Utilisation des Plantes « L’Absinthe »

451

absintheAbsinthe (Artemisia absinthium)

Grande Absinthe ; Armoise amère ; Herbe des vierges ; Herbe aux vers ; Aluine ; Alvine ; Apussinte ; Lionsotte ; Alluyne forte ; Herbe de bar botte ; Môbron.

Nom gaulois : Santonica.

Plante masculine dédiée à Mars.

L’absinthe était la plante d’Artémis, déesse grecque responsable des morts violentes. Dans l’Antiquité gréco-romaine, on l’utilisa en infusion comme antidote du poison (ciguë) ou pour ses vertus abortives.

Puissance psychique et invocations :

Brûlées avec divers encens, fleurs et feuilles d’Absinthe dégagent des principes actifs qui favorisent les états médiumniques et accroissent les pouvoirs psychiques. Dans le midi de la France, les sorciers des campagnes obtenaient les mêmes résultats en couchant sur une paillasse bourrée d’Absinthe fraîche.

Un grimoire anglais du XVIe siècle donne la recette d’une « poudre à brûler sur les tombes », dans laquelle entre de la racine d’Absinthe séchée et broyée : l’esprit du mort apparaîtra et vous pourrez converser avec lui. C’est sans doute en souvenir de cet ancien rite de sorcellerie que la plante est toujours utilisée, en fumigations, pour invoquer les esprits.

Protection :

De petits morceaux séchés, portés dans un petite pochette protègent des morsures des serpents.

Description :

L’absinthe mesure de 0,4 à 1 m. Elle pousse dans les terrains secs et rocailleux, sur les terres incultes. Ses feuilles sont gris-vert dessus, blanches dessous. Les fleurs forment de petits boutons jaunes.

Propriétés :

Les propriétés médicinales de l’absinthe sont connues depuis l’Antiquité la plus reculée. On en vantait surtout les capacités de stimuler l’appétit et de favoriser la digestion, tout en lui reconnaissant aussi des propriétés emménagogues (elle régularise les règles), fébrifuges, stimulatrices de la fonction du foie, vermifuges et stimulatrices de la formation des globules blancs et rouges du sang (Plante toxique).

Propriétés thérapeutiques :
Usage interne :
• Stomachique, cholagogue, amer et eupeptique à petite doses.
• Vermifuge (ascarides et oxyures).
• Stimulant de l’appétit.
• Utilisée contre les coliques intestinales.
• Diurétique.
• Emménagogue (aménorrhée des jeunes filles) à doses élevées.
Usage externe :
• Piqûres d’insectes.
• Dartres & ulcères.

Attributs ésotérique & spirituel :
Cette plante symbolise la douleur, principalement sous la forme de l’amertume. Brulée avec de l’encens de Jérusalem ou de santal, elle permet d’obtenir la réussite dans les activités idéalistes. Elle apporte richesse en argent et en sagesse. Son rôle est également purificateur, elle détruit les larves et protège votre environnement.

Histoire :
C’est à Artémis, déesse de la fécondité que les Grecs anciens avaient dédié cette plante. Depuis l’antiquité, on l’utilise pour traiter les troubles digestifs. Elle éloigne les fourmis et les mites si on la place dans une armoire, un tiroir etc…

[signoff][/signoff]

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.