UNE NDE… Que c’est-il passé durant les trois heures précédent mon éveil (1/2)

173

ndeQue c’est-il passé durant les trois heures précédent mon éveil ?Je dirais que pendant c’est trois heures si quelqu’un avait tenté de me réveiller, il aurait eu l’impression de tenter de réveiller un mort. Dans les faits je pense avoir vécu la mise en stase du corps donc de ma personnalité et de cette façon ma conscience c’est libérer du corps mental et émotionnel. À ce moment, à l’instant même de ma mise en stase, ma conscience c’est souvenu de qui elle était vraiment. Je pense même que ma conscience a traversé le voile de l’amnésie pour revenir un avec le tout.

Mon Âme a fait le choix de retourner dans son incarnation et pour se faire elle se devait de retraverser le voile magnétique de l’amnésie. Mon Âme Consciente est revenu avec une force plus grande pour être en mesure de ne pas tout oublié car maintenant elle se rappelait.

Au bout de trois heures, mon corps c’est réveiller et ma personnalité c’est exclamé : Mon Dieu on c’est trompé. Ma personnalité était complètement désorientée car elle vivait dans le même instant, deux niveaux de conscience complètement différents. Ma personnalité se retrouvait baignant dans une conscience expansée qui te fait t’apercevoir soudainement qu’il existe une autre réalité qui démolie l’ensemble des vérités qui donnait un sens à ta vie. En fait cette nouvelle vérité fait exploser en million de parties toute les croyances, toutes les émotions, toute les peurs de la personnalité. Le monde mental et émotionnel de la personnalité vit un tsunami qui dévaste tout sur son passage. Jésus disait qu’il viendrait et avec son épée et séparerait le vrai du faux (le blé de l’ivraie) et que les boisseaux d’ivraie serait jeter au feu du Père. Avant ce réveil brutal, j’avais l’impression d’avoir une personnalité solide et inébranlable et se tsunami de conscience à comme enlever la colle entre les morceaux qui donnait sens à ma personnalité. L’ancien Gaston ne c’est jamais réveillé et le nouveau qui s’ouvrait les yeux à découvert une vie qui n’avait aucun sens, une vie de douleur, de souffrance et de peur. Je venais de découvrir l’enfer.Je veux écrire mon expérience vécu pour tenter à ma façon de mieux faire comprendre ce qui s’en vient au niveau planétaire donc collectif. Mais ce qui est important c’est que même si ce moment est collectif, nous allons tous le vivre de façon individuel. C’est pour cette raison que j’ai l’impression que mon expérience individuel le peut permettre d’amortir le choc qui vient.

Avant que le tsunami frappe ma conscience, je peux affirmer que je m’efforçais pour être un non croyant en la divinité. Pour moi Dieu n’existait que pour expliquer ce que la science ne parvenait pas encore à expliquer donc cette légende de dieu était voué à disparaitre avec les avancées scientifique. Ma personnalité se basait que sur la logique et le pragmatisme. Je peux affirmer que j’étais un spécialiste dans la gestion du monde matériel. Et comme toute bonne personnalité forte j’avais des opinions sur plusieurs sujets et avait la bonne vision. J’avais un égo gros comme une montagne.

Au niveau de mon état civil comme on dit, j’étais marié depuis vingt ans et père de 3 garçons âgés de 11, 13 et 16 ans.
Ma profession était entrepreneur en construction avec mon frère et ma sœur comme associés. La compagnie avait un chiffre d’affaire de 5 millions par années et je dois admettre qu’à cette époque l’argent coulait à flot dans la maison.

J’ouvre donc les yeux le 14 septembre 2000 à 2 heures du matin pour me retrouver dans une réalité construite par un autre niveau de conscience (un autre moi) et c’est l’horreur. J’ai l’impression d’être dans une prison remplie d’attachement, de culpabilité, de dépendance, de peur. C’est la panique au niveau de ma personnalité car pour ma conscience élargie, il est clair que cette prison doit disparaitre car dans cette dernière l’amour n’a pas de place donc la liberté n’est pas présente.

Bientôt, nous allons tous découvrir les prisons individuelles que nous avons construites. Nous allons découvrir la tristesse qui habite nos personnalités, ainsi que l’ensemble de ces souffrances. Nous allons découvrir la force des attachements que nous avons engendrés et l’ampleur de cette vérité qui dit que chaque attachement est une corde qui retient notre conscience enfermé. Nous allons vivre la peur de laisser partir nos attachements et cette peur est immense. Car derrière cette peur ce cache une vérité dont chaque être va prendre conscience. Dès le début de l’expansion de notre conscience, nous vivons le fait de ne pas être cette personnalité, ce personnage créé de toute pièce par nous même. Et nous comprenons en le vivant que la personnalité existe seulement parce que nous avons adhéré à une multitude de croyances qui donnaient sens à une vie.

J’ai vécu cette réalité comme une explosion intérieure donc une implosion. C’était comme si ma conscience se retrouvait au centre des débris causé par l’explosion. L’ensemble de mes croyances qui formait un tout c’est disloquer sous l’impulsion de l’implosion. Ma conscience se retrouvait donc devant une multitude de brique tous séparée par un vide. Les briques flottaient comme dans ma conscience et je pouvais en prendre une et la regarder et faire le choix de la garder ou de m’en détacher. Chaque brique était une croyance, une expérience, un souvenir, une peur, une souffrance. Je me retrouvais devant l’ensemble de ma vie incarné et pour la première fois je pouvais tout revoir de ma vie brique par brique sous un autre regard.

Tout ce que je tente d’exprimer depuis le début de se témoignage, comme sensation que j’ai eu ainsi que les prises de conscience tout ceci c’est passé à l’intérieur d’une seul minute après l’ouverture des yeux. En une seule minute j’avais compris et c’est pour cette raison mon expression : mon Dieu, on c’est trompé.

 

MA FOLIE

Plus haut j’ai affirmé que l’ancien Gaston ne c’est jamais réveillé. Ce n’est pas tout à fait exact. Il a implosé, il c’est disloqué mais toute c’est composante gravitaient autour de la nouvelle conscience élargie. Je n’ai jamais par la suite en examinant mes briques individuelles reconstruit la même prison. Mais j’en ai reconstruit une autre avec beaucoup plus de fenêtres donc beaucoup moins de croyance. Je me suis détaché de plusieurs briques car elle ne correspondait plus à qui j’affirmais être.
Ceci pour vous dire que malgré l’expansion de la conscience, la conscience séparée est toujours présente. Et cette conscience personnalité/égo va tenter de comprendre ce qui arrive et de ramener cette nouvelle réalité dans le cadre restreint de sa petite conscience séparé. C’est comme essayé d’entrer un éléphant dans un dé à coudre, tu vas travailler fort et les résultats sont décevants.

Au levé du corps après l’éveil, je recevais des impulsions d’amour indescriptible et qui m’emplissait d’une gratitude impensable. C’est impulsion me montrait par l’expérience que ce que nous nommons amour sur terre n’est qu’une falsification. J’ai pleuré pendant des jours et des jours la tristesse de la vie incarné. J’ai pleuré dans les bras de ma conjointe pour toute la souffrance que l’on se faisait en croyant que c’était de l’amour. J’ai pleuré dans les bras de mes enfants pour toutes les souffrances que j’avais installés dans nos relations. Juste en fermant les yeux je me retrouvais en union avec l’univers, avec le soleil, avec la Mère/Terre dont je pouvais ressentir la souffrance et la beauté. Juste en passant à coté d’une personne, je ressentais ces souffrances. Je recevais aussi des impulsions de connaissance qui me démontrait le coté falsifié de la science, de notre histoire.
Dans ces instant d’impulsion c’est l’euphorie, la paix, la béatitude et toutes les qualitatifs de bien être que vous voulez.

De l’autre coté si je peux dire, la personnalité/égo court dans tout les sens. La mienne du moins a couru pas juste à peu près. Elle voulait garder le contrôle mais ne comprenais absolument pas ce qui arrivait. Des peurs terribles me traversait et me coupait le souffle comme celle d’avoir l’impression que ma conjointe va mourir (le détachement). Je ne voulais pas qu’elle s’éloigne de moi ou qu’elle conduise. La peur lorsque la personnalité découvre qu’il n’y a plus de sens au travail que je fais. Mes trippes semblaient se tordre de crispation face à ma peur de laisser partir mon travail, la peur de perdre ma maison, la peur de décevoir mon entourage, la peur de décevoir ma conjointe. Toute l’ampleur de la signification de la liberté prenait sens et faisait trembler ma personnalité.
Il y a eu aussi la colère de ma personnalité. Il y a eu bien sur la colère de ne pas être compris car mon égo est partie a la vitesse de l’éclair en tentant de convaincre mon entourage de la justesse de ma nouvelle vérité. La frustration d’être incapable de mettre des mots sur ma nouvelle réalité.

La plus grande colère que j’ai découvert est celle que j’avais vis-à-vis Dieu. Quelle ironie pour un non croyant. Je me rappelle lui parler au travers l’écriture et lui dire que je déteste sa violence d’écrite dans l’ancien testament en lui donnant une multitude d’exemple. Je lui dis que je ne comprends pas pourquoi nous avons été écartés du royaume et que pour un père aimant j’en ai déjà rencontré des meilleurs. À cette période ma personnalité identifiait Dieu à un Être. Après avoir écrit une page ou deux de colère à son endroit, une autre énergie est venue me donner une impulsion, celle de Jésus.

Je me suis m’y a écrire avec plein de compassion et d’amour. Il m’expliquait la compréhension des hommes lors de la rédaction de l’ancien testament. Il m’a parlé de s’a venu sur terre et de la raison de sa venu. Ma personnalité c’est alors emparé de cette impulsion pour en faire son trippe et se prendre pour un Élue. J’avais la capacité de cité des passages de la bible sans l’avoir lue. Je savais le contenue avant même de l’avoir lue. Ma personnalité c’est mis à parler de façon biblique et de façon très caricaturé. Je remercie d’ailleurs ma conjointe pour les coups gueules qu’elles ma donné et qui m’ont permis de ne pas pénétrer trop profondément dans cet égrégore très puissant du power/trip de l’égo.

Je ne mangeais plus, je ne dormais plus et je ne travaillais plus. J’ai écrit des centaines de page.
Encore une fois, je voudrais vous situer dans le temps, bien que ce que j’appelle ma folie à durée trois mois, ce que je viens de témoigner c’est passé en une seul semaine après l’éveil. Le reste de mon histoire n’a plus aucune importance car personne ne pourra le vivre car le monde tel que nous le connaissons est sur le point de se terminer, Il n’y aura plus d’après sur cette terre.

Ce qui s’en vient dans quelque jour est justement cette impulsion de lumière. C’est l’énergie du Christ qui vient séparer le blé de l’ivraie qui vient séparer se que nous ne sommes pas de ce que nous sommes. L’autre regard va bientôt être disponible pour tous, c’est la promesse de son retour qu’il a fait il y plus de 2000 ans. Il ne vient pas nous sauvé, il vient nous décoller le nez de sur notre personnalité pour nous permettre de faire nos choix individuels. Lors que ce nouveau regard va s’installer se sera à nous individuellement que le choix va revenir à savoir quel boisseau d’ivraie allons-nous laisser bruler dans le feu du Père, dans le feu de l’Esprit. À quoi croyons-nous individuellement? Quel attachement refuse ton de se départir?

L’expérience qui vient ne sera pas une partie de plaisir pour nos personnalités. En une fraction de seconde nous ne reconnaitrons plus notre entourage car chacun va réagir à sa façon qui lui sera propre. Je pense sincèrement que l’ensemble de l’humanité va vivre une partie de ce que j’ai vécu car pour moi l’expérience est nécessaire pour faire un choix conscient si on peut dire. Je ne pense pas revivre la même intensité mais j’ai la certitude de revivre se déséquilibre. À l’an 2000 milles mon âme ma proposé la porte étroite et je lui ais demandé d’attendre encore un peu. Cette fois si je sais pertinemment que ce choix est devenu impossible, attendre ne fait plus partie du choix.

Je suis heureux bien qu’impatient que ce moment ne soit pas arrivé avant ces quelques jours qui restent. Je remarque le lâcher prise qui a lieu dans mon entourage immédiat et je ne cesse de dire que le choc sera moins grand et remercier la sagesse de la lumière.

Alors je vous dirais de profiter de ces quelques jours pour jeter un regard honnête sur vos attachements et de vous en parler. Exprimer vos peurs mais n’en discuter pas et écouter les peur de votre entourage et n’en discuter pas. L’accueil dans le silence permet justement au feu de l’Esprit de bruler ce qui est faux, ce qui n’est pas éternel, ce qui n’est pas nous.
Relisez le dernier message d’Osho de novembre, il donne la clé pour se rendre à la porte étroite et y traverser.

Restons tranquille, mon expérience de 13 dernières années me démontre parfaitement qu’il ne sert à rien de suivre les impulsion de notre personnalité et qu’il n’y a rien a comprendre pour cette dernière dans ce qui vient.
Merci et à la prochaine
Gaston

Source : Page Facebook
[signoff][/signoff]

Comments are closed.