Surmonter les défis sexuels

1 736

Marie-Madeleine, canalisé par Mercedes Kirkel

Question : J’aimerais avoir de l’aide en ce qui a trait à la sexualité et à la blessure qui s’est produite entre mon partenaire et moi dans ce domaine. J’adorerais contourner l’orgasme traditionnel et venir à un autre endroit. Il y a une profonde connaissance en moi où je sais que cela peut être différent. Mais je me sens très coincé. J’aimerais de la perspicacité, de la clarté et de l’aide.

Marie-Madeleine : Je vous remercie de votre question. Il me semble qu’il se passe un certain nombre de choses différentes. La première est que vous avez une sorte de conflit en vous-même entre votre pulsion ou attraction vers un engagement sexuel plus conventionnel et votre désir et votre compréhension d’une façon différente – peut-être que vous pourriez le considérer comme une façon plus élevée ou plus sacrée – de vous engager sexuellement. Est-ce là un aspect ?

Questionneur : C’est un aspect, oui.

Marie-Madeleine : Un autre aspect implique une sorte de conflit entre vous et votre partenaire au sujet de l’engagement ?

Questionneur : Oui.

Marie Madeleine : J’aimerais avoir une solution plus facile pour vous. Ma vérité est que vous devez tous, en tant qu’individus, être guidés vers ce qui est vrai pour vous. Il y a une façon de le faire par l’ouverture d’esprit et l’amour mutuel. Cela ne signifie pas nécessairement que vous obtiendrez le résultat que vous espérez ou le résultat que vous redoutez, que ce soit l’un ou l’autre. Il y a en fait beaucoup, beaucoup de façons dont cela pourrait se dérouler. Mais vous ne le saurez pas avant de vous donner à Dieu.

Vous voyez, ce n’est pas venu au hasard dans votre vie ou dans votre relation. C’est probablement une partie très centrale de votre chemin de l’âme que vous avez tous les deux choisi dans cette vie pour votre croissance. Les humains souffrent plus lorsqu’ils évitent leur chemin de l’âme.

Il existe différentes façons d’explorer la sexualité sacrée avec un partenaire. L’un des défis que les partenaires peuvent relever avec la sexualité sacrée est de penser qu’elle est noire ou blanche : « Nous devons tout faire d’une façon ou d’une autre. » Cette pensée noire ou blanche est l’un des pièges de la troisième dimension. Et ce n’est presque jamais le cas.

En fait, à mesure que vous grandissez et que vous vous développez, la sexualité est quelque chose dont vous serez de plus en plus le créateur. Vous allez créer ce à quoi ressemblera votre forme de sexualité. Vous le ferez avec vous-même, d’abord et avant tout, puis avec les partenaires de votre choix. Et il n’a pas besoin de ressembler à la sexualité de n’importe qui d’autre, peu importe comment ils l’appellent – sacré, profane, qui sait ? Vous êtes le créateur de ce qui est possible et qui vous convient le mieux. Et puis, avec un partenaire, elle devient une coentreprise créative.

Dans ce contexte, vous pouvez choisir d’explorer certaines choses. Une option est de lire des livres sur la sexualité sacrée. Mais ce n’est pas votre seule voie. Il y a des gens qui peuvent vous enseigner et vous coacher. Il y a des cours et des ateliers. Cela ne signifie pas, encore une fois, que vous devriez faire ce qui est présenté ou que c’est ce à quoi vous vous inscrivez. Il peut s’agir d’une exploration ouverte et à partir de là, vous devenez les créateurs de votre vie.

Il est très probable qu’il y a des blocages émotionnels sous-jacents à cette question qui peuvent ne pas être évidents ou clairs. Si vous arriviez à la racine des blocs émotionnels et voyiez ce qu’ils essayaient de vous inspirer, il pourrait très probablement y avoir des mondes de possibilités qui s’ouvriraient à vous, avec lesquels vous n’êtes pas en contact à ce stade.

Je vous exhorte à considérer ceci non seulement comme une lutte dans l’arène sexuelle ou relationnelle, mais comme quelque chose de très central dans votre cheminement spirituel dans cette vie. Si le mot « spirituel » ne résonne pas, vous pourriez simplement dire « chemin humain » ou votre chemin de « croissance ». C’est quelque chose que vous voulez tous les deux régler d’une façon ou d’une autre et je dirais certainement les deux. Cela peut être différent pour chacun d’entre vous, mais d’une manière ou d’une autre, chacune de vos parties correspond à l’exploration particulière de l’autre personne.

Cela peut vous aider à desserrer une partie de l’immobilisme, ce qui inclut le fait de penser qu’il n’y a que trois solutions : L’une est de revenir à la façon dont vous étiez, l’autre est de passer à la nouvelle forme de sexualité sacrée (quoi que vous pensiez), et la troisième est de vous séparer.

De mon point de vue, il existe de nombreuses autres solutions possibles. Je ne sais pas quelles sont les solutions dans votre cas particulier, mais je connais la mécanique de ces processus. La façon dont vous le décrivez maintenant est ce à quoi il ressemble quand vous ne vous occupez pas des problèmes plus profonds. Vos émotions vous mèneront à des questions plus profondes, si vous le permettez. Et c’est ce que je recommande.

Je crois qu’il y a une avenue différente de celle qui semble être en jeu, ou celle qui semble être le contexte dans lequel vous tenez cette affaire. Ces différentes avenues sont ce à quoi les émotions vous guideront. Et il pourrait être assez surprenant de voir où cela vous mène.

Je suis très confiante que vos émotions vous guideront vers vos conseils, chacun de vous. En fin de compte, ils vous guideront ensemble pour trouver votre chemin à travers cela, si vous vous permettez de recevoir leurs conseils. Et vous recevrez aussi les dons de cette circonstance, qui, je n’en doute pas, sont là.

C’est tout ce que je me sens appelé à dire à ce stade.

Partenaire de l’auteur de la question : Cela a été utile, mais une question revient sans cesse. Cette relation est-elle bénéfique pour notre plus grand bien – à l’égard des autres, de nous-mêmes et des gens qui nous entourent ? Ou sommes-nous dans une sorte de prison de la peur ?

Marie-Madeleine : Je suppose que vous avez fait face à un mur de peur autour de cette question. C’est votre choix si vous voulez utiliser cette peur ou l’éviter. De mon point de vue, si vous l’évitez, ce n’est pas bénéfique pour vous, ou l’un pour l’autre, ou pour d’autres personnes que vous affectez. Si vous choisissez de laisser entrer l’aide qui vous est offerte sous la forme de cette peur, je n’ai aucun doute qu’elle vous sera utile, à vous, aux autres et à d’autres personnes touchées par vous. Mais il se peut que vous ayez besoin d’aide pour le faire. Il se peut que la façon de procéder ne soit pas claire.

C’est souvent le cas dans la troisième dimension. Nous utilisons l’exemple de Mercedes, qui est très bien formée dans ce processus et très habile à aider les autres. Et pourtant [Mary rit] quand Mercedes rencontre ses défis et ses lieux de peur, c’est très difficile pour elle aussi.

Cela fait partie de la grande qualité humaine, que vous avez vraiment besoin l’un de l’autre d’une manière très fondamentale. Vous pourriez vous en sortir tout seul. Mais il est probable que vous le traverserez beaucoup plus rapidement et facilement avec l’aide d’autres personnes. Et c’est un défi de le faire par soi-même.

C’est comme l’histoire ou la plaisanterie que certains d’entre vous connaissent, la différence entre le ciel et l’enfer, où en enfer les êtres meurent de faim parce qu’ils ne peuvent manger qu’avec des outils qui sont plus longs que leurs bras. Au ciel, ils ont les mêmes outils, mais ils ont compris qu’ils ont besoin de se nourrir mutuellement. [Mary rit.]

Je vois ça comme une blague. Je n’ai pas cette croyance sur le ciel et l’enfer, ni même sur le ciel et l’enfer. Mais c’est une très bonne analogie pour l’une des différences entre la troisième et la quatrième dimension. L’aide des autres est parfois extrêmement précieuse. C’est peut-être l’un de ces moments, surtout lorsqu’il s’agit de questions fondamentales, que j’appellerais les problèmes de l’âme. Ce sont les questions sur lesquelles vous êtes venu spécialement pour travailler dans cette vie.

Dans la troisième dimension, lorsque vous vous heurtez à ces problèmes, soudainement il y a ce brouillard et vous ne pouvez pas voir les choses. Vous semblez perdre la compétence et la clarté que vous pouvez avoir à d’autres moments. C’est à ce moment-là qu’il peut être extrêmement utile d’avoir le soutien des autres.

Une partie de la transition vers des dimensions plus élevées est que vous finirez par vous identifier moins avec le fait d’être un individu séparé. Vous aurez de plus en plus le sentiment de faire partie de quelque chose de plus grand, y compris une connexion avec d’autres êtres qui devient votre identité. Avec le temps, il deviendra naturel de se relier à la vie d’une manière qui ressemble davantage à un groupe, par opposition à une manière très individuelle et séparée.

Mais dans la troisième dimension, vous êtes au début de cette transition. Vous êtes toujours aux prises avec d’autres aspects de la dynamique du pouvoir de la troisième dimension, la croyance qu’il n’y en a pas assez, que vous devez vous battre pour survivre, et que si vous n’avez pas de pouvoir, vous risquez de ne pas survivre. Demander de l’aide aux endroits vulnérables de connexion à votre chemin de l’âme peut donner l’impression que vous donnez tout votre pouvoir. Cela peut faire peur en troisième dimension. Vous pouvez penser que demander de l’aide est stupide ou exactement la mauvaise chose à faire.

Cela fait partie de ce qui fait de la troisième dimension un lieu de défi. Une grande partie de ce que vous avez appris et de ce que vous croyez ne soutient pas vraiment votre bien le plus élevé. Vous êtes en train de trouver votre chemin avec tout cela.

Le cœur est l’un de vos plus grands avantages et guides. Plus vous développez vos compétences et vos outils pour vous connecter avec votre cœur, pour suivre votre cœur, et même pour reconnaître ce qu’est votre orientation cardiaque, plus vous trouverez votre chemin, et moins vous serez influencé par les insidieuses croyances de la séparation, du manque d’avoir, de la nécessité du pouvoir, de la lutte et de la survie. Vous ne deviendrez pas immunisé, vous deviendrez merveilleusement fort, pour vous-même et pour les autres.

J’invoque cela et je souhaite soutenir autant que possible.

Mercedes Kirkel

Traduit par Marie-Louise pour https://www.messagescelestes-archives.ca

Source : http://mercedeskirkel.com

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour
 

Votre aide est Importante…

Depuis sa création il y a plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seul à travailler sur les sites de Terre Nouvelle en partageant à tous les jours les messages de nos amis Guides et Instructeurs Célestes afin d'ouvrir les consciences, pour vivre dans un monde d'Amour et de Paix. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il).
Le partage est un don de Sois, un don d'Amour...
Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...
Bernard !

$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard Guillemette
CP 522 Prévost
Prévost, Qc Canada
J0R 1T0



Comments are closed.