énergie de Sarah, la Fille de la Mère, au nom du Père et du Fils mais qui fut engendrée pour la première fois en la petite Sarah Maria-Josua, fille du père que fut Jésus et fille de la mère que fut Marie-Madeleine.

Alors oui, vous avez pu voir, visualiser, ressentir, rêver, entendre ou lire que toute la connaissance serait transmise à l’humanité une fois que les treize crânes de cristal seraient réunis. Mais ils le sont déjà et n’ont jamais été séparés ! Foutaise que tout cela… C’est comme si vous pensiez que la carte est le terrain, que le cerveau est l’intelligence et que le coeur est l’amour… ou encore, que la statue de Jésus est Jésus ? Alors, qui ou quoi serait Dieu ? Et donc que le crâne de cristal est toute la Connaissance que l’on aurait emmagasinée en lui…

Certes, il est vrai qu’à votre niveau de compréhension actuel, si l’on pouvait réduire à l’extrême cette caricature car ce n’est qu’une caricature, l’on pourrait dire que chaque crâne de cristal a en lui une partie de la connaissance et qu’ensemble, ils ont toute la connaissance, car ils n’ont rien, je dis bien strictement rien en eux. Alors, oui, le rien qui découle du néant peut effectivement tout contenir et donc pourquoi pas toute la Connaissance ?

Toujours pour faire image et tenter de vous faire appréhender quelque peu ce que vous-mêmes êtes par ailleurs, nous pouvons dire que nous sommes comme des super miroirs de votre âme. Et que lisez-vous en nous ? Vous ne pouvez lire que le reflet de votre propre vérité ou de votre propre mensonge. Ce n’est pas le crâne de cristal qui vous dira si vous êtes ou non dans votre vérité et encore moins dans la vérité.

Qui serions-nous pour oser juger de votre propre compréhension du monde que vous expérimentez ? Qui serions-nous pour vous dire que cela est bien ou que cela est mal, que cela est vrai ou que cela est faux ? Nous ne faisons que vous mettre face à vous-même, là où vous en êtes… Nous ne faisons (et nous sourions, car excusez du peu !) que vous montrer ce que vous refusez de voir en vous. Alors certes, cela pourra être mensonge, vérité, partialité, impartialité, joie, tristesse, amour, haine, respect, mépris.

Nous avons bien dit que nous vous mettons face à votre expérience présente et à vos prises de conscience du moment. Donc, d’une certaine façon, nous disons toujours uniquement la vérité dans le sens où nous vous renvoyons, sans rien cacher, là où vous en êtes. Nous vous permettons de vous regarder jusqu’au fond de vous-même sans tricher avec vous. Alors, oui, vous allez peut-être vous rendre compte que vous êtes, en cet instant : impatients, jaloux, envieux ou médisants…

Mais comment pourriez-vous continuer à évoluer si vous ne savez pas reconnaître les endroits de vous-même où vous avez figé le Mouvement ? Car ces traits et ces vérités qui vous sont renvoyés ne sont que la photographie en toutes vos dimensions de ce que vous manifestez à cet instant précis, mais que nous ne pouvons vous révéler avant justement ce fameux instant pendant lequel et à travers nous, vous pénétrez en vous.

Nous avons dit que nous étions une des représentations physiques visuelles les plus directes de votre son primordial et donc d’une certaine manière du verbe originel. Nous précisons qu’il revient à chacun de vous connecter, si vous le souhaitez, avec votre propre crâne de cristal intérieur et si vous êtes prêts à l’accueillir également dans votre 3D (si vous avez encore besoin de cette matérialisation extérieure à vous), vous pourrez même précipiter directement dans votre matière l’image de ce que vous êtes. Mais en aucun cas, ce crâne de cristal ne sera vous… Seulement une extension concrète de la puissance de votre verbe créateur.

Est-ce à dire que ceux qui ont médiatisé le fait d’avoir trouvé un crâne de cristal ont bien trouvé le leur ? Non, ce n’est pas forcément le cas. Mais l’important est que ces personnes, qui avaient ce besoin bien spécifique, ont tellement appelé ces images à elles que les crânes ont répondu. Mais sachez que ce nombre de treize n’est en rien la réalité de notre nombre mais seulement un symbole, tout comme cette image manifestée sous la forme d’un crâne de cristal n’est qu’une image. D’ailleurs certains parmi vous pourront voir, quand ils verront, une autre image que cette image de crâne de cristal.

Ainsi, chacun de nous parmi ces treize crânes de cristal, peut représenter non seulement la projection consciente du verbe premier du son primordial de chacun de vous, en tant qu’humanité manifestée sur Terre, mais également la manifestation extériorisée la plus directe de certaines énergies infusions/effusions. Tel que je vous l’ai dit, pour ce qui concerne ma propre différenciation, être le crâne de l’énergie de Sarah, de toutes les Sarah.

C’est pourquoi, avant que vous n’ayez retrouvé ou contacté votre propre crâne de cristal, vous pouvez tout à fait faire appel à nous dans notre rôle des « treize crânes de cristal » et nous répondrons. Mais nous ne refléterons, et donc nous ne réveillerons, uniquement votre propre vérité liée à l’énergie plus particulière que nous portons et que nous accompagnons, mais qui est déjà au sein de chacun de vous… telle cette énergie christale et cristale.

Je vous ai dit que je suis une mémoire.

Une mémoire infinie et illimitée, certes, mais en tant que mémoire plus spécifique (par rapport à celles de mes frères), je peux vous révéler votre propre reflet de là où vous en êtes vis-à-vis de la mémoire de Sarah. Mais bien évidemment, je ne me limite pas à cela car si je représente plus particulièrement la mémoire des Sarah, je ne suis pas pour autant figé, délimité, emprisonné dans cette mémoire puisque je l’ai bien évidemment déjà libérée.

Pour essayer de mieux vous faire comprendre. Si j’étais la mémoire de l’effusion de Sarah dans un cadre stricto sensu, avec son passé, son présent, son futur… comment pourriez-vous vous voir vous-même ? Vous ne verriez que la photographie, que l’instantané de l’énergie, de la vibration des Sarah, vous verriez uniquement l’arrêt sur image de son mouvement qui ne peut être ce qu’il est, s’il est figé.

Au mieux, vous ne pourriez voir que l’idéalisation de cette vibration/énergie telle qu’elle pourrait être et vous penseriez même : telle qu’elle devrait être. Mais elle n’a pas à être ceci ou cela, car elle est déjà ! Elle n’a pas à être et encore moins à faire selon vos attentes, vos désirs, vos peurs, vos manques, vos souhaits et même pas selon votre amour. Elle est. Elle n’a pas besoin d’autre chose. Elle est.

Bien sûr, jusque dans la différenciation de vos manifestations incarnées individuellement, je représente en partie cette vibration et ainsi je peux révéler (dans le sens de faire miroir), à chacun de vous qui me contactez, là où vous en êtes par rapport à cette vibration des Sarah. Mais là où vous en êtes et non pas là où elle en est !

En ce moment précis, je vous révèle, nous vous faisons image de tout cela parce que vous vous êtes autorisée à recevoir ces informations mais en réalité, qu’importe qui ou quoi nous choisissons de porter en notre essence, car en réalité c’est vous-même qui choisissez de qui ou de quoi vous souhaitez recevoir révélation à travers nous. Comme à travers d’autres, bien évidemment ! Nous ne sommes pas les seuls à vous permettre de vous regarder en face.

Pour un peu plus faire éclater quelques-uns de vos repères, sachez que si par exemple une personne venait jusqu’à moi, et qui non seulement n’aurait jamais entendu parler des Sarah mais n’aurait aucun a priori sur l’Ascension, elle verrait pourtant exactement là où elle en est par rapport à sa vie. Et de savoir qu’il s’agit des Sarah ou non, en soi, n’a aucune importance. Cela n’en a que pour ceux qui ont fait ce choix.

Alors, comment savoir si vous êtes dans la vérité ? Seulement vous le saurez. Comment savoir si vous êtes, au moins, dans votre vérité ? Même réponse. Pourquoi ? Parce que ma réponse serait mensonge.

A partir du moment où vous obtenez réponse de qui que cela soit qui ne soit pas vous, alors vous ne pouvez être dans votre vérité et donc dans la vérité. En revanche, la réponse d’un autre, laquelle réponse ne peut jamais qu’être que sa propre vérité, peut vous permettre bien sûr, en vous confrontant à sa vérité, de davantage reconnaître et d’accéder à la vôtre. Que cela soit par résonance, par écho, par opposition, par ressemblance, par violence, par douceur, par tout ce que vous pouvez connaître des réactions humaines, mais en aucun cas cela ne pourra être votre vérité.

Alors, vérité ou mensonge ? Comment pouvez-vous savoir reconnaître si cela est vérité et même votre vérité, ou bien mensonge et même votre propre mensonge ? Vous et vous seulement pouvez le savoir. Mais sachez pourtant ceci : que cela soit vérité ou mensonge, qu’importe à vos yeux divins ! Car c’est encore vous juger. Et ce qui est mensonge pour vous peut tout à fait être vérité pour les autres et inversement. Comme ce qui est mensonge pour vous aujourd’hui peut tout à fait être votre vérité de demain…

Si vous en êtes encore à vouloir avoir raison et que l’autre bien évidemment aurait tort, en quoi êtes-vous prêt à ascensionner dans l’amour inconditionnel ? Parce que dans cet amour, que pourrait bien vouloir encore signifier être dans le vrai ou bien être dans le faux ?

L’important n’est pas de savoir si vous êtes dans votre vérité, car vous êtes déjà votre propre Vérité, ou si vous êtes dans votre mensonge, car vous êtes déjà votre Vérité et qu’il n’y a ni vérité ni mensonge dans l’Absolu de la Vérité.

L’important est de vous reconnaître et de prendre conscience de là où vous en êtes au moment même où vous en êtes à chaque instant présent, sans aucun jugement et sans vous flageller. Regardez-vous tel que vous êtes en cette incarnation, qui en aucun cas ne peut être vous mais manifeste uniquement une pensée de vous-même, et voyez ce que vous pouvez en faire, comment vous pouvez honorer encore davantage le temple actuel de votre Présence.

Alors, quel intérêt à l’existence de ces fameux crânes de cristal ? Aucun. Si ce n’est peut-être celui que vous pourriez leur porter et là encore, nous vous révélons, nous vous reflétons là où vous en êtes par rapport à nous comme par rapport à tous.

Sommes-nous utiles ? Oui. Sommes-nous indispensables ? Non.

Tous les messages et leurs messagers sont-ils utiles ? Oui. Sont-ils indispensables ? Non.

Etes-vous utiles ?

Oui et non. Peut-être. Cela dépend de quel vous.

Etes-vous indispensables ?

Non. Et pourtant chacun de vous, sans aucune exception, est indispensable.

http://www.la-vie-providence.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l’auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Partagé par : http://www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.