Vies antérieures, croyez-vous tout savoir sur vous ?

267

doorwayinspace1 Je vais vous raconter une expérience personnelle extraordinaire que j’ai faite il y a quelques mois. Mais tout d’abord je dois planter le décors pour que vous compreniez bien toute cette histoire….

On remonte dans le passé tout d’abord.
A 17 ans je me suis rendu avec un ami a un congres d’hypnose si on peut appeler cela un congrès.. Très petite sale et une trentaine de personnes tout au plus dans la salle. Rien a voir avec ces show d’hypnoses qui sont assez répandus ou le publique se prête a des expériences drôles ou spectaculaires. Ici l’hypnotiseur était disons… plus dans une « hypnose extrême ».

Une personne du publique qui s’était porté volontaire, une femme d’une trentaine d’années était assise devant le publique sur un fauteuil, l’hypnotiseur l’a mise sous hypnose puis a commencé a la faire régresser, il a commencé par lui demander ou et quand elle avait acheté les chaussures qu’elle portait, a quelle heure, comment était la vendeuse, combien elle les a payés, la description de la première personne qu’elle a vue en sortant du magasin de chaussures dans la rue…. elle a tout décrit avec précision. Ensuite il l’a fait remonter a son enfance a l’age de 3 ans, elle s’est mise a parler avec une voix de petite fille, elle se disputait avec une copine dans le bac a sable…. puis il lui a demandé de remonter peut de temps avant sa naissance. Et là. D’un coup elle s’est écroulée par terre et a pris la position de foetus. Il a arrêté l’expérience ici mais il a précisé que s’il avait souhaité il aurait pu remonter bien plus loin…. dans ses vies antérieures…

Une fois cette démonstration fini, la femme est allé se rassoir dans le publique, je savais que ce que je venais de voir n’était pas du bluff.

Convaincu de sa maîtrise et du fait qu’il n’allait pas faire faire le canard ou tout autre chose dégradante au prochain volontaire, c’est avec le plus grand intérêt que j’ai levé la main quand il a demandé un autre volontaire pour une toute autre expérience… Avec le recul, je crois que le fait qu’il m’a choisi n’était pas le fruit du hasard car le simple fait que je vous écrive en ce moment démontre pour moi la succession d’évènements qui a fait ce que je suis et ce que je fais ici sur ce blog.

Tout d’abord il fit quelques tests pour vérifier ma sensibilité à l’hypnose, il y a des personnes plus ou moins sensibles, ces tests sont appelés « tests de suggestibilité ». Ces tests étant concluants sur moi il me demanda si j’acceptais de faire une sortie astrale. J’ai accepté sans hésiter.

Je m’assis sur le fauteuil puis il commença l’hypnose sur moi. une fois bien sous hypnose il fit quelques tests de désencibilisation pour voir si j’étais « a point » pour l’étape suivante ;)
Puis il passa derrière le fauteuil, j’étais face au publique, assis, et lui derrière le fauteuil. A ce moment j’avais les yeux fermés mais j’étais conscient de tout ce qui se passait.

Il s’adressa a moi et me dit qu’à la fin du décompte de dix qu’il allait entamer, mon esprit sortirait de mon corps.

Il commença le décompte en tendant sa main derrière mon dos, il me disait sur chaque chiffre décompté que mon esprit serait attiré par sa main qui était tendue derrière le fauteuil.

Plus il décomptait plus je me sentais comme aspiré, attiré par sa main. Arrivé à zéro ce qui m’est arrivé était incroyable.

J’étais au dessus de mon corps, je voyais mon corps assis en dessous, je voyais le publique devant, je voyais l’hypnotiseur derrière avec sa main tendue, je voyais tout, partout, sur 360 degrés, ceci n’était pas le fruit de l’imagination car je sais que mon imagination n’était pas assez puissante pour imaginer tout cela, de plus c’était une vision claire et nette et non pas une quelconque image mentale. Je voyais tout comme si cela avait été avec mes yeux, sauf que la je voyais partout.

L’hypnotiseur a alors dit qu publique « ça y est il est sorti ». Et là j’ai pris peur, je voyais mon corps en dessous et j’ai pris peur, je suis immédiatement rentré dans mon corps, et j’ai ouvert les yeux de mon corps. J’étais dedans a nouveau.
L’hypnotiseur mit fin a l’expérience et me sorti de l’hypnose.

Voilà pour cette expérience de sortie astrale.

Cette histoire a fait que depuis je sais de façon certaine que nous ne sommes pas nos corps mais des esprits incarnés dans des corps, sortes de containers biologiques.

Depuis je ne cesse de chercher la raison pour laquelle je suis venu ici, qui j’étais avant.. etc.. J’ai toujours trouvé ce monde bizarre, illogique, pas normal… Donc je me suis dit il y a 4 ans que je devais peut être aller chercher les réponses dans mes vies passées et j’ai pris rendez vous avec un autre hypnotiseur aux Etats Unis, un dont le site disait qu’il était spécialisé dans les régressions. J’y suis allé 2 fois en 2 mois, car la première fois cela n’a pas marché, j’étais bien rentré en hypnose mais impossible de voir quoi que ce soit. La deuxième fois n’a pas marché non plus. Donc j’ai laissé tomber. Je me disais que si je n’y accédais pas c’est qu’il devait y avoir une raison….

Et il y a 4 mois de cela, je pars manger dans un snac avec des amis de Chicago qui étaient la en visite et qui étaient venus avec 2 amies, la quarantaine, l’une d’origine francaise, l’autre américaine. J’ai rapidement sympathisé avec elles car toutes les 2 étaient aussi penchées sur la spiritualité. Dans la conversation je leur ai parlé de mes 2 tentatives ratées de régression et là l’une d’entre elle me dit qu’elle avait déjà pratiqué pour des amis des régressions sous hypnose, et elle me propose de le faire pour moi si je le souhaitais.

Ça fait un moment que je ne crois plus aux coïncidences et que je fais très attentions a ces moments de synchronicité, et donc j’accepte et on part sur le champs chez moi. Arrivés chez moi, je m’allonge sur mon lit, la première s’est assise devant le lit en tailleur pour méditer, la deuxième s’est mise sur le coté et c’est elle qui a commencé a m’hypnotiser.

Une fois sous hypnose elle m’a emmené mentalement dans un parc (je vous la fait courte), je visualisais donc le parc mentalement dans mon esprit, il y avait un grand arbre et un banc en dessous. Je me reposais sur ce banc. Face au banc elle me suggéra de voir un parc pour enfants avec un tourniquet dedans. Je visualisa l’image mentalement.

Elle me dit alors de m’assoir sur le tourniquet et elle le fit tourner, je voyais cette sorte de tourbillon, d’images défilantes rapides du parc, dues au tournoiement.
Elle me dit que quand je le souhaiterai je pouvais lui dire stop et qu’elle arrêtera le tourniquet, et qu’à ce moment là je ne serai plus dans le parc…
Je lui dit stop. Elle me dit « regardes tes pieds et décris moi quelles chaussures tu portes ».
Je vit que je portais des chaussures noires a lassets, elle me demanda de remonter du bas vers le haut et de me décrire comment j’étais habillé, quel visage j’avais, quels cheveux…
Je voyais un pantalon marron une ceinture en cuir, une chemise sombre, je ne voyais pas bien mon visage mais j’avais les cheveux bruns. Elle me demanda alors de décrire l’endroit dans lequel je me trouvais. Je voyais que j’étais dans un grand hangar, tres haut de plafond, il y avait autour de moi des militaires en treillis beige/vert, au fond du hangar se trouvait quelque chose de grand mais que je n’arrivais pas a voir, il y avait beaucoup de militaires autour. Et puis d’un coup il y eut comme une explosion et puis plus rien. Je venais d’assister a une de mes morts ;)
La scène devait se passer dans les années 40 a en juger par les habits et l’allure vieillotte du hangar. Je ne sais pas comment ni pourquoi mais je ressentais que cet endroit était aux Etats Unis. Je savais que je n’étais pas un militaire mais que je travaillais entouré de militaires. Cette expérience était courte.

Après un passage relaxant entre 2 vies (sorte de flottement dans l’espace), elle me fit me rassoir sur le tourniquet, le fit tourner a nouveau…
Stop !
Je suis dans le vide, je regarde mes pieds mais ne vois rien a part les étoiles…

On recommence… Je me remet a tourner sur le tourniquet…
Stop !
Je me lève, je ne vois pas de chaussures mais une combinaison blanche d’un seul morceau des pieds au cou.
Elle me dit : « ceci n’est pas une vie passée mais certainement une vie future, on va recommencer et en faire une autre… ». J’accepte de me remettre sur le tourniquet mais je suis décu, je sais au fond de moi que c’était pas une vie future mais bel et bien passée. C’est pas grave je la suis… je lui dirai plus tard… et hop je re-tourne…
Stop !
Je me lève je regarde mes pieds et je suis en sandales, je porte une sorte de juppe en toile, une sorte de tunique en lin brune avec une ficelle en guise de ceinture, autour de moi il y a un grand champs avec un système d’irrigation qui amène l’eau, des conduits en pierre. Des paysans travaillent dans le champs. Je suis en Afrique apparemment, l’époque est lointaine, je ne sais pas exactement…  par contre je sais que je suis une sorte d’architecte ou géomètre, je ne sais pas comment on dit… je suis celui qui fait venir l’eau dans les champs, je dessine et construit les systèmes d’irrigation.

Elle me dit de voir la fin de cette vie. Je suis dans une petite maison, c’est de la terre et des pierres, c’est vraiment petit et simple, je suis dans mon lit, je dois avoir 40-45 ans pas plus et je suis très malade, une maladie qui touche les poumons, j’ai une femme et trois enfants a mes cotés qui me veillent, je vais mourir la dans mon lit…

Elle me dit de partir et de retourner sur le tourniquet (je fais toujours mon petit passage a flotter dans l’espace entre 2 vies)…

Je re-tourne sur le tourniquet… Stop !
Je me lève je regarde mes pieds et la encore, pas de chaussures mais une combinaison monopièce, grise métalisée cette fois ci… Là encore elle me dit « ah ca doit pas être une vie passé » mais je l’arrete tout de suite car je sais que la encore elle se trompe (et trop dégouté d’avoir raté l’exploration de l’autre d’avant ou j’étais pourtant sur que c’était une vie passée). Donc je lui dit « non c’est une vie passée, continuons… ».

Je regarde autour de moi et je vois une immense foret a perte de vue, et au fond, une ville incroyable qui sort de cette foret… Et là, avant même que je lui décrive le moindre détail de la ville, elle me dit « c’est magnifique, je la vois, je n’avais jamais vue en endroit aussi beau ! » (oui car je suis obligé de vous la faire courte, en tout nous avons passés 2 heures a explorer mes vies et dans certaines elle voyait et ressentais ce que je voyais et ressentais de mon coté). Et la je me dis c’est pas possible qu’elle voit cette ville car cela ne ressemble a rien de connu sur terre, ni même dans les films. Et donc je lui dis « que vois tu ? » (moi je lui avait toujours rien dit !), et la elle me décrit des immeubles en formes de pics partant dans plusieurs directions (pas verticaux), un peu comme une les cristaux d’une géode. C’est exactement ce que je voyais !
Des immeubles en forme de V inversés très pointus, aucun ne s’entrecroisait, aucun n’était vertical, ils étaient gris métalliques, pas de fenêtres apparentes, complètement lisses. La lumière ambiante était différente de celle de la terre, il n’y avait pas de route, juste des chemins en terres sillonnant la foret et allant vers cette cité, des gens marchaient sur ces chemins, lentement, aucun n’était pressé. Il y avais aussi dans la foret des maisons d’habitation en formes arrondies, un peu comme une forme haricot, toutes blanches.
Je suis rentré dans une maison et à l’intérieur tout était blanc aussi, il n’y avait aucun angle droit, aucune table apparente aucun siège, des arches, des courbes partout.

J’ai eu alors une sensation très forte en me promenant vers la ville (l’exploration de cette vie a durée presque 1 heure, les autres d’avants je n’étais pas resté aussi longtemps, celle ci m’a tellement subjugué que j’y suis resté longtemps), je savais que connaissais cette ville mais au delà de ça, j’ai senti que j’avais de la famille dans cette ville qui attendait mon retour ! Pas dans le passé mais actuellement ! J’ai alors vu une maison dans laquelle je suis rentré, et je me suis dirigé vers une pièce, j’ai regardé le mur et le mur s’est ouvert, et dans ce mur j’ai vu mon corps !

Pas mon corps actuel que j’utilise ici, mais un autre corps ! Et je savais que c’était le mien ! En fait pour comprendre, imaginez que vous voyez votre manteau pendu dans le placard. Et bien c’était ça. C’était mon corps, comme posé la, en stase, dans un placard, qui attend que je revienne pour m’en revêtir a nouveau…. Un truc de dingue ;)

Même en l’ayant vécu j’ai toujours du mal a y croire. Et d’un autre coté je ne pense pas avoir une imagination aussi débordante. Le doute sera certainement levé sur cette expérience le jour ou je quitterai mon corps actuel. En fait je ne sais même plus quels mots utiliser pour dire « la mort ». Car c’est imprécis ce mot « la mort », ça veut rien dire en fait… la mort de quoi ? Du corps ? Et quand bien même quand on sait de quoi il est constitué ce corps peut on vraiment dire qu’il meurt ? Il retourne a la terre, puis ses éléments sont repris par les plantes pour recréer d’autres formes de vies. Prenez même un caillou, voyez a quelle vitesse ses atomes bougent et vibrent, même un caillou ou de la poussière c’est plein de vie. Nous avons de graves problèmes d’utilisation des mots sur terre a mon avis. Notre vocabulaire n’est pas assez riche pour décrire les choses.

Même le passé, le présent et le futur si cela se trouve sont des mots qui ne collent pas a la réalité des choses. Peut être étais ce une vie parallèle. J’ai combien de vies en même temps ? Combien de vies passées ? Combien de corps en ce moment même ? Combien de consciences ?

Tout cela me laisse croire que nous sommes bien loin de connaître qui nous sommes et la réalité dans laquelle nous vivons.
Les limites que nous nous imposons (merci la religion pour ça) sont bien trop nombreuses alors que la création de La Source est incommensurable.

La réalité dépasse de loin la fiction et notre imagination.

http://stopmensonges.com
[signoff][/signoff]

Comments are closed.